vendredi 5 mars 2021

Édito

* Entrée incroyable faite de paillettes et de "waahouuuu" *

Pour cette nouvelle édition qui mange du lion, l'équipe s'est apparemment créée une obsession sur la Saint Patrick, sujet qui, nous l'espérons, vous divertira vous aussi bande de kiri sur pattes ! Vous attendiez son retour avec impatience Laurence, et peut-être aurez vous remarqué que notre cher Toma Dresden aborde de nouveau son grade de chroniqueur fièrement ? Et pourtant tête de gland, parce que nous aussi on aime les nouveautés - et qu'on a pas du tout recopié la Gazette - vous ne pourrez qu'apprécier son travail effectué dans l'ombre. Félicitez fort bien - mais pas trop non plus, ses chevilles gonflent vite - le p'tit monsieur ninja qui se bat contre les fautes d'orthographe ! Enfin apparemment Clément. Enfin c'est lui qui a demandé surtout. Parce qu'il ose pas dire qu'on lui manquait. Sur ce, nous espérons que cette édition vous plaira, avec ce fond trèèèèès. Saint-Patrickesque ! Bonne lecture et n'oubliez pas de commenter avec tout plein d'amoouuuur !

Brèves de Gazette

@Droits réservés / Netflix

Bonjour à tous, ici GossipHope, celle qui révèle au grand jour ce que l'élite P12ienne se donne tant de mal à cacher. Car oui mes chers petits pédouziens, je suis de retours pour vous jouer de mauvais tours, pas pour respirer de la compote. Que de références claquées au sol dans ce début d'introduction. Gossip Girl, Pokémon, Kaamelott. MAIS QUI POURRA M'ARRÊTER ? Ah bah, le début des Brèves apparement. Bon, je me tais, et je vous dis tout de suite à quoi nous avons affaire ce mois-ci.

Ce mois-ci nous allons encore parler de notre chère Tanja Madsen, nouvellement Directrice Ajointe ET Poufsouffle. Car Poufsouffle > All, comme elle a pu, très vite, le remarquer. Notre chère madame nous a pondu un bien bel article, intitulé Le journal intime de la Gazette - la thérapie de groupe, illustré par la merveilleuse Aliciagagne. Après calculs, et je vous jure que pour moi les maths c'est un véritable enfer, même faire des moyennes je suis en sueur, ce mois-ci, la Gazette obtient la note de 17.25/20. J'ai presque envie de te donner un des serre-tête royal de Blair Waldorf. Mais je ne suis pas Blair Waldorf. Sooooo..

Blair Waldorf Talking

Le concept du "Bonjour madame, asseyez-vous, nous allons parler de vos malheurs" en mode, séance chez le psychiatre aura su conquir les coeurs de mes petites critiques. Elles s'accordent toutes pour dire que la plume de l'auteur est agréable à lire, fluide et pleine d'humour et d'auto-dérision. Seul petit bémol, la taille plutôt conséquente de certains paragraphes. Mais comme dirait un de mes petit critique, que je vais donc citer : " Après c'est sûrement pas la taille du paragraphe qui compte mais le contenu. "

Chuck Bass Illustrating

Esthétiquement parlant, l'illustration est notée comme très douce et plaisante à lire, n'altérant pas la lecture des contenus. Et puis, jvais encore citer mes critiques parce que vous savez, je suis un peu un escroc au fond : " La métaphore de l'équipe de la gazette qui coule, correspond parfaitement à l'article lui même. " Si vous ne comprenez pas de quelle métaphore il est question, allez lire l'article. Ou demandez à Tanja, elle vous répondra en pleurant je pense.

Time for the comeback de l'Amiral Tackbar, ou l'Inspecteur Tackget, ou plus récemment, Valérie_DamiTack. Enfin, je vous parle de Flynn Sinclair évidemment, ou Tack pour les intimes. L'article qu'il nous a pondu avec toute la niaiserie dont il était capable (non c'est faux, la niaiserie ça nous dégoûte en vrai, croyez pas) se nomme Les différents types d'amour dans HP et illustré par mon petit assisté préféré (krkrkr) : Andreas DiCastello. L'article obtient la note de 14/20.

Serena VanDerWoodsen Talking

Je vais arrêter de citer mes critiques parce que bon " Cet article pue la Saint Valentin à plein nez ".. bof hein, merci. Mais par contre le " c'est ça qu'on aime ", ça j'accepte. Non, arrête de dire des bêtises insignifiantes Hope, concentre-toi. Sinon, et bien je ne peux dire que du bien du style d'écriture de notre cher Tackounet, étant donné qu'il a emballé mes petites critiques. Il est explicite, la plume est fluide et apporte une analyse des plus intéressantes. D'ailleurs, les exemples sur les différents types d'amour sont pertinents. Quelques petits bémol toutefois (oui sinon c'est pas drôle) : pourquoi ne pas avoir parlé des liens comme ceux qui unissent Harry et Sirius ? Les idées semblent également manquer de structure. Mais j'ai envie de vous dire un truc, on écrit comme on cuisine ici, on prend tout et on mélange. (Oui, cette justification est claquée au sol, huez moi.)

Dan Humphrey Illustrating

Décidément, c'est qu'on aime qualifier les illustrations de douces dans ce groupe de critiques ! Car bien évidemment, King Andreas oblige, la bannière est très belle et introduit parfaitement le sujet de l'article. On regrette juste de ne pas en avoir eu un peu plus avec quelques bannières intermédiaires.

 

Je voulais faire un jeu de mot pour introduire le Chicaneur. Un truc avec chic et autre chose. Mais comme je suis nulle en jeux de mots, vous devrez vous en passer. Oui je sais, vous êtes déçus. Retenez tout de même vos larmes, nous allons passer aux choses sérieuses. Ce mois-ci, c'est un article de Catherine Spinnet, qui a maintenant rejoint le côté obscur, aka Serpentard, que nous mettons sur le devant de la scène. Son nom ? RP ou pas RP, illustré par la belle Elea Loohest. Il obtient la note de 16.5/20.

Vanessa Abrams Talking

Un questionnement intéressant est abordé dans cet article et je pense que beaucoup d'entre nous, très chers pédouziens qui aimons le RPG, nous y retrouvons totalement. Après, gardons à l'esprit que cet article relate une prise de position personnelle, qu'elle plaise ou non. Chacun est libre d'aimer ou pas le RP. Dans tout les cas, c'est un écrit bien développé ayant un message fort : faites ce qui vous plait, et osez. Le MoMa vous tend les bras.

Nataniel Archibald Illustrating

Vraiment j'espère que vous avez les refs des noms que je donne à ces catégories, sinon je vais être tristesse. Bon sinon, c'est une illustration de type qualitative, en même temps Elea quoi, j'veux qu'elle m'apprenne à grapher un jour, quand j'aurai pas la flemme. Le tout se fond parfaitement, alliant douceur et légèreté ! (Ah, la douceur est de retour.) Un petit plus pour la ref aux contes de Beedle le Barde. Même si personnellement je trouve que ça fait très Bridgerton. Mais j'adore !

Agrou agrou, les Gryff sortent les griffes. Ouais au moment où j'écris ça, je devrais dormir depuis quelques temps. Car je suis une petite mamie voyez-vous, mon sommeil est précieux. En tout cas, je vous présente donc un article intitulé Tinder P12, créé en collaboration avec Serdaigle. Alors on applaudit bien fort Ben Pop, Clary McLee et Selene Kean ! L'article obtient la note de 17/20. Cette remontada des Gryffondor, on ne s'y attendait pas. Un peu comme au Quidditch.

Jenny Humphrey Talking

Écrit à plusieurs mains, cet article est fortement sympathique. Simple sur le fond, mais poussé sur la forme. C'est bourré d'humour et bien représentatif de chaque personne présentée. On ne parle pas assez de Gryffondor et cet article met parfaitement en avant ses membres ! (Oui bon j'avoue y'a un peu des Serdaigle aussi, mais j'ai déjà parlé de vous, donc pschit).

Eric VanDerWoodsen Illustrating

Un coeur sur la mise en forme qui a l'avantage d'avoir été fortement travaillée, et ça se ressent sur le rendu final. Seul petit bémol, les aternances de style concernant la partie " ce qu'ils aiment " qui varient entre chaque carte !

Comme dirait votre chère Nagini qui a fait son retour sur la #Cave après quelques mois d'hibernation, Ssssss les Serpentard. Par contre je parle pas le fourchelang, donc je n'ai aucune idée de ce que je viens de dire, bisous. Enfin bref, vous l'aurez peut-être remarqué, mais beaucoup des articles choisis tournaient autour d'un sujet. L'amooooour honey. L'amour. Et est-ce que Serpentard va échapper à la règle ? Que nenni. Voici donc un article de Kathleen Kye et Aileen Verran, illustré par Altehir Nagini, qui s'intitule La Serpalantin. Notez le jeu de mots. Qui obtient au passage, la note de 14.25/20 !

Georgina Sparks Talking

Et oui mes amis, l'heure est grave. Même Serpentard sait donner dans la niaiserie. Enfin, pas trop non plus, car Serpentard agrou agrou, Directrice de Maison mage noire, qui crâme des moldu, ce genre de choses. Mais toutefois, c'est un article apprécié par le public. Il est d'ailleurs bien écrit, court mais très drôle. Même s'il traite parfois de références que tout le monde n'a pas, elles sont si bien rapportées que l'on occulte cette partie inconnue pour se concentrer sur les potins que le reste nous offre !

Bart Bass Illustrating

Gros coeur sur l'illustration, qui, en mêlant ces deux jolis serpents, représente parfaitement le sujet de l'article. On ne peux qu'approuver. Les bannières intermédiaires donnant les noms des couples sont elles aussi sublimes, même si certaines lettres sont quelque peu difficiles à déchiffrer.

Oh noooon, c'est déjà fini pour les Brèves de Gazette. Je sais que vous êtes tristes. Oui je le sais. Je vous vois tenter de retenir une larmichette. Mais je vous promets que je reviens le mois prochain. Avec encore plus de blabla. Et de bêtises. Je ne vais même pas avoir le temps de vous manquer, comme dirait ma célèbre Gossip Girl.


Et qui suis-je ? Ça c'est un secret que je ne dirai jamais. (Enfin du coup vous savez mais faites genre svp merci)
Vous m'adorez, ne dites pas le contraîre.
Xo Xo
GossipHope.

De la nécessité d’une grosse tape dans le dos

https://i.ibb.co/tHrMYM1/tape-dans-ldos.png

Avant toutes choses : posez vos fourches.


Je ne suis pas là pour lancer le débat, pas plus que je ne souhaite pointer du doigt qui que ce soit. L’être humain est une merveille de l’évolution (enfin, pour le pourcentage non-problématique de la population, le reste c’est poubelle, déso pas déso) et dieu merci : nous sommes tous plus différents les uns que les autres. Une chose nous rassemble pourtant (à des stades divers et variés) : le besoin d’amour, d’attention, de sentir que l’on compte, que l’on existe, en gros, le besoin d’appartenance. Alors oui, je vous vois d’ici faire les gros yeux, souffler et même tourner les talons.

Attendez avant de partir. Si l’article ne vous plaît pas, je m’engage à vous payer une commande dans la boutique de votre choix. C’est bon ? Vos désirs capitalistes ont été suffisamment appâtés ? Bien. Poursuivons.

Lors de la dernière édition des Crocs, ma chère et tendre collègue Orane vous a parlé de la niaiserie, du côté guimauve, bête et idiot ou tous les synonymes auxquels vous pourriez penser. Oui, poufsouffle en fait partie, non, vous n’avez probablement pas tort. Aujourd’hui, j’aimerai vous donner les raisons pour lesquelles, à mon humble avis, il n’y a aucun problème à être légèrement trop porté sur l’attention, l’affection et tout le bordel.

Outre le côté beurk ? Donner de l’attention aux gens qui vous importent ne devrait pas être synonyme de honte, de flemme, ou de "pitié qu’on ne me voit pas !" . Je pense qu’on devrait célébrer ou, tout du moins, être fier d’être en mesure de nous poser là et de dire haut et fort : putain, t’es une personne en or et je te souhaite tout le bonheur du monde. Il n’y a rien de mal à dire à une personne qui nous est chère : tu m’as manqué, ça m’a fait plaisir de te voir, est-ce que je peux te racketter d’un câlin, là, tout de suite maintenant ? Ce n’est pas faire preuve de faiblesse que de laisser les gens s’introduire dans votre bulle, dans votre espace personnel. Pas quand il s’agit de vos proches amis et croyez-moi : c’est pourtant un pro du “je te dégage avant que tu puisses me dégager, bisous !” qui vous le dit. Pendant des années, moi aussi j’ai tiré la gueule dès que les gens passaient en mode câlin, en mode banalités dégoulinantes de niaiserie poufsouflienne, et tout ce que vous voulez d’autre.  Pourquoi ? Parce que je me disais que c'était la honte, parce que je n'étais pas un gamin en manque d’affection, parce que je me croyais trop cool à faire genre que j'étais sombre et mystérieux et que je m'asseyais en retrait du monde en murmurant des choses étranges dans ma barbe. J'étais un dark sasuke en mal de tout, watch out, don’t get closer.

Non, non, non et non.

Alors certes, il y a des limites à la débandade. Personne ne vous demande de vous mettre totalement à nu (genre, littéralement. Gardez vos vêtements, surtout près des écoles, par pitié). Personne ne vous demande non plus de passer outre vos propres besoins. En fait, tout ce qui est demandé ici, c’est l'absence de jugement de ceux qui ressentent le besoin ou la nécessité de s’exprimer, d’exprimer leurs sentiments, de les montrer d’une façon ou d’une autre. Je le répète, on est tous différents les uns des autres. Là où je saurais me contenter d’une tape sur l’épaule ou d’une disquette lourde pour signifier mon affection, d'autres pourraient avoir besoin de se tenir la main, d’utiliser des mots, des chansons, des memes, voire d’user de signaux de fumés pour faire passer le message. Et au final, c’est ça qui est chouette avec l’amour, parce qu’il est bien question d’amour ici.

D’amour platonique pour votre meilleur.e pote qui vous paye un grec quand vous êtes dans le rouge ou inversement, d’amour passionné pour votre tendre (ou dure ?) moitié, de dévotion pour votre animal de compagnie qui pourtant continue de pisser partout et/ou de faire ses griffes sur le mobilier, d’affection pour votre petite voisine vraiment trop rigolote qui pourtant vous prend la tête avec la reine des neige 2, fraternel pour votre frère, votre sœur ou les deux - que vous ne pouvez pas voir en peinture tout au long de l’année mais pour qui vous iriez casser des rotules si besoin est.

C’est bizarre comme ça, mais c’est ce qu’est l’amour.

C’est ce qu’est l’attention.

La loyauté, même.

Je me dis que tout ça se rejoint, finalement. Tant que ça apporte des bons sentiments, que ça fait du bien, qu’on termine avec un sourire plus ou moins large, c’est une bonne chose, non ? Alors pourquoi s’en priver ? Pour une histoire de réputation ? Pour faire genre ? C’est une chose dont vous devriez profiter tant que c’est là. Parce qu’après tout, le monde est fait de pierres et comme l’a dit un grand homme : le truc avec les pierres, c’est qu’éventuellement, elles s'effondrent.

Alors pas besoin d’en faire des caisses, non, ou faites-en si vous voulez. Faites-le avec humour, avec sérieux, délicatesse ou façon brute de décoffrage (mais surtout avec le consentement de l’autre, faut pas déconner non plus). Pas besoin de passer ses journées à déclarer des poèmes parfumés à l'eau de rose - ou alors c’est votre passion et dans ce cas, pourquoi est-ce que je n’ai pas encore reçu mon poème parfumé ?

Au final, le message est le suivant : soyez vous-même. Soyez franc. Soyez bon. Ne soyez pas juge, juré et bourreau. Il faut du courage pour s’assumer, il en faut aussi pour rester dans l’ombre. Quoi que vous décidiez, tant que c’est avec les meilleures intentions et exempt de la moindre vilenie, on approuve. Faites-vous du bien. Faites-en aux autres et souvenez-vous : vous êtes de chouettes humains, vous méritez d’être heureux, riche, en pleine santé (dépendamment de votre besoin du moment). Soyez niais ou ne le soyez pas.

Personnellement, j’ai décidé d’arrêter avec les faux semblants. J’aime à savoir que les gens vont bien. Et si un compliment par-ci, par-là, si un câlin, une tape dans le dos ou un coup de boule (en toute gentillesse) peut illuminer un tant soit peu une journée, je ne vais pas me gêner.

Je ne vous aime peut-être pas tous, mais aux quelques-uns qui se démarquent du lot : il est où mon putain de tacos de l’amour ? Merde.

Battle Royale : Le Sorcier préféré des Poufsouffle

https://i.ibb.co/b5dgHsv/163.gif

Il y a quelques semaines, je me réveillais avec l’idée originale et jamais observée avant ce jour (oui) d’organiser une Battle Royale. Pourquoi, me direz-vous ? Parce qu’on a jamais assez de drama dans la vie, voilà pourquoi (et parce que j’espère que les participants vont vraiment finir par faire des combats de boue, mais ça c’est une autre histoire). Alors armé de ma patience légendaire, j’ai envoyé un hibou (mon cher Ivope) à mes comparses jaunes et bronze afin de leur demander leur TOP 5 sorcier. Qui est votre sorcier préféré ou votre sorcière préférée ?


Vous voyez où je veux en venir ?


Bien.


Avec la participation de 14 personnes (et j’espère plus à l’avenir, sinon je vais vraiment devoir aller récupérer le fouet des serp’, purée) j’ai été en mesure de dresser une première liste comportant très exactement, 46 candidats.


Alors, je vous vois d’ores et déjà faire les gros yeux et me crier “euh, Andreas, poto. 14x5, ça ne fait pas 46.” Alors, bonjour déjà. Ensuite, merci : moi aussi je sais me servir de ma calculatrice. Bien sûr qu’on ne monte pas jusqu’à 70. Il aurait fallu pour cela que les gens ne votent pas pour la même personne (et du coup ça aurait été soit très triste, soit très drôle de voir les gens perdre leurs favori tour 1, mais ça c’est une autre histoire) ce qui n’a pas été le cas. Plusieurs sorciers et sorcières ont été mentionnés plusieurs fois. Ce qui m’arrange honnêtement pour la formation du tournoi. Ce même tournoi auquel vous allez une fois de plus participer sous peine de CONSÉQUENCES.


BIEN ÉVIDEMMENT, je n’ai pas participé aux votes. Ça n’aurait pas été très fairplay (et si vous avez besoin de preuves, n’hésitez pas à venir m’envoyer un hibou, bisous). Je n’ai pas arrangé les duels à ma sauce non plus. En fait, je me suis servi d’un générateur moldu (vive eux) donc : tout est parfaitement aléatoire. Le seul choix que je me suis permis de faire et encore, au final, c’est vous les responsables, c’est d’avancer d’un tour celles et ceux qui avaient eu plusieurs votes. Donc, ceux qui ont été cités deux fois gagnent un tour sur le reste des participants. Vous trouvez ça injuste ? Bah c’est la vie. Il fallait avoir des goûts plus mieux, que voulez-vous que je vous dise moi ? Purée.


Sans plus tarder : la liste des nominés au titre du Sorcier/Sorcière Préféré.e des Poufsouffle (SSPP) ainsi que le nombre de voix qu’ils ont obtenu :

 

Hope Moore (5)

 Orane Lueswinn (4)

Aimyli (3)

Aliciagagne (3)

Tara Wilson (3)

Toma Dresden (3)

Bianca Gordon (3)

Ginny Weasley (2)

Luna Lovegood (2)

Drayryfore (2)

Charlotte Bolton (2)

Nymphadora Tonks (2)

Addison Hastings (2)

Camille Dubois

Opale Tal Moundine

Peeves

Harold

Norbert Dragonneau

Molly Weasley

Hermione Granger

Bdragon

Le Moine Gras

Abelforth

Wallace

Clémentine Smith

Yann Watson

Flynn Sinclair

Sineah Ascott

Joplin Romney

Sirius Black

Emilien Lenain

Alan Crahan

Nox de Leon

Maela Evans

Liam Goldstein

Michael Bistrow

Looedy

Aileen Verran

Shannon Hartley

Lume de Dio

Bepo

Clairet

Azriel McKinnon

Eloise Euston

Madame Pince

 

Ils sont beaux nos participants. Profitez bien de votre petite place dans ce podium parce qu'il n'en restera bientôt plus qu'un. Voyons tout de suite comment se déroulera le tournoi, voulez-vous ? cliquez ici pour un aperçu du tableau des poules.

 

Au premier tour, nous retrouvons Maela Evans et Nox de Leon pour un affrontement. Si vous savez de qui il s’agit, c’est très bien. Hâtez-vous d’aller voter. Le gagnant de ce duel s’en ira affronter notre très estimée Hope Moore.

S'en suit la joute entre Clémentine Smith et Bepo  dont le gagnant ira affronter la non des moindres Ginny Weasley.


Nous retrouvons ensuite Wallace versus Clairet, un affrontement qui je suis sûr, saura faire couler des larmes (à défaut d’encre). Le gagnant aura la chance de pouvoir essayer de tacler Luna Lovegood à même le sol.


Le duel qui suit oppose Sirius Black et Looedy. Ce duel va être épique et génial, et pas seulement parce que le gagnant se verra affronter AliciaGagne (dont on attend tous le mariage avec Looedy, bisous)


Pour la poule suivante : c’est un combat de titan qui nous attend, humbles spectateurs que nous sommes. Hermione Granger  versus Yann Watson. Vous avez compris, j’ai compris. Emma vous regarde d’où qu’elle soit. Le gagnant ira spill the tea avec Addison Hastings.


Joplin Romney et Aileen Verran battront également le fer ensemble. Et comme on le dit si bien par chez moi, qui vivra, verra(n) !  Tara Wilson attendra de pied ferme la personne qui remportera ce duel.


Et qui de l’illustre Bdragon ou de la féroce Madame Pince remportera la bataille suivante ? Pour le savoir, il vous faudra lire la prochaine édition des Crocs. Ce n’est pas négociable. Une fois de plus, il faudra faire face à une figure toute aussi illustre en la personne de Nymphadora Tonks. Autant dire que ça risque d’être explosif.


Nous souhaitons également bonne chance à Alan Crahan et Liam Goldstein pour le huitième duel. Je ne sais pas qui vous êtes mais hey, pour affronter notre incroyable Orane Lueswinn il faut avoir une sacrée paire d’yeux. Quoi ? Comment ça vous n’avez pas demandé à être ici ? Dommage.

Ça va, vous suivez toujours ?

 

bgvfdcdx

Bieeeeeen ! Poursuivons avec la deuxième partie.

Pour celle-ci, c’est au tour de Flynn Sinclair d’affronter Lume de Dio (sérieux c’est quoi le délire, Lume, Nox, vous êtes jumeaux ???). Puisse le sort vous être  favorable. Souvenez-vous que retirer votre chemise vous apporte plus de points, bisous. Enfin, pas trop quand même. N’oubliez pas qu’il vous faudra faire face à Bianca Gordon après ça et que ça pourrait barder pour vous.

Nous retrouvons ensuite notre bon vieux Abelforth qui, je suis sûr, est prêt à dérouiller l’incroyable Azriel McKinnon (dont j’attends toujours un signe de vie, stp épouse-moi ?? t’es beau ??) Merlin sait si on aura le droit à un affrontement entre deux géants des TBs puisque c’est Drayryfore qui viendra cueillir le survivant.

Ça sera ensuite au tour d’Emilien Lenain et Michael Bistrow de s’affronter dans un 1v1 octogonal. Je ne sais pas qui vous êtes les gars, désolé, mais bon courage quand même ! On salue Toma Dresden qui, je suis sûr, saura imposer sa toute puissance de Dernier Maître Poufsouffle

Pour notre douzième duel, nous assisterons à un beau combat j’en suis sûr, qui opposera Sineah Ascott et Shannon Hartley. Offrez votre coeur à la cause et tout se passera bien. C’est Aimyli dans tous les cas qui récupéra les restes de cette bataille. On me dit à l’oreillette que si vous parvenez à kidnapper son cochon, on vous offrira des points bonus, bisous.

Pour le tour maudit (parce que le chiffre 13, haha) c’est le Moine Gras qui affrontera Eloise Euston dans, je l’espère, un concours de bouffe (envoyez tacos zoubizou). Le gagnant ira en découdre avec Charlotte Bolton.

Et si vous pensiez en avoir fini ici, sachez qu’entre temps :

Peeves et Harold (t ki ?) devront s’affronter dans un duel sans foi ni loi, qu’Opale Tal Moundine se devra de garder la tête froide face à Norbert Dragonneau (ou est-ce l’inverse ?) et que Camille Dubois devra nous montrer qui est la meilleure daronne entre elle et Molly Weasley.

Mais pour tout ces résultats bien sûr, il va vous falloir VOTER cher Poufsouffle (et poufsouffle uniquement svp). Et pour cela ? Rendez-vous sur le sondage.

Zoom sur une égérie pédouzienne

@Grazio

Voir l'article version texte :


Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une deuxième édition de cet article mensuel qui a eu un petit contre temps à l’édition dernière, je m’en excuse. Vous vous demandez peut-être sur qui le zoom va aujourd’hui se porter. Il s’agira de Bae Joo Hyun, l’égérie de Cherry Oxword. Je vous rassure, nous ne sommes pas là pour blablater de notre amour mais de son égérie. Ceci dit si vous voulez des détails… (passez en pv) . Bon, parenthèse fermée allons à la rencontre de cette jeune blairelle qui est actuellement entrain de… manger des cookies… Etonnant non ? Pour elle surtout ? Qui y aurait pensé franchement ?

Noah : Bonsoir beauté… kof kof Cherry! Je viens aujourd’hui te voir pour un entretien purement professionnel.

Cherry : Oui ?

Noah : Arrête de loucher sur mes lèvres, je vais te parler de ton égérie.

Inutile de souligner la gène du début de cette entretien…

Cherry : Oui…

Noah : Alors, pourrais-tu nous présenter ton égérie ?

Cherry : Bien sûr !

Noah : D'où vous est venue l'idée de cette égérie ? Pourquoi avoir choisi cette égérie là et pas une autre ?

Cherry : Arrête de me vouvoyer… mais sinon, je l'ai trouvée dans un site d’égéries qui était dans le topic des égéries pédouziennes et j'ai trouvé qu'elle représentait bien Cherry.

Noah : Je te vouvoie pour faire preuve de professionnalisme …

Le professionnalisme n’était pas vraiment présent dans cet entretien qui virait au ridicule, mais en tant que journaliste et rédacteur pour les Crocs de qualité, je vais poursuivre mon entretien et faire un effort. Bon sinon reprenons …

Noah : Et souhaiterais-tu révéler à nos chers lecteurs un peu de cette jeune femme ?

Cherry : Bien sûr ! C’est une actrice, chanteuse et présentatrice télé. C'est une moldu également connue sous le nom de Irene Redvelget.

Noah : As-tu déjà changé d’égérie ou pensé à changer d’égérie ?

Cherry : Absolument pas, ce n’est pas inscrit dans mes plans !

Noah : Merci beaucoup Cherry ! Passons maintenant aux choses sérieuses.

L’interview terminée, je ne vais pas vous détailler ce qui s’en est suivit. Il ne s’agissait pour les curieux que de mots doux… Peut-être que cette égérie vous intrigue. Vous voulez peut-être en savoir un peu plus, donc je vais vous offrir des informations croustillantes à vous mettre sous la dent.

Âgée de 29 ans, la jeune artiste a déjà plusieurs albums à son actif. Peut-être connaissez-vous Velvet ? Ou le film qu’elle a fait paraître en 2015, SMTown The Stage ? Vous devez également savoir qu’elle est née en Corée du sud.

Sur ce je vous dis à la prochaine édition avec une nouvelle égérie ! Si vous voulez faire partie d’un des prochains articles à ce sujet, vous pouvez remplir le google Survey ci : https://forms.gle/6X5Qs7y8FJPQ6cYUA

La Saint-Patrick des sorciers

Et c'est en direct du Chemin de Traverse que je vous présente ce reportage spécial Saint-Patrick ! La population magique est en liesse, et cela se ressent au cœur de cette artère (cœur//artère haha) magique où habitants, commerçants et même touristes se prêtent aux jeux ! J'ai moi-même été entièrement peinturluré de vert à peine l'arche de pierre franchie (une couleur que j'ai bien vite échangée pour quelque chose de plus Poufsouffle, je vous rassure).

Le premier arrêt se fait tout d'abord chez ce fameux Monsieur Florian Fortarôme, le glacier préféré des plus jeunes comme des plus petits, où l'on retrouve de tout nouveaux parfums de glace, tel que la glace "farfadet", qui disparaît au bout de dix minutes si elle n'a pas encore été mangée, ou encore un parfum cherchant à répliquer le goût de la fameuse bierraubeurre, mais sans alcool afin d'en faire profiter les plus jeunes !

Et en parlant de farfadets, figurez-vous que même en ce jour de fête, tout n'est pas rose (ou du moins, tout n'est pas vert) car la banque de Gringotts est en proie à une fraude exceptionnelle ! Eh oui ! En cette Saint-Patrick, il y a une explosion de la circulation du faux-or de farfadet, souvent utilisé pour faire des gallions de contrefaçon qui disparaissent au bout d'un certains temps. Si nous sommes habitués aux campagnes de prévention pour les paris sportifs, il est rare de voir une telle circulation de fausse monnaie dans les rues, alors n'oubliez pas le conseil des gobelins : si vous obtenez des pièces à la pelle, c'est qu'elles vont se faire la belle !

Après, en cette Saint-Patrick, vous pourrez vous rendre au Magasin de Quidditch où l'équipe nationale d'Irlande a décidé d'organiser une séance de dédicaces surprise, et où un défi inédit attend les plus fervents (et patients) fans : celui de retrouver le trèfle à quatre feuilles dissimulé dans la boutique ! Le gagnant ou la gagnante aura le privilège de participer à l'un de leurs entraînements, et même de lancer le souafle lors du coup d'envoi de leur prochain match ! Une récompense en or (et pas de farfadet cette fois) pour tout fan de Quidditch !

Nous nous quittons désormais sur l'annonce des festivités de ce soir : un feu d'artifice magique sponsorisé par les Feuxfous Fuseboom devrait alors lieu au-dessus de Pré-au-Lard, afin de reconstituer la finale qui opposa le match Irlande-Bulgarie lors de la Coupe du Monde qui s'est déroulée lors de l'été 1994, de quoi attiser la ferveur des Irlandais qui gagnèrent cette coupe bien qu'ils n'aient pas attrapé le vif d'or ! Un exploit remarquable !


Voilà pour ce reportage au cœur de l'évènement, à vous les studios !

La Saint-Patrick, par Poufsouffle

 

En ce mois de Mars, je vous propose de redécouvrir l'histoire de Maewyn Succat, aka Saint-Patrick, mais à la sauce Poufsouffle !


Attention toutefois, car si je me suis inspiré de l'histoire "réelle" de Saint-Patrick, beaucoup d'éléments furent ajoutés et/ou modifiés afin d'en faire quelque chose de comique !

Bonne lecture à toutes et tous !

Il y a longtemps, très longtemps, en des temps immémoriaux où les chiffres s'écrivaient encore avec des "I" et des "V", naquit Maewyn Succat. Un nom que votre conteur traduira par "Andreas" afin que cette histoire trouve plus d'écho auprès de vous, chers lecteurs.

Vivant en Grande-Bretagne, ce cher Andreas, fils du Décurion "AlaTack" eut une vie ordinaire, simple et sans soucis jusqu'à un sombre jour, lors de l'année de ses seize ans. Un ciel sombre enveloppait l'Irlande d'un épais nuage noir quand, alors qu'il revenait d'une soirée Bingo, Andreas fut enlevé par de terribles pirates surnommés les "Gryffontard" dont l'emblème était un étrange animal mi-lion mi-serpent et re mi-lion derrière. Sans doute parce que cet étendard laissait perplexe le jeune homme, il n'eut le temps de fuir ou de se débattre. Il se retrouva très vite enfermé au fond d'une cage bien trop petite pour lui.

Les jours, semaines voire mois qui suivirent mirent les nerfs, la force et la persévérance d'Andreas à rude épreuve. Malmené, obligé de faire la lessive de ces pirates et de leur apprendre à lire, la patience du brave homme arrivait à bout quand une révélation soudaine eut lieu. Dans un éclat de lumière, la Grande Hope Moore apparut. Au milieu des rêves du garçon, la Sainte Hope lui expliqua alors qu'il s'agissait d'un défi à relever, et qu'Andreas aurait alors la possibilité de prouver sa foi en elle, en convertissant l'Irlande à la Sainte-Trinité : pointage , dragées et Quidditch. Mais comment pourrait-il échapper à son calvaire, échapper à ces pirates ? La réponse vînt à lui quand, le lendemain, les pirates le trainèrent vers un druide Irlandais qui fit de lui son esclave et berger personnel.

Ici aurait pu se terminer son épopée, mais fort de ses convictions, notre courageux Andreas défia l'autorité de son maître mortel pour reprendre la mer, et fuir vers le continent, débarquant sur la terre des irréductibles Gaulois, qui n'avaient plus grand chose d'irréductible. Devenu alors vagabond, un simple va-nu-pieds voire un réel pignouf, le jeune homme croisa alors la route de deux sœurs jumelles, nées sous le signe des Gémeaux : Orla et Olivia. Les deux femmes, qui ne cessaient de papoter sur la meilleure chanson du barde local (Supercalifragilistix), virent alors arrivé Andreas, épuisé, affamé et assoiffé par son Odyssée. Et en effet, elles avaient en face d'elle un Andreas brisé ! Un Andreas martyrisé ! Mais un Andreas libéré ! Libéré par lui-même, qui suivait à présent son propre but !

Le jeune homme leur conta alors ses mésaventures, de la partie de bingo jusqu'à leur rencontre, et les deux femmes, tant frappées par son charisme que par... non, juste son charisme, décidèrent de l'amener auprès de Saint Noah de Dresden (une petite bourgade à côté d'Auxerre, aujourd'hui disparue). C'est dans ce lieu que Noah lui enseigna tout son savoir, et toutes ses connaissances, profanes comme sacrées, afin qu'Andreas puisse retourner sur sa terre natale et accomplir la mission que Hope lui avait confiée en songes. Désormais prêt pour son ultime aventure et bénit par la Papesse Tara Wilson, Andreas reprit la route en direction de la Bretagne Insulaire.

Les semaines passèrent et de nouveau, celui qui était un homme renouvelé posa le pied sur l'herbe verte de l'Irlande. Mais comment allait-il s'y prendre pour convertir toute cette nation au Saint Triangle : pointage-dragées-quidditch ? Il fallait commencer par le sommet de la pyramide ! Prenant son courage à deux mains, l'homme se rendit au château de la Reine d'Irlande : Orane Lueswinn. Mais sur son chemin, il croisa la route d'un village, baptisé "Bourg-Souffle", village assailli par des hordes de serpents ! Ne pouvant tourner les talons, le Saint Homme se munit de son bâton, et asséna un violent coup sur la tête de l'un d'eux. Ensuite, Andreas entama un sortilège complexe et dans un "pouf" sonore, tous les reptiles disparurent de l'Irlande. Depuis, le village fut renommé "Poufsouffle".

Il ne fallut pas longtemps avant que les hommes de la Reine Lueswinn n'entendent parler de ce miracle, et qu'ils amènent Andreas auprès d'elle. Durant de longues heures, l'homme envoyé par Hope tenta de persuader Orane du bien fondé du trio "pointage-dragées-quidd", mais rien ne fonctionnait. Alors, comme dans un ultime espoir, Andreas cueillit un trèfle et, en montrant ses trois feuilles, tenta une dernière fois de lui expliquer. Et le miracle survînt.

Ce soir-là, Andreas parvînt à convertir toute l'Irlande et à en chasser toutes les ombres. Le trèfle devînt le symbole national, et encore aujourd'hui, les moldus célèbrent le jour du 17 Mars comme étant celui de "Saint-Patrick", évangélisateur de l'Irlande. Mais maintenant, vous connaissez la vraie histoire, bien plus rocambolesque !

Meme de la St-Patrick

https://i.imgflip.com/504uk8.jpg

https://www.zupimages.net/up/21/09/c08h.png

https://cdn.discordapp.com/attachments/813397749093498900/813502986105651271/4y3daf.jpg

https://i.imgflip.com/504veb.jpg

https://cdn.discordapp.com/attachments/813397749093498900/813503003935375390/4z1k1n.jpg

https://cdn.discordapp.com/attachments/813397749093498900/813502999296344166/4z1juj.jpg

https://cdn.discordapp.com/attachments/813397749093498900/813435724031328276/4yzise.jpg

https://www.zupimages.net/up/21/09/q47n.png

https://cdn.discordapp.com/attachments/813397749093498900/813502979453354025/1.jpg

https://i.imgflip.com/504vwa.jpg

Les expériences farfelues de Juliette et Marina

tes

@Droits réservés, pinterest

NB : Si vous avez suivi le premier épisode, vous saurez qui sont nos deux protagonistes. Si vous ne le savez pas, honte à vous.

Une nouvelle semaine de vacances et voilà que nos deux aventurières mentonneuses, Juliette et Marina, se retrouvent une nouvelle fois pour tester, telles deux influenceuses, de nouvelles façon de déguster ce met si cher à leurs coeurs : le roquefort. En tant que double-mentons de qualité, elles décidèrent de tester une recette des plus healthy : la tarte aux poires/roquefort/noix. Parce que le gras, c'est bien, mais le vert, c'est bien aussi. Et avec beaucoup de roquefort, c'est encore mieux. (Y'a du vert dans le roquefort, ce sont les moisissures donc c'est healthy aussi). En pleine préparation, nos deux amies se mirent donc à chantonner.

Une petite poire verte
Qui courait dans le roquefort
Je l'attrape par la queue
Je l'épluche et je la coupe

Les double-mentons me disent
Trempez-là dans les noix
Trempez-là dans le yaourt grec
Ça fera une tarte toute chaude

* Transition de type qualitative, le soleil brille, les oiseaux chantent. Bouffi grogne, PetiteVachetteDesLandes la regarde mettre son doigt dans la bouche du chien en gloussant. De passionnantes aventures. * (Si vous voulez, j'ai la vidéo avec les effets sonores et tout à en faire des cauchemars la nuit)

Comme nous le disons souvent quand il est l'heure de faire les sonorus « Je vais me mettre en gras, parce que le gras, c'est la vie. » Mais trop de gras tue le gras. Donc on vous propose du gras, mais pas trop quand même.

Ustensiles :

  • Un plat à tarte (sinon c'est une pizza, bisous) (techniquement il ne fallait qu'une grille, mais Bouffi avait peur de se faire engueuler par sa mère)
  • Hope, pour goûter les mixtures bizarres (et en faire tomber par terre en touillant) (elle lèche tous les plats de toute manière, nouveau lave-vaisselle gratuit)

Ingrédients :

  • 1 pâte brisée pur beurre
  • 2 poires de saison (si c'est pas la saison, tant pis pour vous, débrouillez-vous) (Y'en avait une qui était bof, je ne l'explique toujours pas)
  • 200g de yaourt grec (faites pas comme Dray qui m'en ramène 300g) (Y'A PAS DE POT DE 200G OK ?)
  • 90g de roquefort (ou tout le roquefort, nous on l'a fait, on est pas à 100g près) (car plus y'en a, plus on aime)
  • de la mâche
  • 30g de noix
  • 2 cuillères à café d'origan séché (oui bon, on en avait pas, oups) (il paraît qu'il y en a dans les herbes de Provence, si vous avez envie de trier, faites vous plaisir)

Dans un premier temps, préchauffez votre four à 190°C.

MARINA - Sortez votre pâte et étalez-là dans votre plat. Puis sortez votre plus belle fourchette et piquez la pâte pour éviter qu'elle ne gonfle pendant la cuisson (spoiler alert, ça gonfle quand même) (oui, j'ai fait une cheminée pour évacuer). Du coup, faites précuire votre pâte pendant environ 5min.

JULIETTE - Pendant que le fond de tarte précuit, mélangez dans un bol le yaourt grec avec la moitié de l'origan séché ('fin du coup mélangez-le avec lui-même si, comme nous, vous n'en avez pas), de l'huile d'olive, 1 cuillère à soupe pour deux personnes, du sel et du poivre. Remuez bien, goûtez et ré-assaisonnez selon vos goûts. (J'ose dire que Juliette en a fait tomber au sol. Puis elle a dû ramasser. Elle dit que c'est à cause de l'huile, mais vous comme moi, on sait très bien que c'est à cause de Juliette tout simplement)

MARINA - Passez les poires sous l'eau, séchez-les et coupez-les en fines tranches (retirez la peau si elle vous paraît trop épaisse).

JULIETTE - Coupez le roquefort en petits morceaux. (Je pense qu'elle a dû en manger, mais j'ai 0 preuve) (c'est même pas vrai pff). Coupez grossièrement les noix. Mettez de côté.

MARINA - Dès que le fond de tarte est doré, sortez le plat du four. Étalez le mélange au yaourt sur la pâte. Puis mettez les tranches de poire. Faites en sorte que ça donne envie. Un truc styley quoi.

JULIETTE - Répartissez par dessus le reste des ingrédients (s'il vous reste de la poire, vous pourrez la mettre dans la salade, c'est ce qu'on a fait) (est-ce que j'ai besoin de dire qu'elle lèche le bol pour prendre les bouts de roquefort ? Non, je ne crois pas) (je tiens à préciser que j'ai juste léché le bol à la fin parce qu'elle m'a fait remarquer que je ne l'avais pas fait pff). Saupoudrez avec le reste d'origan séché, un peu de sel et de poivre. (bah du coup non)

MARINA - Ré-enfournez la tarte 5 à 10min, pour terminer la cuisson. (ouais non, attendez que la pâte soit dorée) (en vrai, on a dû attendre 40min, mais on fait cet article pour vous)

JULIETTE - Après vous pouvez vous faire une petite salade à côté, avec les noix et les poires restantes, une petite vinaigrette et le tour est joué. (c'était fort bon) (succulent même)

 

Maintenant c'est à vous de juger, quelle tarte est la plus réussie ? Celle du magasine ou la nôtre ? Faites attention à ce que vous allez dire, on a des bouton "bannir" sur IRC.

PAS NOUS

NOUS

Et si les Poufsouffle étaient du côté obscur

Poufsouffle, poufsouffle, poufsouffle... Bien que ce ne soit pas une vérité générale, on ne peux nier que l'image qui colle à notre maison est celle d'élèves un peu trop gentils. Et comment en vouloir à ceux qui le pensent, puisque le seul personnage négatif de notre maison qui me vient à l'esprit, est Zacharias Smith, l'insupportable petit arrogant qui ne cesse de critiquer l'Armée de Dumbledore qu'il a lui-même rejoint. Et il ne participa même pas à la Bataille de Poudlard. Autant dire que ce n'est pas lui le plus "rebelle" des Poufsouffle. Et pourtant... et pourtant, Poufsouffle, de par ses valeurs, a le potentiel nécessaire pour créer les plus redoutables Mages Noirs de l'Histoire de la Magie !

Tout d'abord, le travail acharné. Poufsouffle, une véritable usine, une multinationale capable de travailler avec une cadence et un rendement fou. En deux heures, nos petits Poufsouffle ont transformé le cimetière de grand-tante Gertrude en un campement militaire pleins d'inferi cherchant des cerveaux humains. Ou des cerveaux de plantes, s'ils sont vegans.

Ensuite, la patience. Nos d4rk Poufsouffle peuvent prévoir un plan sur 30 ans, pas comme Tom Jedusor qui se sentait obligé d'harceler Harry tous les ans pour essayer de le dézinguer au détour d'une partie d'échec. Non, nous, on est capable d'attendre que vous marchiez sur un lego oublié par votre nièce pour vous pousser dans les escaliers et faire passer ça pour un accident. On attend le bon moment, la bonne ouverture, et bim ! Vous rejoignez nos rangs avec Grand-Tante Gertrude.

Et que dire de la loyauté ? Non mais vous avez vu ces mangemorts de pacotille, obligés de porter un masque lors de leur come-back pour plus qu'ils puissent s'identifier et se balancer dès que ça sent le brûlé pour eux ? Non non, pas de ça dans notre armée, puisqu'on se fait confiance, oui monsieur (ou madame, ou ni l'un ni l'autre hein je sais pas)! La loyauté, une qualité essentielle pour mener un mouvement secret et illégal visant la domination du monde !


Et voici pourquoi, les Poufsouffle feraient les parfaits Mages Noirs. Mais bon, vu combien ça rapporte, on s'est tourné vers autre chose, comme l'élevage de bisons. Ça rapporte à peu près autant, mais au moins, on n'a pas ressuscité Grand-Tante Gertrude.

Savoir atteindre l'excellence

@Verenadrawsthings

Atteindre l'excellence est quelque chose dont la grande majorité d'entre nous rêve sûrement régulièrement, au moins secrètement. Même si cela paraît lointain pour l'instant, il y a bien un concept de l'excellence atteignable par tout le monde. Qui ne rêverait pas d'accéder au club des gaffeurs d'élite ? Un club où les meilleurs boulets d'entre nous peuvent accéder, les meilleures bêtises étant récompensées par un respect gratifiant, et où les experts ont toujours quelques conseils à vous offrir pour faire encore davantage de dégâts ? Ces cinq points essentiels sont des conseils de base, n'hésitez pas à contacter des experts tels que notre Bianca nationale (sois donc fière de tes boulettes), ou moi-même. Petite précision, si vous n'obtenez jamais de réponse, c'est que vous n'avez pas suffisamment fait vos preuves, on recherche l'élite, par un ptit curieux, déso pas déso.


1. Avant tout, les gaffeurs professionnels savent bien que la règle numéro une est de de toujours surveiller ses arrières. Avoir quelqu'un qui pourra rattraper vos bêtises en cas de besoin est essentiel, sans cela, vous n'arriverez à rien.

2. Il vous faut aussi prendre grand soin de sélectionner les bêtises qui en valent la peine. Par exemple, voler les slips de Toma, c'est vu et revu, laissez ça aux pros. À la place, vous pouvez toujours tenter de repeindre la directrice au détour d'un couloir. Ça c'est déjà un effort qui en vaut un peu plus la peine.

3. Il ne faut pas hésiter à viser les gros poissons. Ce n'est pas parce que vous débutez en la matière que vous devez vous arrêter à voler la copie de votre camarade en cours. Vu, revu, et surtout nul. Vous valez mieux que ça. Ou du moins, je l'espère pour vous. Il faut taper plus haut, plus fort. Visez d'ores et déjà la direction, vous atteindrez l'excellence.

4. Après avoir tapé fort, n'oubliez pas de courir. Être pris sur le fait, ce n'est pas la classe du tout. Alors que se faire pincer quelques jours plus tard, voire semaines pour les meilleurs d'entre nous, ça, c'est synonyme d'excellence. Enfilez donc ce jogging immonde qui traîne en boule au fond de votre placard et partez vous entraîner, vous en aurez besoin.

5. Cinquième et dernier point, qui a d'ailleurs pour but de réellement préparer le terrain pour la prochaine bêtise. L'exclusion ? Trop peu pour vous. La classe, c'est de faire une grosse boulette et de n'obtenir qu'une retenue. Savoir préparer la petite larme d'excuse est donc essentiel. Sans ça, votre bêtise ne pourra pas atteindre l'excellence. Ce qui est beau après une bêtise, c'est de réussir à passer entre les mailles du filet grâce à votre petite larme. Ne lésinez pas sur les excuses, c'est la clé pour prévoir vos prochains coups.

Chaque bêtise mérite paillette, et chaque effort mérite cookie. Alors lancez-vous ! Au pire, personne ne se souviendra de votre bêtise et vous pourrez toujours essayer de nouveau. C'est ça qui est beau avec ce domaine, entraînez-vous et vous atteindrez l'excellence. Je vous attends donc au sommet.

Top & Flop

@Kazu Kibuishi

Le nombre minime de FLOP dans cet article a pour principale cause ma bonne humeur actuelle. C'est bien beau de chercher ce qui ne va pas par-ci par-là, mais le positif attire le positif, alors pour cette édition, nous nous contenterons d'un maximum de TOP. Après tout, nous méritons bien un peu de paillettes dans nos vies. 


TOP - Vous ne serez sûrement pas tous d'accord, mais le fait que la Saint-Valentin soit maintenant passée, est bel et bien un point positif. Achetez donc des belles roses à qui vous voulez, rien ne sert d'attendre l'année prochaine pour cela. Un peu d'amour tous les jours c'est important, alors profitez de ce nouveau mois. Et avec un peu de chance les accros à la niaiserie se calmeront un petit peu. 

TOP - La coupe de Quidditch ! Impossible de fermer les yeux sur ce point, notre équipe est définitivement impressionnante, et je pense pouvoir assurer pour tous les Poufsouffle qu'ils peuvent être fiers de leurs résultats. Chaque joueur est une pépite qui mérite bien des cookies et la capitaine peut être fière de ces loustics qui se déchaînent régulièrement pour ramener tant de jolis trophées à la maison. Allez, maintenant vous pouvez souffler, allez donc boire trois litres de biéraubeurre avec deux kilos de roquefort. 

FLOTOP - Dans la suite du Quidditich, on a les Jeux de Ludo. Il faut être honnête, difficile de savoir si c'est un top ou un flop. Entre Hope qui n'a plus de voix à force de crier pour inciter à la participation, (et Drayryfore qui force comme jamais pour l'aider) tous les traumatisés, et ceux qui, malgré une énième explication, ne comprennent toujours pas le principe ... on va dire que c'est un flotop. Tout de même, merci à tous ceux qui ont participé, z'êtes géniaux. 

TOP - Sauf si vous n'êtes pas très actif dans cette sous-section, ou si vous n'êtes pas un stalkeur de naissance, vous n'avez peut-être pas fait attention au surplus d'activité que connaissent la salle des fêtes et les dortoirs. Les gérants ayant repris les flambeaux ont une motivation débordante, et autant d'idées que de chaussettes dans les tiroirs ! Si ce n'est pas une note positive ça, je ne sais vraiment pas ce que ça pourrait être ... 

TOP - Parce que certains mettent des paillettes dans la maison à eux seuls, applaudissez bien fort Nox De Leon ! Vous l'avez forcément croisée au détour d'un couloir, présente à chaque animation, à la bibliothèque, en salle de classe et j'en passe, elle mérite bien maintenant quelques paillettes de repos pour son investissement qui fait d'elle une personne tip top moumoute méritant bien son lot de paillettes quotidien. 

FLOP - Malgré tout, la coupe ne nous revient pas, cela mérite son flop. Positive attitude, oui, mais évitons de se voiler la face. Léger manque de motivation chez certains, mais ne vous en faites pas, l'équipe de maison vous prépare de nombreuses choses pour cette nouvelle coupe. Vous n'aurez plus d'excuse pour ne pas vous y mettre ! 


Malgré ce petit flop, que de positif en ce moment ! J'en suis toute émue. Non c'est faux. Mais peu importe, il y a suffisamment de paillettes en salle commune pour illuminer cet article. Et au fond, c'est tout ce qui compte. 
 

 

Flash info : Coup d'État en vue ?


Quand Aimyli est nommée co-directrice. 


Quand bizarrement, on apprend la soudaine disparition de Bianca. 


Quand les Poufsouffle se croient tout permis ... 


Quand, en fait, on s'aperçoit qu'Aimyli est plus préoccupée par le bien-être de Groin Groin que celui des élèves.  


Quand des cochons envahissent le château. 


Félicitez Groin Groin, nommé nouveau directeur adjoint. 


Quand tous les élèves qui ne sont pas à Poufsouffle gagnent une queue de cochon...


.. pendant que tous les Poufsouffle se retrouvent avec des cochons adoptés en guise d'animaux de compagnie. 


Et puis en fait non, plus de maison, tout le monde est à Poufsouffle. 


Quand, après plusieurs mois de recherche par un groupe de résistants réduits en cochons bleus, Bianca est retrouvée en train de boire du thé avec la famille de Groin Groin. 

Du nouveau dans les vestiaires

mmmmmmmmmmmmmmm

@jostafar

Bonjour jeunesse dorée pédouzienne. Au moment où vous lirez ces quelques lignes, Poufsouffle aura remporté la Coupe d'Argent. On les félicite. Quelle équipe de qualitey, vraiment. Herm, mais je m'égare. Même si ce sont eux les grands champions de cette coupe des 4 Maisons, Serdaigle, Gryffondor et Serpentard n'auront par démérités et ce seront battus avec panache. 

Si vous avez été attentifs lors de ce mois d'intense compétition, vous avez sans doute remarqué que chaque équipe a su nous offrir quelques nouvelles pépites du Quidditch. Mais qui sont donc ces nouvelles perles qui portent leurs maisons pendant les matchs et qui, à coup sûr (ou pas, coucou on est là), mèneront leur maison vers la victoire ?

SERDAIGLE

Nos chers compétiteurs Bleu et Or ont sorti de leur manche trois jeunes joueurs qui ne manquent pas de potentiel. 

Notre cher professeur de potion semble avoir développé une véritable passion pour les balais, et également pour les souafles ! Après ses débuts dans la team de Coupe des Clubs "Les Cochons Céleste" (GROIN GROIN GROIN, Napoléon tmtc), Azriel participe activement aux entrainements de son équipe et éblouit ses fans lors des matchs de coupe. Un jeune joueur à suivre de près.
Mon tyran favori semble vouloir accroître sa fameuse tyrannie hors de sa salle commune et du Salon de Thé ! En effet, notre chère préfète/elfe n'hésite pas à donner de sa personne, une batte en main, pour défendre ses petits camarades. Mais quelle ne fut pas ma surprise quand elle vint se positionner à mes côtés lors de notre premier match contre Serdaigle, prête à en découdre avec le vif d'or ! Elea, I'm watching you.

Et quelle ne fut pas ma surprise en découvrant notre douce Alaska, aka Wilson, elle aussi une batte en main. Et comme sa chère et tendre, elle la manie avec brio. J'ai bien trop de fois été visée par sa personne.. Tu veux qu'on se batte Alaska ? (j'espère que le jeu de mot sera apprécié et remarqué, merci bonsoir)

SERPENTARD

Avec une équipe en pleine reconstruction, je m'attendais tout naturellement à voir notre Zorro des grades (parce que quand même, quand on voit son profil, c'est tout de même impressionnant) faire son apparition sur le stade de Quidditch ! Et bien oui mes amis ! Même si on me dit dans l'oreillette que mon nouvel esclave elfe multiplie les AVC quand il joue, je suis sûre qu'avec un peu d'entraînement, il pourra éblouir ses coéquipiers.
Car une surprise ne vient jamais seule, une nouvelle tête blonde (même si elle n'est pas blonde) a également fait son apparition sur le chan d'entraînement des Serpentard. Durant mes séances de stalkage furtif (spoiler, j'étais invitée en tant que pompom girl), j'ai pu observer notre chère Alty s'essayer à la poursuite. Courage jeune demoiselle, you can do it !

GRYFFONDOR

Tanguyyy, assieds-toi faut que j'te parle. Tu vas passer ton match dans le nooooir. Tanguy je le sens, je le sais, je te suis, tu vas arrêter des souafles. Même si notre cher Tigibus n'as pas eu la joie de jouer des masses lors de cette coupe, j'ai pu voir ses talents en entrainement face à une poursuite des plus motivées. Le Kerleal serait-il le nouveau Julius ? La réponse à la prochaine coupe !
Notre chère préfète Rouge & Or nous prouve aujourd'hui qu'elle a plus d'un tour dans son sac. En salle commune, elle remplit la vie de ses petits Gryffondor de paillettes rouge. Sur le stade, et surtout sur son balais, elle porte haut et fort les couleurs de sa maison. Vers la victoire ? Seul l'avenir nous le dira, mais c'est une batteuse qui a de l'avenir.
Notre chère Maddy, on pourrait la croire innoffensive comme ça. Mais posez-là sur un balais et face à un vif d'or, et vous découvrez le démon qui sommeille en elle. Une toute jeune joueuse qui ne peut que s'améliorer avec l'entrainement, et qui, j'en suis sûre, deviendra une super joueuse !

Les dortoirs de Wallace et Miss Tisane !

@radiantboy

 

Dans la salle commune il y a des dortoirs, et dans ces dortoirs il y a des lits inoccupés qui n’attendent que toi ! À moins que tu sois déjà en la possession de l'un d'entre eux. Dans ce cas-là, tu as peut-être déjà croisé Wallace, qui s’occupe des dortoirs de la salle commune. Quoi qu’il en soit, pour ceux d’entre vous qui n'y sont pas encore installés, ne perdez pas votre temps !

Alors oui, il y a un grand problème de disparité et chercher une place dans ces dortoirs en étant un homme s’avère être une chose un petit peu plus compliquée que prévu. Mais no soucis ! Il suffit d’ouvrir les yeux et de se rendre compte que vous n’êtes pas le seul à chercher un lit dans un dortoir, il faut motivez les blaireaux !

Croyez-moi,le fait d’avoir ou non un dortoir influence votre motivation et votre santé mentale en weekend et en vacances.

Ceux qui n’ont pas de dortoir :

8h35 : Vous vous levez plein d’énergie pour commencer une nouvelle journée et cherchez un dortoir !

10h07 : Vous vous levez véritablement parce que jusque-là vous ne faisiez que rêver. Vous descendez donc en salle commune où vous apercevez tous les blaireaux « à dortoir » qui vous observent avec étonnement. Vous vous dîtes que vous avez perdu votre journée à vous lever à 10h00 et que si vous étiez dans un dortoir on pourrait vous réveiller.

20h00 : Vous partez pour la Grande Salle afin de prendre votre dîner.

21h00 : Vous revenez de la Grande Salle et vous vous installez dans votre lit, un peu seul au fond mais c’est calme…

Ceux qui ont un dortoir :

8h26 : Vous vous levez plein d’énergie pour commencer une nouvelle journée. Vous tirez les rideaux et saluez vos camarades de dortoir.

8h53 : Vous marchez avec les membres de votre dortoir vers la Grande Salle pour prendre votre petit déjeuner.

9h22 : Vous revenez en salle commune où vous vous posez un instant pour parler de tout et de rien avec vos camarades de dortoir.

10h07 : La clique des « sans dortoirs » finit enfin par vous rejoindre en salle commune. Elle vous quitte cependant assez rapidement pour prendre son petit déjeuner dans la Grande Salle. Vous décidez à votre tour de quitter la salle commune pour rejoindre votre dortoir, votre chez vous, pour prendre une veste avant de vous échapper dehors.

16h35 : Vous croisez un membre de votre dortoir que vous saluez chaleureusement avant de continuer votre route. Dans tous les cas vous le verrez le soir.

20h00 : Vous passez rapidement par votre dortoir pour poser vos affaires, vous croisez un autre membre de votre dortoir et vous descendez ensemble à la Grande Salle.

21h05 : Vous revenez de la Grande Salle, retrouvez tous vos camarades de dortoir et parlez de tout et de rien chacun dans vos lits. Vous vous racontez les anecdotes de la journée.

22h34 : Un de vos camarades s’endort et ronfle légèrement.  Vous finissez par le rejoindre après en avoir rigolé.

Quel mode de vie voulez-vous adopter ? Car oui là est la question ! Donc si vous voulez vous lever dans un lit dans un dortoir dans votre salle commune, entouré de gens que vous appréciez, ne pas perdre votre journée par manque de motivation, vous sentir moins seul, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire. Achetez votre place (gratuite) dans un dortoir en salle commune !

Le comble du poisson d'avril

@Adobe Stock

 

Le premier jour du mois prochain on sera le 1er avril. Et qui dit 1er avril, dit poisson d’avril ! Oui oui je sais, c’est drôle de coller des poissons dans le dos des gens, mais bon… C’est la même blague depuis un siècle quoi ! Je vous propose donc de véritables pranks à faire à vos proches ou à vos amis ! L’idée vous enchante déjà un peu plus ? Bon c’est à la suite que tout se passe !

Tout d’abord avez-vous déjà fait des pommes d’amours ? Si ce n’est pas le cas, appelez votre cuisto en chef #bibi, sinon vous venez de trouver votre meilleur prank sans le savoir ! En quoi ça consiste ? C’est tout simple ! Pour ce prank vous cuisinerez des oignons d’amour : remplacer la pomme par un oignon, et le tour est joué !

Oh et sinon une autre idée. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler si vous aimez les moldus français. C'est un prank tiré des bronzés font du ski qui consiste à mettre du fil de pêche dans la fondu… Après vous me direz qu'on n' est plus en hiver ou presque plus… Dans ce cas là gardez le prank sous le bras pour la prochaine fondu. Après tout, les pranks ne se font pas qu'au 1er avril !

Sinon vous pouvez pencher pour un classique : le cellophane sur les toilettes ! Placez du cellophane sur les toilettes et les prochains qui y passeront risquent d’avoir une mauvaise surprise. Abaissez légèrement le couvercle de la cuvette, ainsi les gens feront moins attention.

Le prochain prank est plutôt commun mais toujours marrant à réaliser. Mettez le réveil d'un camarade deux heures plus tôt, en choisissant de préférence quelqu'un qui ne dort pas dans votre dortoir pour ne pas vous déranger lors du réveil, à moins que vous ne souhaitiez voir sa réaction. Quoi qu’il en soit, il sera mal à l’aise et la fatigue risque de le gagner.

Qui n’a jamais fait de prank téléphonique, sérieusement ? Celui que je vais vous présenter est plutôt original. Appelez vos parents en appel masqué (avec #31 devant) et faîtes-leur croire que vous êtes la police et que leur fils/fille (vous) a été arrêté pour vol. N’oubliez pas de modifier votre voix pour que cela paraisse un minimum crédible …

Ensuite, si on revient sur des pranks alimentaires, rien de plus simple que celui-ci : il vous faudra un tube de dentifrice et une boite d’oreo. Vous devez avoir compris ce que je veux faire avec ces ingrédients : remplacez le chocolat blanc par du dentifrice ! À vous de jouer cuisto !

Peut-être que vous avez une boite d’art comme j’aime l’appeler. Si c’est le cas et qu’elle contient des mini yeux à coller sur vos créations, il est l’heure de passer à l’attaque ! Collez-les sur tous les composants de votre frigo de sorte que la prochaine personne qui ouvre le frigo ait une petite surprise.

Si vous n’avez pas trouvé votre bonheur jusqu’ici ou que vous avez prévu de jouer un bon nombre de prank en ce premier avril en voici d’autres. Pourquoi ne pas glisser du coton dans les bouts des chaussures d'un camarade pour qu'il ait l'impression qu'elles sont devenues trop petites lorsqu'il les chaussera ? Tassez bien les bouts de façon à ce que votre victime ne s’en aperçoive pas et variez les plaisirs en mettant plus de coton dans une chaussure que dans l’autre.

- À quoi sert un essuie-glace ?

- À nettoyer le parebrise Monsieur Weasley !

Et si on revisitait cette idée en prank et que l'essuie-glace servait plutôt à salir le parebrise ? Il vous faudra un peu de gouache que vous pourrez disposer juste au-dessus de l’essuie-glace. De cette manière, la prochaine fois que le conducteur se servira du parebrise, les noix de peintures peindront une œuvre d’art d’elles-mêmes !

Et si vous voulez rire vous pourrez également essayer de peindre du verni sur un savon cubique…

Dans le cas où vous vous baladeriez chez les moldus, voici un prank à réaliser : imprimer leur fameux airpods sur des petits papiers que vous découperez avant de les coller au sol dans la rue. Il ne vous reste plus qu'à observer le nombre de gens qui essaye de les ramasser !

Ah oui et tant que vous êtes chez les moldus… tentez de trouver une de ces fameuses portes qui ne s’ouvre qu’en poussant ou en tirant et collez les indications contraires. Observez ensuite le résultat qui sera des plus comiques !

Mais j’ai encore mieux ! Placez une poupée géante très près de la tête d'une personne qui dort…  Si elle crit, c’est qu’elle a ouvert les yeux !

Finalement, le dernier prank est à faire sur des personnes ayant les cheveux longs. Il vous faudra pour cela une paire de ciseaux et une mèche de la même couleur que celle de la victime. Ensuite, vous vous approcherez de la victime, le ciseau et la mèche à la main, vous lui toucherez les cheveux de façon à ce qu’elle se retourne et vous surprenne avec une mèche semblable à la sienne dans votre main ainsi qu’une  paire de ciseaux … Je vous laisse apprécier la scène qui suivra.

Mais soyons clairs, je ne suis en aucun cas responsable des conséquences de ces pranks si vous les reproduisez chez vous. Sur ce, je vous laisse tout de même les mettre en place !

When The Clock Strikes 12

Le 28 mars, ce grand jour où tout semble tourné vers la bêtise. Ce jour où on n'a pas besoin d’être médium pour prédire de nombreux retards de la part des professeurs comme des élèves, et encore moins pour prédire une fatigue plus importante de la population. Dans la nuit du 27 au 28 mars aura en effet lieu un changement d’horaire. À deux heures du matin, il sera finalement trois heures du matin.

Il se pourrait qu’il s’agisse du dernier changement d’horaire, des débats chez les moldus ont d'ailleurs lieu à ce sujet, où les arguments semblent insignifiants. Mais ce n’est pas le sujet de cet article, on n’est pas là pour faire polémique.

Le changement d’heure d’été annonce également des journées plus longues, si ce n’est pas excitant ça !

Sinon trêve de blabla, je suis aujourd’hui là pour remédier aux fautes récurrentes que les sorciers font et promouvoir notre langage horaire. Car oui, cela vous est bien souvent arrivé de demander l’heure et qu’on vous la donne avec des fautes monstrueuses.

Pour commencer on ne dit pas dans quatre jours mais dans quatre goûters. Car il y a un goûter par jour au minimum. Et puis quatre dodos, je suis désolé, mais c’est beaucoup moins swag. On ne dit pas non plus dans un quart d’heure. D’un ça fait mal aux tympans et de deux ce n’est pas inscrit dans le langage poufsoufflois. Alors qu’est-ce qu’on dit ? On dit dans un poids de blaireau car un blaireau pèse en moyenne 15 kilos. Ensuite, on ne dit pas dans 49 jours mais dans une période de gestation. Finalement, un blaireau mesurant environs 90 cm la queue comprise, on dira donc 1/3 de blaireau pour un mois et un blaireau pour 3 mois.

Ainsi, peut-être que dans une période de gestation tout le monde aura adopté ce langage, qui sait ? En tout cas je vous dit à dans 1/3 de blaireau pour la prochaine édition des crocs !

La recette du mois

@Droits réservés

Voir l'article version texte :


Vous le savez peut-être ou non, mais à en juger par le thème de l’édition vous devez vous en douter à présent. Le 17 Mars se déroule bel et bien la Saint Patrick. J’espère pour vous que vous connaissez les traditions de ce jour, car s’il y a besoin d’un rappel historique je peux également m’en charger. Mais bon on est pas là pour parler de ça. Comme en ce jour il est coutume de boire de la bière, je me suis dit : pourquoi pas vous confier la recette de la bière au beurre.

Ingrédients pour 4 personnes

  • 1 tasse de cassonade
  • 2 cuillères à soupe d'eau
  • 6 cuillères à soupe de beurre
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1/2 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 3/4 tasse de crème épaisse
  • 1/2 cuillère à café d'extrait de rhum (facultatif)
  • 4 bouteilles (bouteilles de 12 oz) de soda à la crème


Outils :

  • 1 casserole
  • 1 thermomètre
  • 1 bol de taille moyenne
  • 1 cuillère à soupe
  • 1 cuillère à café
  • 1 tasse
  • 1 batteur électrique
  • 4 verres pour servir


Instructions

Dans une petite casserole à feu moyen, mélanger la cassonade et l'eau. Porter à ébullition et cuire, en remuant régulièrement, jusqu'à ce que le mélange indique 115C° / 240 F sur le thermomètre .

Incorporer le beurre, le sel, le vinaigre et 1/4 de la crème épaisse. Laisser refroidir à température ambiante. Une fois le mélange refroidi, incorporer l'extrait de rhum (facultatif).

Dans un bol moyen, mélanger 2 cuillères à soupe du mélange de cassonade et la 1/2 tasse de crème épaisse restante. Utilisez un batteur électrique pour battre jusqu'à épaississement, mais pas complètement fouetté, environ 2 à 3 minutes.

Pour servir, répartir le mélange de cassonade dans 4 grands verres (environ 1/4 tasse pour chaque verre). Ajouter 1/4 tasse de soda à la crème dans chaque verre, puis remuer pour combiner. Remplir chaque verre presque jusqu'au sommet avec du soda à la crème supplémentaire, puis déposer la garniture fouettée sur chacun.

Maintenant, je vous souhaite une bonne dégustation ! (N’oubliez pas de vous déguiser en vert tout de même !)

Un printemps chez les blaireaux

bruhrhjds

@Droits réservés

Avant de rentrer dans le vif du sujet, laissez-moi vous faire l’annonce du siècle… Le 20 mars, c’est le premier jour du printemps ! Non vraiment sans blague ?! Oui, oui, oui ! C’est trop bien non ? Les bourgeons sont de retour, le beau temps ( en grande ligne ), les cerisiers (Cerise=Cherry= <3). Maintenant que vous êtes au courant de cette date primordiale, qu’est-ce que vous pouvez faire pour vous occuper comme un blaireau ? Voici une liste de 20 idées pour vous donner l’inspiration des beaux jours. Tenez tenez, j’ai trop d’inspiration actuellement je vous en offre un petit peu.

1/ L’hiver est passé donc rangez-moi vos tricots qui ne vous sont plus d’aucune utilité… Et si on est d’accord sur ce point, passons à la suite. Si je vous parle d’abandonner le tricot, c’est que j'ai une autre proposition, vous vous en doutez. Il s’agit en effet des colliers de fleurs, ou encore des bouquets de fleurs. Cela peut vous paraître anodin mais sachez qu’on peut faire tellement avec de simples fleurs. Pourquoi ne pas faire sécher votre bouquet pour lui donner du style ?

2/ Si jamais il vous prend de passer vos vacances chez les moldus ou même ne serait-ce qu'un weekend, il n’y a rien de mieux que les balades à vélo ! Il est donc l’heure de sortir le vélo (et le casque) et de pédaler ou d'apprendre à pédaler si vous ne savez pas encore en faire. Je vous assure que lorsque vous avez trouvé un endroit des plus jolis, c’est une partie de plaisir d'en faire entre amis ou avec la famille.

3/ Bon alors ce point est un point incontournable. Il s’agit de la musique. Vous avez peut-être une playlist good vibes, ou encore chanson triste ou même avec l'esprit de noël… mais avez-vous déjà pensé à créer une playlist printemps ? Si c’est le cas, il suffit d’appuyer sur play ! Sinon créez-la ! Il n'y a rien de mieux que de se ressourcer avec de la musique.

4/ L’arrivée du beau temps est une bonne occasion pour passer du temps dehors, le parc de Poudlard est d'ailleurs bien connu pour cela. Mais j’ai encore mieux à vous proposer ! Pourquoi ne pas rendre visite aux créatures de la valise ? Peut-être que vous tomberez sous le charme de l’une d’entre elles ?

5/ L’hiver est passé, vous avez non seulement abandonné le tricot mais aussi les chocolats chauds. Il est temps de laisser place à la nouvelle tradition, à savoir… les thés glacés. Je ne veux pas influencer vos goûts bien évidement, d’autant plus qu’il faut goûter à tout, mais si je peux vous conseiller pêche et fruit rouge, je n’ai plus rien à dire.

6/ Bon ici on est à Poufsouffle donc en hiver, en automne comme en été ou au printemps on cuisine des cookies. Je vous ai donc trouvé une excuse pour en cuisiner plus ! N’oubliez pas de me faire goûter ensuite !

7/ Tout à l’heure je vous ai parlé de changer de playlist mais il n’y a pas que ça, pensez également à changer vos fonds d’écran. Oui les fonds d’écran que vous voyez toute la journée quand vous allumez votre téléphone, votre tablette ou encore votre ordinateur. Parce que si vous avez déjà fait une escapade chez les moldus, je ne doute pas que vous êtes revenus avec la connaissance de ces technologies. Personnellement je change mes fonds d’écran tous les mois pour ne pas me lasser.

8/ Comme il faut changer le matelas de côté tous les six mois, pourquoi pas en profiter ? Il fait beau après tout, vous pouvez ouvrir la fenêtre et par la même occasion écouter le chant magnifique des oiseaux… Ou sinon vous pouvez jouer votre nouvelle playlist d’été !

9/ Si vous avez une passion cerisiale (mot de la famille de la cerise/ même radical), voici ce que vous pouvez faire grâce à cette passion qui pourrait vous être utile. Tout d’abord vous pouvez planter une cerise, je vous jure ça marche, il faut être patient, mais ça marche. En toute élégance je vous propose également le cracha de noyau de cerise, avec une récompense pour celui qui le lancera le plus loin. Mais avant de me faire juger sur cette idée, je passe à la prochaine, à savoir la peinture de cerisier. Pourquoi peindre la montagne quand on peut peindre un cerisier ?

10/ Nous allons finir avec le dernier qui est sans doute le plus important, le plus passionnant, le plus intéressant… (placez plein de mots sympathiques), mais également le plus éphémère. En effet, vous l’aurez compris ou non, ce que je vais vous présenter n’est pas une activité que vous aller pouvoir répéter. C'est à réaliser le 28 mars dans votre château, dans votre salle commune, ou même dans votre dortoir. Les moldus auraient depuis 2007 une tradition appelée « Earth hour ». Comme l’indique le nom, pendant une heure, il s'agit d’agir pour la planète, mais attention, pas n’importe comment. De 20h30 à 21h30, l’équipe des Crocs et les moldus ainsi que WWF vous invite à éteindre les lumières !

Ce petit top 10 des choses à faire touche à sa fin, j’espère que vous en ferez bon usage, et je ne veux pas entendre que vous vous ennuyez quand je passe dans la salle commune, c’est clair ? Mais sinon profitez du printemps !