jeudi 11 août 2022

Éditorial

Salut les enfants !

En ce beau mois d'Août, nous espérons que vous passez du bon temps et que vous buvez beaucoup d'eau. C'est important. Et puis c'est bon l'eau. Dans 20-30 ans y'en aura plus, comme disait l'autre.

Vacances c'est le maître mot qui a tourné dans les coulisses des Crocs ce mois-ci. Nous avons donc nous aussi pris une pause, mais les quelques cartes postales qui ont pu parvenir jusqu'à nos membres sont là pour vous faire voyager !

Bonne lecture o/

Ivy doigts de pieds en éventail

 

Voir l'article version texte :


Saluuuuuuuuuut les monster munch !

J'espère que vous allez bien et que vous profitez de la chaleur à Pré-au-lard. Oui je vous ai tous laissé pour partir au soleil mais psychologiquement j'avais besoin de ne plus voir d'humains durant l'été. Donc je suis dans les Hamptons dans la villa familiale, à bronzer au bord de la piscine où je ne croise que ma cousine qui est aussi charmante qu'une cellule d'Azkaban. Mais vu que je ne la vois que tard le soir ça me va. Je vous fais plein de bisous depuis mon transat et profitez bien du soleil de Grande-Bretagne looool.

Allez, la bise sur vos fessiers les pringles !

Ivy

 

Anthéa et la chaleur

Voir l'article version texte :


Célia,

J'espère tu vas bien ma bella. Ici ça va, il fait juste extrêmement chaud. Je fonds comme neige au soleil, c'est infernal. Entre les Appalaches et ça, désormais, j'ai ma dose. Je crois que quelqu'un nous porte malheur et transporte la chaleur avec nous. Heureusement que la villa est assez ventilée.

Non mais vraiment, quelle idée le réchauffement climatique ! Heureusement que j'ai pu m'échapper de Londres. Enfin bref, je t'envoie une jolie photo de la mer. On passe toute la journée dedans pour éviter de nous liquéfier, je suis sûre que tu la trouveras agréable. N'oublie pas de ramener ton ventilo quand tu arriveras.

Avec toute mon amitié,
Solène.

PS : Je sais que Ivy t'a écrit. Si tu pouvais lui dire d'arrêter de vouloir baigner ses dragons...

 

 

Wellaninou en vadrouille

Voir l'article version texte :


Bijour les p'tits potes !

Il faudra qu'on me rappelle pourquoi j'ai accepté ces vacances organisées dans les Appalaches. Genre le paysage et tout c’est top. Mais pourquoi est-ce que dans une randonnée, on doit toujours passer une phase de montée avant de redescendre ? Oui bon, vous allez me dire que c'est difficile de faire sans, mais j'ai pas le cardio pou ça moi ... J'aurai bien demandé à Celia de me lancer un p'tit Windadium Leviosa histoire de m’économiser des mouvements en volant mais j’suis pas sûr que ce soit autorisé ici ... Bref c'est quand même un peu cool.

Allez, la bise sur vous !
Wellan

Eden négociatrice

Voir l'article version texte :


Bonjour Miss Flame !

Comment que ça va bien par chez vous ? J'espère que vous profitez bien des vacances ! Moi ça va, sauf si on compte Clarissa qui me sort par les trous de nez mais sinon la vie est belle. D'ailleurs, en parlant de belles choses, j'ai vu que Poufsouffle cherchait un nouveau préfet. Vous pensez que c'est possible de reprendre mon badge ? Non parce que franchement, me virer pour un pauvre bébé dragon en salle commune, je trouve que c'était un peu abusé...

Bien à vous,
Eden.

Celia et Ivy se retrouvent au camp scout

Voir l'article version texte :


Bijour,

Dites madame Moore, la plus belle de la planète terre, on pourrait avoir des créatures non dangereuses même si le ministère est pas trop d'accord avec nous ? On trouve qu'ils font fausse route, un peu comme Hagrid à son époque avec son dragon ou son acromentule. Nous on sait que ces boules d'amour ne feront aucun mal et on va réparer s'il y a un peu de feu. On va même acheter des détecteurs comme les moldus là ... Et puis vous travaillez avec Newt Scamander, vous savez qu'il n'y a pas de créatures dangereuses, seulement des gens ignorants.
Or nous nous sommes beaucoup renseignées sur les créatures que nous voulons admettre dans notre dortoir ... et ça crache pas trop de feu, ça laisse pas de bave partout, et surtout ça ne fait aucun bruit !

On espère qu'avec cela nous aurons su vous convaincre et nous vous souhaitons d'excellentes vacances
Célia & Ivy

Les vacances de Celia

 

Voir l'article version texte :


Mes chers parents je vole,

Je ne sais où vous en serez de votre voyage pendant que vous lirez cette lettre mais j'espère que vous vous amusez autant que je peux m'amuser avec mes amis dans cette colonie magique en plein cœur des Appalaches. C'est une véritable beauté. On voit plein de créatures magiques et on a même l'occasion de se servir de quelques petits sorts que nous avons appris cette année ! Nous nous reverrons bientôt, aussi je me dois de vous prévenir que je me suis cassée le bras en tombant d'une falaise pour fuir une créature magique qui avait prévue de nous ... Ah je dois y aller, c'est l'heure du repas !

Affectueusement,
Célia

 

Voir l'article version texte :


Chère miss Moore,

Vous n'êtes pas sans savoir que plusieurs élèves de l'école font partie du même programme de vacances que moi cette année. Nous visitons les Appalaches et c'est véritablement magnifique. Le soir nous dormons dans des tentes tout confort qui ne sont pas sans me rappeler le confort rassurant de notre salle commune. J'espère pouvoir vous montrer des photos à la rentrée. Joris aussi pourra vous en montrer, enfin quand son bras aura cicatrisé ... D'ailleurs vous saviez, vous, qu'un Scroutt à Pétards ça explose quand on marche dessus ? Parce que Joris le savait pas ...

Affectueusement,
Célia

Voir l'article version texte :


Chère miss Flame,

J'espère que vous passez de bonnes vacances et que vous vous reposez bien. Si je vous écris, alors que, disons-le, vous devez attendre du courrier autrement plus urgent que celui d'une quatrième année de Poufsouffle, c'est pour un sujet de la plus haute importance. Je suis actuellement dans une colonie magique pour passer l'été, "sous bonne garde" disent mes parents. Sous tellement bonne garde que je me suis fracturé le bras. Bref le sujet n'est pas là. Cette année nous faisons un périple dans les Appalaches et j'ai pensé à vous car depuis quatre jours nous côtoyons quotidiennement une famille de Womatou. La mère et ses cinq petits se portent bien et je dois dire que je m'attache beaucoup au plus jeune des womachatons. Si vous êtes d'accord je pourrais peut-être le ramener à Poudlard ?

Dans l'attente de votre retour,
Célia Flores

 

mardi 5 juillet 2022

Édito

On se retrouve aujourd'hui (à l'heure) pour une nouvelle édition ! L'été est bien engagé et nous avons décidé de vous présenter une mini édition pour vous préparer aux fortes chaleurs et à l'ambiance farniente de la saison estivale. Alors attrapez votre chapeau de pailles et vos lunettes de soleil et posez-vous au frais avec un verre de citronnade : nous sommes là pour vous aider à vous détendre !

N'oubliez pas, un commentaire c'est une climatisation livrée chez vous par bison postal. Ou des cookies. C'est vous qui décidez.

Une histoire de vacances

Les préparatifs se déroulèrent parfaitement et c'est ainsi que l'équipe des Crocs fut prête à partir direction les vacances. Heureusement, le jour du départ était plutôt simple pour eux. Il était bon d'être dans le monde des sorciers : lors d’un départ en voyage, il suffisait d'avoir un portoloin pour mener tout un groupe vers la destination de vacances en l'espace de quelques secondes. Eden avait fait porter un peu plus tôt dans la journée les valises jusqu'à la maison qu'ils avaient loué. La maison était très grande, et il fallait une quantité astronomique de bagages pour huit personnes alors il avait été bon de s’organiser en avance niveau bagages.

Jour J, H-15 minutes avant le départ… Et évidemment, tout comme pour sortir les éditions, il y avait des retards. Eden n’avait pas entendu son réveil et Wellan était en train de chercher un slip propre. Malheureusement, pour l’équipe tout cela était normal.

Helio : Elle fait quoi là, la chef ?

Anthéa : Elle va arriver, dans tous les cas elle n'a pas le choix.

Il fallait bien qu’elle arrive afin de récupérer les clés de la maison pour eux aussi. Sans clé, ils n’auraient pas la maison…

Ivy : Sinon on part sans eux, ou au moins sans Wellan, tant pis.

Ivy n’aimait pas être séparée de son dragon : plus vite elle serait rentrée, mieux c’était. Aussi, elle était bien capable de partir sans se soucier du pauvre Wellan. Heureusement pour lui – et pour leur séjour-, les deux retardataires finirent par arriver juste à temps pour prendre le portoloin qui allait les amener à destination.

Tout le monde posa bien vite un doigt sur l’espèce de seau que Eden avait réussi à obtenir auprès de l’école pour s’en servir comme portoloin. Il était vieux, défoncé et complètement inutilisé. Mais il faisait l’affaire pour eux. Une traction au creux du nombril plus tard, le portoloin les soulevait dans les airs pour les déposer près de leur lieu de vacances. Ils ne pouvaient apparaitre comme ça devant des moldus, alors ils avaient pris quelques précautions et atterrirent dans un petit coin de forêt. Lawrence et Heather tombèrent pêlemêle au sol dans leur chute.

Heather : Bordel, plus jamais je prends ce genre de transports… Ca me donne envie de…

Heather s’écarta du groupe, et il est nécessaire de jeter un voile pudique sur ce qu’elle fit. Pendant ce temps là, Eden et Helio se disputaient sur la direction.

Eden : C’est moi qui suit déjà venue ici, donc c’est moi qu’on suit. Je connais la route.

Elle fit signe que la discussion était close et se mit à dévaler la pente devant eux. Avec prudence, les garçons suivirent le rythme. Anthéa se déplaça à petits bonds pour descendre. Néanmoins, cette descente n’était rien en obstacle pour ce qu’ils avaient devant les yeux. Une magnifique villa qui leur semblait encore plus belle que décrite. Les baies vitrées donnaient vue sur la mer grâce à leur petite hauteur.

Célia : Waouh.

Tous se regardèrent… et se ruèrent vers leur nouvelle maison dans une course désordonnée. Ce fut un chaos où Wellan se retrouva même dans la piscine.

Eden : Tu vas sécher tout seul Wellan, ne t’inquiète pas ! Bon. Les garçons, vous êtes en haut à gauche vu que vous êtes trois. Anthéa, Célia, Ivy, c’est à droite et avec Heather on prend celle du bas.

Essayez donc de tenir au calme sept chroniqueurs au bout d’une crise de nerfs… À peine la clé tourna-t-elle dans la serrure que tous se précipitèrent pour découvrir la villa.

Eden : Dix minutes et on retourne dehors, moi je veux profiter de la plage !

 

Départ en vacances

Vous êtes sur le départ ? Ou vous allez partir bientôt ? Pas de panique, on a la liste parfaite de ce qu'il faut mettre dans votre valise !

☀ L'appareil à raclette n'abusons pas tout de même
☀ Une sarbacane, très utile si vous croisez un Serpentard
☀ Une paire de talons aiguilles, en soirée vous serez la plus bonne bonne de nos copines, enfin ça peut aussi servir à faire dégonfler les têtes des Serdaigle
☀ Une moustiquaire, fortement recommandée dans le cas où des Gryffondor voudraient s'incruster
☀ Une pelle et un seau, oui les objets qui sont utiles pour faire des châteaux de sable, sauf que ça peut servir à enterrer la Gazette. Il ne restera plus que les Crocs comme ça, on élimine la concurrence même en vacances !
☀ Un spray anti-moustiques, parce que les autres maisons sont littéralement des moustiques, toujours là prêtes à nous pomper nos litres de sang si délicieux. Alors autant avoir un bon spray sous la main pour ne pas leur offrir ce plaisir, les vilains.
☀ Des vêtements sexy, parce que cet été sera caliente et qu'on doit pécho, montrer que les Poufsouffle ont la côte. N'écoutez pas les Serpentard dire qu'on est gras, nous au moins on a obtenu la coupe. Pardon, les coupes.
☀ Des petits flacons vides, de quoi remplir en alcool discrètement. Vous pourrez dire que c'est du shampoing alors que vous aurez un sex on the beach à disposition.
☀ Pour finir, un appareil photo, pour immortaliser vos meilleurs moments !

Allez, bisous et bonnes vacances !

Sex-appeal à la dérive

Ton sex-appeal est resté inexistant pendant l’hiver et tu penses pouvoir te rattraper cet été ? Tu as passé des heures et des heures dans ta salle de sport à courir tel un gibier fuyant un prédateur ? Ou bien tu as passé tout ton temps à rentrer ton ventre en essayant désespérément de rentrer dans ton jean skinny taille 36 ? On ne te croit pas (sauf pour le dernier point). Regarde-toi dans la glace : tes vergetures, tes imperfections, ton nez trop gros, tes petites fesses flasques; et calcule le nombre de personnes, qui comme toi, se sont gavées de glace au chocolat et de gaufres parce que c’est juste trop bon. Et tu as parfaitement raison de te faire plaisir, ton sex-appeal ne sera pas anéanti de cette façon.

Il sera anéanti par la saison infernale que peut être l’été.

Bah oui. L’été rime avec beau temps, plage, piscine, terrasse, boules de glace et lunettes de soleil stylées. Mais ça rime aussi avec chaleurs extrêmes, sueurs extrêmes, fatigue extrême, épilation tous les 2 jours, transports en commun infernaux, les gens qui puent et j’en passe.

Seulement un faible pourcentage de personnes réussit réellement à faire le perfect en salle de sport et à être prêt ou prête pour l’été. Sauf que.. Bah si tu sues à grosses gouttes comme un gros porc, tu peux avoir les muscles de Tom Cruise, rien à faire, ton sex appeal en prend un sacré coup quand même. Puis qui dit sueur, dit odeurs. Et ça, tu n’y pourras rien. Tu peux prendre 40 douches par jour, ton corps sécrète toujours une odeur nauséabonde et personne n’aura envie de s’approcher de toi. Pourquoi ? Déjà il fait chaud. La personne en face de toi pue aussi et dégouline de sueur, et comme toi, son sex-appeal baisse de quelques pourcents.

Tout ça pour dire : RELAX. C’est pas grave si tu as toujours une petite brioche au ventre, des fesses flasques, des muscles inexistants, un bronzage qui ne semble pas vouloir pointer le bout de son nez et tout le tintouin. On est tous dans le même gâteau, ce qui compte c’est pas la crème chantilly que tu vas mettre sur ta pâte à chou, mais le chocolat que tu y mets à l’intérieur.

Lucy dis moi tout

Il paraît que Hope aurait été vue en petite culotte non loin d'un certain Chef des Aurors... Info ou intox ?

Nox partirait plusieurs mois. Est-ce de simples vacances ou la jeune fille a prévu un braquage de banque à l'autre bout du monde ?

Iseult a été repérée dans le château avec une pigeonne du nom de Rita, il semblerait que ces deux là tentent de devenir les futures perturbatrices en chef. Peeves a du soucis à se faire.

Eden qui fricote au bal avec un Gryffondor, il paraît que Tanguy danse bien. Enfin, il paraît. Nouveau couple en vue ?

L'amour passionnel pour les vélos... Oui ça existe et c'est à Poufsouffle. Alors Noah, quel modèle nous conseilles-tu ?

Anthéa, ou plutôt Solène, enfin non, Huguette pour les intimes, on a du mal à savoir où ça en est niveau papier d'identité. Pas trop compliqué à suivre tout ça ? Pourtant on raconte que l'administration c'est une écaille de dragon hyper compliquée.

Hazel de Martel a été repérée dans la réserve de Potions, prépare t-elle un poison pour le professeur de Métamorphose afin de prendre sa place ? Cela serait trop beau.

Ambrosia et Ivy dans la salle commune, ça sent à des kilomètres la bêtise qui va sans doute pas tarder à se pointer, l'aînée va t-elle montrer à la petite jeune que pour s'amuser il faut enfreindre les règles ?

Notre Toma national n'est pas un très bon conseiller en gueule de bois, si vous allez à une soirée trop arrosée, évitez-le et ne l'écoutez surtout pas. Ou si.

Mieux que les glaçons

Oui vous pouvez vous la couler douce cet été, parce qu'il n'y a plus de coupe des quatre maisons et donc ça veut dire VACANCES ! Et pour éviter que vous ne vous ennuyez, avec Minou nous avons fait une petite sélection de films rien que pour vous, histoire de vous rafraîchir un peu !

Kissing Both

Trilogie rafraîchissante pour l'été ! C'est l'histoire de Ella et Lee qui sont nés le même jour, à la même heure et évidemment au même endroit. Ah oui, et leurs mères sont les meilleures amies du monde. Ils ont donc grandi ensemble et avec eux, leurs familles, dont une ombre au tableau, le grand frère de Lee, le beau ténébreux Noah qui n'hésite pas à leur en faire baver. Et pas que métaphoriquement parlant puisque Ella a le béguin pour Noah. Mais le truc, c'est qu'il y a une liste de règles entre les BFF dont une qui dit de ne pas toucher aux membres de la famille de l'autre, chouette non? Sauf que ça ne va pas se passer tout à fait selon les règles... Surtout parce qu'un kissing both (stand à bisous) va s'en mêler. Alors, vous allez vous laisser tenter ?

En route pour l'avenir

Tiré du livre éponyme, Netflix nous offre un bon petit film d'été avec son mini drama amoureux évidemment. Ce sont les aventures de Auden, l'adolescente parfaite aux yeux des parents. Elle est brillante, jolie et intelligente, mais cache son nez dans ses livres. Derrière cette apparence d'élève modèle, se trouve une jeune fille un peu mal dans sa peau et déboussolée par le divorce de ses parents, c'est d'ailleurs chez son père qu'elle part pour l'été et qu'elle va aider sa belle-mère dans sa boutique. Auden va commencer à vivre dans la petite ville de Colby, rattraper le temps perdu durant ses années lycée et tenter de virer ses préjugés. Et devinez quoi ? Elle va rencontrer quelqu'un. Donc je ne vous fais pas de dessin concernant la suite et je vous laisse le découvrir par vous-même !


Les dents de la mer

Un film qui a de quoi vous mettre un coup de frisson pour cet été. Film bien connu du grand public qui est THE classique à voir au moins une fois dans sa vie de Poufsouffle. Et quoi de mieux que de le visionner durant la saison estivale ? Amateur de sensation forte et d’horreur, vous serez servi avec “Les dents de la mer”. En effet, le calme de la mer et de la plage d’Amity Island sera momentanément interrompu par une grande masse blanche qui semble attaquer locaux et touristes. Le constat est sans appel pour le nouveau chef de la police de l’île : un requin est responsable des morts mystérieuses commises dans la mer. S’en suit alors une véritable lutte pour contrecarrer les plans de cet immense mammifère et pour l’empêcher de nuire à nouveau.  

Somewhere

Film touchant qui se déroule durant la saison estivale et diffusé en 2010. Capturé par ses propres démons intérieurs, le personnage principal, Marco va vite être rattrapé par la réalité lorsque sa femme laisse leur fille de 11 ans à sa charge. Les scènes vont se dérouler dans un grand hôtel et Marco va devoir mettre les bouchées doubles pour maintenir une relation stable entre lui et sa fille. Là, pas question de se débarrasser de toutes ses responsabilités, sa fille a besoin de lui … mais lui aussi, n’aurait-il pas besoin de sa fille dans son existence pour résoudre ses questionnements personnels … ?

Lectures du Trimestre

Bienvenue au quatrième épisode des lectures du trimestre qui vient donc conclure un an de lecture. Cet épisode arrive en retard, mais c’est promis le prochain sera à l'heure. Aujourd’hui est épisode un peu spécial car nous allons parler des deux premiers tomes de La Passeuse de Mots. Je remercie notre magnifique Chroniqueuse en Chef avec qui j’ai partagé la lecture de ces deux tomes.


Livre 1 : La passeuse de mots – Tome 1 de Alric et Jennifer Twice


Résumé : Dans le royaume imaginaire de Hélios, les Mots ont un pouvoir. Celui de créer ou de détruire le monde. On s’apprête à célébrer l’anniversaire du Traité qui règle l'usage de la magie. Arya Rosenwald, jeune fille aide-pâtissière du palais, est passionnée de livres. Elle passe sa vie à dévorer des livres et des pâtisseries. Mais en ce jour d'anniversaire, la vie d’Arya change. Elle est la clé pour sauver son royaume du chaos provoqué par le coup d’état contre ce traité.

À l’aube des changements qui s’annoncent, les Mots se réveillent pour établir l’ordre dans le chaos, la vérité dans l’illusion. Ils attendent leur Appel. Celui de la Passeuse de Mots, qui doit apprendre à les apprivoiser.

Avis personnel : J’ai trouvé le début extrêmement leeeeent, j’ai cru mourir en tant que bonne lectrice impatiente. Sur 733 pages, on en passe 80 où il ne se passe rien, et encore 67 avant qu’elle bouge réellement ses fesses hors du kilomètre autour du château. Le style est bien, mais très détaillé ce qui fait que le début est incroyablement moins rythmé. Surtout que j’ai lu le tome 2 avant le premier (par pur bêtise de ma part) ce qui fait que j’ai senti le contraste sur le départ de manière encore plus flagrante. J’aurai probablement été un peu moins été choquée dans le cas contraire.

J’ai ADORE les personnages. J’ai aimé Killian et Alric comme 99% des lecteurs et détesté Aidan et presque tous les autres personnages secondaires. Ils sont super bien écrits, et ça donne envie de les détester. En tout cas c’est comme ça que je les ai senti. Évidemment, beaucoup d’amour pour Saren aussi. J’ai bien aimé les petits détails sur chaque personnage, afin de les rendre vivants, d’apprendre certains des prénoms. Et j’avais (enfin j’aurai) eu hâte d’en découvrir beaucoup plus sur Killian. C’est plutôt très agréable de se laisser porter par le récit, et ça a été un coup de cœur magique bien qu’un peu frileux au départ. Je conseille une seconde lecture après le tome 2 pour en saisir toutes les subtilités après la fin du deuxième tome.

En bref : Note : 16,67

Un récit extraordinaire qui vient aussi partager une leçon de vie d’acceptation de soi. Contrairement à la saga « La Sélection » qu’on a vu dans une précédente édition, le bien et le mal sont bien plus mélangés et nos personnages sont quelques fois confrontés à des choix. La plupart ne sont pas tout blanc.


Livre 2 : La passeuse de mots : L’œil de la vérité – Tome 2 de Alric et Jennifer Twice


Résumé : De retour sur le Narcisse, un bateau un peu étrange, Arya est convaincue par les deux nouveaux pouvoirs qui lui ont été délivrés. Arya croit plus que jamais à ce lien indéfectible qui relie tous ceux qui l’accompagnent sur son chemin et à l’espoir qui grandit chaque jour de retrouver les héritiers d’Hélianthe et sa famille portée elle aussi disparue. Pourtant, un seul mot de Killian impose une toute autre réalité : celle d'un détour inévitable par les dunes brûlantes du désert et de la découverte d'âmes aimantes prêtes à braver les interdits.

La menace des soldats de Verre, quant à elle, se répand comme du venin sur les terres d'Hélios et le danger s'accroît de jour en jour. Arya le sait, les liens du cœur et de la vérité scelleront son destin de Passeuse de Mots à jamais. Pour cela, une seule solution : il n’est plus temps de reculer. L’ennemi est là et les poursuit. Accompagnée par Killian et Saren, Arya doit faire face à celui qui veut sa mort… ou peut-être pire ?

Avis personnel : Incroyablement rythmé, incroyablement délicieux. J’ai adoré. Je l’ai dévoré. La tension monte crescendo. Les doutes et les questionnements se font plus complexes et nombreux, tout comme les accrochages qui viennent frapper l’équilibre du groupe. Les raisons sont plus fortes. On y voit des héros humains qui font tant bien que mal ce qu'on attend d'eux. Et cette proximité crée des liens avec le lecteur.

L'action s'accélère, on quitte la découverte d'Arya et de son don pour rentrer dans le vif du sujet. On ne se « promène » (encore que) plus, on VIT. Les personnages sont de plus en plus familiers, mais ont aussi leur propres histoires (surtout Killian et Saren) qui intercèdent dans leur projet.

En bref : Note : 17,34

La lecture est pleine de rebondissements, parfois très durs à vivre, mais on peut au moins dire que c’est plein de sel. On est rapidement mis dans le bain, et c’est satisfaisant de voir leur galère. J’ai aimé l’insolent Killian (qui n'a pas l’air de tenir à sa vie) et la fin du livre qui nous laisse entrevoir bien des choses…

 

How to have a lazy summer ?


Regardez Bravo sur YouTube
(ou "ne rien faire")

Voilà, vous savez tout.

Signé Soso qui farniente à fond

Comment pécho un Poufsouffle

Vous voulez des tips pour pécho l'élite du château ? Quand je dis élite, je dis Poufsouffle évidemment ! Alors suivez le guide ! D'ailleurs, seuls les Poufsouffle doivent pécho les Poufsouffle. Oui, le côté sectaire, il n'y a rien de mieux.

1 - Effort minimum
C'est-à-dire qu'on fait un effort, même petit, pour tenter de séduire, d'appâter. Bref, le minimum syndical tout de même. Parfois un petit bouquet de roses (mangeables de préférence) fait un effet maximal. Ou une tablette de chocolat, succès immédiat. Il en faut peu pour faire tomber in love un Poufsouffle.

2 - Organise une soirée
Un bon Poufsouffle ne refusera jamais une sortie où il y aura à boire et à manger. Surtout à boire. Et en plus il a les conseils gratuits de Toma Dresden pour éviter la gueule de bois, quoi de mieux ?

3 - C'est écologique
Parce qu'il suffit de traverser le couloir pour retrouver son crush ou sa moitié, donc pas besoin de prendre l'avion pour se rendre à la tour de Serdaigle. Résultat ? Une empreinte carbone au plus bas.

4 - Loyauté avant tout
C'est inscrit dans les valeurs de la maison, donc moins d'angoisse à l'idée de se faire tromper, la fidélité ça compte beaucoup pour les merveilleux membres de notre maison.

5 - Un buffet à volonté
Là il n'y a aucun doute, vos rencards seront les meilleures parce que tout bon Poufsouffle a les meilleures adresses des restaurants et peut s'exploser le ventre comme jamais, sans aucune honte. Alors un date entre Poufsouffle c'est de la belle magie.

Voilà, vous avez désormais toutes les cartes en main pour bien réussir !

Playlist de l'été


Regardez Harry Styles - As It Was (Official Video) sur YouTube


Regardez Bigflo & Oli - J'étais pas là sur YouTube


Regardez Ridsa - Santa Maria [Clip Officiel] sur YouTube


Regardez Sean Paul - Dynamite (Visualiser) ft. Sia sur YouTube


Regardez ROSALÍA - LA FAMA (Official Video) ft. The Weeknd sur YouTube

jeudi 9 juin 2022

Édito

 

On se retrouve quelque peu en retard ce mois-ci (la faute à Mickey) mais avec une belle édition. Les beaux jours arrivent et avec eux la chaleur et la bonne humeur estivale. Attrapez un chapeau, installez-vous confortablement au bord de l'eau, dans votre jardin ou sur votre terrasse, et je n'ai plus qu'à vous souhaiter une bonne lecture. Et j'offre des crêpes aux gens qui commentent. Bisous.

Et toi, t’es quel genre de Poufsouffle devant la tv ?

Vous aussi vous avez envie de savoir des secrets sur vos copines et copains de Poufsouffle ? J’ai mené une enquête et cela m’a permis de découvrir plusieurs profils de Poufsouffle… devant la télé !

Quel est votre de genre de série préféré ?

Iseult Hill J’aime bien les séries de science-fiction, fantasy du genre de Game of thrones ou encore les séries d’horreur.

Céleste Black J’adore le genre fantastique.

AmbrosiaLuna J’adore les séries de science-fiction. Buffy contre les vampires, XFiles, StarGate sg 1 et Univers, Poltergeist les aventuriers du surnaturel ou Supernatural. J’en oublie certainement :) J’aime ces séries, en autre pour les effets spéciaux et les maquillages.

Celia Flores Ça dépend de mon mood, mais j’aime bien la fantasy (The Witcher & Grisha par exemple).

Quelle est votre série chouchou, celle qui vous met automatiquement dans un bon mood ?

Iseult Hill La Casa de Papel ahah, clairement cette série est une pépite. J’ai toujours envie de voir la suite, je recommande à 10 000 %.

Céleste Black La série Teen Wolf, c’est trop bien !

AmbrosiaLuna Sans hésiter Buffy contre les vampires. Je connais cette série par cœur. Elle me fait rire et me remonte le moral. Si, si, elle est très drôle cette série.

Celia Flores Encore une fois ça dépend principalement de mon mood. En ce moment c’est Grace & Frankie qui me donne la pêche comme pas permis. En même temps elles sont trop drôles les deux vieilles ahahah.

Quelle est la série qui au contraire, vous donne envie de quitter ce monde avec une tonne de mouchoirs ?

Iseult Hill En général ce ne sont pas les séries qui me font pleurer, plutôt les films comme Titanic. Sinon quand y'a un animal trop chou comme un chien qui meurt ça marche aussi pour me mettre la larme à l’œil.

Céleste Black Origin, c’est une série géniale mais hyper triste.

AmbrosiaLuna « La petite maison dans la prairie ». C’est trop dépriment. Rien que d’y penser, un mouchoir please.

Celia Flores
J’ai pas en tête une série qui m’a régulièrement fait verser des larmichettes. Niveau émotion, frisson et "oskour je meurs pourquoi les scénaristes sont aussi méchants" : The Vampire Diaries est en bonne place même si j’adore cette série !

Et pour finir, qu’est-ce que vous aimez le plus dans une série ? Ou au contraire ce que vous détestez le plus ?

Iseult Hill Déjà, il faut que l’histoire soit intéressante et cohérente et qu’on ait envie de la poursuivre donc avec une note de suspense. Après j’ai vu des séries qui étaient légères mais qui étaient très bien réalisées avec de l’humour. Ensuite, l’acteur. Pour moi c’est méga important dans une série, il faut qu’il interprète bien le personnage. Et sinon, je prends la série en grippe quand il y a des changements d’acteurs ou de doublures ahah.

Céleste Black J’adore le suspens.

AmbrosiaLuna Je suis fascinée par les effets spéciaux et les maquillages. Je trouve ça passionnant.
Transformer un humain en extraterrestre, en démon ou en d'autres créatures surnaturelles, c’est impressionnant.
Ou créer des vortex ou combat à la “Matrix”, faire en sorte que ce soit crédible. Que nous, spectateurs, on arrive à y croire. J’adorerais voir l’envers des décors. Connaître les secrets de création.

Celia Flores Je suis assez flexible pour les séries. Ça peut être soit une intrigue qui me plaît, ou juste un personnage comme un univers complet. Heureusement ma copine est une excellente conseillère en série ! À l’inverse je suis assez exigeant sur le rythme des séries, j’arrive pas à accrocher si les séries sont lentes et sans aucun mouvement. Genre Grisha j’ai trouvé ça très lent par moment tant et si bien que je m’endormais. Après une fois que j’accroche je suis à 200 % dans la série XD


Alors, à qui vous vous identifiez le plus ?

Poufsouffle, mais encore ?

Dans les deux dernières éditions, un de mes chers collègues chroniqueurs pour ne pas dire notre cher préfet Helio, a décidé de mettre notre maison en avant dans deux articles, tant en remplaçant l’entièreté du Personnel du site par des Poufsouffle (ici) qu’en vantant les qualités de notre maison en les comparant aux caractéristiques de celles des autres maisons (ici). Et je dois dire que ça n’a pas été pour me déplaire, loin de là d’ailleurs. Seulement, je me suis mis à penser que faire l’exercice inverse serait assez intéressant.

En effet, sauf dans quelques cas rares, même si le cher choixpeau nous répartit dans une maison donnée une fois arrivé à Poudlard, il n’est pas inconcevable de se dire que certains de nos traits de caractère peuvent bien correspondre à une autre maison que la nôtre. C’est d’ailleurs le cas (extrême et rare) pour certains élèves qualifiés de chapeaux flous pour lesquels la décision de répartition est dure à prendre. Mais dans tous les cas, nous sommes chacun défini par une large gamme de caractères qui ne sauraient tous être associés à 100% à une seule maison. Je me suis alors demandé dans quelle autre maison pourrait être répartis certains de nos camarades ….

Hope Moore :

Quitte à commencer par quelqu’un, autant choisir notre très chère Directrice de Maison en premier lieu ! Avant toute chose, j’aimerai dire qu’il ne faut pas tomber dans les clichés. Seulement ici …. les différentes rumeurs courant à son sujet sont tout de même assez réalistes. Je dois dire qu’entre tout ses postes, les différentes récompenses qu’elle a acquises et même son histoire rpgique, il est difficile de ne l’associer également à la maison Serpentard ! Depuis son inscription, elle a rapidement grimpé les échelons. Entre son ascension interne dans la maison en tant préfète, puis plus récemment en tant que Directrice de Maison, son entrée dans de nombreuses équipes telles que les Magizoologistes, les Relations Moldues ou les Aurors, on peut dire qu’elle a une sacrée ambition ! Son histoire rpgique peut aussi la lier à cette maison tant elle a pu avoir des expériences parfois douloureuses avec la magie noire. Il est également intéressant de mentionner les nombreuses relations qu’on lui connait avec certains membres de cette maison !

Nox de Leon :

Que vous soyez tout nouveau ou déjà installé, il est impossible que vous soyez passé à côté de cette pédouzienne tant elle fait briller notre maison par son activité exceptionnelle. Sélectionnée à de multiples reprises pour faire partie du célèbre Club de Slug et (déjà) récompensée d’un Ordre de Merlin Troisième Classe, on pourrait très facilement l’associer aux maisons Gryffondor pour sa détermination ou Serdaigle pour son érudition. En effet, c’est également une très grande assidue de la bibliothèque où elle a effectué un nombre impressionnant de critiques. Elle est également une pédouzienne au pointage exceptionnel et dont l’endurance est à saluer !

Iseult Hill :

Bien présente en salle commune, au niveau du pointage et dans le monde magique ; notre chère Iseult est parmi les membres les plus actifs de la maison ! Et si on regarde d’un peu plus près son activité RPgique (qui lui a d’ailleurs valu une place au Club de Slug sur cette coupe, bravo à elle !), on peut se rendre compte que son personnage est quelque peu … attiré par la bêtise. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une Weasley en puissance, puisqu’il faut quand même atteindre un certain niveau pour égaler ces deux jumeaux, mais elle a tout de même un penchant très net pour la chose. Ceci couplé à son activité plus qu’importante dans plusieurs section du château, on peut donc déceler chez elle des qualités certaines de la maison Gryffondor comme la détermination et le courage !

Clairet :

Je terminerai cet article par une autre membre très active de notre maison qui a su montrer au fil des mois et des années à poufsouffle une motivation sans faille et une volonté de faire monter la maison dans le haut du classement ! (Bon du coup, si vous avez lu le titre de la partie vous savez de qui il s’agit. Dans le cas contraire achetez-vous des lunettes. Merci bien, cordialement.) Notre chère camarade est longtemps restée du côté des joueurs en participant à de nombreuses animations et en contribuant grandement au pointage de la maison, en plus d’être la gérante d’un club de la Salle sur Demande ! Plus récemment, elle est entrée dans le Personnel et est actuellement en charge de la section qui s’est fait une grande renommée depuis de nombreuses coupes : la section EMEU. À la vue de toutes ces performances, je l’associerai volonté aux maisons Gryffondor ou Serdaigle, chacune ayant des caractéristique pouvant convenir à ses actions !

Je finirai brièvement cet article en soulignant qu’effectivement, si nous sommes fiers d’appartenir à notre maison et voulons porter haut et fort ses couleurs, n’oublions pas que nous sommes avant tout des pédouziens et que nous partageons à ce titre nombre de traits avec nos camarades des maisons voisines.

Après, on ne va pas se mentir …. On gère quand même beaucoup trop à Poufsouffle !
 

Mercure rétrograde

La divination, l’astrologie, l’astronomie, certains d’entre nous prennent cela au pied de la lettre, voire parfois… beaucoup trop. N’avez-vous jamais entendu une personne autour de vous dire qu’elle est fatiguée parce que son horoscope le lui avait prédit ? Ou encore que si elle était aussi irritante cette semaine c’était parce que Mercure rétrogradait ? Ou que si elle ratait tout c’était parce qu’elle l’avait lu dans les feuilles de thé ?

MERCURE RETROGRADE : la bonne excuse des relous.

Voilà la vérité. Enfin peut-être pas totalement la vérité, mais celle de Jeanine qui est turbo chiante parce que Vénus rétrograde en Saturne sous prétexte que Mercure lui tourne autour cette semaine. Donc évidemment vous devez la supporter parce que les astres et planètes lui ont dit que ce serait ainsi.

Comme par hasard, en cette période, Mercure rétrograde si vous n’avez pas compris. Les appareils électroniques moldus tombent en panne, vos notes sont en chute libre, les émotions sont décuplées et vous pleurez rien qu’à l’idée d’avoir perdu votre chaussette gauche. En bref, rien ne va. Mais est-ce réellement à cause de ça ? Je vous préviens, cet article est écrit par une sorcière qui ne croit pas en la lune qui affecte le comportement humain, alors évidemment, vous ne trouverez pas de quoi demain sera fait, ni de mots doux pour l’astrologie.

Jean-Luc, lui, a dit qu'il croit parfois entendre les flammes lui murmurer des mots suaves à l’oreille. Bah oui, la divination voyez-vous, la pyromancie. Et là Jeanine retourne ses yeux.

Mais bon Jeanine n’a pas totalement tort au sujet de sa vérité, surtout quand elle entend autour d’elle certains sorciers justifier leurs comportements outrageant par… leurs signes astrologiques. « Désolé, c’est plus fort que moi tu comprends, je suis Scorpion ». Non t’es juste un gros relou de première catégorie mention très bien en astromytho. Tu mérites une médaille pour ça, parce que t’es Scorpion et que Vénus rétrograde.

On va aussi donner l’exemple de Gérard, qui regarde l’horoscope pour confirmer ses sautes d’humeur : « Je m’en doutais, ça explique tout ! ». Ah ouais, vraiment ? Non Gérard, t’as juste mal dormi les deux dernières nuits, t’es donc irritable et comme t’es désagréable de base, ça change quasiment pas grand-chose à part que tu vas l’être un poil plus. Et que tu vas te justifier par ton horoscope de la semaine, oui Saturne rétrograde.

Jeanine le sait, les gémeaux sont toujours pressés, les poissons dans la lune et les balances se foutent de tout. D’ailleurs Jeanine est Scorpion. C’est pour ça qu’elle est aussi reloue ? Oui à 300 % d’après les étoiles. Ou les planètes. Ou les astres. Mais Jeanine s’en fout elle est Scorpion on a dit.

Vous saviez qu'avant les signes du zodiaque, les horoscopes étaient en fonction de la couleur de vos cheveux ? Donc si t’étais blonde t’étais une excentrique irritante ? Parce que ta couleur penche trop vers le soleil, c’est ça ? Si t’étais rousse t'était extravertie à tendance trop souriante parce que t’avais trop côtoyé le soleil et qu’il avait roussi un peu ton cuir chevelu ? Et les brunes, les lunatiques parce que le brun c’est la nuit ? Oui Jeanine est très… septique.

Et vous, vous en pensez quoi que mercure rétrograde ou des horoscopes en général ?
 

Histoire de Poufsouffle

Aujourd'hui nous voilà réunis pour un nouvel épisode d'histoire de Poufsouffle pas comme les autres ... un nouvel épisode bonus. Et comme le premier évidemment, ce sont trois poufsouffles qui sont à l'honneur aujourd'hui. Et si vous pensiez que nous avions peu d'informations sur ceux de l'épisode précédent, vous n'allez pas être déçus de ce voyage… car sur les trois que je vais vous présenter, les informations sont minimalistes.

► Partenaire n°1 : Alys

Oui ne soyez pas déçus, nous ne connaissons que son prénom et pas son identité complète. Et encore, c'est même ce que nous connaissons le mieux d'elle. C'est une fille bien que son prénom et son apparence soient androgynes. Bon, si vous trouvez une image, c'est en dehors de ses cheveux, OK.

Si son prénom ne vous dit rien c'est que Alys ne se fait remarquer que pendant 2 secondes en 1996. Et qu'à ce moment-là son prénom est brièvement prononcé… on ne sait pour ainsi dire rien à son sujet. Oui, ce ne sont pas deux secondes très mémorables.

Elle est brune et probablement née entre 1984 et 1985, car elle fait sa rentrée en première année en 1996 ce qui fait qu'elle a au moins 11 ans cette année-là. Elle est répartie à Poufsouffle, évidemment.

À la fin d'un cours de potions sur les poisons et les antidotes, le professeur Slughorn rappelle à Alys de ne pas oublier sa queue de rat qu'elle a laissé sur la table en commençant à partir. Rouge, elle la récupère.

En bref ici nous avons l'image d'une élève un peu distraite après la fin de sa journée. Très maladroite et timide, elle ne répond pas. Comme beaucoup de ses camarades de première année, particulièrement dans sa maison, elle n'est pas à l'aise. Elle est tendre, très loyale et protectrice.

► Partenaire n°2 : Cadwallader

Celui-ci a légèrement plus d’importance dans l'histoire et apparaît un moment plus long donc on en connaît un peu plus. Précision importante : tout est relatif. On fait sa connaissance la même année qu'Alys, mais contrairement à elle il n'est pas en première année. C'est un garçon de sang pur.

Cadwallader est un élève de Poufsouffle dans les années 1990. Oui, désolé, ce n'est pas très précis mais je n'ai pas mieux à vous proposer. On connaît cette position grâce aux commentaires du match Gryffondor-Poufsouffle de la saison.

Il est poursuiveur de l'équipe de Quidditch de Poufsouffle en 1996 - 1997, et même si ce n’est pas précisé cela était sûrement le cas depuis 1993 ou au moins une ou plusieurs saisons avant, puisqu’il est assez doué et probablement âgé lors de ce match.

Pendant ce match, il est assez moqué par la commentatrice qui n'est nul autre que Luna Lovegood. Évidemment, elle ne fera qu’un match, car elle est trop dans la lune et il est difficile avec elle de suivre le déroulé. Ne se rappelant plus de son vrai nom, elle va le nommer successivement Bibble puis Buggins.

Il est l’image d’un Poufsouffle sportif, impliqué, plutôt travailleur, bien qu’un peu dissipé et assez rebelle contre l’autorité. Et c'est ce côté là qui plait - ne mentez pas. Il va tout faire pour sa maison et même enfreindre parfois l’autorité. Cela lui a attiré de nombreuses heures de retenue aussi, car il s’est retrouvé dans plusieurs duels illégaux. Il vient quand même principalement protéger sa maison.

► Partenaire n°3 : Jane Court

Comme vous vous en doutez, elle a aussi le droit à un seul événement qui nous donne très peu d’informations sur la personne qu'elle est. Une seule mention brève. C’est très insuffisant pour se faire une idée complète du personnage, mais on va s‘y fier pour le moment et faire avec ce qu’on nous apprend.

Jane Court (au moins on a son nom et son prénom à elle) naît entre le 1er septembre 1968 et le 31 août 1969. Elle entre à Poudlard en 1980, en première année, avec un passé très difficile. Elle a failli plusieurs fois ne pas faire sa rentrée à Poudlard en préférant une école moldue. Malgré tout, elle y est encouragée et prend donc le Poudlard Express comme prévu. Lors de la répartition, elle est immédiatement envoyée à Poufsouffle.

Elle a eu la scolarité la plus brillante de toute sa promotion, et est applaudie par ses professeurs. C’est sans surprise qu’en 1984, elle est nommée préfète. Elle se trouve en charge des élèves de première année et de la discipline. Elle est énormément prise par ses obligations, et en oublie parfois son travail scolaire.

Malgré tout, elle reste hyper impliquée dans son travail et aide sa maison en se sacrifiant régulièrement pour soutenir les autres. Elle est douce et ouverte, mais un peu trop généreuse parfois. Elle donnera d’ailleurs trop aux autres et ne sera finalement pas nommée préfète en chef.

Et c'est fini pour cet épisode. Si vous voulez mon avis, c’est sûrement Jane que je préfère pour sa simplicité et son dévouement. Elle est sûrement vieille maintenant mais si jamais vous la retrouvez, je veux bien l'emmener avec moi dans un vaisseau spatial.

 

Une histoire de vacances

Il était une fois, dans le bureau des Crocs, des chroniqueurs épuisés. Cela faisait sept mois sans interruption qu'ils travaillaient avec acharnement pour écrire et illustrer toujours plus d'articles qualitatifs. Sept mois, cela correspond, pour ceux qui auraient la flemme de calculer, à la rentrée de septembre. Oh, ils avaient bien pris quelques jours pour les fêtes de fin d’année mais ils étaient revenus encore plus cernés.

Mais un jour, lors d’une réunion au milieu des tasses de café, une idée fut lancée. Et s'ils décidaient de partir en vacances quelques jours cet été ? Au lieu de rester enfermés à longueur de journée dans les bureaux des Crocs, s’ils allaient écrire au plein air ? Aussitôt dit, aussitôt fait : l’idée fut approuvée par l’équipe. Quitte à devoir travailler cet été, autant que cela se fasse sous le soleil pour une fois.

Helio : Et on irait où ? Plage ? Randonnée ? Kayak ?

Anthéa : Ah nan pas le soleil, s'il te plaît. Juste de la fraîcheur ça ira. La forêt me plaît bien.

Lawrence : Peu importe.

Wellan : J'aime bien l'option bronzage.

Ivy : Faut qu'on trouve de l'inspiration. Des beaux paysages.

Eden : La plage c'est beau. Et c'est agréable.

Heather : Au pire on fait les deux ?

Après beaucoup de discussions mais peu de cris, les membres de l'équipe se mirent d'accord : ils iraient pour deux semaines… en France. Là où terre et mer se rencontrent. Et ils profiteraient de tous les lieux.

Les préparatifs commencèrent. Eden, en bonne Chroniqueuse en Chef, était en train de mener les opérations. Elle distribua les occupations.

Eden : Heather et Helio, vous vous occuperez du plan. Ivy et Anthéa, en cuisine. Wellan et Lawrence vous vous chargerez du matériel. Célia, tu vas nettoyer les bureaux en attendant. Et je me charge des réservations. Compris tout le monde ?

Tout le monde hocha la tête. Ils savaient que pour partir, tout le monde devait mettre la main à la patte. Ce n'était qu'un peu de travail pour profiter de vacances bien méritées. Et puis, ils étaient entre amis. Tout irait vite.

Helio et Heather sortirent leur ordinateur et cherchèrent alors le détail de la zone. Ils cherchaient évidemment à en apprendre un maximum sur le site. Une petite vie calme était tout ce dont ils avaient besoin pour ressourcer leurs esprits épuisés.

Il y avait un sentier de randonnée qui passait pas loin, et la plage à dix minutes à pied. Tout le monde serait probablement heureux. Ils s'appliquèrent à repérer les magasins, et tout ce qui allait avec, pour les futures sorties. En bref, tout était assez parfait pour contenter chacun d'entre eux. Les deux préfets étalèrent ensuite leur plan dans tout le bureau, comme un tapis, et ils tracèrent leurs chemins au feutre, montrant à tout le monde leur futur projet, et tous les beaux paysages qu'ils avaient repéré.

Ivy et Anthéa, de leur côté, allèrent en cuisine afin de récupérer la nourriture. Elles crapahutèrent hors des bureaux pour aller à l'aventure. Ils auraient pu décider de faire à manger eux-mêmes chaque jour, mais en plus de gâcher du temps avec des contraintes qui étaient celles du bureau, ils n'étaient pas sûrs de pouvoir le faire. Chacun aimait beaucoup la nourriture sorcière, et il fallait convenir qu'elle était dure à faire.

La mission était donc simple : réunir un stock de nourriture conséquent afin de pouvoir tenir pour leur voyage de huit personnes pour deux semaines. Elles poussèrent la porte. Un elfe se précipita vers elles pour les aider. C'était Wallace, qui était sorti des dortoirs.

Wallace : Qu'est-ce que Wallace peut faire pour vous ?

Ivy : Bonjour. On voudrait prendre de la nourriture s'il vous plaît. Beaucoup si possible.

Wallace : Bien sûr oui. Tout de suite mes demoiselles.

Le petit elfe se déplaça alors jusqu'au fond de la pièce, au niveau des frigidaires. Et comme d'habitude il en sortit une quantité impressionnante de nourriture. Il y avait de tout : de la viande, de la tarte à la citrouille, du jus… On aurait dit une table digne d'un grand banquet de l'école.

Wallace : Est-ce que cela convient à ces demoiselles ?

Anthéa : Oui, merci beaucoup. Vous êtes génial. Ça suffira pour le moment. C'est très généreux de votre part.

Elles inclinèrent alors la tête, bien contentes d'avoir réussi à obtenir ce que l'équipe voulait. Et de la même manière, elles s'appliquèrent à tout emballer en sécurité.

Wellan et Lawrence étaient tous les deux chargés de rassembler le matériel nécessaire afin de mener à bien la mission vacances. C'est ainsi que les deux se rendirent à Londres. Non sur le chemin de Traverse, mais bel et bien dans le Londres moldu. Ils cherchaient de l'équipement normal : sacs, valises, lunettes de soleil, vêtements de randonnée.

Mais il leur fallait aussi des vêtements de plage : serviettes, parasols, maillots de bain… Puisque l'équipe était composée de beaucoup plus de filles que de garçons, Wellan se retrouva donc… dans une scène surréaliste au milieu des rayons de maillots de bain pour filles. Ils finirent par prendre le même à toutes en fonction de leur taille après un essayage minutieux.

Wellan : Tu es sûre que ça leur plaira ?

Lawrence : Mais ouais, certaine c'est juré ! T'inquiète pas, je suis une fille nan ? Je gère. Toi tu aides juste à porter tout ça.

Elle lui fit un clin d'œil pour montrer qu'elle le taquinait et elle secoua ses sacs tout en se dirigeant vers le bas de la rue. Ils retournèrent dans le monde magique.

Enfin, il restait trois personnes au bureau : Célia, Heather et Eden. La plus jeune, nouvelle, avait été affectée à la tâche la plus ingrate. Faire le ménage de printemps. Et vu que les chroniqueurs était restés enfermés pendant des jours, des semaines puis des mois...le travail se révélait très ardu, et prit beaucoup de temps. Il fallait par exemple s'occuper de récurer les tâches de café sur les tables, classer les dossiers, jeter le tapis de boulettes de papier, synonyme de projets et d'ébauches inachevées de ses collègues. Elle frotta les sols et les murs jaunis des soupirs. Ramassa les bouts de nourritures, les miettes de cookies et les débris des objets que Eden jetait. Elle mit près de deux heures pour chacun des bureaux de ses collègues.

Enfin, il restait évidemment la Chroniqueuse en Chef. Celle-ci était la dictatrice du journal et s'occupait des tâches les plus convenables pour elle : la bureaucratie du voyage. Il fallait gérer toute la pose de congés, c'est-à-dire mettre en page préalablement les éditions de vacances tout en parlant des heures avec l'imprimeur. Elle joua du téléphone pour obtenir tout ce qu'elle voulait. Elle prit également en charge les billets d'avion, la location, l'assurance, les surplus bagages, les formules, et tout ce qui concernait leur voyage.

Ainsi se déroulèrent les préparatifs...

- page 1 de 67