Anciens Numéros

vendredi 5 février 2021

Édito

@lamarieeauxpiedsnus
 
Bonjooouuuuuuuuuuur !
 
Pour cette nouvelle édition, qui marque la Saint Valentin Lucien, l'amour et tous ces trucs trop niais qui s'en suivent (non ne croyez pas, il n'y aura pas que de ça, certains membre de l'équipe en sont allergiques), toute l'équipe s'est mise au travail pour vous présenter encore une superbe édition Ninon. Avec un nouveau fond bien dans le thème (n'hésitez pas à vider votre cache si vous ne le voyez pas !)
 
On souhaite la bienvenue à Olivia Björkman qui nous rejoint. C'est d'ailleurs un grand plaisir de l'avoir parmi nous loulou ! Vous pouvez d'ores et déjà profiter de nombreuses illustrations réalisées par la ptite dame. Et on souhaite également un bon retour à Andreas DiCastello, en espérant qu'il puisse nous faire profiter de son talent encore un bon moment ! Puis de toute façon, on l'as attaché au bureau donc il peux plus repartir
 
Bonne Saint Valentin (ou sans Valentin) à tous, n'oubliez pas de commenter, et bonne lecture !
 
 

Brèves de Gazette

@Droits réservés
 
Je vous avait manqués ? Vous pouvez le dire. Je sais que vous n'attendez la sortie des Crocs que pour les Brèves. Et je vous comprend, ça me fais beaucoup rire de les écrire (même si bon, je vous l'avoue, parfois je m'arrache quelques touffes de cheveux). Ne vous en faites pas, cette édition des Brèves de Gazette ne va pas vous étouffer par sa niaiserie. Parce que j'aime pas trop ça. Et je mange le premier qui dit que je suis niaise. Je suis sérieuse.
 
Je m'arrête là dans mes bêtises, il est temps de nous tourner vers nos merveilleux journaux. Alors, ce mois-ci, qui obtiendra la première place ?
 
 
Et non ! Ce n'est pas ENCORE un article de Vanille que j'ai choisis pour cette édition. J'ai compris tout ses titres donc nous voilà sauvés ! C'est aujourd'hui le jeune Ben Pop que nous mettons à l'honneur, avec son article Une nouvelle année dans la Valise illustré par la grande Elea Loohest. L'article reçoit une moyenne de 17.66/20, soit presque un point de plus qu'à la dernière édition. C'est beau ça quand même, vous ne trouvez pas ?
 
BlablaPlouf
Je n'ai qu'une chose à dire : Ben, tu es un reporter DE TALENT ! Toutes mes petites critiques s'accordent à le dire, tu manie aussi bien l'interview que j'attrape le vif d'or. Même si vous ne gagnerez pas la coupe d'argent, au moins, vous pouvez être fier d'avoir un chroniqueur de talent !
Qu'on se le dise, la plupart du temps, les interviews ne sont pas les formats les plus appréciés. Trop long, barbant.. Rare sont ceux qui ne les lisent pas en diagonale, moi la première. Pourtant ici, on se laisse vite entraîner dans le dialogue, qui mêle l'avis d'un éleveur et d'un Magizoologiste. Et comme vous pouvez le voir à la note qui est attribuée à l'article, nos lecteurs sont conquis !
 
JoliPlaf
Elea, tu sais que tu es mon tyran préféré. Et comme nous pouvons le voir avec cette illustration, tu mérites tout tes jolis phénix. Bon par contre, j'ai pas le temps de te faire des compliments, sinon tu vas croire que je t'aime bien. Donc je vais aller faire des bêtises avec Catherine. Bisous.
 
 
Ça tombe bien que le second article sur lequel nous allons nous pencher vienne de ce journal, parce que j'ai les Crocs. J'en vois déjà plusieurs lever les yeux au ciel. Certains sont envahis de désespoir. Allez-y, jugez-moi, mais je suis sûre que vous avez esquissé un sourire. Pour cette édition, c'est l'article de mon demi-cerveau d'amour, aka Orane Lueswinn, pour les non intimes qui est mis sous le feu des projecteurs. On retrouve donc Et maintenant ? (je parle pas de la musique de Gilbert Bécaud) illustré par notre chère Orla Lagh ! Mes petites critiques lui attribuent la note de ............................................................ (c'est hyper relaxant d'appuyer sans lâcher la touche point) ........................................................ (oui bon là j'en ai marre) : 14.83/20 !
 
Pikachu attaque blabla
Les bilans c'est un peu comme les interviews, on est pas fan. Pourtant, ce petit résumé des bêtises merveilleuses choses qui se sont déroulées dans notre maison se voit fort bien reçu. Petit, gros, récurrent bémol, nos petits lecteurs ne trouvent pas que l'article vas vraiment au fond des choses, mais qu'il survole vite fait les petites informations qui sont données par l'autrice. En tout cas, le style de l'écriture (iléou ton humour Orane ?) est plaisant à lire et on en redemande !
 
Pikachu attaque gragra
L'image choisie pour la bannière est en accord parfait avec la notion de voyage et de passage avec l'année qui se termine, même si un de mes petit critique n'as pas trouvé vraiment de rapport. On l'excuse, il était en manque de sommeil certain. Il me l'as avoué.
 
 
Pour cette nouvelle édition, c'est la nouvelle Queen de la Gazette, j'ai nommé Tanja Madsen que nous allons projeter sous le feu des projecteurs. Avec son articles C'est quand que tu vas mettre des paillettes dans ma vie ? (Kevin téou) illustré par ma petite Aliciagagne. Ou Paillettes. Vous voyez le complot qui va faire surface ou pas ? Vous sentez qu'on va se faire ensevelir sous les paillettes ? En tout cas, mes petites critiques lui ont attribué la note globale de 16/20. Comme quoi les paillettes, c'est chouette. (Nouveau slogan pour la Gazette, qu'en dis Ray Paro ?)
 
Barbablabla
Un article fort sympathique qui nous permet de passer un bon moment de lecture. La plume de Tanja est agréable à lire et retrace bien les aspects de la vie de certains pédouziens. On ne citera pas de noms. Mais je pense que Tanja s'est fortement inspirée d'Alicia en écrivant ces lignes. Je dis ça, je dis rien. On apprécie le saupoudrage d'un léger humour qui rend la lecture d'autant plus agréable. De plus, le sujet de chaque mois comme occasion de pédouzer est très original, et franchement bien trouvé.
 
Barbaillus
Des paillettes, toujours plus de paillettes, encore plus de paillettes. On aime les paillettes ou on aime pas. Personnellement, j'aime les paillettes, parce que j'aime Paillettes, tout simplement. Outre ce détail pailleté, on notera que le gif d'entête est parfaitement choisis et d'une qualité d'exception mais le corps de texte en lui-même montre un rendu moindre.
 
 
Et alors les Gryffounet, ils nous ont pondu quoi pour cette nouvelle édition ? Retrouvons donc l'article Un Mois de fêtes à Poudlard12 illustré par Clary McLee. Son auteur ? Le Gall, Romain Le Gall. Pour ses premières éditions dans l'équipe du Gryff'Time, ce jeune chroniqueur offre au journal la moyenne de 11.66/20. Apparement pas au goût de tous.. Mais penchons nous un peu plus sur le sujet.
 
Gogo gadgeto blabla
L'article est bien écrit et explique bien comment s'est déroulé la période des fêtes chez Gryffondor et dans sa globalité. Toutefois mes petits critiques trouvent que le récit manque de naturel, de fluidité et de légèreté. En plus de l'aspect un peu pavé, l'article aurait gagné en profondeur avec un peu plus de recherche et d'exhaustivité, certaines animations étant passées à la trappe. Cela reste tout de même un début prometteur pour un chroniqueur qui ne peut que s'améliorer !
 
Gogo gadgeto illus
Même si celle-ci reste tout de même assez basique, on ne peut pas dire qu'elle n'est pas jolie, même, très jolie. Et personnellement, je l'aime beaucoup. Because Hopipou est une enfants et aime les feux d'artifices. Allez-y, jugez-moi.
 
 
Pour cette édition Serpentesque sponsorisée par GéraltleBGdeTheWitcher (je soupçonne miss Camille Dubois d'avoir acheté la Chroniqueuse en Chef pour obtenir cette édition), je vous offre l'article Mythe ou réalité, écrit par Matthias Potjed et illustré par Matka Omen. Faisons donc ressortir le Jaskier qui sommeille en nous et chantons les aventures de cet article, qui obtient la note de 11.66/20 comme leur prédecesseur Rouge et Or. C'est un peu comme une bande annonce de la finale de la Coupe d'Argent. Slyther-win pas trop quoi... Ouais je vais me taire avant que Camille vienne m'insulter.
 
ET ÇA FAIS ZUMBA CAFEW
La discorde est le maître mot ici. Les touffes de cheveux sur le sol de ma chambre en sont témoin, je suis en PLS. J'ai surtout envie d'arracher les yeux à la petite critique qui m'as dit " Pas grand chose à dire, dsl Hope, débrouilles toi avec ça ". OK JE TE RETIENS TOI. Mes autres petits sont eux, plus locaces. Merci, jvous aime. 
Ici s'affrontent deux team : ceux qui aiment et ceux qui aiment pas. Non jure Hope, tu met trop en lumière des choses évidentes, t'es une femme géniale... M'enfin bref. Certains trouvent cette rétrospective amusante, d'autres ne sont pas fan du sujet de l'article et du tournant que prend l'écriture, même si celle-ci est argumentée, construite et réflexive. Alors, vous vous trouvez dans quelle team vous ?
 
CAFEW CARNAVAL
Une nouvelle fois, Matka frappe fort. Maintenant qu'elle a gagné la cape, elle a rangé sa batte pour déguainer ses pinceaux et nous offrir une illustration de qualitey, avec 2 Géralt pour le prix d'un. Mais Matka chérie, rajoute un peu de paillettes, refais nous des merveilles !
 
Et voilà, ces Brèves de Gazette sont pour cette édition terminées. J'espère vous avoir fait rêver. Et on se retrouve le mois prochain pour une nouvelle édition, de nouveaux articles de type qualitatifs avec de nouvelles petites critiques hihi
 
Hopipédia.
 
 

Les différents types d'amour dans HP

https://i.ibb.co/6HBNGXs/bisous-bisous.gif

Ah, l'amour. Le Grand Amour. Des amours adolescents. L'amour dans toute sa complexité. Mais qu'est-ce que réellement l'Amour ? Sans doute ce qui se cache derrière l'une des portes du Département des Mystères... Mais nous ne sommes pas là pour parler de ça aujourd'hui, non, mais plutôt pour essayer de trouver quelles sont ces différentes sortes d'amour !


Dans Harry Potter, la première preuve d'amour qui nous frappe en plein coeur, est le sacrifice de Lily pour son enfant. C'est aussi ce qui est au centre de cette longue aventure, une preuve d'amour si forte que la Magie l'entourant protégera le jeune Harry pendant dix-sept longues années ! L'amour maternel, un thème qui semble important pour l'auteure puisqu'on retrouve ce même sacrifice de la mère pour sauver son bébé dans une autre famille, bien différente : celle des Gaunt/Jedusor. Merope, mère de Tom Junior, finira par donner sa vie en donnant naissance à son fils au sein d'un orphelinat moldu qu'elle peina à atteindre. Et dans un ultime effort, elle parvint à baptiser l'enfant du nom de son géniteur que le bébé finira par tuer un jour : Tom (abréviation de Thomas). Dans le cas de Merope Gaunt, on voit même se mélanger l'amour maternel à l'amour fou d'un couple. 

Car oui, l'amour qui unit un couple est lui aussi tout aussi singulier, parfois ardent et passionné, poussant à des folies. Et si on peut imaginer Lavande Brown et son "Ron-Ron", on a l'exemple de celui entre Harry et Ginny, se tournant autour. On a là cette danse interminable qui commence innocemment quand une jeune Ginny Weasley découvre le Survivant dans sa cuisine, augmentant lorsque nos héros découvrent l'adolescence et tout ce que ça implique (mais pas l'acné étonnamment, veinards...) jusqu'à ce qu'enfin, ils avouent leurs sentiments.

Mais parfois, l'Amour n'est pas comme nous pouvons l'imaginer. Peut-on dire que Merope Gaunt et Tom Jedusor Sr ont eu une vraie relation de couple ? Non. Ils ont pourtant donné naissance à un enfant ! Eh bien non quand même. Pourquoi ? Parce qu'il ne s'agissait que d'un amour feint, et qui plus est, un amour feint par une personne ignorant feindre un tel sentiment ! Merope, obnubilée par ses sentiments et refusant tout rejet droguait littéralement son mari à base de philtre d'amour ! Evidemment, à chaque potion qu'elle donnait à son mari, elle se doutait que le jour où la vérité éclaterait tout serait catastrophique. Et ce fut le cas.

L'Amour impossible, justement. L'élément complémentaire de la trame des aventures du sorcier à lunettes avec l'amour maternel ! L'amour impossible qui a poussé Severus Rogue dans les bras des Mangemorts, l'amour impossible qui a poussé Merope Gaunt à concevoir un enfant avec un homme non consentant sous l'effet d'un philtre d'amour, avant d'être rejeté par ce même homme, elle et son enfant !


Ainsi, on vois à quel point l'Amour n'est pas simple, bien qu'il soit Grand. L'amour est multiple, l'amour est pluriel. Et c'est en ça qu'il est beau. Chaque amour est unique et vaut la peine d'être vécu.

 

 

Coup de foudre en salle commune

@Droits Réservés
 
 
Aimyli quand elle rencontre le Moine Gras et se rend compte que c'est l'amour de sa vie
 
Et qu'elle essaye de le charmer tant bien que mal
 
Aimyli quand elle pense au Moine Gras
 
Le Moine Gras quand il s'est enfin décidé à accepter de se marier avec Aimyli
 
 
L'équipe de la Réserve, quand on leur demande d'organiser le mariage
 
Quand les Poufsouffle préfèrent manger plutôt que de se préoccuper de la fête
 
Aimyli à son mariage ... faudrait peut-être lui dire de changer de robe ?
 
Les Poufsouffle au mariage qui se demandent toujours comment cette histoire d'amour peut être réelle
 
Et qui observe le jeune couple batifoler
 
Pour résumer le tout ...
 
 

Gossip Hufflepuff

@Alejo Blanko
 
 
Non, ce ne sera pas une édition des gossips spéciale Saint-Valentin. Non seulement parce qu'il y a déjà assez d'articles qui traitent de niaiserie. Mais en plus, je n'ai pas forcément de super preuves pour illustrer mes propos. Donc non.

À la place, on a quelques blaireaux qui s'illustrent une nouvelle fois à leur manière, et certains qui permettent de relancer les inquiétudes au sujet de la poudre de mandragore. Parmi eux, Flynn Sinclair. Soit il est réellement perdu, soit n'est pas dans son état normal, je vous laisse voir ça par vous-même. Je commence à sérieusement me demander si Orla, en tant qu'illustre professeure de botanique, ne serait pas à la tête de ce trafic ravageur pour les jeunes esprits comme Flynn.

Soyons sérieux un instant, je vous prierais de vous inquiéter pour notre Bianca Gordon nationale, qui semble avoir envie de découvrir ce qu'il y a après la mort. À vous de voir s'il vaut mieux l'enfermer pour s'assurer de sa sécurité, lui faire un lavage de cerveau, ou bien directement l'égorger. Mais n'oubliez pas, en cette période, il vaudrait mieux simplement lui envoyer plein de paillettes et d'amour. Attendez le mois prochain pour tenter quoi que ce soit. Conseil de pro.

À tous ceux qui étaient ravis d'accueillir Drayryfore parmi nous, préparez-vous psychologiquement à découvrir sa face obscure, à savoir le démon qui sommeil en elle, et semble se réveiller à chaque approche de l'une de ses araignées. Les deux premières victimes n'avaient qu'à bien se tenir. Pas touche aux araignées. Ou plus discrètement quoi ... surtout plus discrètement, ne les laissons pas nous envahir.

En cette période de soldes, il ne faut pas négliger les promotions sympas qui se montrent par-ci par-là dans le château. Premier bon plan à venir, si jamais l'un d'entre vous à un jour besoin d'un garde du corps pour telle ou telle raison, faites-moi signe, surtout en ce moment, c'est les soldes apparemment. Et Hope Moore semble ravie de pouvoir faire ressurgir la folle furieuse qui sommeille en elle lorsqu'une situation critique se présente. -30% pour les privilégiés de la maison, ne ratez pas cette bonne affaire.

Histoire de terminer en beauté, admirez donc ces deux beaux poèmes remplis d'amour. Joliment écrit par Jade Redhun, ce poème remplira instantanément vos coeurs de pleins de bidules style pétales de rose si ça peut vous faire plaisir. Oubliez simplement qu'il m'était à l'origine destiné. Et puis on a Looedy qui a écrit un ... c'est un poème ça ? Sérieusement, il y a de quoi rendre jalouse Alicia.

Et sur ce, bisous bisous, gossip ... non.
 
 

La recette du mois

Ingrédients :

  • 300g de farine  
  • 200g de beurre salé, coupé en dés
  • 120g de sucre en poudre 
  • 2 gros jaunes d'oeuf
  • 2 cuillères à café d'extrait de vanille
  • ½ cuillère à café d'eau de rose ou 25 g de framboises lyophilisées, transformées en poudre (facultatif)
  • colorant alimentaire rouge ou rose

ÉTAPE 1
Verser la farine et le beurre dans un robot culinaire et transformer le tout en fines miettes. Ajouter le sucre et les jaunes puis fouetter pour obtenir une pâte lisse. Retirer un tiers de la pâte, ajouter la vanille à ce qui reste et mélanger. Envelopper cette pâte dans un film plastique et laisser à température ambiante.

ÉTAPE 2
Remettez la pâte réservée dans le robot avec l'eau de rose ou les framboises séchées, ou une goutte de colorant alimentaire si vous ne disposez pas de ces ingrédients. Les gouttes de colorant peuvent être plusieurs, à vous de juger par la couleur que vous voulez donner à la pâte. Si la pâte est devenue trop molle, ajoutez quelques cuillerées de farine de plus jusqu'à obtenir une consistance similaire à la pâte à la vanille. Mettez la pâte au réfrigérateur en vous rappelant de la retirer 30 minutes avant de devoir l'étaler.

ÉTAPE 3
Etalez la pâte colorée en couche épaisse entre le papier sulfurisé. Utilisez un petit coupe-cœur de 3 à 4 cm pour estamper les cœurs. Continuez à rouler et à tamponner jusqu'à ce que toute la pâte soit utilisée. Alignez les cœurs les uns sur les autres et appuyez pour former un cylindre, en prenant soin de conserver la forme du cœur. Envelopper dans un film plastique et congeler pendant 3 heures jusqu'à ce qu'il soit solide.

ÉTAPE 4
Lorsque la pâte en forme de cœur est dure, rouler la pâte à la vanille à l'aide de vos mains en 3 cylindres de la longueur de la pile de cœur. Collez-en un de chaque côté des cœurs, tapotez ensemble pour former un gros cylindre, puis roulez doucement sur votre plan de travail jusqu'à ce qu'il entoure complètement la pâte colorée, avec la pâte à cœur congelée cachée au centre. Réfrigérez pendant 2 heures.

ÉTAPE 5
Chauffer le four à 180 ° C / 160 ° C ventilateur / gaz 4. Utilisez un couteau bien aiguisé pour couper la bûche en disques de 1 cm d'épaisseur. Placer sur des plateaux tapissés de papier sulfurisé, en laissant de l'espace pour étaler, et cuire au four pendant 20 minutes. Laisser refroidir sur des grilles. Ces magnifiques biscuits de saint valentin se conservent jusqu'à 4 jours dans un contenant hermétique.

 

 

Le Marrainage à Poufsouffle

 
 
Au début on se dit, vais-je prendre un parrain ? Mais non pourquoi faire, je n'ai pas besoin d'un parrain, je sais me débrouiller, je suis grand(e )!

Et pourtant, ils ne sont pas moins de vingt à attendre les petits bizus en salle commune, dont une quinzaine de sorcières. Pourquoi dit-on le « parrainage » d'ailleurs ? Ce n'est pas au nom de LA parité en tous cas. Les EDM l'ont compris d'ailleurs.

Avant, mais c'était avant, on trouvait ça :

- Coucou Milena ! Tu es en parrainage avec Shannon Hartley...

ou ça :

- Clémentine Smith rejoint les rangs de nos super parrains...

Maintenant, on trouve ça :

- Bonjour Mélaniewagon ! Tu seras en duo avec... Clémentine Smith ! 

C'est mieux non ? Mais la parité a ses limites puisqu'on continue à dire « parrainage » .

Et pourtant , pourtant, nous avons de supers marrainages , des marrainages de rêve …

Vas-y, souligne ce mot en rouge ! Toi l'ordinateur ! Toi qui , depuis la réforme de l'orthographe, as signé la mort des accents circonflexes, mes préférés !

Ces petits chapeaux avec leurs moyens mnémotechniques mystérieux comme « l'accent de cime est tombé dans l'abîme » ! Vous souvenez vous ?

  Toi l'ordinateur qui me permets de dire la « professeure » (même que j'ai du mal) pourquoi me soulignes-tu en rouge mon « marrainage » ?

Surtout que Marraine, ce n'est pas un nouveau mot contrairement à «  professeure », ce n'est pas non plus un mot de « djeune » que les gens d'un certain âge prennent en bouche avec méfiance avant de le recracher ou de l'adopter quand il n'est plus à la mode  !

C'est un vieux mot, bien classique, bien ancien , c'est un mot de fées, vous vous souvenez ?

 le Moyen-Âge a déjà des fées marraines. Les chansons de gestes les rendent populaires  et plus tard ce sont les contes de la mère l'Oye, ceux de Grimm ou de Perrault qui mettent la marraine à l'honneur. Cette fée marraine protège l’enfant et l’accompagne dans des moments compliqués de sa vie. 

Plus tard , en 1915, grâce à plusieurs associations, ce sont les marraines de la Grande Guerre qui écrivent aux poilus pour leur remonter le moral .  

Le rapport avec Poufsouffle ? J'y viens ! Le parrainage, c'est bien, nous avons d'ailleurs des parrains magnifiques, même si vous admettrez que quand on dit « parrain » on pense plus à la Mafia qu'aux fées!. Mais le marrainage, c'est le top !

On devrait avoir le droit de choisir . Parrain ou marraine. Si je devais choisir, je te choisirai à nouveau Clairet, ma marraine sorcière parfaite, toujours prête à écouter, à conseiller, à orienter dans ces longs couloirs de poudlard 12.

Jamais ma marraine ne m'a fait défaut, jamais elle ne m'a dit « tu es obligée de faire ça » quand je n'en avais pas envie et jamais elle n' aurait changé une citrouille en carrosse pour me dire « mais c'est seulement jusqu'à minuit hein ? « ! Pas du tout son genre ! Elle m'aurait dit « éclate toi et rentre à l'aube si tu veux mais essaye de ne pas perdre une chaussure, sinon on va avoir plein d'ennuis et Poufsouffle va perdre des PDM ! « 

Alors même si vous n'avez pas besoin besoin d'une parraine ou d'une marrain, même si vous savez vous débrouiller, même si vous êtes grand(e )n'hésitez pas, et vive le marrainage à poufsouffle !
 
 
 

Astro'love

Aucune idée de comment passer la Saint-Valentin ? Les Crocs vous expliquent comment faire !

L'ensemble de l'équipe souhaite une bonne Saint-Valentin aux amoureux, et rappelle aux célibataires qu'ils ne sont pas seuls, Appa organise une permanence (15euros/min) sur IRC

 

Pour vous, Appa conseille quelque chose de très classique : un dîner dans un restaurant romantique. Prenez soin de votre âme-soeur et... oh, on nous souffle dans l'oreillette que les restaurants sont fermés. Bon ben, Uber Eat ?

Trouvez une petite colline pour vous poser, loin de toute civilisation. Vous ne serez dérangé par aucune pollution de quelque sorte, ni par des gendarmes demandant votre attestation. Vous pourrez regarder les étoiles en toute quiétude. Mais avec un masque. Sortez couverts.

 

Votre âme-soeur est loin, trop loin, et confinée en plus... n'ayez crainte, dressez chacun la table de votre côté, placez votre tablette ou téléphone en face de vous, et un diner romantique sera disponible. Ou presque. En plus, vous pourrez couper le son si votre compagne/compagnon mange ses spaghettis en faisant du bruit. Pratique au final, non ?

Votre chéri.e. a toujours voulu un photoshoot romantique ? Avec toutes les activités culturelles misent en pause grâce à ce cher Covid, nous avons trouvé à une solution : Tuto TikTok ! Vous aurez tout le loisir de vous inspirer des inconnus pour vous allonger dans une piscine pour bébé, afin de tenter (et rater) des effets magnifiques ! Bon, après c'est l'intention qui compte non ?

 

Bourreau des coeurs que vous êtes, il est l'heure de donner une véritable preuve d'amour à votre énième conquête. Donc, pour la trentième année consécutive, vous avez acheté un petit coeur en pendentif avec votre prénom marqué dessus, pour que vous soyez toujours inséparable. Avez-vous déjà pensé à investir directement chez le fabricant pour avoir un rabais ?

Une nouvelle année. Seul.e. dans votre chambre, vous allez vous perdre devant un film à l'eau de rose de Netflix, en vous disant que de toute façon les princes charmants n'existent pas. Pour vous aider à sourire et noyer votre chagrin, Appa vous recommande "Isn't It Romantic". De rien, c'est cadeau. Et n'oubliez pas les mouchoirs.

 

On vous avait prévenu. Être sur Tinder et engagé dans une relation de couple en même temps, c'est risqué. Et maintenant votre moitié viens de tomber sur votre profil. On va voir pour vous envoyer notre ultime tome de "les excuses pour les nuls", mais on ne promet rien.

Votre voisine, Gertrude, 84 ans, va encore frapper à votre porte en disant qu'elle est seule... Bon, au moins cette année, vous pourrez sortir l'excuse que c'est pas très covid de diner ensemble. Au final, il a du bon ce covid, il vient de sauver votre santé mentale.

 

Ça a du bien à habiter au milieu de nul part. Vous allez pouvoir profiter de votre petite maison de campagne pour boire un cocktail en terrasse, entre amoureux, un coucher de soleil sous les yeux et une chanson de Michel Sardou en fond sonore. D'ailleurs, avez-vous entendu parler de Appa Music Premium ?

C'est horrible. Désastreux. Appa prévoit que Papi et Mamie refuseront de garder les mioches sous prétexte que c'est pas très Covid. Vous allez devoir fêter un semblant de Saint-Valentin, entre les legos dans le pied et les macaronis au fromage renversées... Nous vous souhaitons bien du courage.

Merci le Coronavirus, vous venez de dire à vos proches que, non, ce n'est pas parce que vous êtes le célibataire du groupe que vous alliez garder leurs gosses ! Votre excuse ? Le Covid ! Evitez la propagation toussa... Merci Appa pour ce bon tuyau !

Que c'est pratique la fermeture des commerces non-essentiels. Votre voisin, le chocolatier de la ville, vous donne tous ses invendus ! Une Saint-Valentin 200% diabète garantit, avec du romantisme à la liqueur ! Parfait n'est-ce pas ?

 

Survivre à la Saint-Valentin quand on est célibataire

@Droits réservés
 
 
Avant tout, il faudrait déjà faire une petite mise au point (pas la musique non, littéralement), et vous demander la raison de ce célibat. Parce que clairement, si c'est parce que vous êtes relou à n'en plus finir, on ne peut strictement rien pour vous. Par contre, si c'est parce que vous êtes moches (oui on est cash dans le milieu), cet article est fait pour vous. Il y a deux catégories d'individus dans la vie, ceux qui persistent, et ceux qui ne persistent pas, soit les plus réalistes.

Pour ceux qui persistent, vous pouvez toujours essayer de faire dans la finesse, en droguant la victime en question pour qu'elle accepte de passer la soirée en votre compagnie. Pratique et très simple, et aucun risque qu'elle ne se rende compte de quoi que ce soit ! Deuxième option, préparer une soirée qui se déroulera uniquement dans le noir. Un problème persiste pourtant, et plutôt logique d'ailleurs, ça n'est pas très pratique du tout, aussi bien pour manger, que pour aller aux toilettes (bah ouais faut y penser), ou encore simplement se déplacer dans la pièce. Manquerait plus que la victime ne soit maladroite et c'est le pompon. Et pas question de regarder un film évidemment, ça ferait de la lumière, et de quoi révéler votre mocheté. Pour les plus riches d'entre vous, vous pouvez toujours tenter de l'acheter. Certaines ne résisteront peut-être pas à cet excellent piège. Mais attention, soyez tout de même prêt à dépenser une sacrée somme, ou la victime ne restera qu'à peine une heure en votre compagnie.

À l'inverse, pour ceux qui ne persistent pas, qui font face à leur réalité et acceptent finalement leur solitude, vous pouvez déjà prévoir un bon film d'action, contraire au romantisme, et une raclette. Ça fait pas du tout Saint-Valentin, donc c'est absolument nickel, et pas trop compliqué à préparer. Pour les obstinés, ou du moins ceux qui aiment accentuer leur déprime gentillette de la Saint-Valentin, vous pouvez toujours prendre Neville en exemple. En pyjama, mettez une bonne musique romantique, volume à fond, et dansez seul, en imaginant votre partenaire dans vos bras. Ridicule assuré, certes, mais vous aurez presque dansé avec quelqu'un. 
 
 
Pour les plus radicaux, vous pouvez toujours vous enfermer chez vous, volets fermés et vous coucher à 18h, surtout pas après. Bon, normalement personne ne viendra vous chercher chez vous ce jour-là, donc c'est plus déprimant que radical, mais à vous de voir après tout. Dernière option, acheter une poupée gonflable. Non mais je vous jure, apparemment (m'enfin c'est les films qui l'ont dit), une poupée gonflable c'est idéal pour matérialiser sa solitude sans que ça n'en devienne trop triste. Et si jamais la poupée gonflable ne vous tente pas, un énorme ours en peluche devrait faire l'affaire.

Malgré tout ce charabia, je me dois de terminer par un petit message tout choupinou. N'oubliez pas que tout le monde il est beau il est gentil, et que si personne ne vous déclare sa flamme pour la Saint-Valentin, bah moi je le ferais. M'enfin que pour un jour hein, faut pas trop m'en demander non plus.
 
 
 

La niaiserie des réalisateurs moldus

arr-te-de-bug-toshop-stp

Un petit top 10 de films à se regarder pour la saint valentin, voilà ce que je vous propose. Vous ne savez pas quoi regarder entre amoureux ou vous êtes célibataire et voulez vous occuper dans les traditions en ce 14 février ? Dans ce cas-là, ce top 10 est fait pour vous. Bon par contre vous n’enchainez pas les dix… au moins pas le même jour, car ça vaux le coup de tous les regarder surtout le dixième… je vous parie que vous êtes partie le lire en premier. Bon peut-être pas mais fin bref.

1/ After

Vous connaissez peut-être une avant-première de ce film ou plutôt, de cette trilogie devenue une quadrilogie. Mais fin bref revenons en au film pour ceux qui ne l’auraient pas vu. Avant d’aller plus loin je préfère prévenir que l’adaptation n’est pas exactement à quoi on pourrait s’attendre, mais du coup pour la deuxième fois, on va en revenir sur le film qui je dois dire a un petit côté sexy bien que très gentil du moins, dans le premier…

2/ A star is born

Alors celui là ne me faites pas croire que vous n’en avez pas entendu parler parce que je vous jure que… que rien du tout en fait, seulement, si vous le connaissez pas je vous conseille fortement d’aller le voir et puis si vous ne l’avez pas encore vu mais en connaissez le fond, qu’est-ce que vous attendez non d’un blaireau !

3/ 365 DNI

Je vous accorde le pardon si vous ne connaissez pas celui là car j’admet qu’il n’est pas aussi connu. Bon par contre je vous préviens : Attention aux innocents ! Vous aurez peut-être entendu parler d’une scène de viol ayant fait polémique et qui appartient à ce film… Je le déconseille fortemement aux moins de 18 ans.

4/ A tous les garçons que j’ai aimés

De nom vous devez le connaître, beaucoup plus gentil que les derniers, il existe également des livres que vous connaissez peut-être. Un peu niais sur les bords, certes, mais si vous voulez rester innocent voilà le film parfait, d’ailleurs le troisième film sort le 12 Février de mémoire ! Mais si vous ne voulez pas attendre, le livre est déjà sortie.

5/ Je te promet

Très belle histoire, ça risque d’être barbant si je n’arrête pas de vous dire que ce sont des bons films à chaque nouveau numéro mais bon après tout c’est un top 10 donc ils sont forcément tous bon…. Mais passons à ce qui rend cette histoire si distinguée des autres, cette histoire a été inspirée d’une histoire vraie, donc si vous ne croyez pas à l’amour ou si les films d’amour ce n’est pas votre truc car c’est trop irréel alors foncez ! Ça vous changera la vision… 

6/ Call me by your name

Film génial pour voir les choses sous un nouveau jour !  Il rentre pas à pas dans le vif du sujet, amené d’une manière si exceptionnelle, qui peut déplaire à quelques-uns, mais je vous assure qu’il ravi tout de même nombreux des clients qui s’aventurent dans les profondeurs des images de ce film.

7/ Nos étoiles contraires

Je sais pas si je recommence avec mon refrain, mais au pire comme à l’heure que j’écris je n’entends pas votre avis on va dire que oui. Ou au pire, sautez le refrain… Donc ce film est également un incontournable, plutôt gentil, sans de scène qui pourrait vous enlever votre innocence. Mais sachez tout de même que si une histoire d’amour se cache et est bien approfondie, il ne s’agit pas du sujet principal, le thème principal est en effet le cancer, et c’est un sujet très bien apporté, un film très touchant qui pourrait vous émouvoir si vous êtes sensible. 

8/ Orgueuil et préjugés

S’il n’y a pas que les fonds d’histoire qui vous émerveille (oui j’ai sauté le refrain chute) ce film en est un qui vous restera en souvenir, des décors et mélodie aussi belle que le contenu. Inutile de vous le dire qu’il existe également un livre si ? Bon au pire c’est dit…

9/ Lalaland

On garde les meilleurs pour la fin ? Bon le meilleur est celui à venir mais plus sérieusement (même si c’était déjà très sérieux) veuillez acclamer Lalaland ! Le film qui a fait le tour du monde (en vrai j’en sais rien, mais ça ne m’étonnerais pas) Fin bref, dans le thème de l’amour, la saint valentin quoi, foncez !

10/ Un amour parfait

Le meilleur pour la fin, une magnifique œuvre que j’ai du me regarder une vingtaine de fois dans mon existance mais vous ne pourrez pas le voir puisque j’en suis le réalisateur et que je ne l’ai pas publié. 

 

Peut-être que le dixième film vous a laissé sur votre faim en tout cas, je ne vois pas en quoi les autres pourrais vous décevoir ! De quoi vous gardez occupé à la saint valentin.

Sur ce bon film !

PS : N’oubliez pas le popcorn !

 

 

AdopteUnPoufsouffle.com

 

 

 

Alerte à la croqueuse d'hommes

Chers camarades poufsouffle, l’heure est grave.

Au moment où cette édition sortira, nous serons à un peu plus d’une semaine de la St-Valentin. Et si cette perspective peut en réjouir plus d’un, je dois tout de même vous avertir de l’approche d’un danger imminent.

Vous l’avez vue trainer en salle commune puisqu’elle participe à son animation. Vous l’avez également vue rappeler à l’ordre notre camarade et chroniqueur Flynn Synclair suite à ses nombreuses farces. Vous la connaissez aussi comme membre du trio de tête de notre maison. Mais un aspect de sa personnalité, crucial à l’approche de la St-Valentin, doit vous inquiéter.

Je parle bien évidemment de notre préfète Hope Moore, également connue sous le doux nom de Croqueuse d’Hommes. Sa tendance à vouloir séduire n’a aucune limite, aucune frontière, et elle en abuse d’ailleurs en y prenant plaisir. Le portrait que je dépeins ici même pourrait fortement vous faire penser à une de nos camarades chez les serpents, mais elle se trouve bien parmi nous.

La liste de ses conquête s’allonge de jours en jours. En voici d’ailleurs quelques-unes, qui ont eu le malheur de tomber entre ses griffes : Toma Dresden, Bepo, Jean-Baptiste White, Antonin Draconimus, Marc Nissa, Julie Lang, Camille Dubois, Aileen Verran, Drayfyrore et même plus récemment Septimus Lestrange. Si certains des noms évoqués ne sont que des rumeurs, d’autres ont réellement vécu l’expérience et l’horreur de l’abandon. Et voyez par vous-mêmes, j’ai été sa première victime. Mari dans un premier temps, puis simple poufsouffle relégué au rang d’ex-mari par la suite.

Notre préfète chasse et enchaine ses conquêtes. Il serait donc très mal avisé de votre part de croire que vous faites exception à la règle. Et si à l’instant où vous lisez ces quelques lignes elle vous a déjà séduit et manipulé, je n’ai qu’un conseil : fuyez.

Si la St-Valentin est un jour propice au partage et à l’amour de tout ceux qui s’aiment, prenez garde, car notre préfète n’est jamais loin et peut encore vous faire subir vous pire tourments.

Poufsoufflement vôtre

T.D.

 

Playlist de la Saint-Valentin pour les célibataires

Et oui les célibataires, on pense à vous aussi. Voilà de quoi agrémenter votre soirée, que vous soyez un amoureux repentit, un rageux ou en pleine dépression anti amour. Vous trouverez votre bonheur.



Regardez MKTO - American Dream (Video) sur YouTube
Hibernez ça vaudra mieux, les rêves c'est cool, il se passe des trucs dedans au moins


Regardez Lorenzo - Je vous déteste tous (Clip Officiel) sur YouTube
J'entends pas les rageux déso, c'est pas ma faute si vous êtes seul à la Saint-Valentin


Regardez NEONI - Paranoia (lyric video) sur YouTube
Si vous vous sentez visé ... on peut plus rien pour vous


Regardez Ava Max - Sweet but Psycho [Official Music Video] sur YouTube
Remettez-vous en question les gars, ça urge


Regardez Chilla - Bridget sur YouTube
... rien à dire de plus. J'espère que vous avez la réf


Regardez Naza - Loin De Moi (Clip Officiel) sur YouTube
Parce que vous avez une jolie liste de résolutions, dont la plupart concerne votre ex


Regardez Tate McRae - stupid (Official Video) sur YouTube
Vive les remises en question


Regardez Avicii - Without You “Audio” ft. Sandro Cavazza sur YouTube
Parce qu'on est mieux tout seul au fond


Regardez Gradur - Ne reviens pas ft. Heuss L'enfoiré (Clip officiel) sur YouTube
Tout est dit

 

 

Stop à la niaiserie qui déborde

 

Poufsouffle c'est bien mignon, bien sympa, bien joli, mais stop. Faut arrêter avec cette niaiserie qui déborde. C'est beurk. Non mais sérieux les gars, stop.

Histoire de faire genre que cet article commence bien, on peut commencer par définir la niaiserie. En gros (avouez la formulation fait très scientifique quand même), c'est un synonyme de stupide et d'idiot. C'est notamment l'amour qui provoque cette niaiserie, et qui transforme les personnes en sorte de guimauve vivante. Si on fait un retour sur le danger principal lié à ce truc qu'est la niaiserie, c'est l'overdose. Bah ouais, c'est super dangereux namého, votre santé est en danger là réveillez-vous !

En conseils basiques, vous pouvez déjà éviter la réserve. Peu importe la réputation d'origine, y a beaucoup trop d'amour selon les jours par certains membres, et c'est absolument pas conseillé pour la santé. En plus, malgré les nombreuses recherches scientifiques, on ne sait pas encore quel est le niveau de contagion. Pensez aux autres s'il vous plait merci. Sinon, vous pouvez aussi manger. Simple, mais efficace. Ça occupe, c'est bon, et la bouche pleine empêche de parler. Adjugé vendu Manu. Dernier conseil, hiberner. Bon j'avoue c'est mon conseil pour à peu près tout et n'importe quoi. Mais quand même, c'est excellent d'hiberner, ça évite tout contact social, et donc pas de niaiserie.

Passons maintenant aux choses sérieuses. Comment désintoxiquer quelqu'un de ce surplus d'amour à partager ? La faire régurgiter son dernier repas et boire beaucoup d'eau ne servira à rien. Il va falloir prendre le problème à bras le corps (c'est une vraie expression ça ?) et être suffisamment brusque pour que l'effet soit équivalent ... vous visualisez un cachalot ? Bah imaginez-le s'écraser sur un groupe de touristes affalés sur la plage.

Vous avez plusieurs choix, soit la secouer très fort jusqu'à ce que sa tête tombe. M'enfin non, c'est pas cool ça, on va plutôt dire la secouer jusqu'à ce qu'elle tombe d'évanouissement. Vous avez à peu près 60 à 70% de chances qu'elle se réveille et soit guérie. Sinon, faites-la boire jusqu'au coma éthylique. Vous avez 30% de chances de la voir se réveiller totalement guéris, et 40% de la voir amnésique. Autrement dit, c'est une méthode de dernier recours. Envisagea ... non d'accord. Ou encore, vous pouvez toujours l'amener à faire une overdose de niaiserie, vous avez ensuite 80% de chances de la retrouver intacte suite à tout ça, et enfin sorti du monde des bisounours. L'espoir fait vivre, il ne faut juste pas abandonner pendant cette période de désintox.

Conclusion : la niaiserie c'est dangereux arrêtez ça s'il vous plait. Oui c'est tout, c'est pas une dissertation namého, les conclusions ça va bien deux minutes. Donc juste, stop à la niaiserie ou c'est moi qui vais faire une overdose.

 

 

Here lies Ludo Verpey

 

Pub - Psych'Orane

 

Pub - L'amour honey, l'amoooooooour

 

 

 

mardi 5 janvier 2021

Édito

 

Bonjour bande d'abat-jours (on innove pour bien commencer l'année) !

Avant tous, l'équipe des Crocs vous souhaitent une bonne année, et tout plein de belles choses pour cette année 2021. Des paillettes, des raclettes, encore des paillettes et des cookies à foison !

Nous espérons que cette édition vous plaira Malia. Une nouvelle fois préparée avec tout plein d'amour, on peut d'ores et déjà faire une ovation pour Orla, qui a, une nouvelle fois, fait un travail monstre.  On vous souhaite une bonne lecture Arthur, et n'oubliez pas de commenter Roger !

Et avouez que nos rimes en carton vous les kiffez à chaque édition !

 

Un cookie pour ... Clémentine !

@Droits réservés

Connaissez-vous Clémentine Smith ? Si ce n'est pas le cas, honte à vous. Inscrite en 2017, la jeune Clémentine a toujours été un membre investi de la maison Poufsouffle, d'ailleurs depuis peu, elle est la gérante de notre Club de Devoirs ! 

Représentée officiellement par Dianna Agron (un amour caché pour la série Glee ?) il est facile de distinguer son amour pour les créatures magiques, et les créatures tout court, à travers son parcours. Professeure en Soins aux Créatures Magiques et pendant quelques temps Magizoologiste, elle met des paillettes dans la vie des habitants du château depuis son arrivée à ces postes. Pailletes qu'elle partage également en tant que gérante du club des Z'animaux, qu'on peut retrouver en salle sur demande.

Mais l'amour des créatures n'est pas la seule passion de notre chère Clémentine. Elle est aussi passionnée de graphisme. Mais pas le graphisme auquel vous pensez. Non non non. D'ailleurs, si vous faites un tour parmi les boutiques dans le Monde Moldu, vous pourrez croiser sa boutique éphémère Joyeux Noël, qui fait suite à sa boutique Under Water. Le talent dont elle fait preuve dans son art lui a d'ailleurs valu la seconde place au grand concours P12 Got Talent. Voyez par vous-même : bim, bam, boum.

Nous aurions très bien pu continuer à vous raconter les grandes réussites de Clémentine, mais comme nous sommes un duo de femme extremement merveilleuses et originales, sans vouloir nous jeter des fleurs, nous avons décidées de faire les choses autrement.

  • Si Clémentine était un animal, elle serait un chat. Car comme vous pourrez le voir en scrutant sa jolie pensine bien fournie, elle A-D-O-R-E les chats ;
  • Si Clémentine était une chanson, elle serait Poupée de cire, poupée de son car elle vois la vie en rose bonbon ;
  • Si Clémentine était une couleur, elle serait le jaune. Genre vous vous posez la question ?
  • Si Clémentine était un film, elle serait Docteur Dolittle ;
  • Si Clémentine était une fleur, elle serait un tournesol. C'est jaune et c'est beau, que demander de plus ?
  • Si Clémentine était un métier, elle serait Vétérinaire. Son poste de Magizoologiste et de professeur de SCM ne vous a donc pas mis sur la voie ?
  • Si Clémentine était une odeur, elle serait celle d'une fleur, douce et délicate.
  • Si Clémentine était un plat cuisiné, elle serait une raclette. Car selon le théorème des Crocs, tous les Poufsouffle sont des raclettes.

 

 

Brèves de Gazette

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs. Non, je ne vais clairement pas vous chanter du Eddy Mitchell. D'une part parce que je ne connais que le refrain de cette chanson, d'une autre part parce qu'en ce moment j'écoute le playlist de The Greatest Showman en boucle. Mais ce n'est point la question.

Avant de commencer, même si on vous l'as sûrement répété environ cinquante douze fois, je tiens à vous souhaiter une merveilleuse année 2021, qui, espérons-le, sera bien meilleure que la précédente. Et pour bien commencer cette nouvelle année, quoi de mieux que des Brèves de Gazette de qualitey soupérieure ? Toutefois, un point noir au tableau : l'absence de Gryffondor. Ce n'est pas faute d'avoir stalké la parution de la nouvelle édition, mais ils reviendront plus fort que jamais dans les prochaines Brèves !

En ce début d'année, j'ai décidé d'enfermer Aidan dans un placard pour vous présenter une jeune plume pleine de talent qui ne demande qu'à s'épanouir. J'ai nommé India Wheeler avec son article RPG : Recrutée pour la Gazette, illustré par Dakota Gilberti. Mais quel est donc l'avis de nos petites critiques de l'ombre ? Attention .... [insérer ici le bruit d'un roulement de tambours parce que je suis nulle en bruitages] Et bien il obtient la note de 15,25/20 ! Mais voyons cela d'un peu plus près.

Keskeçadit ?

Coup de foudre de la part de mes petits escalves critiques. Bien que certains ne soient pas, mais alors PAS DU TOUT des adeptes du RPG, ils se sont surpris à apprécier ces lignes, qu'ils ont parcourus avec plaisir. On notera qu'il a le mérite d'être pertinent dans ses conseils et bien écrit. Seul bémol : sa forme. Elle ressemble plus à un top des différents types de RPG qu'à un guide de ce qu'on peux trouver dans le Monde Magique. Le peuple demande plus de catégories. DONNEZ-NOUS PLUS DE CATÉGORIES.

Et la bôté ?

Deux styles, deux ambiances. Pourquoi me faciliter la vie, quand on peux me donner des avis contradictoires ? D'un côté, nous avons l'école de ceux qui pensent que l'illustration est très belle, que l'image est bien choisie même si il y quelques petits bémol, dans l'ensemble, c'est une illustration top moumoute. Puis, il y a l'école des relou, qui trouvent que l'image choisie n'as pas grand rapport avec le sujet traité. Alors, vous vous trouvez dans quelle team ? N'hésitez pas à me le dire dans les commentaires. Sinon vous allez briser mon coeur.

Même si j'ai envie de tous les tuer dans le Manoir des Horreurs, il faut bien reconnaître que les Bleu & Bronze ont du talent. Ce mois-ci c'est encore un article de la merveilleuse Vanille Fraser Serdaigle, aime en fait que nous allons étudier, illustré par la nouvelle préfète de Serdaigle, j'ai nommé Elea Loohest. Alors pourquoi avoir encore une fois choisis un article de Vanille ? Tout simplement parce que je suis une enfant, que je cherche encore ce que signifie le titre. Peut-être que mes petits critiquent sauront m'éclairer.. Au passage, l'article reçoit une moyenne de 16,25/20.

Ouéskonva ?

Posons les bases dessuite. C'est tellement pipou que mon petit coeur de Poufsouffle niaise est transportée de niaiserie. Et vous savez quoi ? Il en est de même pour nos précieuses critiques. L'originalité est de mise et nous entraîne dans les petites histoires d'amour de Noël de Serdaigle. Si cute. Enfin, il faut réussir à rentrer dans l'histoire pour y adhérer, mais on veux la suite. Et d'autres histoires. Les filles, vos fans en redemandent !

Keskonvoit ?

Est-ce qu'on a vraiment besoin d'en parler ? Je vais juste vous faire part des réactions de mes bébés critiques (oui je les aime) : 

  • L'article illustré était magnifique ! 
  • L'illustration est juste magnifique et représente bien noël.
  • C'est vraiment sympa de voir un article tout en design [...] tout l'article est top !
  • Alors là, rien à dire, c'est juste magnifique.

Je propose donc qu'on nomme Elea pour les Phénix. Et qu'on lui donne directement la couronne. Merci bonsoir.

Owww mais que vois-je ? Un article des Crocs of The Blaireau ? Mais oui oui oui mes chers petits. Et pas n'importe lequel. Nous mettons à l'honneur notre cher Tackounet, aka Flynn Sinclair pour les non intimes, déso pas déso, qui s'intitule La RPGiteillustré par la merveilleuse Orla Lagh. Je vous vois bande de petits impatients, vous attendez la note ! Et bien vous savez quoi, le journal obtient la note de 15,75/20. YEAH BABY.

Keskildit ?

La bataille fait rage. Ici ce n'est plus le Ministère VS l'École, ni Opale TalMachin contre Biancanard, mais bien les Pro-RPG VS les Propas-RPG. Autant vous dire que la seconde team est du genre "le RPG me sors par les trou de nez", nous comprenons donc son opinion négative sur cet article, même si bien écrit et centré sur Poufsouffle. Quant aux adeptes du RPG, sortez les torchons et les serviettes, c'est la bamboula party à Rio de Janeiro. Plaisant à lire grâce à la plume de son auteur et la diversité proposée, liant humour et témoignages qualitatifs (non je ne parle pas de moi) il ne comporte aucun bémol. Enfin si, un seul. Unique, tout petit, rikiki bémol. Il est trop court. Tackounet, si tu passes par là, tu as des admiratrices.

Gras-phy-s'me

On valide à 100% les petites illustrations des commentateurs, et pas seulement parce que ce sont des bg mais parce qu'elles apportent un petit plus à l'article. La bannière principale, quant à elle, semble mal convenir au thème de l'article. Mais ce n'est pas pour autant qu'on aime pas, au contraire, parce que c'est beau, c'que c'est beau.

Oé on va samuzé. Enfin pour le coup, j'avoue ne pas avoir choisis l'article le plus fun de tout les temps, mais il a le mérite de faire réfléchir la populace sans être diaboliquement centré sur le tout Serpentard. Et ça, ça change. Alors on peux applaudir le/la mystérieu.x.se Dagger avec son article Monopole et concurrence : à qui appartient la magie ?, illustré par la géniallissime Matka Omen. Il obtient la note de 14.5/20. Coup dur pour les VIPères, ce mois-ci dernier du classement.

Et la blabla ?

Vraiment, même si je les aime de tout mon petit coeur ces critiques, elles ont eu le don de m'épuiser jusqu'au fin fond de mon âme. Car une fois de plus, COUP DE THÉÂTRE DANS LA VILLA DES MARSEILLAIS la bataille fais rage. Mais pas comme vous le pensez. Mes petits critiques sont d'accord sur le fait qu'ils sont tiraillés. Ah vous ne l'aviez pas vu venir celle-là hein ? Et bah moi non plus. Car voyez-vous, bien que l'article soit bien écrit et très développé, que la critique soit constructive, malheureusement les  arguments, les exemples, semblent assez peu recherchés. Trop de questions soulevées pour peu de réponses. Le fond de l'article est intéressant, toutefois il n'est pas dit que tous arrivent à se plonger dans ce débat.

Et le pas blabla ?

Une nouvelle fois, Queen Matka Omen a frappé. Et pas avec sa quille, non non, avec son talent. Sa bannière, bien qu'elle ne transpire par la gaïté, est très originale et d'une qualité à toute épreuve. On ne peux que valider.

 

Olala, mais c'est que nous avons déjà finis ce petit tour d'horizon des journaux de maison. En tout cas j'espère que ce nouveau format, oui j'ai changé des choses bande de mécréants, vous aura charmé. En tout cas j'ai beaucoup gloussé en écrivant ces lignes, Dindlard représente. On se retrouve donc le mois prochain pour de nouvelles Brèves, avec de nouveaux critiques, que je ne vais pas tarder à aller harceler. Qui sait, peut-être que ce sera vous. Ou pas. 
 

xo xo,  Hopipédia

 

Et maintenant ?

@Droits réservés

 

Pour les personnes adeptes des bilans sur l'année passée, et résolutions prises à quelques minutes du souhait de "Bonne année !" traditionnel, je vous accorde qu'il est parfois utile de revenir sur certains points. Pas seulement pour préparer une nouvelle année, mais aussi, et surtout à mes yeux, pour se rendre compte de l'année passée, et d'en remémorer certains points, en souriant de préférence. Déjà, pour être honnête, je suis revenue sur Poudlard12 seulement en juin, et ai donc loupée la première partie de l'année. Revenir sur la totalité des évènements marquants n'est donc pas prévu, mais en tout cas, il me paraissait important de rappeler certaines choses, à la fois concernant des évènements, mais aussi des personnes, qui méritent simplement une apparition, en mémoire de 2020.

Cette année, les Poufsouffle ont encore une fois montré qu'ils n'étaient pas que des idiots niaient qui ne pensaient qu'à manger. Même si tout le monde n'est pas d'accord avec ça, on ne peut pas nier le fait que les façons de penser évoluent, et (heureusement) certains sont tout de même capables de faire la différence entre un stéréotype affiché dans une saga, la maison en question étant simplement invisible, et les valeurs prônées sur P12 par tous ces membres investis, et fières de porter les couleurs jaunes et noires. Bref, tout ça pour dire que nous aussi on a défendu notre place parmi ces quatre maisons, preuve largement apportée par le rush de juin, ou trophée des potirons, qui s'est plutôt bien terminé étant donné le peu de points rapportés par nos membres dès la rentrée. Histoire d'ajouter à cette année 2020 un peu de fierté, on peut simplement évoquer le Quidditch. Il n'y a pas grand-chose à dire, l'équipe est fabuleuse, talentueuse, et a une nouvelle fois représenté la maison et ses valeurs parfaitement. Si on s'écarte du général, on peut aussi citer le mouvement en salle commune, les participations qui connaissent des hauts et des bas. À la finalité, les retours sont souvent ceux d'une maison appréciée, à l'ambiance agréable, ce qui en motive plus d'un à s'investir, ou au moins à montrer sa petite tête de temps en temps.

Si on s'écarte des évènements quelques minutes pour se pencher sur des noms, et que l'on avait l'opportunité de remercier ces personnes pour leur présence, tout simplement, les noms ne seraient pas une grande surprise. On a évidemment Tara Wilson, Hope Moore et Bepo, pour leur travail dans notre salle commune et leurs paillettes au quotidien. Toma Dresden, Marc Nissa et maintenant Hope Moore pour leur gestion du journal, mais aussi pour le simple fait de supporter l'équipe et les façons bien différentes de chacun de travailler, qui peuvent rendre le tout compliqué. Et puis on aurait aussi Camila Barnes, Orla Lagh et Sukyana Singh (Hope Moore depuis que son talent en graphisme s'est révélé), pour les bannières fournies pour rendre la salle commune toute jolie. Bon nombre de Poufsouffle participent à leur manière à rendre la maison un peu plus belle, et l'ambiance un peu plus agréable pour chacun, au quotidien. Donc juste, merci à vous tous.

Il ne reste plus qu'à attendre de voir ce que 2021 nous réserve, et surtout ... ce que nous déciderons d'en faire.

 

 

 

Zoom sur une égérie Poufsoufflienne

Le titre peux vous avoir interpellé et si vous êtes entrain de lire ces phrases, c’est que vous avez sans doute envie de savoir ce que j’ai à vous proposer. À chaque édition, paraitra un zoom sur une égérie d’un Poufsouffle (jusqu’à épuisement des stocks). Les Poufsouffle choisit figurent tous dans l’enregistrement des « égéries pédouziènnes ». Évidemment tous les Poufsouffles n'auront  pas la joie d'avoir un article à leur gloire mais si vous lisez cet article et que vous être enregistré, vous y aurez sans doute droit un jour, étant donné qu’il n’y a que deux critères pour paraître entre ces lignes : Être enregistré dans « les égéries pédouziènnes » et être en activité sur le site (pas besoin d’une grande activité, juste un petit post de temps en temps). Pour cette première édition de zoom sur une égérie, nous allons découvrir l’égérie de Clairet ! Une blairelle représenté par Jane Levy.

Vous ne connaissez peut-être pas cette actrice, je me dois donc de faire une courte présentation. Jane est une américaine qui voit le jour en 1989. Si vous la connaissez déjà, c’est sans doute pour le rôle de Tessa Altman, qu’elle interprète dans la série Suburgatory, que notre chère Clairet a notamment vu. Il est également fort probable que vous ne la connaissiez pas par cette série mais par un des deux film d’horreur dans lesquels elle a joué. Evil Deas et Don’t Breathe : La maison des ténèbres ont étés deux films qui ont joué un grand rôle dans sa carrière. Maintenant que vous visualisez un petit peu de qui il s’agit vous vous demandez peut-être pourquoi Clairet a choisi cet honorable actrice. Alors pourquoi ne pas aller lui demander ?


Noah : Bonjour Clairet, aurais-tu quelques minutes à m’accorder pour les Crocs ? C’est au sujet de ton égérie, je voudrais te poser quelques questions.
Clairet : Oui ?
Noah  : Pourquoi avoir choisis Jane Levy ?
Clairet : Je pense qu'elle représente bien le physique de mon personnage.
Noah : As-tu déjà changé d’égérie ?
Clairet : Non.
Noah : Est-ce que tu y as déjà songé ?
Clairet : Non plus.
Noah : T’est tu inspirée de ton égérie pour forger ton personnage ?
Clairet : Non, plutôt l’inverse en fait, j’ai choisi mon égérie en fonction de mon personnage.
Noah : Merci Clairet pour ces quelques minutes accordées, passes une bonne fin de journée !
Clairet : Merci et toi de même !

 

 

Les murs ont des oreilles

@Mr.Physics

Tout le monde est forgé avec des préjugés que ce soit au niveau d’un mode vie, de nourriture de matière de professeur ou même de Poufsouffle. Et c’est ce dernier point qui va aujourd’hui être abordé. Car bien qu’on aborde fièrement nos couleur jaune et noir les rumeurs et stéréotypes nous parviennent jusqu’aux oreilles, sachez-le. Mais peut-être nous trompons nous. Sommes-nous vraiment perçut comme des gros mangeurs et des flemmards ? Nous allons le découvrir très vite. Mais doucement tout de même, avant de s’attaquer à ce que les pédouziens pensent de Poufsouffle nous allons d’abord interroger les Poufsouffle eux même.

Noah : Bonjour Cherry, et Mariechat auriez-vous quelques minutes à m’accorder ?
Cherry : Bien sûr !
Mariechat : Oui !

Noah : D’après vous pourquoi avoir était répartie à Poufsouffle ?
Cherry : Peut-être concernant la loyauté la gentillesse et la bienveillance de mon personnage au fond, cette maison me correspond un peu aussi 
Mariechat : C’est là où mes qualités m’ont guidé.

Noah : Quels stéréotypes aviez vous sur Poufsouffle après avoir lu ou vu les films d’Harry Potter ?
Mariechat : Je m'y intéressait pas vraiment. Pour moi c'était la maison de gros mangeurs (mais apparemment j'en suis finalement aussi une) pas toujours très futés mais courageux et travailleurs donc qui n'abandonnent pas. Je la voyait aussi comme la maison de Cédric, point. J'ai vraiment pas cherché à en savoir plus sur le moment.
Cherry : Les Poufsouffle c'étaient en gros des gentils tout mous qui s'empiffraient de nourriture du matin au soir

Noah : Est-ce qu’ils ont changé après être arrivé sur P12 ?
Cherry : Oui xD les poufsouffle sont toujours très gentils bienveillants et cute mais aussi vif d'esprit et un peu moins mous que ce qu'on peut penser dans les livres et les films.
Mariechat : Ils ont changés avec la rencontre de pédouziens eux aussi à Poufsouffle.

Noah : Quels stéréotypes pensez vous que les autres ont de Poufsouffle ?
Mariechat : Des gros mangeurs bon à rien et fainéant, ou du moins c'est ce que j'ai cru comprendre de certaines filles de ma classe.
Cherry : eh bien mis à part que ce sont des goinfres certaines personnes peuvent les considérer comme inutiles voire le fond du bocal

Noah : Quelle image aimeriez-vous donner de Poufsouffle ? A quel image voudriez vous remédier ?
Cherry : Que ce sont des gens qui ont peut-être l'air un peu mous mais qui sont gentils bienveillants de confiance et à l'écoute <3
Mariechat : La vérité. Que c'est tout simplement la meilleure maison sur bien des plans et que on peut être tout aussi bien un fainéant à Serdaigle, Gryffondor ou Serpentard qu'une personne douée à Poufsouffle (d'ailleurs ici il y a que des personnes douées dans toutes les maisons)
Cherry : Oui, il en a un peu marre que les gens pensent qu'on est des mollusques sans intérêts qui passent leur vie à manger
Noah : Merci beaucoup pour avoir répondu à mes questions !


Après avoir rendu visite aux Poufsouffle en salle commune, il est enfin l’heure de vous dévoiler les stéréotypes et préjugés des autres élèves de Poudlard !

Noah : Bonjour Maela, Bonjour Hermione, Bonjour Liam, auriez-vous quelques minutes à m’accorder pour un petit sondage ?
Hermione Tonks-Black : Evidement !
Maela Evans : Bien sûr !
Liam Goldstein : Oui !

Noah : Quels stéréotypes aviez-vous de Poufsouffle dans les livres et film de J.K. Rowling ?
Hermione : Euh… au début, dans le premier, j’avais vraiment l’impression qu’il s’agissait de la maison où tu allais quand tu n’avais aucune qualité pour les autres. Au fur et à mesure se sont plus devenus les bisounours de service
Liam : Je ne sais pas si je suis le mieux placé pour parler de Poufsouffle, mais essayons toujours. Je dirais que dans les films et les livres, ils sont clairement sous côtés, c’est un peu la maison « fourre-tout », où on met uniquement les gens qui n’ont pas de profil adéquat pour aller dans les autres trois maisons.
Maela : Oui, ils ont un aspect amical, maladroit, bosseurs mais pas assez mis en avant !
Liam : Oui, perso je les vois un peu comme les « gentils » qui n’ont pas une personnalité très forte, très marqué uhu. Mais je pense également que le fait que les gryffondor soit soit surcôtés dans les films et les livres n’aident pas les poufsouffle à se faire une place non plus.

Noah : Quels stéréotypes avez-vous de Poufsouffle dans P12 ?
Hermione : Euh.. à part que vous êtes tous des gourmands et que vous êtes super sympas euh.. pas grand-chose, ah si, vous êtes trop géniaux !
Liam : Je dirais que la plupart son super gentils (coucou Looedy), et qu’ils sont badasse au quidd (coucou Hope. Ah et qu’ils aiment manger des cookies (coucou Cherry)
Maela : A la ramasse ! En même temps en tant que Serpentard, il est difficile de voir le bien dans toutes les maisons.

Noah : Qu’est-ce que vous aimez chez Poufsouffle dans HP ?
Maela : Leur cuisine certainement !
Hermione : Ils sont relativement neutre, et ont pas de rivalités stupides tout en restant attentif aux autres. Et ils sont vraiment à fond sur la loyauté l'amitié et les grandes valeurs qui devraient appartenir à tous. C'est vraiment une maison respectueuse, exit les trois sorciers.
Liam : Justement j’aime bien leur côté gentillesse mais je pense que tout le monde (sauf serpentard dans HP) aime un peu poufsouffle comme mêm. C’est d’ailleurs un peu trop les gentils de service à mon gout, et leur image justement de gentil qui pense qu’à manger (en tout cas c’est comme ça que je les resens) ne leur donne pas beaucoup d’importance (même si on peut pense à Cédric qui joue un grand rôle dans HP4)

Noah : Qu’est-ce que vous aimez chez Poufsouffle sur P12 ?
Liam : Bon déjà leur gentilesse, je vais pas le dire 20 fois mais je les trouves vraiment mignons, puis ils ont l’aire super sympas.
Hermione : Alors vous êtes drôles, vos représentants ont une passion pour les canards, vous êtes trop fort en qui de. Vous n’êtes pas niais parce que dans hp des fois c'est limite. Vous êtes ultra présents et très bon amis ig
Maela : Certainement la place dans le personnel dont certains poufsouffles se sont fait. Vous pouvez être ambitieux des fois ca me plait !

Noah : Qu’est-ce que vous n’aimez pas chez Poufsouffle dans HP ?
Hermione : Vous êtes niais dans hp! C'est dingue, en plus vous passez pour des gros paresseux.Des gens pas réactifs et clairement me suis toujours demandé si J K Rowling avait fait exprès pour vous dévaloriser le blaireau, alors qu’en vrai, vous êtes géniaux !
Liam : Clairement le fait qu’ils soient sous côté. Je suis peut-être le seul à ressentir ça mais le fait qu’il n’y ait que peu de gens important de poufsouffle gâche réellement l’intérêt de cet maison.
Maela : La couleur, le jaune, beurk !

Noah : Qu’est-ce que vous n’aimez pas chez Poufsouffle sur P12 ? ( si ce n’est la même chose)
Hermione : Mmmmh en fait j'aime tout, surtout votre propension à faire des cookies....Le seul truc quand on y repense, c'est que vous nous avez battu au quidditch. ..
Liam : Bah qu’ils nous laissent jamais gagner au quidditch (krkr) ( En vrai j’aime bien jouer contre eux xD). Ah et on dit qu’ils courent tous tout nus sur la réserve, je sais pas si c’est vrai mais ça donne pas envie de venir sur la réserve xD
Noah : Si tu savais …
Maela : Le fait qu'une de votre espèce s'infiltre dans notre cave ! Mais ne vous inquiétez pas, Hope est soumise à l'Imperium et Dray lui a administré un philtre d'amour ;)
Noah : Merci pour ce temps accordé, passez une bonne fin de journée !


Et merci à vous chère lecteur de m’avoir lu jusqu’ici !

 

Les expériences farfelues de Juliette et Marina

Juliette et Marina étaient deux doubles menton heureux de leurs vies. Elles aimaient les moules au roquefort (avec beaucoup de roquefort), les munster au four, les raclettes en visio (on me dit dans l’oreillette que Juliette, aka Bouffi pour les intimes, ou encore Hope, fait de merveilleux sandwich pour manger sa raclette) et les crêpes au nutella.

Alors qu’elles cherchaient des idées de recettes à tester, Marina (aka PetiteVachetteDesLandes pour les intimes, ou Drayryfore) trouva le parchemin de la vie. Le parchemin du savoir. Alliant LE met divin et LE concept spectaculaire : Les cookies au roquefort. Grave fière de sa trouvaille, Marina entonna une petite chanson.

Une bouffi qui se balançait
Sur une toile, toile, toile
toile d’araignée
C’était un jeu tellement 
tellement amusant 
Qu’elle appela une deuxième araignée

Une bouffi et une araignée qui se balançaient
Sur une toile, toile, toile
toile d’araignée
C’était un jeu tellement 
tellement amusant
Qu’elles appelèrent le roquefort à la rescousse

Un roquefort qui se balançait 
Sur une tranche, tranche, tranche
tranche de pain
C’était un jeu tellement
tellement amusant
Qu’il appela les moules à la rescousse 

* Transition de folie, où Drayryfore lance des araignées qui ont des bouclettes sur la tête et où Hope glousse comme une dinde. *

Si vous aussi vous souhaitez tester cette recette, même toi Physio oui oui, voilà ce dont vous allez avoir besoin.

Ustensiles : 

  • Les mains de Drayryfore (pour touiller)
  • Hope pour goûter la pâte (toujours goûter la pâte)
  • Les ongles de sorcière de Hope (oui, oui, tu pouvais les mettre) pour faire des réserves de roquefort pour la nuit (une vraie Poufsouffle)

Ingrédients :

  • Du bon roquefort sa mère (normalement c’est 40g, mais mettez tout)
  • 20g de noix (faut les émietter. Avec les doigts. Passez pas 20 minutes, comme Hope, à chercher comment faire)
  • 50g de beurre salé (bon nous on avait pas du salé, mais c'était bon quand même)
  • 25g de gruyère râpé (parce que plus y’a de fromage, plus on est contentes)
  • 75g de farine
  • 1 oeuf (c’est horrible de mettre les doigts dedans)
  • ½ sachet de levure

En gros, c'est pas bien compliqué. Vous prenez tout. Et vous touillez. (Sans oublier des ingrédients. Comme j'avais fait moi. Oups.) Vous touillez bien. Puis vous faites préchauffer le four à 210°C. Et vous faites cuire 15min. Et si jamais vous aviez pas devinés, faites des petites boules gluantes pour les faire cuire, mettez pas le plat au four. 

 

What the Fawkes ? | Le Département des Mystères

What the fuck = c'est quoi ce bordel ?
Fawkes = Nom de Fumseck dans la version originale.

 

Le Monde Magique regorge de... de choses. Étranges et magiques. Mais il existe un lien regroupant toutes ces bizarreries magiques (et non, il ne s'agit pas du dortoir de Hope). Je parle bien évidemment du Département des Mystères !

Situé au plus profond du Ministère, il nous est connu avant tout pour sa célèbre salle des prophéties et salle de la mort, où se déroulèrent la Bataille du Département des Mystères, mêlant Mangemorts, Ordre du Phénix et Armée de Dumbledore. Mais oublions ces salles, et enfonçons-nous dans les méandres de ces couloirs obscurs pour y découvrir ces autres salles, parfois bien plus effrayantes !

 

Salle aux douze portes

 

Certainement la plus "soft" de toutes, cette salle est en quelque sorte l'entrée du département. Un espace circulaire où une douzaine de portes permettent de rejoindre chacune une nouvelle salle. Mais rien n'est jamais simple dans ce département, et un système de sécurité anti-intrusion provoque une rotation des portes sur le mur, les faisant toutes se confondre, et obligeant les visiteurs à en choisir une au hasard !

Fort heureusement pour l'Armée de Dumbledore lors de leur mission de sauvetage, Hermione Granger trouva comment contourner ce piège en marquant chaque porte traversée !

 

La salle des cerveaux

 

La salle la plus effrayantes et étrange à mon goût : présentée comme un long espace rectangulaire éclairé par des lampes suspendues, cette salle est quasiment vide. Quasiment.

En effet, une cuve servant de réservoir rempli de solution verte trône en son centre. Et au milieu de cette solution verdâtre flottent (ou coulent, qu'en-sais-je ?) des cerveaux. Et des cerveaux agressifs ! Lorsque Ronald Weasley traversa la pièce et tenta de s'emparer de l'un d'eux, ce dernier se jeta sur le Gryffondor pour l'enrouler à l'aide de "pensées" se manifestant sous l'aspect de fils composés d'images mouvantes. Il est donc simple de comprendre pourquoi je trouve que cette pièce est la plus... étrange.

 

La salle du temps

 

Bien différente de celle présentée précédemment, la salle du temps brille de milles feux ! Enfin, brillait avant que les mangemorts et l'armée de Dumbledore ne s'y affronte.

À l'intérieur se trouvaient des dizaines d'objets se rapprochant, de près ou de loin, au temps. Pendule, horloges, coucous et retourneurs de temps y étaient entreposés pour sans doute être objets d'expériences de la part des langues-de-plombs !

Après la bataille du Ministère, il est estimé que tous les retourneurs de temps furent détruit lorsqu'un sortilège fit exploser une armoire qui n'a de cesse depuis de se reconstruire, se détruire, et ainsi de suite.

 

Salle de l'espace

 

La salle la plus drôle de toutes ! Une large pièce sombre contenant des versions miniatures des planètes, qui flottent dans les airs. On en sais bien peu de choses, à l'exception qu'une planète manque à l'appel : pluton, qu ifut détruite par Luna Lovegood afin d'échapper à un mangemort.


 

Et voilà pour cette courte présentation des salles oubliées du Département des Mystères ! On a bien le droit de se poser la question "What the Fawkes ?" quand on découvre ces expériences sordides qui ont lieu juste en dessous de la capitale du Royaume-Uni !

 

- page 1 de 54