jeudi 9 juin 2022

Huguette et Raymond | Saison 2

Cliquez ici pour la version grand format

 

Et toi, t’es quel genre de Poufsouffle devant la tv ?

Vous aussi vous avez envie de savoir des secrets sur vos copines et copains de Poufsouffle ? J’ai mené une enquête et cela m’a permis de découvrir plusieurs profils de Poufsouffle… devant la télé !

Quel est votre de genre de série préféré ?

Iseult Hill J’aime bien les séries de science-fiction, fantasy du genre de Game of thrones ou encore les séries d’horreur.

Céleste Black J’adore le genre fantastique.

AmbrosiaLuna J’adore les séries de science-fiction. Buffy contre les vampires, XFiles, StarGate sg 1 et Univers, Poltergeist les aventuriers du surnaturel ou Supernatural. J’en oublie certainement :) J’aime ces séries, en autre pour les effets spéciaux et les maquillages.

Celia Flores Ça dépend de mon mood, mais j’aime bien la fantasy (The Witcher & Grisha par exemple).

Quelle est votre série chouchou, celle qui vous met automatiquement dans un bon mood ?

Iseult Hill La Casa de Papel ahah, clairement cette série est une pépite. J’ai toujours envie de voir la suite, je recommande à 10 000 %.

Céleste Black La série Teen Wolf, c’est trop bien !

AmbrosiaLuna Sans hésiter Buffy contre les vampires. Je connais cette série par cœur. Elle me fait rire et me remonte le moral. Si, si, elle est très drôle cette série.

Celia Flores Encore une fois ça dépend principalement de mon mood. En ce moment c’est Grace & Frankie qui me donne la pêche comme pas permis. En même temps elles sont trop drôles les deux vieilles ahahah.

Quelle est la série qui au contraire, vous donne envie de quitter ce monde avec une tonne de mouchoirs ?

Iseult Hill En général ce ne sont pas les séries qui me font pleurer, plutôt les films comme Titanic. Sinon quand y'a un animal trop chou comme un chien qui meurt ça marche aussi pour me mettre la larme à l’œil.

Céleste Black Origin, c’est une série géniale mais hyper triste.

AmbrosiaLuna « La petite maison dans la prairie ». C’est trop dépriment. Rien que d’y penser, un mouchoir please.

Celia Flores
J’ai pas en tête une série qui m’a régulièrement fait verser des larmichettes. Niveau émotion, frisson et "oskour je meurs pourquoi les scénaristes sont aussi méchants" : The Vampire Diaries est en bonne place même si j’adore cette série !

Et pour finir, qu’est-ce que vous aimez le plus dans une série ? Ou au contraire ce que vous détestez le plus ?

Iseult Hill Déjà, il faut que l’histoire soit intéressante et cohérente et qu’on ait envie de la poursuivre donc avec une note de suspense. Après j’ai vu des séries qui étaient légères mais qui étaient très bien réalisées avec de l’humour. Ensuite, l’acteur. Pour moi c’est méga important dans une série, il faut qu’il interprète bien le personnage. Et sinon, je prends la série en grippe quand il y a des changements d’acteurs ou de doublures ahah.

Céleste Black J’adore le suspens.

AmbrosiaLuna Je suis fascinée par les effets spéciaux et les maquillages. Je trouve ça passionnant.
Transformer un humain en extraterrestre, en démon ou en d'autres créatures surnaturelles, c’est impressionnant.
Ou créer des vortex ou combat à la “Matrix”, faire en sorte que ce soit crédible. Que nous, spectateurs, on arrive à y croire. J’adorerais voir l’envers des décors. Connaître les secrets de création.

Celia Flores Je suis assez flexible pour les séries. Ça peut être soit une intrigue qui me plaît, ou juste un personnage comme un univers complet. Heureusement ma copine est une excellente conseillère en série ! À l’inverse je suis assez exigeant sur le rythme des séries, j’arrive pas à accrocher si les séries sont lentes et sans aucun mouvement. Genre Grisha j’ai trouvé ça très lent par moment tant et si bien que je m’endormais. Après une fois que j’accroche je suis à 200 % dans la série XD


Alors, à qui vous vous identifiez le plus ?

Poufsouffle, mais encore ?

Dans les deux dernières éditions, un de mes chers collègues chroniqueurs pour ne pas dire notre cher préfet Helio, a décidé de mettre notre maison en avant dans deux articles, tant en remplaçant l’entièreté du Personnel du site par des Poufsouffle (ici) qu’en vantant les qualités de notre maison en les comparant aux caractéristiques de celles des autres maisons (ici). Et je dois dire que ça n’a pas été pour me déplaire, loin de là d’ailleurs. Seulement, je me suis mis à penser que faire l’exercice inverse serait assez intéressant.

En effet, sauf dans quelques cas rares, même si le cher choixpeau nous répartit dans une maison donnée une fois arrivé à Poudlard, il n’est pas inconcevable de se dire que certains de nos traits de caractère peuvent bien correspondre à une autre maison que la nôtre. C’est d’ailleurs le cas (extrême et rare) pour certains élèves qualifiés de chapeaux flous pour lesquels la décision de répartition est dure à prendre. Mais dans tous les cas, nous sommes chacun défini par une large gamme de caractères qui ne sauraient tous être associés à 100% à une seule maison. Je me suis alors demandé dans quelle autre maison pourrait être répartis certains de nos camarades ….

Hope Moore :

Quitte à commencer par quelqu’un, autant choisir notre très chère Directrice de Maison en premier lieu ! Avant toute chose, j’aimerai dire qu’il ne faut pas tomber dans les clichés. Seulement ici …. les différentes rumeurs courant à son sujet sont tout de même assez réalistes. Je dois dire qu’entre tout ses postes, les différentes récompenses qu’elle a acquises et même son histoire rpgique, il est difficile de ne l’associer également à la maison Serpentard ! Depuis son inscription, elle a rapidement grimpé les échelons. Entre son ascension interne dans la maison en tant préfète, puis plus récemment en tant que Directrice de Maison, son entrée dans de nombreuses équipes telles que les Magizoologistes, les Relations Moldues ou les Aurors, on peut dire qu’elle a une sacrée ambition ! Son histoire rpgique peut aussi la lier à cette maison tant elle a pu avoir des expériences parfois douloureuses avec la magie noire. Il est également intéressant de mentionner les nombreuses relations qu’on lui connait avec certains membres de cette maison !

Nox de Leon :

Que vous soyez tout nouveau ou déjà installé, il est impossible que vous soyez passé à côté de cette pédouzienne tant elle fait briller notre maison par son activité exceptionnelle. Sélectionnée à de multiples reprises pour faire partie du célèbre Club de Slug et (déjà) récompensée d’un Ordre de Merlin Troisième Classe, on pourrait très facilement l’associer aux maisons Gryffondor pour sa détermination ou Serdaigle pour son érudition. En effet, c’est également une très grande assidue de la bibliothèque où elle a effectué un nombre impressionnant de critiques. Elle est également une pédouzienne au pointage exceptionnel et dont l’endurance est à saluer !

Iseult Hill :

Bien présente en salle commune, au niveau du pointage et dans le monde magique ; notre chère Iseult est parmi les membres les plus actifs de la maison ! Et si on regarde d’un peu plus près son activité RPgique (qui lui a d’ailleurs valu une place au Club de Slug sur cette coupe, bravo à elle !), on peut se rendre compte que son personnage est quelque peu … attiré par la bêtise. Je n’irai pas jusqu’à dire que c’est une Weasley en puissance, puisqu’il faut quand même atteindre un certain niveau pour égaler ces deux jumeaux, mais elle a tout de même un penchant très net pour la chose. Ceci couplé à son activité plus qu’importante dans plusieurs section du château, on peut donc déceler chez elle des qualités certaines de la maison Gryffondor comme la détermination et le courage !

Clairet :

Je terminerai cet article par une autre membre très active de notre maison qui a su montrer au fil des mois et des années à poufsouffle une motivation sans faille et une volonté de faire monter la maison dans le haut du classement ! (Bon du coup, si vous avez lu le titre de la partie vous savez de qui il s’agit. Dans le cas contraire achetez-vous des lunettes. Merci bien, cordialement.) Notre chère camarade est longtemps restée du côté des joueurs en participant à de nombreuses animations et en contribuant grandement au pointage de la maison, en plus d’être la gérante d’un club de la Salle sur Demande ! Plus récemment, elle est entrée dans le Personnel et est actuellement en charge de la section qui s’est fait une grande renommée depuis de nombreuses coupes : la section EMEU. À la vue de toutes ces performances, je l’associerai volonté aux maisons Gryffondor ou Serdaigle, chacune ayant des caractéristique pouvant convenir à ses actions !

Je finirai brièvement cet article en soulignant qu’effectivement, si nous sommes fiers d’appartenir à notre maison et voulons porter haut et fort ses couleurs, n’oublions pas que nous sommes avant tout des pédouziens et que nous partageons à ce titre nombre de traits avec nos camarades des maisons voisines.

Après, on ne va pas se mentir …. On gère quand même beaucoup trop à Poufsouffle !
 

Mercure rétrograde

La divination, l’astrologie, l’astronomie, certains d’entre nous prennent cela au pied de la lettre, voire parfois… beaucoup trop. N’avez-vous jamais entendu une personne autour de vous dire qu’elle est fatiguée parce que son horoscope le lui avait prédit ? Ou encore que si elle était aussi irritante cette semaine c’était parce que Mercure rétrogradait ? Ou que si elle ratait tout c’était parce qu’elle l’avait lu dans les feuilles de thé ?

MERCURE RETROGRADE : la bonne excuse des relous.

Voilà la vérité. Enfin peut-être pas totalement la vérité, mais celle de Jeanine qui est turbo chiante parce que Vénus rétrograde en Saturne sous prétexte que Mercure lui tourne autour cette semaine. Donc évidemment vous devez la supporter parce que les astres et planètes lui ont dit que ce serait ainsi.

Comme par hasard, en cette période, Mercure rétrograde si vous n’avez pas compris. Les appareils électroniques moldus tombent en panne, vos notes sont en chute libre, les émotions sont décuplées et vous pleurez rien qu’à l’idée d’avoir perdu votre chaussette gauche. En bref, rien ne va. Mais est-ce réellement à cause de ça ? Je vous préviens, cet article est écrit par une sorcière qui ne croit pas en la lune qui affecte le comportement humain, alors évidemment, vous ne trouverez pas de quoi demain sera fait, ni de mots doux pour l’astrologie.

Jean-Luc, lui, a dit qu'il croit parfois entendre les flammes lui murmurer des mots suaves à l’oreille. Bah oui, la divination voyez-vous, la pyromancie. Et là Jeanine retourne ses yeux.

Mais bon Jeanine n’a pas totalement tort au sujet de sa vérité, surtout quand elle entend autour d’elle certains sorciers justifier leurs comportements outrageant par… leurs signes astrologiques. « Désolé, c’est plus fort que moi tu comprends, je suis Scorpion ». Non t’es juste un gros relou de première catégorie mention très bien en astromytho. Tu mérites une médaille pour ça, parce que t’es Scorpion et que Vénus rétrograde.

On va aussi donner l’exemple de Gérard, qui regarde l’horoscope pour confirmer ses sautes d’humeur : « Je m’en doutais, ça explique tout ! ». Ah ouais, vraiment ? Non Gérard, t’as juste mal dormi les deux dernières nuits, t’es donc irritable et comme t’es désagréable de base, ça change quasiment pas grand-chose à part que tu vas l’être un poil plus. Et que tu vas te justifier par ton horoscope de la semaine, oui Saturne rétrograde.

Jeanine le sait, les gémeaux sont toujours pressés, les poissons dans la lune et les balances se foutent de tout. D’ailleurs Jeanine est Scorpion. C’est pour ça qu’elle est aussi reloue ? Oui à 300 % d’après les étoiles. Ou les planètes. Ou les astres. Mais Jeanine s’en fout elle est Scorpion on a dit.

Vous saviez qu'avant les signes du zodiaque, les horoscopes étaient en fonction de la couleur de vos cheveux ? Donc si t’étais blonde t’étais une excentrique irritante ? Parce que ta couleur penche trop vers le soleil, c’est ça ? Si t’étais rousse t'était extravertie à tendance trop souriante parce que t’avais trop côtoyé le soleil et qu’il avait roussi un peu ton cuir chevelu ? Et les brunes, les lunatiques parce que le brun c’est la nuit ? Oui Jeanine est très… septique.

Et vous, vous en pensez quoi que mercure rétrograde ou des horoscopes en général ?
 

Histoire de Poufsouffle

Aujourd'hui nous voilà réunis pour un nouvel épisode d'histoire de Poufsouffle pas comme les autres ... un nouvel épisode bonus. Et comme le premier évidemment, ce sont trois poufsouffles qui sont à l'honneur aujourd'hui. Et si vous pensiez que nous avions peu d'informations sur ceux de l'épisode précédent, vous n'allez pas être déçus de ce voyage… car sur les trois que je vais vous présenter, les informations sont minimalistes.

► Partenaire n°1 : Alys

Oui ne soyez pas déçus, nous ne connaissons que son prénom et pas son identité complète. Et encore, c'est même ce que nous connaissons le mieux d'elle. C'est une fille bien que son prénom et son apparence soient androgynes. Bon, si vous trouvez une image, c'est en dehors de ses cheveux, OK.

Si son prénom ne vous dit rien c'est que Alys ne se fait remarquer que pendant 2 secondes en 1996. Et qu'à ce moment-là son prénom est brièvement prononcé… on ne sait pour ainsi dire rien à son sujet. Oui, ce ne sont pas deux secondes très mémorables.

Elle est brune et probablement née entre 1984 et 1985, car elle fait sa rentrée en première année en 1996 ce qui fait qu'elle a au moins 11 ans cette année-là. Elle est répartie à Poufsouffle, évidemment.

À la fin d'un cours de potions sur les poisons et les antidotes, le professeur Slughorn rappelle à Alys de ne pas oublier sa queue de rat qu'elle a laissé sur la table en commençant à partir. Rouge, elle la récupère.

En bref ici nous avons l'image d'une élève un peu distraite après la fin de sa journée. Très maladroite et timide, elle ne répond pas. Comme beaucoup de ses camarades de première année, particulièrement dans sa maison, elle n'est pas à l'aise. Elle est tendre, très loyale et protectrice.

► Partenaire n°2 : Cadwallader

Celui-ci a légèrement plus d’importance dans l'histoire et apparaît un moment plus long donc on en connaît un peu plus. Précision importante : tout est relatif. On fait sa connaissance la même année qu'Alys, mais contrairement à elle il n'est pas en première année. C'est un garçon de sang pur.

Cadwallader est un élève de Poufsouffle dans les années 1990. Oui, désolé, ce n'est pas très précis mais je n'ai pas mieux à vous proposer. On connaît cette position grâce aux commentaires du match Gryffondor-Poufsouffle de la saison.

Il est poursuiveur de l'équipe de Quidditch de Poufsouffle en 1996 - 1997, et même si ce n’est pas précisé cela était sûrement le cas depuis 1993 ou au moins une ou plusieurs saisons avant, puisqu’il est assez doué et probablement âgé lors de ce match.

Pendant ce match, il est assez moqué par la commentatrice qui n'est nul autre que Luna Lovegood. Évidemment, elle ne fera qu’un match, car elle est trop dans la lune et il est difficile avec elle de suivre le déroulé. Ne se rappelant plus de son vrai nom, elle va le nommer successivement Bibble puis Buggins.

Il est l’image d’un Poufsouffle sportif, impliqué, plutôt travailleur, bien qu’un peu dissipé et assez rebelle contre l’autorité. Et c'est ce côté là qui plait - ne mentez pas. Il va tout faire pour sa maison et même enfreindre parfois l’autorité. Cela lui a attiré de nombreuses heures de retenue aussi, car il s’est retrouvé dans plusieurs duels illégaux. Il vient quand même principalement protéger sa maison.

► Partenaire n°3 : Jane Court

Comme vous vous en doutez, elle a aussi le droit à un seul événement qui nous donne très peu d’informations sur la personne qu'elle est. Une seule mention brève. C’est très insuffisant pour se faire une idée complète du personnage, mais on va s‘y fier pour le moment et faire avec ce qu’on nous apprend.

Jane Court (au moins on a son nom et son prénom à elle) naît entre le 1er septembre 1968 et le 31 août 1969. Elle entre à Poudlard en 1980, en première année, avec un passé très difficile. Elle a failli plusieurs fois ne pas faire sa rentrée à Poudlard en préférant une école moldue. Malgré tout, elle y est encouragée et prend donc le Poudlard Express comme prévu. Lors de la répartition, elle est immédiatement envoyée à Poufsouffle.

Elle a eu la scolarité la plus brillante de toute sa promotion, et est applaudie par ses professeurs. C’est sans surprise qu’en 1984, elle est nommée préfète. Elle se trouve en charge des élèves de première année et de la discipline. Elle est énormément prise par ses obligations, et en oublie parfois son travail scolaire.

Malgré tout, elle reste hyper impliquée dans son travail et aide sa maison en se sacrifiant régulièrement pour soutenir les autres. Elle est douce et ouverte, mais un peu trop généreuse parfois. Elle donnera d’ailleurs trop aux autres et ne sera finalement pas nommée préfète en chef.

Et c'est fini pour cet épisode. Si vous voulez mon avis, c’est sûrement Jane que je préfère pour sa simplicité et son dévouement. Elle est sûrement vieille maintenant mais si jamais vous la retrouvez, je veux bien l'emmener avec moi dans un vaisseau spatial.

 

Une histoire de vacances

Il était une fois, dans le bureau des Crocs, des chroniqueurs épuisés. Cela faisait sept mois sans interruption qu'ils travaillaient avec acharnement pour écrire et illustrer toujours plus d'articles qualitatifs. Sept mois, cela correspond, pour ceux qui auraient la flemme de calculer, à la rentrée de septembre. Oh, ils avaient bien pris quelques jours pour les fêtes de fin d’année mais ils étaient revenus encore plus cernés.

Mais un jour, lors d’une réunion au milieu des tasses de café, une idée fut lancée. Et s'ils décidaient de partir en vacances quelques jours cet été ? Au lieu de rester enfermés à longueur de journée dans les bureaux des Crocs, s’ils allaient écrire au plein air ? Aussitôt dit, aussitôt fait : l’idée fut approuvée par l’équipe. Quitte à devoir travailler cet été, autant que cela se fasse sous le soleil pour une fois.

Helio : Et on irait où ? Plage ? Randonnée ? Kayak ?

Anthéa : Ah nan pas le soleil, s'il te plaît. Juste de la fraîcheur ça ira. La forêt me plaît bien.

Lawrence : Peu importe.

Wellan : J'aime bien l'option bronzage.

Ivy : Faut qu'on trouve de l'inspiration. Des beaux paysages.

Eden : La plage c'est beau. Et c'est agréable.

Heather : Au pire on fait les deux ?

Après beaucoup de discussions mais peu de cris, les membres de l'équipe se mirent d'accord : ils iraient pour deux semaines… en France. Là où terre et mer se rencontrent. Et ils profiteraient de tous les lieux.

Les préparatifs commencèrent. Eden, en bonne Chroniqueuse en Chef, était en train de mener les opérations. Elle distribua les occupations.

Eden : Heather et Helio, vous vous occuperez du plan. Ivy et Anthéa, en cuisine. Wellan et Lawrence vous vous chargerez du matériel. Célia, tu vas nettoyer les bureaux en attendant. Et je me charge des réservations. Compris tout le monde ?

Tout le monde hocha la tête. Ils savaient que pour partir, tout le monde devait mettre la main à la patte. Ce n'était qu'un peu de travail pour profiter de vacances bien méritées. Et puis, ils étaient entre amis. Tout irait vite.

Helio et Heather sortirent leur ordinateur et cherchèrent alors le détail de la zone. Ils cherchaient évidemment à en apprendre un maximum sur le site. Une petite vie calme était tout ce dont ils avaient besoin pour ressourcer leurs esprits épuisés.

Il y avait un sentier de randonnée qui passait pas loin, et la plage à dix minutes à pied. Tout le monde serait probablement heureux. Ils s'appliquèrent à repérer les magasins, et tout ce qui allait avec, pour les futures sorties. En bref, tout était assez parfait pour contenter chacun d'entre eux. Les deux préfets étalèrent ensuite leur plan dans tout le bureau, comme un tapis, et ils tracèrent leurs chemins au feutre, montrant à tout le monde leur futur projet, et tous les beaux paysages qu'ils avaient repéré.

Ivy et Anthéa, de leur côté, allèrent en cuisine afin de récupérer la nourriture. Elles crapahutèrent hors des bureaux pour aller à l'aventure. Ils auraient pu décider de faire à manger eux-mêmes chaque jour, mais en plus de gâcher du temps avec des contraintes qui étaient celles du bureau, ils n'étaient pas sûrs de pouvoir le faire. Chacun aimait beaucoup la nourriture sorcière, et il fallait convenir qu'elle était dure à faire.

La mission était donc simple : réunir un stock de nourriture conséquent afin de pouvoir tenir pour leur voyage de huit personnes pour deux semaines. Elles poussèrent la porte. Un elfe se précipita vers elles pour les aider. C'était Wallace, qui était sorti des dortoirs.

Wallace : Qu'est-ce que Wallace peut faire pour vous ?

Ivy : Bonjour. On voudrait prendre de la nourriture s'il vous plaît. Beaucoup si possible.

Wallace : Bien sûr oui. Tout de suite mes demoiselles.

Le petit elfe se déplaça alors jusqu'au fond de la pièce, au niveau des frigidaires. Et comme d'habitude il en sortit une quantité impressionnante de nourriture. Il y avait de tout : de la viande, de la tarte à la citrouille, du jus… On aurait dit une table digne d'un grand banquet de l'école.

Wallace : Est-ce que cela convient à ces demoiselles ?

Anthéa : Oui, merci beaucoup. Vous êtes génial. Ça suffira pour le moment. C'est très généreux de votre part.

Elles inclinèrent alors la tête, bien contentes d'avoir réussi à obtenir ce que l'équipe voulait. Et de la même manière, elles s'appliquèrent à tout emballer en sécurité.

Wellan et Lawrence étaient tous les deux chargés de rassembler le matériel nécessaire afin de mener à bien la mission vacances. C'est ainsi que les deux se rendirent à Londres. Non sur le chemin de Traverse, mais bel et bien dans le Londres moldu. Ils cherchaient de l'équipement normal : sacs, valises, lunettes de soleil, vêtements de randonnée.

Mais il leur fallait aussi des vêtements de plage : serviettes, parasols, maillots de bain… Puisque l'équipe était composée de beaucoup plus de filles que de garçons, Wellan se retrouva donc… dans une scène surréaliste au milieu des rayons de maillots de bain pour filles. Ils finirent par prendre le même à toutes en fonction de leur taille après un essayage minutieux.

Wellan : Tu es sûre que ça leur plaira ?

Lawrence : Mais ouais, certaine c'est juré ! T'inquiète pas, je suis une fille nan ? Je gère. Toi tu aides juste à porter tout ça.

Elle lui fit un clin d'œil pour montrer qu'elle le taquinait et elle secoua ses sacs tout en se dirigeant vers le bas de la rue. Ils retournèrent dans le monde magique.

Enfin, il restait trois personnes au bureau : Célia, Heather et Eden. La plus jeune, nouvelle, avait été affectée à la tâche la plus ingrate. Faire le ménage de printemps. Et vu que les chroniqueurs était restés enfermés pendant des jours, des semaines puis des mois...le travail se révélait très ardu, et prit beaucoup de temps. Il fallait par exemple s'occuper de récurer les tâches de café sur les tables, classer les dossiers, jeter le tapis de boulettes de papier, synonyme de projets et d'ébauches inachevées de ses collègues. Elle frotta les sols et les murs jaunis des soupirs. Ramassa les bouts de nourritures, les miettes de cookies et les débris des objets que Eden jetait. Elle mit près de deux heures pour chacun des bureaux de ses collègues.

Enfin, il restait évidemment la Chroniqueuse en Chef. Celle-ci était la dictatrice du journal et s'occupait des tâches les plus convenables pour elle : la bureaucratie du voyage. Il fallait gérer toute la pose de congés, c'est-à-dire mettre en page préalablement les éditions de vacances tout en parlant des heures avec l'imprimeur. Elle joua du téléphone pour obtenir tout ce qu'elle voulait. Elle prit également en charge les billets d'avion, la location, l'assurance, les surplus bagages, les formules, et tout ce qui concernait leur voyage.

Ainsi se déroulèrent les préparatifs...