vendredi 5 mars 2021

Brèves de Gazette

@Droits réservés / Netflix

Bonjour à tous, ici GossipHope, celle qui révèle au grand jour ce que l'élite P12ienne se donne tant de mal à cacher. Car oui mes chers petits pédouziens, je suis de retours pour vous jouer de mauvais tours, pas pour respirer de la compote. Que de références claquées au sol dans ce début d'introduction. Gossip Girl, Pokémon, Kaamelott. MAIS QUI POURRA M'ARRÊTER ? Ah bah, le début des Brèves apparement. Bon, je me tais, et je vous dis tout de suite à quoi nous avons affaire ce mois-ci.

Ce mois-ci nous allons encore parler de notre chère Tanja Madsen, nouvellement Directrice Ajointe ET Poufsouffle. Car Poufsouffle > All, comme elle a pu, très vite, le remarquer. Notre chère madame nous a pondu un bien bel article, intitulé Le journal intime de la Gazette - la thérapie de groupe, illustré par la merveilleuse Aliciagagne. Après calculs, et je vous jure que pour moi les maths c'est un véritable enfer, même faire des moyennes je suis en sueur, ce mois-ci, la Gazette obtient la note de 17.25/20. J'ai presque envie de te donner un des serre-tête royal de Blair Waldorf. Mais je ne suis pas Blair Waldorf. Sooooo..

Blair Waldorf Talking

Le concept du "Bonjour madame, asseyez-vous, nous allons parler de vos malheurs" en mode, séance chez le psychiatre aura su conquir les coeurs de mes petites critiques. Elles s'accordent toutes pour dire que la plume de l'auteur est agréable à lire, fluide et pleine d'humour et d'auto-dérision. Seul petit bémol, la taille plutôt conséquente de certains paragraphes. Mais comme dirait un de mes petit critique, que je vais donc citer : " Après c'est sûrement pas la taille du paragraphe qui compte mais le contenu. "

Chuck Bass Illustrating

Esthétiquement parlant, l'illustration est notée comme très douce et plaisante à lire, n'altérant pas la lecture des contenus. Et puis, jvais encore citer mes critiques parce que vous savez, je suis un peu un escroc au fond : " La métaphore de l'équipe de la gazette qui coule, correspond parfaitement à l'article lui même. " Si vous ne comprenez pas de quelle métaphore il est question, allez lire l'article. Ou demandez à Tanja, elle vous répondra en pleurant je pense.

Time for the comeback de l'Amiral Tackbar, ou l'Inspecteur Tackget, ou plus récemment, Valérie_DamiTack. Enfin, je vous parle de Flynn Sinclair évidemment, ou Tack pour les intimes. L'article qu'il nous a pondu avec toute la niaiserie dont il était capable (non c'est faux, la niaiserie ça nous dégoûte en vrai, croyez pas) se nomme Les différents types d'amour dans HP et illustré par mon petit assisté préféré (krkrkr) : Andreas DiCastello. L'article obtient la note de 14/20.

Serena VanDerWoodsen Talking

Je vais arrêter de citer mes critiques parce que bon " Cet article pue la Saint Valentin à plein nez ".. bof hein, merci. Mais par contre le " c'est ça qu'on aime ", ça j'accepte. Non, arrête de dire des bêtises insignifiantes Hope, concentre-toi. Sinon, et bien je ne peux dire que du bien du style d'écriture de notre cher Tackounet, étant donné qu'il a emballé mes petites critiques. Il est explicite, la plume est fluide et apporte une analyse des plus intéressantes. D'ailleurs, les exemples sur les différents types d'amour sont pertinents. Quelques petits bémol toutefois (oui sinon c'est pas drôle) : pourquoi ne pas avoir parlé des liens comme ceux qui unissent Harry et Sirius ? Les idées semblent également manquer de structure. Mais j'ai envie de vous dire un truc, on écrit comme on cuisine ici, on prend tout et on mélange. (Oui, cette justification est claquée au sol, huez moi.)

Dan Humphrey Illustrating

Décidément, c'est qu'on aime qualifier les illustrations de douces dans ce groupe de critiques ! Car bien évidemment, King Andreas oblige, la bannière est très belle et introduit parfaitement le sujet de l'article. On regrette juste de ne pas en avoir eu un peu plus avec quelques bannières intermédiaires.

 

Je voulais faire un jeu de mot pour introduire le Chicaneur. Un truc avec chic et autre chose. Mais comme je suis nulle en jeux de mots, vous devrez vous en passer. Oui je sais, vous êtes déçus. Retenez tout de même vos larmes, nous allons passer aux choses sérieuses. Ce mois-ci, c'est un article de Catherine Spinnet, qui a maintenant rejoint le côté obscur, aka Serpentard, que nous mettons sur le devant de la scène. Son nom ? RP ou pas RP, illustré par la belle Elea Loohest. Il obtient la note de 16.5/20.

Vanessa Abrams Talking

Un questionnement intéressant est abordé dans cet article et je pense que beaucoup d'entre nous, très chers pédouziens qui aimons le RPG, nous y retrouvons totalement. Après, gardons à l'esprit que cet article relate une prise de position personnelle, qu'elle plaise ou non. Chacun est libre d'aimer ou pas le RP. Dans tout les cas, c'est un écrit bien développé ayant un message fort : faites ce qui vous plait, et osez. Le MoMa vous tend les bras.

Nataniel Archibald Illustrating

Vraiment j'espère que vous avez les refs des noms que je donne à ces catégories, sinon je vais être tristesse. Bon sinon, c'est une illustration de type qualitative, en même temps Elea quoi, j'veux qu'elle m'apprenne à grapher un jour, quand j'aurai pas la flemme. Le tout se fond parfaitement, alliant douceur et légèreté ! (Ah, la douceur est de retour.) Un petit plus pour la ref aux contes de Beedle le Barde. Même si personnellement je trouve que ça fait très Bridgerton. Mais j'adore !

Agrou agrou, les Gryff sortent les griffes. Ouais au moment où j'écris ça, je devrais dormir depuis quelques temps. Car je suis une petite mamie voyez-vous, mon sommeil est précieux. En tout cas, je vous présente donc un article intitulé Tinder P12, créé en collaboration avec Serdaigle. Alors on applaudit bien fort Ben Pop, Clary McLee et Selene Kean ! L'article obtient la note de 17/20. Cette remontada des Gryffondor, on ne s'y attendait pas. Un peu comme au Quidditch.

Jenny Humphrey Talking

Écrit à plusieurs mains, cet article est fortement sympathique. Simple sur le fond, mais poussé sur la forme. C'est bourré d'humour et bien représentatif de chaque personne présentée. On ne parle pas assez de Gryffondor et cet article met parfaitement en avant ses membres ! (Oui bon j'avoue y'a un peu des Serdaigle aussi, mais j'ai déjà parlé de vous, donc pschit).

Eric VanDerWoodsen Illustrating

Un coeur sur la mise en forme qui a l'avantage d'avoir été fortement travaillée, et ça se ressent sur le rendu final. Seul petit bémol, les aternances de style concernant la partie " ce qu'ils aiment " qui varient entre chaque carte !

Comme dirait votre chère Nagini qui a fait son retour sur la #Cave après quelques mois d'hibernation, Ssssss les Serpentard. Par contre je parle pas le fourchelang, donc je n'ai aucune idée de ce que je viens de dire, bisous. Enfin bref, vous l'aurez peut-être remarqué, mais beaucoup des articles choisis tournaient autour d'un sujet. L'amooooour honey. L'amour. Et est-ce que Serpentard va échapper à la règle ? Que nenni. Voici donc un article de Kathleen Kye et Aileen Verran, illustré par Altehir Nagini, qui s'intitule La Serpalantin. Notez le jeu de mots. Qui obtient au passage, la note de 14.25/20 !

Georgina Sparks Talking

Et oui mes amis, l'heure est grave. Même Serpentard sait donner dans la niaiserie. Enfin, pas trop non plus, car Serpentard agrou agrou, Directrice de Maison mage noire, qui crâme des moldu, ce genre de choses. Mais toutefois, c'est un article apprécié par le public. Il est d'ailleurs bien écrit, court mais très drôle. Même s'il traite parfois de références que tout le monde n'a pas, elles sont si bien rapportées que l'on occulte cette partie inconnue pour se concentrer sur les potins que le reste nous offre !

Bart Bass Illustrating

Gros coeur sur l'illustration, qui, en mêlant ces deux jolis serpents, représente parfaitement le sujet de l'article. On ne peux qu'approuver. Les bannières intermédiaires donnant les noms des couples sont elles aussi sublimes, même si certaines lettres sont quelque peu difficiles à déchiffrer.

Oh noooon, c'est déjà fini pour les Brèves de Gazette. Je sais que vous êtes tristes. Oui je le sais. Je vous vois tenter de retenir une larmichette. Mais je vous promets que je reviens le mois prochain. Avec encore plus de blabla. Et de bêtises. Je ne vais même pas avoir le temps de vous manquer, comme dirait ma célèbre Gossip Girl.


Et qui suis-je ? Ça c'est un secret que je ne dirai jamais. (Enfin du coup vous savez mais faites genre svp merci)
Vous m'adorez, ne dites pas le contraîre.
Xo Xo
GossipHope.

De la nécessité d’une grosse tape dans le dos

https://i.ibb.co/tHrMYM1/tape-dans-ldos.png

Avant toutes choses : posez vos fourches.


Je ne suis pas là pour lancer le débat, pas plus que je ne souhaite pointer du doigt qui que ce soit. L’être humain est une merveille de l’évolution (enfin, pour le pourcentage non-problématique de la population, le reste c’est poubelle, déso pas déso) et dieu merci : nous sommes tous plus différents les uns que les autres. Une chose nous rassemble pourtant (à des stades divers et variés) : le besoin d’amour, d’attention, de sentir que l’on compte, que l’on existe, en gros, le besoin d’appartenance. Alors oui, je vous vois d’ici faire les gros yeux, souffler et même tourner les talons.

Attendez avant de partir. Si l’article ne vous plaît pas, je m’engage à vous payer une commande dans la boutique de votre choix. C’est bon ? Vos désirs capitalistes ont été suffisamment appâtés ? Bien. Poursuivons.

Lors de la dernière édition des Crocs, ma chère et tendre collègue Orane vous a parlé de la niaiserie, du côté guimauve, bête et idiot ou tous les synonymes auxquels vous pourriez penser. Oui, poufsouffle en fait partie, non, vous n’avez probablement pas tort. Aujourd’hui, j’aimerai vous donner les raisons pour lesquelles, à mon humble avis, il n’y a aucun problème à être légèrement trop porté sur l’attention, l’affection et tout le bordel.

Outre le côté beurk ? Donner de l’attention aux gens qui vous importent ne devrait pas être synonyme de honte, de flemme, ou de "pitié qu’on ne me voit pas !" . Je pense qu’on devrait célébrer ou, tout du moins, être fier d’être en mesure de nous poser là et de dire haut et fort : putain, t’es une personne en or et je te souhaite tout le bonheur du monde. Il n’y a rien de mal à dire à une personne qui nous est chère : tu m’as manqué, ça m’a fait plaisir de te voir, est-ce que je peux te racketter d’un câlin, là, tout de suite maintenant ? Ce n’est pas faire preuve de faiblesse que de laisser les gens s’introduire dans votre bulle, dans votre espace personnel. Pas quand il s’agit de vos proches amis et croyez-moi : c’est pourtant un pro du “je te dégage avant que tu puisses me dégager, bisous !” qui vous le dit. Pendant des années, moi aussi j’ai tiré la gueule dès que les gens passaient en mode câlin, en mode banalités dégoulinantes de niaiserie poufsouflienne, et tout ce que vous voulez d’autre.  Pourquoi ? Parce que je me disais que c'était la honte, parce que je n'étais pas un gamin en manque d’affection, parce que je me croyais trop cool à faire genre que j'étais sombre et mystérieux et que je m'asseyais en retrait du monde en murmurant des choses étranges dans ma barbe. J'étais un dark sasuke en mal de tout, watch out, don’t get closer.

Non, non, non et non.

Alors certes, il y a des limites à la débandade. Personne ne vous demande de vous mettre totalement à nu (genre, littéralement. Gardez vos vêtements, surtout près des écoles, par pitié). Personne ne vous demande non plus de passer outre vos propres besoins. En fait, tout ce qui est demandé ici, c’est l'absence de jugement de ceux qui ressentent le besoin ou la nécessité de s’exprimer, d’exprimer leurs sentiments, de les montrer d’une façon ou d’une autre. Je le répète, on est tous différents les uns des autres. Là où je saurais me contenter d’une tape sur l’épaule ou d’une disquette lourde pour signifier mon affection, d'autres pourraient avoir besoin de se tenir la main, d’utiliser des mots, des chansons, des memes, voire d’user de signaux de fumés pour faire passer le message. Et au final, c’est ça qui est chouette avec l’amour, parce qu’il est bien question d’amour ici.

D’amour platonique pour votre meilleur.e pote qui vous paye un grec quand vous êtes dans le rouge ou inversement, d’amour passionné pour votre tendre (ou dure ?) moitié, de dévotion pour votre animal de compagnie qui pourtant continue de pisser partout et/ou de faire ses griffes sur le mobilier, d’affection pour votre petite voisine vraiment trop rigolote qui pourtant vous prend la tête avec la reine des neige 2, fraternel pour votre frère, votre sœur ou les deux - que vous ne pouvez pas voir en peinture tout au long de l’année mais pour qui vous iriez casser des rotules si besoin est.

C’est bizarre comme ça, mais c’est ce qu’est l’amour.

C’est ce qu’est l’attention.

La loyauté, même.

Je me dis que tout ça se rejoint, finalement. Tant que ça apporte des bons sentiments, que ça fait du bien, qu’on termine avec un sourire plus ou moins large, c’est une bonne chose, non ? Alors pourquoi s’en priver ? Pour une histoire de réputation ? Pour faire genre ? C’est une chose dont vous devriez profiter tant que c’est là. Parce qu’après tout, le monde est fait de pierres et comme l’a dit un grand homme : le truc avec les pierres, c’est qu’éventuellement, elles s'effondrent.

Alors pas besoin d’en faire des caisses, non, ou faites-en si vous voulez. Faites-le avec humour, avec sérieux, délicatesse ou façon brute de décoffrage (mais surtout avec le consentement de l’autre, faut pas déconner non plus). Pas besoin de passer ses journées à déclarer des poèmes parfumés à l'eau de rose - ou alors c’est votre passion et dans ce cas, pourquoi est-ce que je n’ai pas encore reçu mon poème parfumé ?

Au final, le message est le suivant : soyez vous-même. Soyez franc. Soyez bon. Ne soyez pas juge, juré et bourreau. Il faut du courage pour s’assumer, il en faut aussi pour rester dans l’ombre. Quoi que vous décidiez, tant que c’est avec les meilleures intentions et exempt de la moindre vilenie, on approuve. Faites-vous du bien. Faites-en aux autres et souvenez-vous : vous êtes de chouettes humains, vous méritez d’être heureux, riche, en pleine santé (dépendamment de votre besoin du moment). Soyez niais ou ne le soyez pas.

Personnellement, j’ai décidé d’arrêter avec les faux semblants. J’aime à savoir que les gens vont bien. Et si un compliment par-ci, par-là, si un câlin, une tape dans le dos ou un coup de boule (en toute gentillesse) peut illuminer un tant soit peu une journée, je ne vais pas me gêner.

Je ne vous aime peut-être pas tous, mais aux quelques-uns qui se démarquent du lot : il est où mon putain de tacos de l’amour ? Merde.

Battle Royale : Le Sorcier préféré des Poufsouffle

https://i.ibb.co/b5dgHsv/163.gif

Il y a quelques semaines, je me réveillais avec l’idée originale et jamais observée avant ce jour (oui) d’organiser une Battle Royale. Pourquoi, me direz-vous ? Parce qu’on a jamais assez de drama dans la vie, voilà pourquoi (et parce que j’espère que les participants vont vraiment finir par faire des combats de boue, mais ça c’est une autre histoire). Alors armé de ma patience légendaire, j’ai envoyé un hibou (mon cher Ivope) à mes comparses jaunes et bronze afin de leur demander leur TOP 5 sorcier. Qui est votre sorcier préféré ou votre sorcière préférée ?


Vous voyez où je veux en venir ?


Bien.


Avec la participation de 14 personnes (et j’espère plus à l’avenir, sinon je vais vraiment devoir aller récupérer le fouet des serp’, purée) j’ai été en mesure de dresser une première liste comportant très exactement, 46 candidats.


Alors, je vous vois d’ores et déjà faire les gros yeux et me crier “euh, Andreas, poto. 14x5, ça ne fait pas 46.” Alors, bonjour déjà. Ensuite, merci : moi aussi je sais me servir de ma calculatrice. Bien sûr qu’on ne monte pas jusqu’à 70. Il aurait fallu pour cela que les gens ne votent pas pour la même personne (et du coup ça aurait été soit très triste, soit très drôle de voir les gens perdre leurs favori tour 1, mais ça c’est une autre histoire) ce qui n’a pas été le cas. Plusieurs sorciers et sorcières ont été mentionnés plusieurs fois. Ce qui m’arrange honnêtement pour la formation du tournoi. Ce même tournoi auquel vous allez une fois de plus participer sous peine de CONSÉQUENCES.


BIEN ÉVIDEMMENT, je n’ai pas participé aux votes. Ça n’aurait pas été très fairplay (et si vous avez besoin de preuves, n’hésitez pas à venir m’envoyer un hibou, bisous). Je n’ai pas arrangé les duels à ma sauce non plus. En fait, je me suis servi d’un générateur moldu (vive eux) donc : tout est parfaitement aléatoire. Le seul choix que je me suis permis de faire et encore, au final, c’est vous les responsables, c’est d’avancer d’un tour celles et ceux qui avaient eu plusieurs votes. Donc, ceux qui ont été cités deux fois gagnent un tour sur le reste des participants. Vous trouvez ça injuste ? Bah c’est la vie. Il fallait avoir des goûts plus mieux, que voulez-vous que je vous dise moi ? Purée.


Sans plus tarder : la liste des nominés au titre du Sorcier/Sorcière Préféré.e des Poufsouffle (SSPP) ainsi que le nombre de voix qu’ils ont obtenu :

 

Hope Moore (5)

 Orane Lueswinn (4)

Aimyli (3)

Aliciagagne (3)

Tara Wilson (3)

Toma Dresden (3)

Bianca Gordon (3)

Ginny Weasley (2)

Luna Lovegood (2)

Drayryfore (2)

Charlotte Bolton (2)

Nymphadora Tonks (2)

Addison Hastings (2)

Camille Dubois

Opale Tal Moundine

Peeves

Harold

Norbert Dragonneau

Molly Weasley

Hermione Granger

Bdragon

Le Moine Gras

Abelforth

Wallace

Clémentine Smith

Yann Watson

Flynn Sinclair

Sineah Ascott

Joplin Romney

Sirius Black

Emilien Lenain

Alan Crahan

Nox de Leon

Maela Evans

Liam Goldstein

Michael Bistrow

Looedy

Aileen Verran

Shannon Hartley

Lume de Dio

Bepo

Clairet

Azriel McKinnon

Eloise Euston

Madame Pince

 

Ils sont beaux nos participants. Profitez bien de votre petite place dans ce podium parce qu'il n'en restera bientôt plus qu'un. Voyons tout de suite comment se déroulera le tournoi, voulez-vous ? cliquez ici pour un aperçu du tableau des poules.

 

Au premier tour, nous retrouvons Maela Evans et Nox de Leon pour un affrontement. Si vous savez de qui il s’agit, c’est très bien. Hâtez-vous d’aller voter. Le gagnant de ce duel s’en ira affronter notre très estimée Hope Moore.

S'en suit la joute entre Clémentine Smith et Bepo  dont le gagnant ira affronter la non des moindres Ginny Weasley.


Nous retrouvons ensuite Wallace versus Clairet, un affrontement qui je suis sûr, saura faire couler des larmes (à défaut d’encre). Le gagnant aura la chance de pouvoir essayer de tacler Luna Lovegood à même le sol.


Le duel qui suit oppose Sirius Black et Looedy. Ce duel va être épique et génial, et pas seulement parce que le gagnant se verra affronter AliciaGagne (dont on attend tous le mariage avec Looedy, bisous)


Pour la poule suivante : c’est un combat de titan qui nous attend, humbles spectateurs que nous sommes. Hermione Granger  versus Yann Watson. Vous avez compris, j’ai compris. Emma vous regarde d’où qu’elle soit. Le gagnant ira spill the tea avec Addison Hastings.


Joplin Romney et Aileen Verran battront également le fer ensemble. Et comme on le dit si bien par chez moi, qui vivra, verra(n) !  Tara Wilson attendra de pied ferme la personne qui remportera ce duel.


Et qui de l’illustre Bdragon ou de la féroce Madame Pince remportera la bataille suivante ? Pour le savoir, il vous faudra lire la prochaine édition des Crocs. Ce n’est pas négociable. Une fois de plus, il faudra faire face à une figure toute aussi illustre en la personne de Nymphadora Tonks. Autant dire que ça risque d’être explosif.


Nous souhaitons également bonne chance à Alan Crahan et Liam Goldstein pour le huitième duel. Je ne sais pas qui vous êtes mais hey, pour affronter notre incroyable Orane Lueswinn il faut avoir une sacrée paire d’yeux. Quoi ? Comment ça vous n’avez pas demandé à être ici ? Dommage.

Ça va, vous suivez toujours ?

 

bgvfdcdx

Bieeeeeen ! Poursuivons avec la deuxième partie.

Pour celle-ci, c’est au tour de Flynn Sinclair d’affronter Lume de Dio (sérieux c’est quoi le délire, Lume, Nox, vous êtes jumeaux ???). Puisse le sort vous être  favorable. Souvenez-vous que retirer votre chemise vous apporte plus de points, bisous. Enfin, pas trop quand même. N’oubliez pas qu’il vous faudra faire face à Bianca Gordon après ça et que ça pourrait barder pour vous.

Nous retrouvons ensuite notre bon vieux Abelforth qui, je suis sûr, est prêt à dérouiller l’incroyable Azriel McKinnon (dont j’attends toujours un signe de vie, stp épouse-moi ?? t’es beau ??) Merlin sait si on aura le droit à un affrontement entre deux géants des TBs puisque c’est Drayryfore qui viendra cueillir le survivant.

Ça sera ensuite au tour d’Emilien Lenain et Michael Bistrow de s’affronter dans un 1v1 octogonal. Je ne sais pas qui vous êtes les gars, désolé, mais bon courage quand même ! On salue Toma Dresden qui, je suis sûr, saura imposer sa toute puissance de Dernier Maître Poufsouffle

Pour notre douzième duel, nous assisterons à un beau combat j’en suis sûr, qui opposera Sineah Ascott et Shannon Hartley. Offrez votre coeur à la cause et tout se passera bien. C’est Aimyli dans tous les cas qui récupéra les restes de cette bataille. On me dit à l’oreillette que si vous parvenez à kidnapper son cochon, on vous offrira des points bonus, bisous.

Pour le tour maudit (parce que le chiffre 13, haha) c’est le Moine Gras qui affrontera Eloise Euston dans, je l’espère, un concours de bouffe (envoyez tacos zoubizou). Le gagnant ira en découdre avec Charlotte Bolton.

Et si vous pensiez en avoir fini ici, sachez qu’entre temps :

Peeves et Harold (t ki ?) devront s’affronter dans un duel sans foi ni loi, qu’Opale Tal Moundine se devra de garder la tête froide face à Norbert Dragonneau (ou est-ce l’inverse ?) et que Camille Dubois devra nous montrer qui est la meilleure daronne entre elle et Molly Weasley.

Mais pour tout ces résultats bien sûr, il va vous falloir VOTER cher Poufsouffle (et poufsouffle uniquement svp). Et pour cela ? Rendez-vous sur le sondage.

Zoom sur une égérie pédouzienne

@Grazio

Voir l'article version texte :


Nous nous retrouvons aujourd’hui pour une deuxième édition de cet article mensuel qui a eu un petit contre temps à l’édition dernière, je m’en excuse. Vous vous demandez peut-être sur qui le zoom va aujourd’hui se porter. Il s’agira de Bae Joo Hyun, l’égérie de Cherry Oxword. Je vous rassure, nous ne sommes pas là pour blablater de notre amour mais de son égérie. Ceci dit si vous voulez des détails… (passez en pv) . Bon, parenthèse fermée allons à la rencontre de cette jeune blairelle qui est actuellement entrain de… manger des cookies… Etonnant non ? Pour elle surtout ? Qui y aurait pensé franchement ?

Noah : Bonsoir beauté… kof kof Cherry! Je viens aujourd’hui te voir pour un entretien purement professionnel.

Cherry : Oui ?

Noah : Arrête de loucher sur mes lèvres, je vais te parler de ton égérie.

Inutile de souligner la gène du début de cette entretien…

Cherry : Oui…

Noah : Alors, pourrais-tu nous présenter ton égérie ?

Cherry : Bien sûr !

Noah : D'où vous est venue l'idée de cette égérie ? Pourquoi avoir choisi cette égérie là et pas une autre ?

Cherry : Arrête de me vouvoyer… mais sinon, je l'ai trouvée dans un site d’égéries qui était dans le topic des égéries pédouziennes et j'ai trouvé qu'elle représentait bien Cherry.

Noah : Je te vouvoie pour faire preuve de professionnalisme …

Le professionnalisme n’était pas vraiment présent dans cet entretien qui virait au ridicule, mais en tant que journaliste et rédacteur pour les Crocs de qualité, je vais poursuivre mon entretien et faire un effort. Bon sinon reprenons …

Noah : Et souhaiterais-tu révéler à nos chers lecteurs un peu de cette jeune femme ?

Cherry : Bien sûr ! C’est une actrice, chanteuse et présentatrice télé. C'est une moldu également connue sous le nom de Irene Redvelget.

Noah : As-tu déjà changé d’égérie ou pensé à changer d’égérie ?

Cherry : Absolument pas, ce n’est pas inscrit dans mes plans !

Noah : Merci beaucoup Cherry ! Passons maintenant aux choses sérieuses.

L’interview terminée, je ne vais pas vous détailler ce qui s’en est suivit. Il ne s’agissait pour les curieux que de mots doux… Peut-être que cette égérie vous intrigue. Vous voulez peut-être en savoir un peu plus, donc je vais vous offrir des informations croustillantes à vous mettre sous la dent.

Âgée de 29 ans, la jeune artiste a déjà plusieurs albums à son actif. Peut-être connaissez-vous Velvet ? Ou le film qu’elle a fait paraître en 2015, SMTown The Stage ? Vous devez également savoir qu’elle est née en Corée du sud.

Sur ce je vous dis à la prochaine édition avec une nouvelle égérie ! Si vous voulez faire partie d’un des prochains articles à ce sujet, vous pouvez remplir le google Survey ci : https://forms.gle/6X5Qs7y8FJPQ6cYUA