Mot-clé - Mister Poudlard12

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi 11 septembre 2012

Editorial du mois

Voici un numéro de l'Echo qui ne ravira pas nos détracteurs ! De la couverture pleine d'ambition aux articles auréolant notre maison, ceux qui s'étaient fait depuis des mois (des années ?) un art de descendre en flèche Poufsouffle ne trouvent ces temps-ci que du gravier à se mettre sous la dent. Forts de nos succès et de nos espoirs, "une victoire sur tous les fronts" nous est à présent possible, et déjà se concrétise peu à peu.

Nous avons prouvé notre mérite grâce à Mister Poudlard12 car, oui, c'est une victoire collective ! Depuis trois éditions successives de ce concours, nous avons prouvé que Poudlard12 dans sa majorité aime les membres de notre maison, et que ceux qui nous vilipendent n'ont en vérité le poids que de timides rongeurs fuyant le face à face.

Que ceux qui nous enterraient précipitamment s'en mordent les doigts : nous sommes maîtres des terriers, et prouvons en ce moment même notre vaillance dans les alvéoles de The Last One. Elena, l'une des quatre ultimes finalistes, a prouvé sous notre bannière que, si la fourrure du blaireau est douce, ses crocs savent mordre ! Tenez-le vous pour dit : Poufsouffle est forte ! Poufsouffle est reine ! Et moi, toujours je vous soutiendrai, portant l'écharpe de Mister Poufsouffle au-dessus de celle de Mister Poudlard12.

Adrian Mander

Rédacteur en chef de l'Echo

Mister Poudlard12 : Souvenirs de Campagne

Deuxième jour d'août de l'an de grâce deux-mille-douze : la conclusion de quatre longs mois de campagne, lors d'une soirée spécialement organisée pour l'occasion par la brigade inquisitoriale et l'équipe des #trois-balais. L'énoncé épreuve par épreuve des classements, puis des votes par personnes, quand enfin vinrent les résultats finaux. Ce fut une joie ! Pour la troisième fois consécutive, un poufsouffle remportait ce titre convoité de Mister Poudlard12 ! L'accomplissement de chacun de mes efforts, et aussi celui de cinq années de présence entre les murs de ce château. Pour vous, lecteurs de l'Echo, j'ai décidé de revenir sur ces quatre mois, les plus éprouvants sans doute depuis fort longtemps...

C'est au début de l'année que les graines de ce concours furent plantés - par moi-même, amusante histoire ! Toujours concierge, je voulus organiser l'édition 2012 du plus ancien concours de popularité de cette école, après l'avoir déjà organisé précédemment en compagnie de Bdragon et (je crois) Illisana. Cette fois-ci, je voulais que le concours mêle épreuves et votes, ce que je n'avais pu faire en 2011 en raison de problèmes d'organisation. Le destin en décida autrement, puisque je fus rétrogradé peu de temps après, laissant ces graines en salle de la brigade. Mais, petit à petit, elles germaient, entretenues par les agents inquisitoriaux, puis la nouvelle concierge Snaïla.

A la fin du mois de mars jaillirent les premières fleurs, dans chacune des salles communes de Poudlard (l'hiver ayant été rude à Serdaigle, cela a tardé à venir chez eux =°) : les phases de sélection commençaient, avec un retour en force des Miss et Mister de maison. La première étape de mon épuisante campagne ! De maison en maison, ces sélections se différenciaient. A Poufsouffle, elles prirent la forme d'épreuves à accomplir : une tâche d'écriture, une tâche de graphisme, une tâche de RPG, une tâche de devoir, et une tâche libre. Le barême avantageant les duos, je sus aussitôt qu'il me faudrait faire équipe dans cette compétition. Eléanor devint ainsi ma camarade et nous pûmes dès lors nous répartir les différentes tâches. Un devoir de botanique pour ma part (seuls les devoirs étaient individuels) que notre Kikim préféré me corrigea très vite, une tâche d'écriture qui donna naissance à un conte ("La Licorne et le Pot de Miel", disponible parmi les contes de la bibliothèque pédouzienne, dans le recueil des Contes de la Forêt Blanche), une tâche de RPG dans laquelle s'invitèrent Elissa Seviev puis notre directrice de maison, une tâche de graphisme pour laquelle Eléanor dessina un blaireau des plus vaillants, et une tâche libre pour laquelle je jouai la carte de l'humour, à l'aide d'un outil que m'avait fait découvrir plus tôt Jesse Riders, ancien pédouzien et jadis mon mentor RPG. Bien que la concurrence fut quelque peu "absente" chez les Mister, notre alliance porta ses fruits et nous fit accéder Eléanor et moi à l'étape suivante du concours. Il nous fallut être patients, et attendre chacun de nos concurrents dans les autres maisons. Delfius et Onirie à Serpentard. Colin et Eldarion à Serdaigle. Edward et Fleur à Gryffondor. Tout Poudlard12 allait assister à notre joute !

Du moins, c'est que nous avions cru, jusqu'à ce qu'un lapin blanc sorte du chapeau violet de la concierge ! Des concurrents de dernière minute, qui devraient convaincre la B.I. et les P12iens au moyen d'une campagne. Mawine Evans, que la maladroite sélection de Serdaigle avait empêché de devenir Mister, se lança dans la course. Je sus dès lors qu'elle serait ma principale concurrente et, à vrai dire, je ne craignais qu'elle. Edward et Colin ne bénéficiant pas d'une notoriété nécessaire, et Delfius ne m'inspirant aucune peur, cette intuition fut simple et rapide. Je fis donc en sorte de soutenir son opposant lors de ces sélections de dernière minute, Pepsi. Non seulement parce qu'il pouvait me permettre d'éliminer Mawine, mais parce que je savais aussi qu'il ôterait bien des voix à Delfius. Bien plus que ce dernier ne voudrait bien l'admettre ! Appelant au vote pour Pepsi, blâmant la campagne de Mawine, seule une voix m'empêcha d'atteindre mon but, et de rendre facile cette accession au titre. Mais, enfin, allaient débuter les épreuves. Le début de la fin.

Commença alors la troisième épreuve (vous noterez la logique =°) et, dès lors, je me résolus à donner le meilleur de moi-même. Notamment pour pouvoir combler une possible supériorité de Mawine sur moi dans les votes. Pour cette épreuve, la brigade nous demandait de contribuer à Poudlard12, avec la possibilité d'envoyer deux idées. Dès l'épreuve annoncée, je passai des heures ininterrompues sur photofiltre à composer ma première contribution, que je voulais surprenante venant de ma part : un design ! Une fois ce design "chaleureux de rentrée à Poudlard12" achevé, je fus très fier de moi, sentant déjà à ce stade du concours que je me dépassais ! Quant à la seconde idée, j'ai au contraire souhaité me reposer (ce que Delfius avait soupçonné, comme je pus le lire plus tard dans la VIPère) sur ma force première : le RPG. Cela aboutit à une animation dont je préfère aujourd'hui encore conserver le secret. Deux jours, c'est le temps qu'il me fallut pour achever la plus longue tâche de ce concours. J'étais déterminé, plus encore que pour un recrutement ! Et les P12iens qui ne soupçonnaient pas encore cette volonté en moi ne tardèrent pas à le découvrir au lancement de la première épreuve : celle des débats. J'appliquai immédiatement ma stratégie : frapper vite et fort. Imposer mon avis le plus argumenté possible sans laisser quiconque répondre avant moi. Une fois de plus, je me sentis fier d'aller au-delà de moi-même, en devenant ce personnage éloquent, sûr de lui, défendant ses idées avec la rage d'un gladiateur dans l'arène. La seconde et dernière épreuve n'allait pas tarder que je sentais déjà se creuser l'écart entre Mawine et moi : absente des débats, elle m'avait aussi confié son manque d'inspiration pour l'épreuve des contributions. Rassuré, mais ne relâchant toutefois pas mes épreuves, je me lançai dans le RPG de survie de l'ultime tâche. Un RPG qui précédait alors The Last One, ne montrant qu'un faible aperçu de ce concours grandiose et imparfait. Toutefois, pour cette épreuve, je me savais affaibli : le mois de juin venait de laisser sa place à juillet, et mon départ en vacances n'allait pas tarder. Mes derniers efforts seraient donc pour cette épreuve, et pour de dernières demandes de soutien par hibou.

Je ne m'attendais toutefois pas au plus important de mes soutiens : il me vint, quelques jours avant mon départ, d'Hevi Shawn. Concurrente malheureuse au concours de Miss Serdaigle, elle avait toutefois su intégrer le concours en même temps que Mawine, lors des candidatures de dernière minute. Attachée au mérite et à la valeur fédératrice de Miss et Mister, elle me suggéra une alliance. Une façon symbolique d'aller chacun au-delà de notre propre maison, et de prouver notre attachement à Poudlard12 tout entier. Hevi était en effet, avec Fleur Lacrou, l'une des candidates les plus méritantes de ce concours, et j'acceptai avec joie sa proposition. Dans un ultime hibou de campagne qu'une soixante de personnes reçut, je fis part publiquement de mon soutien à Hevi, et elle en fit de même dans le topic officiel du concours. Ensuite, je dus partir, et les votes démarrèrent quelques jours plus tard. C'est depuis mon téléphone (géniale invention moldue, décidément !) et une connexion des plus aléatoires que je puis suivre de loin la compétition. L'annonce des résultats approchait. A chacun de mes moments de doute, je me rappelais de tout ce que j'avais entrepris depuis plusieurs semaines, plusieurs mois même, pour obtenir ce titre. Cette consécration pour un P12ien que l'on disait fini, impopulaire. Aujourd'hui, à tous ceux qui le pensaient, j'ai prouvé le contraire. J'ai prouvé mon mérite, mon amour à ce site et celui de ses membres à mon égard. C'est une merveilleuse romance entre les P12iens et moi, une folle histoire qui souffla sa cinquième bougie le 1er août. Le lendemain, je devenais Mister P12. Un savoureux parfum de destinée heureuse, celui je crois qui fait les plus belles histoires.

Alors, j'écris les derniers mots de ce compte-rendu, tournant ainsi la page de ce concours. Je veux donc remercier une ultime fois toutes celles et tous ceux qui ont cru en moi, Hevi qui m'a soutenu lors de cette campagne pédouzienne, mais surtout la maison Poufsouffle qui m'a permis de réaliser ce rêve. Merci !

Ecrit par Adrian Mander

Illustré par George Gregory