@Pinterest US.NILEP  @Drakonator

 

Nous autres Poufsouffle avons une image de bisounours un peu niais aux yeux des autres maisons. Mais il faut bien le dire, malgré ce qu'ils croient, cela nous arrange bien. Sinon, comment capturer de délicieux Gryffondor, Serdaigle ou Serpentard, qui se glisseraient jusqu'à nos cuisines, s'ils ne nous pensent inoffensifs ? Seulement voilà, le cannibalisme, ça va un temps, mais certains de nos camarades se sont rendus malade en mangeant un bras de X ou une cuisse de Y. Alors le cannibalisme, Oui, mais encore faut-il choisir efficacement sa proie. C'est pourquoi je vous propose ce listing non exhaustif de Serpentard à éviter... ou à viser.

 

C'est ainsi que nous terminons notre guide par les Serpentard. Il faut savoir que, contrairement aux croyances populaires, les serpentards ne sont pas les moins comestibles, au contraire, le venin de certains d'entre eux donne un p'tit goût épicé des plus appréciable pour ceux qui aiment l'exotisme. Loin d'être les plus difficiles à attraper, convaincu de leur supériorité sur toutes les maisons, ils se méfient assez peu des petits blaireaux, ils sont surtout extrêmement difficile à cuisiner. Et oui, leur viande n'est pas particulièrement tendre, nerveuse généralement -les conflits ça rend tendu- mais elle possède un goût incomparable et deux serpentards n'ont jamais le même goût ! Dans le doute, demandez conseil aux elfes de maison !

  •  Aidan Dynamite - A EVITER 

Alors oui, même date de naissance que sa DDM, mais on est pas du tout sur le même parcours. Je disais plus haut que les conflits, ça rend tendu. En tant qu'amoureux des débats, de préférence sensible, je ne suis pas sûre qu'il se détente beaucoup, surtout quand on sait qu'il passe la moitié de son temps sur le terrain de Quidditch qui n'est pas exactement le monde des bisounours même si le bureau coloré de Gracy veut nous le faire croire. Donc non, vraiment, viande archi-dure et bourrée de nerfs en vue, que même 5 ans dans le rhum ne pourrait pas attendrir. Passez votre chemin.

  • Alanna Spall - ON VALIDE

Je sais ce que vous allez me dire, 2014, ça commence doucement à faire vieux, on approche voire on dépasse la date limite de consommation. Mais jeunes gens, regardez un peu sa p'tite bouille. Franchement, n'était-elle pas magnifique ? Et surtout, ce petit grade qui s'est affiché récemment est révélateur : elle macère dans du rhum depuis 5 ans! Si ça, c'est pas l'oeuvre d'un cuisinier de talent, je ne sais pas ce que sait ! Faites gaffe, quand même, la viande doit être un peu forte, elle ne conviendra pas aux palets sensibles.

  • Altehir Nagini - ON VALIDE

Presque aussi vieille que moi, la demoiselle brille par son talent graphique au travers de sa pensine -si vous cherchez des bannières pour les devoirs, c'est la caverne d'Ali Baba- et dans les boutiques. Difficile de trouver un détail qui la rendrait immangeable : jeune, active, pas de Quidditch. P'tit conseil de cannibaliste : la faire mijoter avec des épices, elle révélera toute sa saveur !

  • Black Phantôm - ON VALIDE

Qui n'a jamais rêvé de manger un historien ? Si vous dites moi, c'est que vous avez encore beaucoup de choses à apprendre. Alors, certes, faut le dépoussiérer un peu, mais comme les bibliothécaires, il possède ce p'tit goût fumé en bouche à vivre dans les parchemins comme ça, accentué par son activité à VIP. Ajouté à cela que sa discrétion et sa jeunesse lui octroie une viande extraordinairement tendre pour un serpentard. Bon, j'avoue, je le trouve comestible surtout à cause de son avatar. Ian Somerhalder quoi. Comment ne pas tomber sous le charme ? Il est trop beau ! Mignon à croquer même.

  • Hunder O'Downey - ON VALIDE

Mais comment Remi ? C'est une réincarnation de quelqu'un de super vieux ! Certes, mais il a su se réinventer. Deux ans qu'il est là et il est déjà passé par les postes d'auror et maintenant formateur, sans parler de sa plume rpgique des plus talentueuse. On ne peut pas passer à côté d'un met aussi exceptionnel qui doit avoir un goût juste extraordinaire ! Le plus dur là-dedans, c'est de savoir comment le faire cuir pour qu'il révèle toute sa saveur ! A destination des cuisiniers d'exceptions donc.

  • Lucy Gold - A EVITER

On pourrait croire que sa viande est tendre au premier regard, elle est techniquement encore consommable au vu de son âge, est serveuse au TBs donc une viande tendre et arbore joliment le titre de Guimauve, mais nous voyons surtout là l'étendu de la sournoiserie des Serpentard car s'il faudrait être avec aveugle pour ne pas deviner que sa viande ne doit pas avoir que quelques nerfs -capitaine de Quidditch je vous le rappelle- il ne faut pas oublier son nom ! Lucy GOLD. De l'or, mes amis, qui, jusqu'aux dernières nouvelles, n'est pas encore un métal comestible. Alors retenez ceci : le venin oui, mais l'or non !

  • Mononi - A EVITER

C'est. Un. Panda. Un panda bordel. Je vous rappelle qu'on vit avec un cochon et un bison volant, on va pas aller manger leur cousin au million de degrés non mais. Si jamais ça ne vous convint pas, sa vieillesse le fera peut-être -trop vieux pour être comestible- sans parler de la matière qu'il enseigne. Je sais pas vous, mais un serpentard qui se dresse contre les forces du mal, je trouve ça suspect -coucou Opale. Ca sent le bon vieux coup fourré du "regardez comme je suis inoffensif" pour mieux nous attirer dans un piège. Ce qui serait la preuve que les serp ont encore beaucoup à apprendre : on ne mange pas les pandas nous, on est pas des monstres.

  • Oddven Wiscousin - WHY NOT ?

Vite. Vraiment, si vous voulez le manger, faites très vite. Ce jeune homme s'est inscrit fin 2018. Ouais, il a deux mois à tout casser et il est déjà rédacteur et joueur de Quidditch. Alors, certes, sa jeunesse est gage de tendresse et son activité interdit la présence de graisse dans sa chaire. Mais il s'intéresse déjà au Quidditch, et il est actif à la Gazette, à ce rythme-là, il sera plus comestible dans 6 mois parce que le Quidditch aura eut raison de sa tendresse et la Gazette raison de son innocence. Alors vraiment, si vous voulez le manger, dépêchez-vous !

  • Papo Kast - WHY NOT ?

Nous voilà devant la version serpentard de Celty mes amis. Un poil vieillissant mais toujours talentueux. On peut être septique mais si vous mourrez de faim, c'est toujours envisageable. Le hic, c'est qu'il est encore vif l'animal. Et oui, il gère une section tout de même. De veilleur à surveillant, il n'y a qu'un pas, donc un peu plus méfiant que la moyenne et toujours bien actif comme le prouve ses oeuvres dans la VIP. A vos risques & périls... mais faites tourner si vous le choppez, qu'on voit ce qu'il vaut !

  • Tenebra - A EVITER 

Vous ne la connaissez pas ? Pourtant, vous croisez son pseudo régulièrement en salle commune pour une raison simple : il s'agit de la novice de Tata Tara ! Et c'est là l'occasion de vous rappeler une règle simple : tout poufsouffle a le droit de mettre un véto sur une personne pour qu'il soit sauvé de la goinfrerie poufsoufflienne. Et tant que novice de notre DDM, Tenebra est donc intouchable. Mais si jamais ça vous intéresse, sachez que la jeune fille est comestible si vous aimez la viande fumé puisqu'elle a passé ses 4 dernières années en salle de cours, les risques de tomber sur un nerf sont donc moins élevé que dans la moyenne des serpentard, par contre, je ne garantis pas l'absence de graisse.

 

Ainsi se clôt ce dernier chapitre qui fut des plus délicats à traiter puisque les Serpentard sont bien plus comestibles qu'on ne le croit, toute la difficulté étant de bien savoir les cuisiner et de déjouer leurs pièges et fourberies pour deviner le potentiel culinaire de chacun. Aussi, il est préférable que seuls les experts en cannibalisme s'occupe d'eux pour éviter les disparitions impromptues et autres indigestions.

Merci d'avoir suivit ce petit guide, bonne chasse et bon appétit !