Le phénix est un animal légendaire qui a cette faculté bien particulière de régénération. Un talent unique convoité par bien des personnes. Pourtant, une espèce sous-estimée le surclasse : le bison volant. Poufsouffle se souvient quand ils ont débarqué dans la salle commune en automne dernier. Un véritable ramdam, personne ne comprenait réellement ce qui se passait hormis le capitaine, pas peu fier de lui.

Cora : Mais qu’est-ce que c’est que tout ça ? On va jamais savoir tous les caser et Bdragon n’acceptera pas d’accueillir un troupeau de bisons volants. Mais qu’est-ce que j’ai foutu en te nommant capitaine Bepo.

Bepo : T’inquiètes, fais-moi confiance, ils vont jouer un rôle phare dans le quidditch à Poufsouffle. C’est un peu dur à expliquer, mais ça va le faire.

Cora : Bon, je vais voir ce que je peux faire. Mais je te préviens, si tu chies dans la colle, tu nettoieras la porcherie de Groin-Groin pendant 3 ans.

Bepo : Marché conclu !

Le pari fut réussi, et Bepo n’eut pas à nettoyer les étrons de Groin Groin. L’équipe de Quidditch de Poufsouffle qui avait perdu toute son âme a ressuscité. On a assisté à un véritable miracle ! En un temps record, chacun se prit au jeu de ces bêtes poilues et mignonnes. Mieux, tout un univers s’est créé autour d’un, l’équipe put créer un noyau dur autour d’eux. Des bisons personnalisés, un cri de guerre, et même des expressions de langage, si la Terre tourne autour du soleil Poufsouffle tourne autour d’Appa. Là où les phénix soignent les blessures, les bisons soignent ou créent une âme. Un pouvoir exceptionnel à la hauteur de leur charisme.


Et vous pensiez que c’était une première ? Et non, une autre équipe très connue doit une fière chandelle à Appa. Il s’agit des Arkanges. Oui vous avez bien entendu ! Le club enchaîne sa quatrième coupe des clubs, un record absolu de longévité. La plupart des joueurs qui la composent ne le savent même pas, mais à la base il n’y avait rien, hormis Vic, Bepo et Appa. Chacun convoités par plusieurs clubs avec des gros noms, Vic et Bepo peinaient à prendre leur décision. C’est alors que l’actuel capitaine de Poufsouffle prononça ces paroles : « Viens Vic, éloignons-nous de tout ça. Je t’emmène en Amérique du Sud à dos de bison volant ! ». Il attela Appa et les deux joueurs s’en allèrent. Ce voyage les inspira et ils décidèrent de faire faux bonds aux deux équipes et de s’associer avec un troisième larron : Arkandias. Un hasard ? Non, le pouvoir géniteur d’âme des bisons volants avait agi dès les premiers instants. Bien que l’équipe se déplace aujourd’hui à dos de chameau, la bénédiction d’Appa perdure et elle n’a rien perdu de son unicité.


Surprenante histoire n’est-ce pas ? Un exploit que le phénix n’aurait su accomplir, même en pleurant toutes les larmes de son corps. Puis en plus un bison qui vole, c’est pas bien plus la classe qu’un piaf ? Et ce doux pelage qui est si agréable à caresser… Et ces léchouilles nauséabondes pour vous montrer son affection. Ils ont été trop longtemps sous-estimés, n’hésitez pas à clamer haut et fort votre amour pour les bisons.


Comme quoi, Newt est loin d’avoir tout découvert malgré son incroyable travail. On ne peut pas lui en vouloir, le bison volant est une espèce bien cachée qui est difficile à approcher et ses pouvoirs mystiques ne sont pas visibles à l’œil nu. Mais il serait fier de nous tous, qui continuons à découvrir les particularités de nouvelles espèces. Poufsouffle sur le blason, nous sommes ses dignes héritiers.

Pour conclure cet article, de longues phrases élogieuses pourraient convenir, mais quoi de mieux qu’un simple :
 

YIP YIP APPA.
 
Article écrit par Bepo et illustré par Remi