samedi 5 septembre 2020

Numbers

 

Si vous me connaissez, vous savez que j’adore compter, j’adore les statistiques et j’adore les chiffres. C’est pourquoi j’ai compté des trucs en vrac sur notre fabuleuse maison.

 

D’abord, j’ai été dans le grand escalier. Saviez-vous qu’il y a 1254 topics hors salle commune, salle sur demande et autre sections cachées ? Et bien sur ces 1254 topics, 210 topics ont été écrits par des poufsouffle soit 17% environ. La majorité de ces topics étant dans le MoMa et le MoMo. Le reste se divise donc entre les autres maisons mais aussi les PNJ qui sont assez nombreux à poster des topics (je ne les ai pas inclus dans les poufsouffle quand bien même ils auraient été controlés par un poufsouffle).

 

P12 c’est aussi 113 membres gradés, qu’ils soient dans le personnel mais aussi dans les équipes de maisons (comme capitaine, chroniqueur en chef, etc…). Parmi ces 113 gradés, on compte 29 jaunes et noirs, ce qui représente 26%. En effet, 1 gradé sur 4 est à Poufsouffle. Si on ne compte que les membres du personnels (qui sont au nombre de 105), on a 27 poufsouffle, soit 26% aussi MAIS si on ajuste un peu, on passe de 25,66% à 25,71%. Autrement dit, il y a une proportion encore plus important de poufsouffle dans le personnel.

 

Le prestige d’un P12ien et la plus grosse récompense qu’on puisse recevoir sur ce site, c’est un ordre de merlin. 53 ordres de merlin ont été distribués jusqu’à maintenant (je ne compte pas ce qu’on peut acheter et qui ne servent à rien). Et, coïncidence ou pas, la proportion de poufsouffle ayant reçu un ordre de merlin est la même que le nombre de topics écrits par des poufsouffle. En effet, 9 poufsouffle ont reçu un ordre de merlin, ce qui correspond à 17% des ordres.

 

La où Poufsouffle pêche un peu, c’est sur les coupes des 4 maisons. Alors qu’on a vu passer 59 coupes, Poufsouffle n’en a remporté que 7, soit seulement 12%, soit 1 coupe sur 8. Si on prend 3 coupes par an, ça voudrait dire que Poufsouffle ne gagne qu’une coupe tous les 2 ans et demi environ. La dernière coupe remportée par Poufsouffle date de Mars 2018, logiquement on devrait remporter celle qui arrive ! Les stats ne mentent jamais.

 

Enfin, le meilleur pour la fin. Il y a 12 personnes inscrites portant le prénom Marc. Il n’y en a qu’un à Poufsouffle et c’est le meilleur. Poufsouffle, une maison qui a du goût et les meilleurs membres !

 

Voilà voilà, si vous voulez d’autres stats du genre n’hésitez pas à me le dire et sinon j’espère que ces stats ne feront qu’augmenter.

24h en immersion dans la vie d'un Toma sauvage


Mes bien chers frères, mes biens chères soeurs,

Non je ne vais pas vous parler d'Eddy Mitchell aujourd'hui. D'une part parce que franchement je ne saurais pas quoi dire, et d'une autre part parce que j'ai trouvé un sujet d'étude bien plus interessant : le Toma sauvage. Mais qu'est-ce que le Toma sauvage me direz-vous ? Et bien oui, je parle de ce petit bonhomme qu'on croise souvent les fesses à l'air en salle commune, cherchant désespérément à récupérer ses slips, volés malicieusement par notre très cher Bepo national.

Curieuse de découvrir ce que notre cher sujet d'étude fais de ses journées, je me suis donc glissée dans la peau d'une détective pour épier les moindres faits et gestes de Toma. Voici donc ce que j'ai découvert.
 

Quand il sort de son dortoir le matin et que ses slips sont introuvables


Quand il a mangé un peu trop de cookies et que le sucre lui monte à la tête


Quand il entend quelqu'un dire "Pain au chocolat" et pas "Chocolatine"


Quand une super idée d'article complètement absurde lui vient


Quand ses chroniqueurs lui demandent d'arrêter de faire la gueule


Quand on lui demande si c'est normal de se balader le popotin à l'air


Quand il trouve enfin un moyen d'échapper à Bepo


Mais qu'il le nargue quand même un peu


Vous l'aurez bien compris, le Toma sauvage est une espèce plus qu'intéressante, à surveiller de près !

 

 

Kit de survie en milieu hostile

 

© Vincent Mahé

C’est la rentrée. Retour en salle de cours, les élèves sont dépités, mais rassurez vous les enseignants aussi. La simple idée de devoir monter les quatre milles marches de la tour de divination me fait mal aux mollets. Je vais demander un bureau au rez-de-chaussée. Bref. La rentrée est relou pour chacun d’entre nous, mais ce n’est pas peine perdue. Avec quelques astuces simples, vous pourrez survivre. Prévoyez le sac à dos de Dora.

Un paquet de chewing gum. Vous le voyez ce Serpentard, le première année, qui arrête pas de parler de la ruse ? Vous voyez très bien de qui je parle. Donnez lui un chewing gum, il en a besoin. Et vous passerez une bien meilleure journée.

Des pansements. La salle commune est en constante effusion, et l’électricité de la rentrée amène souvent nos chers joueurs de quidditch à renverser tout et n'importe quoi. Vous n’êtes pas à l’abri d’un cognard qui vole un peu proche du sol.

Un grigri. Un petit truc pour vous porter chance. Même si l’objet n’est pas enchanté, profitez de l’effet placebo. Que ce soit une peluche pingouin, une vieille carte chocogrenouille ou la bague de votre grand-mère, vous serez rassurés de l’avoir.

Une fourchette. A tout moment, quelqu’un peut sortir de la nourriture. Et c’est important d’être préparé. Baladez vous dans la grande salle pendant le petit déjeuner et piquez dans l’assiette de tout le monde. Vous le méritez.

Un cactus. A défaut de vous faire des amis, vous pourrez vous baladez avec un petit pote qui pique.

Un appareil photo. La rentrée c’est avant tout des souvenirs. Il faut les immortaliser. Prenez en photo vos chaussures neuves. Vos camarades de classe. Les toilettes du troisième étage. Le pudding des elfes. Tout ce qui vous rend heureux en somme.

Un kebab. Les sauces tolérées en salle commune sont : blanche, samourai, andalouse et barbecue. Si vous choisissez ketchup, vous êtes automatiquement mon élève préféré. Si vous prenez mayonnaise, vous méritez un coup de pied dans le tibia.

Une paire de chaussettes de rechange. Je n’élaborerai pas.

 

Horoscope

Cette nuit, j’ai eu une vision. Les signes sont faux. Nous nous trompons sur l’astrologie depuis le début. Il n’y a qu’une vérité : IKEA. En arpentant les rayons du paradis j’ai enfin connu l’épiphanie et je prête à vous dévoiler ce que le gouvernement nous cache depuis trop longtemps. Accrochez-vous.

 

LÄTTSÅLD - 22 juin au 22 juillet

On part sur l’objet le plus parfait de tous les objets IKEA. Les natifs du Lättsald sont des personnes avec un coeur immense. Vous voyez les gens qui prêtent leurs stylos quatre couleurs à tout le monde, qui les perdent, et en rachètent sans cesse ? C’est eux, les Lättsald. En ce mois de septembre, prenez garde à vous, certains pourraient abuser de votre gentillesse. Si vous recevez un appel à quatre heures du matin pour cacher un corps, je vous conseille de décliner. Apprenez à dire non.
 

SANDBREDAN - 23 juillet au 22 août

J’adore ce rideau de douche. Kitsh à souhait. Les sanbredan seront au sommet de l’extravagence en ce mois de septembre, paillettes et chaussures à plateformes sont attendues. Pour les ascendants Billy, la fashion week sera permanente. Pour les autres, on s’approche plutôt du mauvais gout. On vous aime quand même.
 

HAVERN - 23 août au 22 septembre

Les rois du chill. Toujours posés, pas prises de tête, le mois de septembre sera reposant pour les Havern. Bon par contre, votre compte en banque est à sec, tous les gallions ont été claqués cet été. Ca coute cher de chiller. Rassurez-vous, l’eau c’est bon aussi.

 

 

RÖNNINGE 23 septembre au 22 octobre

Pour les Rönninge un retour à la nature est nécessaire. Vous pouvez au choix : vous cacher dans un arbre avec un raton laveur ; ou manger des légumes et des jus détox. Désolée, le mois s'annonce vraiment nul pour vous. Inch'appa octobre sera mieux.

 

LOTE - 23 octobre au 22 novembre

Ces tiroirs à slips sont des êtres à la fois loyaux et indispensables. Le bonheur vous attend au tournant, vous ne serez plus la chaussette esseulée du fond de placard. Vous rencontrerez votre chaussette un mardi. Ou ptet un mercredi. Les astres ne sont pas hyper précis.

 

 

KALASFINT - 23 novembre au 21 décembre

Les Kalasfint sont des fêtards ! Pas de rentrée pour eux, ils sont prêts à boire des jus detox et des mojitos jusqu’au bout de la nuit. Ne comptez pas sur eux pour reprendre le sport ou travailler dur, ils n’en n’ont rien à faire. Et franchement, ils ont pas raison ?

 

VITTSJÖ - 22 décembre au 20 juillet

Boulot, boulot, boulot. Les Vittsjö ne pensent qu’à ça. Efficacité et détermination sont leurs maîtres mots. Le succès est au rendez-vous en cette rentrée. Vénus en rétrogade indique que vous allez créer un hashtag à succès et percer sur les réseaux. Les anges de la téléréalité sont à portée de main.

 

HAMNSKÄR - 21 janvier au 18 février

Pour les Hamskar, la rentrée s’annonce mouvementée. Votre ex va changer le mot de passe Netflix. C’est définitevement fini. Mais c’est pour le mieux, faîtes moi confiance. Vous repartez de zéro pour démarrer une nouvelle vie pleine d’entrain. Sans Netflix. Essayez Disney+

 

JÄRVFJÄLLET - 19 février au 20 mars

Du haut de leur chaise de daron, les Järvfjället dirigent le monde. Cette chaise pivotante est l’évocation même du pouvoir et de la puissance. Ne cherchez pas de noises à ces puissants mages. Ils pourraient vous péter les genoux avec une règle flexible.

 

 

FESTLIGT - 21 mars au 20 avril
Vous êtes un paquet de chips.
 

STARTTID - 21 avril au 20 mai

Les Starttid sont les plus préparés pour cette rentrée. Depuis le 4 août toutes les fournitures sont prêtes, les plumes aiguisées, l'encre touillée, le parchemin repassé. Vous n'avez aucune chance contre eux ils sont là pour gagner. Je sais pas trop ce qu'ils essayent de gagner par contre.

 

 

MISTERHULT - 21 mai au 21 juin

Les misterhult illuminent nos vies. Un peu trop. Genre comme quand on a le soleil en pleine tronche et qu’on doit froncer les sourcils. Un peu relou. Mais solaire. Prévoyez des lunettes de soleil

 

Imagine

© Roberts Rurans


Est-ce que vous vous êtes déjà demandé ce qu’aurait pu être votre vie (P12ienne ou IRL) si un petit élément de votre existence changeait ? Si vous aviez perdu une valeur ? Si votre opinion sur un sujet avait changé ?


Parfois, ça peut être cool :
 

  • Imagine si au lieu de t’être réveillé en retard pour aller en cours, tu te serais levé normalement, tu te serais fait(e) beau(elle), tu serais arrivé tôt et t’aurais pu discuter avec ton crush
  • Imagine si à ton premier entretien d’embauche, tu avais parfaitement répondu à toutes les questions, tu aurais été engagé et tu aurais toujours confiance en toi.
  • Imagine si à ta dernière soirée, tu n’avais pas bu le verre de trop ce qui fait que tu aurais pu finir avec la personne sur qui tu as jeté ton dévolu au lieu de lui vomir dessus.



Mais parfois, ça peut être un véritable enfer :
 

  • Imagine que tu naisses et passes ta vie à Paris, que tu prennes ton goûter dans un bar à céréales (sans gluten, attention, parce que c’est bien connu que tous les parisiens sont intolérants au gluten) à 15€ le bol puis tu vas prendre l’apéro sur les quais en buvant du rosé et en refaisant le monde avec des arguments tirés de Konbini ou Madmoizelle.com
  • Imagine que tu apprennes à faire du vélo, tu trouves ça chouette et tu vas en faire dans la rue en ne respectant ni les voitures ni les piétons parce que tu es le roi de la rue. Titre autoproclamé sur un pseudo-argument écologiste alors qu’en vrai ceux qui se croient tout permis devraient sérieusement réapprendre certaines règles de base du vivre ensemble.
  • Imagine que tu veuilles faire tes courses, mais ton supermarché préféré est fermé, tu vas donc faire tes courses dans un magasin bio. Après avoir payé 200€ pour 3 bananes et 1 botte de poireau, tu te rends compte que c’est finalement beaucoup plus sain et pratique et que tu peux te permettre de dépenser un smic dans tes courses du jour.
  • Imagines qu’un jour tu décides de passer le temps et qu’au lieu de regarder « Massacre à la tronçonneuse », tu ripes et tu regardes « Mamma Mia »… Tu te dis que Meryl Streep est en fait une actrice pas si mauvaise, que l’histoire est totalement inattendue, qu’ils chantent tellement bien que tu en verserai une larme et qu’en plus ça mérite bien un 2.
  • Imagines que tu te réveilles, tu vas voir quelqu’un en lui disant que t’es son pote puis il se confie à toi. Ensuite tu vas voir tes potes et tu vas leur répéter tout ce que ton sois-disant pote t’as dit en le jugeant et le dénigrant.
  • Imagines un jour tu te réveilles belge et 2 ans après, tu râles encore pour un but…
  • Imagines que tu décides de t’inscrire sur P12 mais que t'ailles ailleurs qu'à Poufsouffle, loin des gens de qualité, d'une EdM top, d'un journal parfait et d'une ambiance qui te ferait danser chaque seconde si c'était réel.

 

I'll be there for you ?

 

Après 2 mois d’absence au sein des crocs (parce que même les meilleurs chroniqueurs ont le droit de partir en vacances), je suis revenu aussi vite que possible dans les bureaux des crocs pour apporter ma touche et mon humour ! Voici donc ce qu’il s’est passé.




Quand je lis les crocs sortis durant les vacances


Quand Toma nous annonce sa démission


Quand ça fait 2 mois que j’ai critiqué rien ni personne


Quand les autres chroniqueurs pensent que je ne lis pas la conversation alors que si


Même si ils parlent beaucoup trop et que j’ai envie de les mettre en sourdine


Quand Toma et Hope tentent de ne pas me faire écrire d’articles polémiques


Quand on demande qui veut reprendre les Brèves de Gazette


Quand tout le monde parle d’un article en commun et que je débarque sans savoir de quoi ils parlent


Quand on me demande pourquoi j’ai pas écrit d’article de l’été


Quand Toma me dit qu’il y a une réunion pendant mes vacances


Quand les vacances sont finies et qu’il faut reprendre le boulot


Mon correcteur automatique quand j’écris un article rempli de jargon P12/HP


Quand je réclame un salaire alors que j’ai écrit aucun articles


Si, comme moi, tu peux entendre tout ces gifs alors met un commentaire !

Quel poufsouffle es-tu ?


© Samantha Mash


En période de rentrée, une fois arrivé dans un nouvel environnement, tu peux te sentir un peu perdu ou seul. Que tu sois alors à la recherche de nouveaux amis pouvant te correspondre, ou encore à la recherche de ta propre identité (oui, la rentrée ça peut beaucoup bousculer, on ne juge pas s'il vous plait), ce test te mettra un peu plus sur la bonne voie.


Ce qu'on trouve en fouillant dans ton sac :

♥ un porte-bonheur ou un médaillon pour garder un souvenir des êtres chers
♦ un encas, si petite faim il y a
♣ des tonnes de livres pour toujours être à jour sur tes cours
♠ des rouleaux de parchemins, pour en donner aux camarades en cas de besoin. Tout le monde a besoin de parchemins.

Une fois en classe :

♥ tu t'assois avec tes potes
♦ tu attends le prochain repas avec impatience
♣ au premier rang tu écoutes attentivement le cours
♠ tu aides tes camarades qui ont du mal à suivre

Un professeur est absent :

♥ tu vas dans son bureau pour en savoir plus
♦ tu organises un pique-nique
♣ tu fonces à la bibliothèque
♠ tu arpentes les couloirs à la recherche de premières années en détresse

Une fois la journée terminée :

♥ tu rejoins la salle commune
♦ direction la Grande Salle en attente du dîner
♣ tu te plonges dans tes révisions
♠ tu vas aider les elfes pour préparer le diner

Ta matière préférée :

♥ Sortilèges et Enchantements
♦ Gastronomie Sorcière
♣ Métamorphose
♠ Soins aux créatures magiques

Face à un professeur :

♥ Tu bois ses paroles ou tu fais des efforts, mais uniquement si tu l'aimes bien
♦ tu lui dis ne rien avoir mangé de la journée pour avoir son muffin
♣ tu demandes des devoirs supplémentaires
♠ tu le remercie pour son cours et sa patience

Les cours de vol :

♥ Tu prends toujours le même balais dans le stock disponible avant d'arriver dans le Parc, tu lui est fidèle
♦ tu en fais des cauchemars
♣ tu mettras de la glace sur tes bleus à la fin du cours
♠ tu aides ceux qui n'arrivent pas à monter sur leur balai


Résultats :

Tu as le plus de ♥, tu es alors avant tout un poufsouffle loyal. Tu traînes toujours avec ton petit groupe d'ami que tu ne lâches pas peu importe les circonstances. On peut sait qu'on peut compter sur toi. Tu fonctionnes beaucoup à l'affect et t'investis pleinement dans les cours ou dans les activités dans lesquelles tu te sens très concerné.

Tu as le plus de ♦, tu es alors un poufsouffle particulièrement gourmand. Les cuisines de Poudlard n'ont plus aucun secret pour toi et toute opportunité pour avoir un petit encas à l'occasion est une véritable aubaine. Tes amis te considèrent comme le goûteur attitré du groupe et tu es un fin gourmet. Par contre, le sport et toi ça fait 42.

Tu as le plus de ♣, tu es alors un travailleur acharné. Si certains élèves de la maison peuvent te trouver un côté un peu Serdaigle en étant tout le temps avec tes livres ou en traînant à la bibliothèque, tu es pourtant bel et bien un poufsouffle persévérant et à qui le travail en quantité ne fait pas peur. Tu sais tenir tes objectifs et tu es constant dans ton travail pour le plus grand plaisir de tes professeur.

Tu as le plus de ♠, ta principale qualité est alors la gentillesse. Tu aimes rendre service et aider les personnes en difficulté. Tu aimes te sentir utile et te portes donc volontaires pour beaucoup de tâches en salle commune comme au château. On te connait pour être à l'écoute des autres et tu as besoin de contact social pour être toi-même.

 

Tout va bien se passer

 

C’est déjà la rentrée et vous êtes un peu inquiet à l’idée que quelque chose puisse mal se passer ? Vous êtes du genre anxieux et pensez qu’il va y avoir une catastrophe naturelle ou qu’une bombe nucléaire moldue va vous atterrir dessus ?

Ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer.

Lorsque vous vous levez en cette belle journée de rentrée, vous vous rendez compte que vous n’avez pas entendu votre réveil sonner et que vous allez rater le Poudlard Express. Et effectivement, même un ayant effectué un sprint digne d’Usain Bolt (un moldu qui trace tout le monde), vous le ratez.

Option 1 : votre père est Monsieur Weasley bis et il a une Ford Anglia, tout va bien se passer
Option 2 : un des membres de votre entourage est un descendant direct de Bepo (oui, il a eu des enfants, ils vont bien) et va vous conduire à Poudlard en bison volant
Option 3 : Si vous ne correspondez à aucun des cas précédents, alors il ne vous reste plus qu’à courir. Courage ! Vous finirez par arriver à bon port, mais avec un peu de retard !

Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer.

Lorsqu’arrive le moment de la répartition, vous êtes angoissé à l’idée de ne pas être dans la maison de vos rêves. Et là, tout à coup, le choixpeau magique donne son verdict.

Option 1 : Vous êtes réparti à Poufsouffle, et c’était la maison tant espérée. Vous êtes ravi, c’est génial, c’est tout beau, c’est tout propre (en même temps, qui ne rêve pas d’aller à poufsouffle ?)
Option 2 : Introuvable

Tout va forcément bien se passer.

Une fois entré dans la salle commune, peu importe votre année, vous remarquez un nounours courant tout nu, une préfète criant sur les élèves et une directrice de maison tentant d’instaurer un semblant d’ordre. Pour votre premier jour de rentrée, vous sentez que la suite va être …

Option 1 : Une vraie cata et vous aimez bien cet esprit, ça donne de l’action et du dynamisme !
Option 2 : Un cauchemar, mais vous avez prévu un pack d’aspirine donné par votre grand-mère moldue au cas de trouble de l’attention et du sommeil.

Mais ne vous inquiétez pas, tout va bien se passer.

Le lendemain, après une première nuit passée dans votre dortoir, vous vous rendez compte que votre stock de slip/caleçon/petite-culotte (suivant votre convenance et votre sexe) n’est plus là où il devrait être. Un ou une de vos camarades de dortoir vous informe que c’est l’œuvre du célébrissime Bepo, voleur de sous-vêtements, qui a encore frappé.

Option 1 : Vous aviez déjà entendu parler de ce poufsouffle fauteur de troubles et aviez prévu le coup, il vous reste un sous-vêtement caché sous votre oreiller, vous êtes sauvé !
Option 2 : Vous venez d’arriver et vous n’étiez donc pas au courant, ce qui vous oblige à traverser votre dortoir ainsi que l’intégralité votre salle commune à la recherche de ce fameux Bepo pour récupérer vos biens. Mais vous vous rendez vite compte que d’autres aussi se baladent tout nus, et ce de manière volontaire. Vous vous y habituerez avec le temps.


De ce fait, quoiqu’il vous arrive lors de votre rentrée, peu importe les péripéties qui vous traversez les premiers jours, retenez une seule chose qui est d’ailleurs la plus importante : tout va bien se passer.

(À condition d’atterrir chez nous, bien évidemment)

 

Rattrapons le Poudlard Express !

 

Connaissez-vous Subway Surfer ? Vous savez, ce jeu mobile moldu (allez demander la définition de tous ces termes à vos professeures d'Etudes des Moldus, merci bien) dans lequel le personnage que vous incarnez essaye de fuir dans une course effrénée un policier qui le poursuit ? Et bien figurez-vous que lors du premier jour de la rentrée, une partie de l'équipe des Crocs avait déjà raté le Poudlard Express (histoire de bien commencer l'année). Chacun s'était donc résolu à courir, pas pour fuir un policier mais pour rattraper un train. Et sans le surf, bien évidemment (et sans balais, sinon il n'y aurait aucune difficulté). Et cette course n'a évidemment pas été de tout repos, tout le monde n'a d'ailleurs pas résisté de la même manière à cette épreuve.

Sur la ligne de départ, six candidats étaient présents en les personnes de Camila, Marc, Hope (oui, la préfète aussi était là), Toma, Orane et Orla.

Une fois le coup de sifflet donné (ce qui correspondait à cinq minutes après le départ du train, mais ça rend moins bien d'un coup), tous les candidats s'étaient élancés. Mais à peine quelques minutes après le début de cette course, Camila qui devait un peu trop regarder les lignes de ses mains pour prédire si elle allait arriver ou non à l'école se prit un buisson, à 192 mètres de la gare. Ce fut sans doute la fin de course la plus ... Sans commentaire.

Sans se préoccuper de cette triste fin, les cinq autres candidats continuèrent leur course effrénée vers le Poudlard Express. Un tiers d'éternité plus tard c'est notre très cher Marc qui s’essouffle et s'emmêle dans les rails (si si c'est possible), s'abandonnant dans sa course après 8 399 mètres parcourus.

Apparemment parti en silence, ce n'est qu'au bout de 12 962 mètres que notre jolie préfète, Hope, se rend compte qu'il manque un joueur. Dans sa grande compassion si connue (ou pas), elle prend alors la décision de faire demi-tour, et quitte cette course ardue à quelques (millions) de mètres de l'arrivée. Triste objectif abandonné suite à un si bel acte de solidarité.

Toujours dans l'espoir de rattraper le train, trois candidats sont toujours en lice et se battent corps et âme (on y croit en tout cas, s'il vous plait) jusqu'à l'épuisement complet. Tous concentrés sur le train et s'en rapprochant légèrement, Toma semble décidé à atteindre cet objectif et puise dans ses dernières forces restantes pour faire quelques saltos et rondades accompagnées de magnifiques pas de danse (c'était affreux en effet). Malgré la beauté du geste, la fatigue l'atteint bien plus rapidement que prévu (il avait pourtant tout bien calculé) et le chef de l'équipe s'arrête net, après 54 112 mètres parcourus, préférant finalement s'allonger pour faire une petite sieste.

Deux candidates restent alors au cœur de la course, déterminées à atteindre ce (fichu) Poudlard Express. Cavalant à la vitesse de la lumière, Orane (appelez la Flash), esquive les obstacles (une feuille, un buisson, ou encore un clou qui dépasse), parcourt des milliers de mètres, la tête haute, et est fière de sa course ... (Et en vrai ça donnait plutôt : cavale telle une tortue fatiguée, rentre dans les obstacles uns à uns et rouge telle une jolie tomate étincelante), stoppe finalement sa route par un écrasement au sol, digne des plus grands, une fois les 167 659 mètres atteints.

Et il n'en reste qu'une, la déesse de la botanique, la grande Orla (aka the Subway boss), et seule survivante de cette terrible épreuve. C'est dans une classe impressionnante, que la réelle Flash (l'ancienne s'étant faite détrôner du coup) atteint le Poudlard Express, toujours en beauté, après 8 201 511 mètres parcourus. Ce fut une magnifique course la concernant, déterminée à rejoindre l'école malgré l'abandon de ces malheureux coéquipiers et ses mollets en feu (littéralement).

Cette rentrée peut donc enfin commencer, avec une équipe de rédaction plus ou moins au complet (et plus ou moins indemne).

Mais où est passée Cristina ?

 

Imaginez un monde où la raison et la logique dominent. Imaginez un monde où la paix est omniprésente, où les teletubbies sont devenus présidents de la républiques (bon, on passera l’aspect logique dans ce cas précis) et où Chipeur a enfin arrêté de chiper.

C’est bon, vous l’avez ? Vous visualisez ce monde-là ?

Excellent. Maintenant, oubliez tout.

Nous pouvons commencer.

Il était une fois, dans une contrée fort fort lointaine (mais vraiment loin), un royaume gouverné par son altesse sérénissime, un certain Jean-Eurydice 98ème du nom (que nous abrègerons en J-E par la suite pour des besoin de rapidité d’écriture et de lecture, ne me remerciez pas trop vite tout de même).

Dans ce royaume, le monarque J-E avait des goûts assez précis en termes de style vestimentaire, qu’il s’était empressé d’imposer à toute sa cour une fois arrivé au pouvoir. Ainsi, mulet, moustache à la Magnum et chemise blanc cassé étaient de mise pour être digne de se tenir à ses côtés. Seulement, notre J-E ne se complaisait pas encore totalement dans son propre style. Il sentait qu’il manquait un élément important, un élément qui ferait de lui un véritable sex-symbol du royaume de Gwendelevir (toute ressemblance avec une autre œuvre littéraire est presque totalement fortuite, merci de votre compréhension).

Ainsi, il décida de faire appel au meilleur des meilleurs pour l’aider dans cette tâche ardue que constituait la finalisation de son style : Karl Lagerfeld. Mais comme ce dernier, après moultes recherches, était allé se dorer la pilule au soleil, il décida de faire appel à quelqu’un d’autre en la personne de Cristina Cordula pour le remplacer. Cette dernière étant disponible, ils entreprirent de créer ensemble la pièce manquante du puzzle. (Et oui du coup, je sais, on a déjà la réponse au titre de l’article mais il fallait bien en trouver un).

La question que tout le monde se pose à ce moment est donc la suivante : quel a été l’objet créée par cette créatrice de mode de génie ? (et tout le monde fait l’effort de se poser cette question bien évidemment, il faut y mettre du sien quand même !)

La réponse (que vous attendez tous impatiemment, bande de gens que vous êtes), fut révélée après une longue discussion entre les deux intéressés, durant laquelle les expressions « Ma chéérriiiiie » ou encore « C’est MA-GNI-FAÏQUE » furent prononcées un nombre de fois assez conséquent, témoignant d’un échange réfléchi et de grande qualité.

Ainsi fut crée l’accessoire ultime permettant à sa sérénissime altesse Jean-Eurydice 98ème du nom d’asseoir pour l’éternité son style imbattable sur le monde entier : les claquettes-chaussettes. Mêlant la simplicité de l’été et le confort de l’hiver, adaptable de nombreuses manières avec de longues chaussettes taupe (la couleur, pas l’animal hein) ou des socquettes rose fuchsia suivant votre convenance, ce duo d’accessoire improbable mais incroyable fut adopté dans tout le royaume et en devint même son symbole.

Un instant de congé fut même dédié à ce combo historique, chaque 37 du mois de juin entre 18h43 et 18h45 (parce que le reste du temps, les sujets du royaume doivent quand même travailler).

De ce fait, cette relique entra dans la légende et Cristina Cordula fut nommée Chancelière Emerite de L’Ordre des Chaussettes-Claquettes.



Que pensez-vous de cet article patate ? Le défi a-t-il été relevé pour vous ? Quel thème nous proposez-vous pour la prochaine édition ? Ça se passe dans les commentaires !