Dimanche 5 avril 2020

Le monde vous est ouvert

 


Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, et que mettre en avant sa maison, ça fait du bien, je me suis dit que j’allais écrire quelques lignes sur une des valeurs représentatives de notre maison qui n’est pourtant pas la première à laquelle on pense : l’ouverture d’esprit.

Pourquoi me direz-vous ? (ou pas, vous pouvez aller chevaucher un bison si ça vous chante, mais ce n'est pas le sujet)

Déjà parce que c’est une valeur qui m’est chère et parce que c’est une valeur noble qui fait grandir les individus peu importe leur sexe, leur âge ou leur origine. En effet, même si la vie entière est un apprentissage perpétuel, on peut considérer la période de l’enfance comme celle de tous les apprentissages, du moins des premiers et des plus basiques et essentiels. C’est une période où les enfants, qui n’ont pas forcément toutes les clés pour comprendre le monde qui les entoure, essayent, testent, jouent avec leur environnement pour comprendre. C’est donc leur curiosité qui les fait les interroger pour ensuite agir. Et c’est justement cette curiosité qui est une des composantes de l’ouverture d’esprit. C’est cette capacité qui consiste à s’interroger et à s’intéresser à ce qui nous est étranger pour apprendre et comprendre d’une manière plus globale, bien que forcément subjective, notre monde.

Mon évocation de la période de l’enfance n’est cependant pas anodine. C’est justement à cette période que tous les interdits, que l’on trouve parfois injustes, nous tombent dessus. Ils sont dressés devant nous, tels les barreaux d’une prison dans laquelle chacun est enfermé contre son gré, pour que nous puissions paradoxalement agir librement, mais en étant protégés des incidents trop vite arrivés liés à cette curiosité qui peut nous être néfaste. Et c’est en comprenant la nécessité de ces barreaux, de ces limites que l’on appelle lois et raison, que l’on acquiert assez d’expérience et que l’on parvient à grandir pour savoir quel est le point de non-retour à ne pas franchir lorsque l’on s’intéresse à l’inconnu. Mon message est donc le suivant : cette curiosité est essentielle pour aller au-delà de ce que nous connaissons, tant qu’elle ne nous met pas en danger.

Cependant, l’ouverture d’esprit s’accompagne de deux autres valeurs importantes et très liées : la tolérance et la compréhension. Si la curiosité nous permet de découvrir de nouveaux horizons, à fortiori différents des nôtres, la tolérance permet de les respecter. Elle permet aux individus de mettre à profit leur individualité et leur expérience personnelle pour former groupe ou un tout avec les autres. Car chaque individu est unique. Les divergences d’opinion sont donc inévitables. C’est en les prenant en compte, et donc en apprenant et comprenant d’elles, que l’on avance.

Alors je ne vais pas m’en cacher, ces trois mots ou notions ne viennent pas d’une intense réflexion entre moi et moi-même. Je suis allé chercher la définition qui me paraissait la plus proche et la plus cohérente avec ma vision des choses concernant cette valeur. Mais j’essaye au travers de cet article de décortiquer ces quelques mots pour vos montrer ce qu’ils signifient et impliquent à mon sens. Libre à vous de partager cet avis ensuite.

Je conclurais en disant ceci : le but de la vie n’est donc pas d’avoir la science infuse ou de connaître la vérité de toute chose car cela est impossible. Le but, en étant ouvert d’esprit, est d’avancer le long de son chemin et de profiter au maximum des évènements et des rencontres pour apprendre et se forger. Il s’agit de se transformer en un soi-même meilleur et plus alerte du monde qui l’entoure pour pouvoir agir en conséquence. Car ce monde évolue lui-même constamment et il ne vous facilitera pas la tâche en restant figé. Mais c’est tant mieux pour vous, car c’est justement cette dynamique qui vous permet d’apprendre. Soyez donc ouverts d'esprit, et le monde vous sera ouvert.

https://zupimages.net/up/20/14/d5ag.png

La critique est aisée, mais la faire constructive est difficile

Bon, je vais être sincère (encore une fois, comme toujours, évidemment). Cette idée d'article m'est venue après celle sur l'écriture du coeur. Il me semble nécessaire de le rappeler aux gens, les humains et oui tous les humains. Non, personne ne vaut plus qu'un autre. Qu'importe à peu près tout.

Donc, je disais, cet article va se faire taper dessus, probablement par deux personnes qui, un temps durant, avaient en commun leur Maison et leur amour pour la liberté d'expression. Ils se reconnaîtront sans aucun doute. Si vous aussi vous les avez reconnus, nul doute que vous allez prier pour le repos de mon âme au terme de cet article. Maintenant, commençons.

La critique : c'est bien. Sur P12 : c'est abject, dégoûtant, déprimant, et fait perdre foi en l'humanité.

Je n'ai absolument rien contre le principe de critiquer, je critique moi-même, mais si je fais cela, je propose des pistes de réflexion et/ou des idées pour améliorer la chose dont je parle ! Non parce que, avouons-le, sur notre beau site, la deuxième phase est complètement oubliée... si elle a existé un jour.

Il est aisé de dire que une ou plusieurs personnes sont incompétentes (quand ce ne sont pas des insultes directes envers les membres d'une équipe, mais bon, comme je l'ai dis dans la dernière édition : membre du perso, tais-toi et endure).

Pourquoi critiquer pour critiquer ? Probablement parce que c'est drôle. On se sent fort. Puissant. On tape sur des gens qui n'oseront pas trop trop répondre : en un parce que ce sont des membres du personnel ; en deux, parce que c'est toujours plus intimidant quand le grand méchant loup critique dans un journal de maison. Par contre, jamais ce grand méchant loup, qui a pour ultime défense la liberté d'expression en oubliant que tout un chacun a droit au respect, ne va faire plus que dire que Michel est nul. Bah non. C'est pas drôle.

Donc, je vais faire à mon tour, une petite critique, que je tenterais à la fois constructive et compréhensible, pour que tout le monde, même ces personnes, puissent comprendre :

Critiquer c'est bien. Mais (et c'est à partir de là que ça part en FizWizBiz) se serait bien que ce soit fait de façon constructive, avec des pistes d'amélioration.

En somme, si l'adage "La critique est aisée mais l'Art est difficile" est vrai, dans ce cas, l'Art, c'est la critique constructive. La seule, l'unique, la vraie.

https://zupimages.net/up/20/14/6w3j.png

L'écriture du coeur

Je sais, les journaux (de maison, comme la Gazette) ont déjà écrit des articles (jusqu'à l'excès) sur "comment faire pour écrire" et autres. Mais, même si ce que je suis en train de rédiger pourrait s'en rapprocher, je ne sens pas en moi qu'il s'agisse de la même chose. On pourrait y retrouver des similitudes, mais non. Et la différence réside en une phrase, normalement intelligible pour le commun des mortels :

Il s'agit là d'un article du cœur.

Oui, un article du cœur, et pour moi, un article du cœur s'oppose à ces articles bateaux "faire un article en 10 étapes", qui ne sont là que pour faire du remplissage lorsqu'un chroniqueur manque d'inspiration... ou de bonne volonté. Ces articles "joker" n'ont rien d'articles du cœur, puisqu'ils sonnent faux, et sont le fruit d'un esprit fatigué et/ou fainéant.

Mais tous les articles de l'esprit ne sont pas mauvais, loin de là. Il y a ceux qui cherchent à faire partager une idée, ou un savoir. Je pourrais prendre en exemple ceux sur la vie des serpents, qu'il m'est arrivé de rédiger pour la VIP. Mais je dois l'avouer, je préfère la rédaction, tout comme la lecture, d'article venant du cœur, des convictions du rédacteur.

Et non, ces articles n'ont rien à voir avec les articles haineux ne visant qu'à critiquer sans se faire force de proposition pour le changement (si nécessaire, j'accepterais de faire un article là-dessus. Je suis certain que quelques humains ont besoin qu'on leur explique).

Les articles du cœur sont ceux que l'on écrit sans se relire. Ceux où, lorsqu'on s'arrête en milieu de phrase, c'est pour une cause purement "artistique", éviter les phrases aussi lourde que Bepo après une raclette-party. Ce n'est pas pour trouver comment rédiger ces pics passives-agressives, ou comment insulter cordialement sous couvert de liberté d'expression.

Quand je rédige ces articles, il m'arrive très souvent, comme lorsque je rédigeais des "Je pense à" ou des "Lettres à" (que vous ne trouverez plus sur P12, il est trop dangereux celui les hautes-sphères que les P12iens extériorisent leurs sentiments) de trouver que ceux-ci n'ont pas réel fond, ni de thème. Ce n'est, à la vérité, que quelques mots et phrases que je colle à la suite, alors que mes doigts pianotent sur un claviers maltraité sur ordre d'un esprit tantôt productif, tantôt flemmard. Et comprenez bien que si je rédige ceux-ci, c'est qu'il s'agit d'une de mes bonnes journées.

Car oui, mes articles ne peuvent être rédigés que "d'un seul jet". Car il s'agit, à l'origine, d'une pensée fugace que je tente d'immortaliser, de saisir, par le biais de mots que je veux transformer en images compréhensibles par toutes et tous.

Tout ça pour dire que, cet article que vous avez pris le temps de lire, est un article qui ne veux rien dire, mais qui venez du cœur.

https://zupimages.net/up/20/14/6w3j.png

Un pas vers le futur, les crocs ont un discord



 

Il était une fois, une grande commandante nommée Jade qui se désespérait, penchée sur ses plans de bataille, de ne pouvoir communiquer avec son armée à temps pour mener la prochaine offensive. Soudain, son fidèle soldat Tack lui souffla la solution à l'oreille. Il avait en effet eu vent d'un système de communication magique appelé Discord...

Ah on me souffle dans l'oreillette que je me suis trompée d'univers...

Mes excuses.

Tout ça pour dire que j'ai finalement cédé aux demandes de mon équipe et j'ai créé un serveur discord pour les crocs. Il faut dire que la section, personne n'y va sauf pour mettre ses articles. Quant au salon... Et bien disons qu'il est plus vide que le cerveau de Bepo quand on le met devant un raclette.

J'ai donc cédé.

Et j'ai déclenché l'apocalypse.

À peine a t-il été diffusé que toute l'équipe s'est jetée dessus comme la famine sur le pauvre monde. À peine avais-je le temps d'accueillir convenablement un que déjà deux autres réclamaient mon attention.

Pire que des gosses je vous jure. Rien qu'avec les conversations, j'ai de quoi à faire un vis ma vie de CeC...

En effet, à l'heure de la communication instantanée, où l’échange d'idées est permanent et permet d'élever le débat, la première préoccupation d'une personne que je ne nommerai pas fut de récupérer les droits sur les émojis du serveur...

Je pense que ça n’étonnera personne qu'elle porte désormais le doux rôle de chieur...

Après, j'ai beau râler et me moquer, la création de ce discord et l'émulation qu'il permet depuis quelques jours montrent l'enthousiasme de l'équipe vis à vis de la nouveauté et la volonté de chacun à faire évoluer les crocs. Et rien que cela ne peut qu'augurer de belles choses pour l'avenir.

Les crocs avancent, même si c'est en tapinois. Et en secret nous inventons le futur, pour chaque mois un peu plus vous faire rêver.
 
https://zupimages.net/up/20/14/eyyi.png

Pourquoi démissionner, ou l'ingratitude d'un poste

"Est-ce que je vais me faire frapper en écrivant ça ? Est-ce qu'on va m'attendre pour m'envoyer une convocation à la CJM ?"

Voilà les mots qui ont traversé mon esprit en écrivant cet article. Et encore. Il m'a fallu beaucoup de jours pour l'écrire. Et autant de courage.

Par nature, je ne suis pas de ceux qui critiquent... quoique, je suis humain. Alors je dirai plutôt que, par nature, je ne suis pas de ceux qui dénoncent. Mais P12 m'a fait devenir celui que je suis là maintenant.

Et c'est peut-être P12 qui va me faire fuir. Le fuir lui-même, pour fuir les P12iens.

Oui, je parle de démission. Non, je ne l'annonce pas tout de suite, mais ce serait vous mentir que de dire que je n'y ai pas pensé, que je n'ai pas failli à maintes reprises envoyer mon hibou vers Lume et Opale. Mais c'est grâce à mon équipe et mon amour pour le Monde Magique que je suis resté. Mais si je le pouvais, je serais Auror sans être dans le personnel. Pourquoi ? Pour éviter tous ces P12iens capables de vous sourire en vous insultant.

Être dans le personnel aujourd'hui, c'est s'exposer à deux risques : les P12iens qui, sans chercher à savoir, vous critiqueront, et les autres membres du personnel "vos collègues", qui attendent la moindre occasion pour vous faire du mal. Je ne pense pas, pourtant, être la pire personne au monde. Qu'ai-je fait de mal ? Le moindre de mes actes sur le site sont pourtant visible par n'importe qui, je vous invite donc toutes et à tous à relire, et à commenter si vous jugez que je mérite de subir tous ces maux. Ces maux que je subis en silence, seules deux personnes qui me sont chères constatent leurs effets sur moi. Ces maux, je les subis pour les RPGistes... mais bon.

Pourrais-je encore supporter ces maux ? Non. Pourrais-je encore supporter ces mots ? Non plus.

P12, je t'en supplie, réveille-toi. Réveille-toi, ta Directrice a pris la fuite alors que j'entamais déjà cet article ; réveille-toi, personne ne te respecte à ta juste valeur.

P12, je t'en conjure, sauve-toi. Sauve-toi de ces personnes qui ne te considèrent plus comme une école accueillant des sorciers et sorcières de tout âge, mais comme un champ de bataille.

P12, par pitié, montre-toi. Montre-toi comme ce que tu es réellement : un espace de communion, où de nombreuses personnes viennent pour découvrir cet univers féerique qui les rassemble. Montre ta Magie, et fais leur comprendre qu'il ne s'agit pas là d'une copie du monde moldu, morne et gris.

P12, réponds-moi. S'il me restait des larmes, j'aurais bien pleuré sur ton sort, qui s'annonce si funeste. Victime des personnes que tu as pourtant accueillies en ton sein.

Ceux me connaissant, savent à quel point j'aime partager des RPGs avec n'importe qui ; ceux qui ont pris le temps de me connaître savent combien ce site que je chéris fut un refuge pendant les périodes les plus sombres de ma vie, comme le fut Harry Potter. Mais je ne peux plus.

Je ne peux plus venir sur ce site. Les P12iens ont changé, et cherchent la guerre en parlant de paix ; accusent les autres par égoïsme en prônant la liberté et crient le manque de fraternité sans remettre en question autre chose que le personnel du site, et notamment le CA.

Donc je le dis, aujourd'hui, mon ressenti, c'est qu'être dans le personnel est devenu ingrat. Et pourtant, certains riront en disant que je ne démissionne pas.

Je ne démissionne pas pour les RPGistes. Pour le Monde Magique et pour cette équipe qui m'a toujours relevé alors que mes pires détracteurs me brisaient.

Mais on ne répare pas une volonté brisée avec un pansement.

Et... oh, tiens. Une larme.

https://zupimages.net/up/20/14/6w3j.png

Dis moi qui tu es, je te dirais quoi penser

https://www.zupimages.net/up/20/13/254x.png

Je ne suis pas le plus légitime de l’équipe (ni du site) pour vous parler des personnages RPGiques. Le mien n’existe même pas. Mais, quand je lis les histoires des personnages dans les devoirs que je reçois ou même quand je vois les rôles que certains jouent pour se donner un genre (coucou les serp), je me dis quand même qu’il y a un paquet de personnes qui devraient se mettre à réfléchir. Je sais aussi que les articles comme ça sont vus et revus mais bon j’ai pas l’impression que ça change les choses. 

Donc pour la énième fois, ce n’est pas parce que t’es à Serpentard que tu dois forcément être un(e) badass sans coeur qui torture les gens et devrait être dans un asile pour le bien de tous. Ce n’est pas parce que tu es à Serdaigle que tu dois faire le Monsieur/Madame Je-sais-tout et et que tu dois forcément être carré(e), lucide et torturé(e). Ce n’est pas parce que tu es à Gryffondor que tu dois te sentir pousser des ailes et croire que tu as le courage d’un médecin urgentiste pendant une crise pandémique. Enfin, et surtout, ce n’est pas parce que tu es à Poufsouffle que tu dois forcément être une victime qui passe son temps à bouffer et pleurer. 

Evidemment, on a tous vu des perles, des incohérences, etc… Mais il y a aussi ceux qui en font trop, beaucoup trop. Et surtout, qui ne sortent jamais de leur personnage. 
Je me plains souvent des gens qui parlent h24 sur les TB de RPG, de leur perso, des relations qu’ils veulent instaurer avec les autres, etc… Outre le fait que je m’en tape, c’est une source de plaintes parce qu’il faut voir le surjeu constant de certaines personnes. Arrêtez d’être dans l’excès et dans le cliché… Arrêtez de croire que jouer les psychopathes va rendre votre personnage cool et intéressant. Arrêtez de croire que parce que vous êtes dans telle maison vous devez aimer ceux de votre maison et détester les autres. Et dans le même ordre d’idée, arrêtez de croire à la solidarité intra-maison. Non, chers blaireaux, tous les pouf ne vous aiment pas et vous n'êtes pas obligé d’aimer tous les pouf. Vous avez même le droit de les haïr (respectueusement).

Enfin, dans une idée d’ordre plus général, vous avez le droit de penser ce que vous voulez, sans avoir à vous demander si, parce que vous êtes dans telle ou telle maison, vous avez le droit de penser ça. Je sais que certains sur ce site sont un peu des moutons pour se faire accepter, mais oui, c’est possible d’aimer Poufsouffle quand t’es à Serpentard, c’est possible de détester le Poufsouffle HP quand t’es à Poufsouffle sur P12 (coucou c’est moi) et enfin (et ça, ça concerne beaucoup de gens) c’est possible de garder la même opinion et le même état d’esprit quand on change de maison (je parle d’IRL hein pas des perso RPGiques). Donc, je terminerai là-dessus, les gens qui changent de personnalité (IRL) quand ils changent de maison et continuent à jouer un rôle pour compenser leur triste vie, arrêtez… Vous ne faites plaisir à personne…

https://zupimages.net/up/20/14/ma9s.png

CA suffit

https://www.zupimages.net/up/20/14/pzae.png

Attention, article potentiellement polémique à venir. Article qui pourrait aussi vous faire réfléchir…

Au début, je voulais écrire un article spécialement sur le titre de gradé du trimestre (ce que je vais faire, un peu). Mais finalement, ça n’a été que l’arbre qui cache la forêt. Je sais que certains vont prendre ça juste pour de la rage de quelqu’un de frustré, mais de vous à moi, je m’en tamponne le coquillard.

Si vous suivez un peu les fins de coupes, le club de slug, etc… vous n’êtes pas sans savoir que c’est Aimily qui a été choisie comme gradé du trimestre (pour les 2-3 qui dorment dans le fond, je rappelle que c’est une récompense qui est censée s’adresser au membre du personnel le plus investi). Bon, malheureusement pour moi, c’est une Poufsouffle (en fait si, je suis content, ça justifie la place de cet article dans les crocs), que j’apprécie en plus. Donc, si tu lis ces lignes, sache que ce n’est pas contre toi et que tu n’as rien à te reprocher.

Ainsi, le 1er mars dernier, un topic sort dans la salle du personnel, annonçant la nomination d’Aimyli. Là plusieurs questions me viennent en tête. Pourquoi elle ? Pourquoi son « module » (les BUSES pour ceux qui dorment) ? Les seules personnes pouvant juger son travail sont ceux qui passent leur BUSES (ils sont 2 actuellement) et le CA qui surveille. Donc, j’en conclus qu’un travail qui n’a touché que 2 personnes et dont 90% des usagers de P12 ne connait rien a été récompensé. Soit. 2ème remarque, il y a 2 examinatrices BUSES : Aimily et Carlisle. Là encore, je ne peux pas juger qui a fait plus que l’autre (parce que bah comme je l’ai dit, je n’ai absolument aucune idée de ce qu’elles font) mais bon, dans la façon dont ça a été annoncé, on partait plus sur un vrai travail d’équipe que sur une Aimily qui fait tout et Carlisle jamais là. Encore une fois, admettons que dans les faits Aimily ait fait le plus gros du travail. Pourquoi récompenser ce module ? Pourquoi pas les architectes qui ont passé tout leur temps sur les nouveaux sabliers ? Pourquoi pas une gardienne des lieux qui organise une grosse animation chaque moi tout en s’occupant des ASPIC (quelque chose de nouveau) ? Pourquoi pas un veilleur qui a redonné vie au MoMo tout en ayant géré 80% des Phénix ? Ou une veilleuse qui passe ses jours à grapher et organiser une section qui était anarchique avant son arrivée ? Ou encore des Aurors qui donnent toute leur énergie pour lutter contre les incohérences et proposer des choses nouvelles régulièrement ? Ou une tavernière tellement présente que les TB n’ont jamais été aussi accueillants et bonne ambiance ? Ou encore une architecte qui s’occupe des Relations Moldues tout en étant prof et serveuse ? Bref, vous les aurez tous reconnus, vous avez compris, chacun peut se faire son idée sur la question mais, bien que je ne dénigre pas le travail d’Aimily (au contraire) je pense que cette décision est tout de même injuste envers d’autres personnes qui partent de plus loin (parce que bon, les nouvelles BUSES je les trouve pas révolutionnaires, mais ce n’est que mon avis personnel) …

Quand je disais que c’est l’arbre qui cache la forêt, c’est parce que j’ai l’impression que toutes les décisions du CA en ce moment sont bancales et surtout, que l’intégrité du CA comme un tout est fragile (bon désolé, je vais moins parler de Poufsouffle maintenant), en vrac. Un débat un peu houleux dans une salle commune, la directrice démissionne… La directrice démissionne, le directeur adjoint la suit. Les Aurors se plaignent, le CA craque… Est-ce que quelqu’un va assumer son rôle un jour ? Le pôle école est en danger, heureusement qu’il reste une Poufsouffle pour tout gérer (bon bah je parle de Poufsouffle finalement) et permettre au site d’avoir encore de beaux jours devant lui…

https://zupimages.net/up/20/14/ma9s.png

Immunité innée et immunité adaptative

https://i.imgur.com/IPfJQ2J.png

C’est un peu la panique sur P12 en ce moment. Des démissions, des bannissements, des envies de fermeture du site… Je ne sais pas si c’est à cause du confinement que les gens deviennent fous, encore est-il que c’est l’apocalypse. Pourtant, j’ai une solution à un problème que personne n’a pensé et dont Poufsouffle est le spécialiste, j’ai nommé « L’immunité grâce à un nouveau compte » (si vous avez plus court je suis preneur).

Déjà, de quoi je veux parler ? Sur P12, il existe une règle qui dit que si vous refaites un nouveau compte, tous vos torts sont effacés et aucune charge contre votre ancien compte ne pourra être retenue. En gros, tu peux faire des bêtises, tu supprimes ton compte, t’en refais un nouveau et bim, rien à craindre. Certains en abusent, d’autres utilisent cette faille habilement. Évidemment, la majorité des gens est responsable et ne cherche pas à faire des bêtises (ou du moins les assume) mais il y a quelques personnes qui n’assument pas et fuient (mais bon ça va dans leur personnage). Ah et je reprécise bien refaire un compte, pas juste changer de maison. 

Pourquoi j’ai dit que c’était la spécialité de Poufsouffle ? Parce que la majorité des gens (si ce n’est tous) qui utilisent ce système ont un rapport avec notre maison. Notamment parce qu’ils choisissent Poufsouffle pour se réincarner. Je ne saurais pas trop expliquer pourquoi, peut-être est-ce parce que la maison est réputée comme fragile et sage (contrairement par exemple à Serpentard qui peut plus être considéré comme un nid à ennui), parce qu’elle est animée sans être prise de tête (contrairement par exemple à Gryffondor qui peut être considéré comme mort) ou parce que les gens sont généralement ouverts et accueillants (contrairement à Serdaigle par exemple). Je ne citerai pas les noms, j’espère qu’ils se reconnaîtront et puis de toute façon c’est inutile. 

Pourquoi cette règle existe ? Parce que sur P12 on croit aux secondes chances et on croit que changer de compte veut dire changer de personnalité. Si on part du principe que les gens sur P12 jouent un rôle, on peut comprendre la démarche. Maintenant, en regardant les gens qui utilisent ce système, on sait forcément que ça va mal finir. Certes, certaines personnes changent et sont légitimes de changer de compte, mais une minorité ne fait pas ça pour découvrir de nouvelles maisons.

En quoi c’est un problème pour P12 ? Parce que ces gens continuent de créer des problèmes indépendamment de leurs comptes, de leurs maisons, de leurs postes. Et, sans polémiquer ni faussement accuser, ni calomnier, ni quoi que ce soit, si on les virait de P12, on pourrait déjà mieux respirer. Enfin, du moins, il faut que leur casier, que les plaintes formulées à leur encontre, etc… les suivent avec leurs comptes. Parce que là c’est trop facile et en plus, on va pas se mentir, c’est un peu toujours les mêmes qui créent les plus gros problèmes. Donc au lieu de vous demander d’où vient cette ambiance délétère sur P12, il faudrait peut être faire un peu de ménage et changer cette règle ridicule !

https://zupimages.net/up/20/14/ma9s.png