vendredi 6 mars 2020

Gossips

Les gallinacées

Les Galliformes (communément appelés « gallinacés » , du latin gallinaceus « de poule, de coq » ) sont un ordre d'oiseaux très ubiquiste. Il comprend les plus connus et les plus utiles des oiseaux domestiques et des oiseaux gibiers comme les dindons, les pintades, les paons, les coqs, les faisans, les perdrix, les cailles, les coqs de bruyère et bien sûr les dindes et les poules.

Ce sont des oiseaux omnivores aux formes lourdes et aux pattes robustes et qui comprennent la plupart des oiseaux de basse-cour. Ce sont des volatiles à becs longs et épais - principalement adaptés pour manger des graines ou picorer des racines de plantes. Les jeunes oiseaux attrapent aussi des insectes. Ils ont un cou allongé tandis qu’ils sont courts d'ailes et sans apparence de queue. Leur taille varie entre 20 et 70 centimètres selon les espèces.

Les Galliformes pondent de nombreux œufs. Les poussins naissent recouverts de duvet et sont capables de chercher leur nourriture. La plupart reste à longueur d'année dans la même région, mais les plus petites espèces, comme la caille des blés, migrent. Beaucoup d'espèces montrent des différences importantes entre les sexes, en taille ou en apparence.

Selon la classification de référence du Congrès ornithologique international, une institution moldu, cet ordre est constitué de cinq familles :

- Megapodiidae (une vingtaine d'espèces) ;
- Cracidae : (une cinquantaine d'espèces) ;
- Numididae : pintades (six espèces) ;
- Odontophoridae : (une trentaine d'espèces) ;
- Phasianidae : (plus de cent quatre-vingts espèces, généralement les plus connues, comme la perdrix).

Le coq et la poule sont des gallinacés élevés dans les basses-cours ou en batterie pour leur chair et leurs œufs, pour les combats de coqs pratiqués dans de nombreux pays ou comme oiseaux d'ornement. De nombreux animaux de cet ordre, comme le faisan, du part leur couleur, sont prisés comme ornement.


Que pensez-vous de ce troisième article patate ? Le défi a-t-il été relevé pour vous ? Quel thème nous proposez-vous pour la prochaine édition ? Ça se passe dans les commentaires !

Brèves de Gazette



Chers camarades poufsouffle.

Comme vous le savez tous, un journal de maison est avant tout une équipe. Et cette équipe, peu importe la maison, est composée de rédacteurs et d’illustrateurs. Ce n’est qu’avec ces deux types de talents complémentaires, la plume d’un côté et le pinceau de l’autre, qu’un article vient à naître.

C’est pourquoi j’ai choisi pour cette édition de mettre en avant les articles de chaque journal dans lesquels le travail d’écriture et d’illustration sont les mieux couplés. Ceux pour lesquels l’intelligence et la pertinence de l’écrit se mêlent à la beauté et l’artistique du visuel. Et une fois de plus, je serai accompagné des meilleurs des meilleurs, ma chère Brigade des Gazettes, pour vous fournir des avis de qualité !




Nous débutons ce mois de février par une chronique de la Gazette, la Chouette Bleue. Elle met en avant un pédouzien important du Personnel de l’école, Bastien Morholt, via une page de réseau social qui pourrait lui appartenir. L’article est écrit par Clarissa Nebulosa et illustré par Elea Loohest alias West.

Avis de la BG :
Avis Pédouzien : De manière générale, le format envisagé pour cet article est très apprécié, bien que certains aient du mal avec l’utilisation du réseau social dans l’univers de Harry Potter. Néanmoins, l’humour est au rendez-vous et le rendu graphique est grandement salué. De plus les autres pédouziens apparaissant dans l’article sont assez variés, ce qui rend leur présence, et donc l’article lui-même, plutôt crédible. Certains soulèvent cependant une police qui peut légèrement déplaire ou la surutilisation de la tête de l’égérie, en ne mettant que celle-ci en avant à la place d’autres éléments, mais cela reste assez mineur.

Avis Poufsouffle : L’article divise un peu plus les lecteurs. Si certains l’aiment beaucoup grâce aux touches d’humour et au format choisi, d’autres n’en voient pas spécialement l’intérêt et mettent en avant la banalité des informations présentées. Cependant l’idée de base est appréciée par tous même si le rendu final ne l’est pas forcément pour tout le monde. Un point autre bon point soulevé concerne le fait qu’il ne faut pas être nouveau sur le site pour en comprendre le contenu et que l’article est accessible à tous. Finalement le rendu graphique est salué, bien qu’un petit manque d’aération se fasse ressentir pour certains.

Note pédouzienne : Effort Exceptionnel
Note poufsouflienne : Effort Exceptionnel




Qui dit mois de février dit également …. Vous l’avez ? Mais oui ! Je parle bien évidemment de la célébrissime Saint-Valentin fêtée le 14 février. C’est pourquoi nous allons nous pencher sur l’horoscope apparu dans le journal de nos compères les aiglons qui nous permettra de connaître nos chances en amour. Il est signé par le duo Ray Paro & Elea Loohest.

Avis de la BG :
Avis Pédouzien : Cet horoscope est très apprécié par certains et très peu par d’autres. Le bon point soulevé, dans la majorité, est qu’il met en avant différents Serdaigle, permettant ainsi de mieux les connaître et de s’identifier à eux sur certains points. Après, pour certain, le travail sur le plan graphique pourrait être amélioré, entre le choix des avatars utilisés, les couleurs ou la police. Pour d’autres, l’horoscope répond très bien à sa fonction, le travail est complet et le visuel est très attrayant.

Avis Poufsouffle : Ici encore, le fait d’avoir mis sous les projecteurs différents aiglons et non des personnages de la saga est très apprécié. L’avis est un peu plus mitigé sur le plan visuel, jugé bon pour certains et légèrement fade pour d’autres. Cependant, sur le plan de l’écrit, les descriptions accompagnant chaque aiglon sont appréciées, bien que trouvées un peu longues par certains.

Note pédouzienne : Effort Exceptionnel
Note poufsoufflienne : Acceptable




Pour continuer sur cette vague d’amour et de romantisme, symboles de ce mois, un article de la VIPère nous fait une présentation de quelques cobras idéaux pour vous tenir compagnie en ce jour si particulier (et plus si affinité). Lequel sera fait pour vous ? Vous le découvrirez dans cet article écrit par Alysone Petrova et illustré par Altehir Nagini.


Avis de la BG :
Avis Pédouzien : Le concept de présenter plusieurs Serpentard de cette manière, qui peut faire penser aux cartes Pokémon, est globalement apprécié et jugé original et cohérent dans le cadre de la Saint-Valentin. La forme des présentations reçoit un accueil mitigé avec une police d’écriture peu lisible et un article à fond vert peu travaillé. De plus le texte est un peu trop court et aurait pu être plus développé. Mais le ton pris pour les différentes présentations plait et les touches d’humour sont bien appréciées. Il a également été souligné que seuls les hommes de la maison sont mis en valeur, ce qui est vu comme un léger bémol bien que l’article soit pensé comme tel.

Avis Poufsouffle : L’idée de mise en avant de certains membres chez les serpents est également appréciée tout comme le rendu visuel sous forme de cartes. Le fait qu’il soit cependant centré sur les hommes lui est reproché mais l’intention est comprise. À nouveau, la police utilisée n’est pas très appréciée car difficilement lisible et le fond à dominante verte est jugé un peu dérangeant. Mais l’humour employé dans les différentes présentations est bien apprécié.

Note pédouzienne : Effort Exceptionnel
Note Poufsoufflienne : Effort Exceptionnel




Pour terminer cette session des brèves, comme la coupe des quatre maisons vient de se terminer récemment, je vous propose de vous pencher sur un article mettant en avant l’équipe de Quidditch de Gryffondor, et plus précisément leurs joueuses ! Et oui, si l’article précédent avait mis en avant l’homme idéal dans un domaine, c’est maintenant autour des femmes d’être mises sous le feu des projecteurs, mais pour leurs capacités sportives cette fois-ci ! Cet article est écrit par Erskine Blane et illustré par Alyne Matthews.

Avis de la BG :
Avis Pédouzien : L’article met en avant les joueuses de l’équipe de Quidditch des lions et ce point plaît beaucoup. Le texte est bien dosé, ni dans l’excès, ni trop pauvre, mais un peu plus de recherches sur les joueuses aurait ajouté un plus pour certains. L’humour et les quelques jeux de mots glissés dans les descriptions plaisent aussi. Cependant, le choix de la couleur orange n’est pas forcément bien vu, rappelant trop les couleurs de Poufsouffle et non celles de Gryffondor. Enfin, sur le plan visuel, La sobriété du fond est un élément qui partage les lecteurs, jugé clair et sobre pour certains ou pas assez travaillé pour d’autres.

Avis Poufsouffle : Dans la même veine que l’article de la VIPère, l’idée de mettre en avant des membres de maison est bien appréciée, qui plus est des joueuses de Quidditch. Le contenu divise cependant les lecteurs, certains le trouvant assez ennuyant et d’autres divertissant. Pour ces derniers, l’humour employé a bien été soulevé. Sur le plan graphique, la police utilisée plait globalement mais le cadre mentionnant les différentes caractéristiques est jugé trop compact. Le choix de la couleur orange est encore ressorti comme un point qui aurait pu être pensé différemment.

Note pédouzienne : Effort Exceptionnel
Note Poufsoufflienne : Effort Exceptionnel




Pour cette session des Brèves, nous faisons face à un cas rare : la Gazette, la VIPère et le Gryff’Time se retrouvent tous les trois ex-aequo à la première place avec les mêmes notes côté pédouzien et poufsouffle. Reste alors à la deuxième et dernière place le Chicaneur qui obtient tout de même un score honorable. Il est, lui, préféré par les pédouziens.

Et comme vous le savez, ce mois de févier est venu clôturer une coupe (remportée par notre belle maison). Il est donc temps pour moi, après trois mois consécutifs à désigner un journal champion à chaque mois, de nommer celui que nous considérerons comme le meilleur journal de la coupe. Après réunion et concertation des membres de la BG, c’est le journal de Poudlard12 alias la Gazette qui est nommé champion pour cette coupe ! Bravo à leur équipe !

Nous espérons, chers lecteurs, que cette session des Brèves vous aura permis d’élargir vos horizons de lecture et que vous avez apprécié les articles de cette série durant ces trois mois de coupe.

Bonne route et bonnes futures lectures.

La Brigade des Gazettes

 

 

 

Le tour du monde magique


 
La France était déjà derrière eux lorsque les deux chroniqueurs firent leur retour au bureau des Crocs. Mais le voyage sur le dos de Jean-Rachid ayant apparemment épuisé Archie, ce dernier décida de retourner à ses occupations et laissa seul Toma, qui devait maintenant partir en direction du Brésil. Mais c’était sans compter sur la présence d’une nouvelle recrue Orla Lagh qui eut le malheur de se trouver dans les parages. C’est ainsi que, de gré ou de force (vous ne voulez pas savoir), le duo se dirigea vers des contrées américaines éloignées.
 
 
Transition absolument incroyable / Bond en avant de quelques jours / Musique de voyage temporel
 
 
TOMA : Bon, jeunes gens, on est déjà de retour !  Tout le budget effets spéciaux est passé dans la transition ...

ORLA : Pour vous jouer un mauvais tour !  Et c'est pas du tout ça le texte ...

TOMA : Euh... très bien. Bon alors, sans plus attendre, comme on en revient, voici ce qu'il vous faut retenir si vous envisagez un séjour académique au Brésil !

ORLA : Va donc suivre une liste de conseils qui pourra constituer votre guide de survie du bon étudiant britannique en terres hostiles.


Number Ouane : En échange à Castelobruxo, tu iras

 
TOMA : L'école se trouve au Brésil en pleine forêt tropicale amazonienne. De l'extérieur, elle apparaît comme un tas de ruines pour les moldus et ressemble à Poudlard de ce côté là. Elle accueille des élèves venant de toutes l'Amérique du Sud qui portent alors une robe verte claire une fois intégrés. Les matières dominantes sont la magizoologie et la botanique. L'école dispose également d'un bon programme d'échange avec les écoles européennes. Parmi les élèves que nous connaissons, Bill Weasley avait d'ailleurs un correspondant brésilien.

ORLA : Chaleur, jolis paysages verdoyants... Franchement, ça doit être sympa de partir là bas en échange mais encore faut-il avoir la main verte et aimer les petites bêtes. Pas certaine que tu t'y sentes bien, sinon. Puis, les robes vertes ne sont plus trop tendance, huhu.

Number Tou: Des Caiporas, tu te méfieras

 
TOMA : Les Caiporas sont des esprits espiègles et malicieux qui sèment le désordre, tel Peeves à Poudlard (mais en pire), que l'on peut apercevoir dans la forêt amazonienne. Contrairement à ce que l'on pense, les moldus en ont connaissance mais seulement au travers de croyances liées aux mythes du folklore brésilien. Mais dans le monde sorcier, ils veillent sur Castelobruxo ainsi que les animaux de la forêt dans la nuit.

ORLA : On sait que le Baron Sanglant est le point faible de Peeves alors j'imagine que si tu souhaites te promener dans la forêt, il te faudra trouver le leur : Bourse de gallions, panier du petit chaperon rouge... PS : mon point faible c'est le Kinder Bueno, hihi.

Number Sri : Éblouis par les grands espaces, tu seras

 

TOMA : En étant le cinquième pays le plus grand du monde, et le plus grand d'Amérique latine, le Brésil comporte une multitude de paysages et d’environnements différents les uns des autres. Le pays comportant cinq zones géographiques assez distinctes. Vous aurez de quoi vous régaler entre les plaines, les montagnes, les déserts ou les forêts tropicales. En bref, peu importe vos envies, vous trouverez un endroit capable de vous satisfaire.

ORLA : Ils se vantent beaucoup mais on sait tous pertinemment que notre pays est vachement plus beau avec ses Highlands, lochs, montagnes, châteaux et vaches. Nous aussi on a 5 trucs distincts qui en valent la peine, tss.

Number Four: Sur les plages paradisiaques, tu te prélasseras

 
TOMA : Les plages brésiliennes sont parmi les lieux les plus beaux et les plus fréquentés que l'on peut trouver au Brésil. Elles rassemblent la population, bordent les grandes mégalopoles du pays et sont le cœur d'un certain nombre de pratiques sportives comme le surf et la plongée côté mer, et la randonnée côté terre. Elles sont devenues des lieux cultes de rassemblement, comme à Rio de Janeiro avec Ipanema ou Copacabana.

ORLA : Je te vois déjà venir. Oui, Toma est resté politiquement correct et, oui les bikinis et abdos nous attirent aussi. Nos hormones vont bien, merci !

Number Faïve: Le costume, tu enfileras

 
TOMA : La musique est une composante essentielle de la culture brésilienne. La Samba et la Bossa-Nova sont par exemple nées au Brésil et d'autres musiques latines sont très écoutées et jouées. Il en est de même avec la danse. Les carnavals comme le Carnaval de Rio sont le parfait exemple de cette culture latine où musiciens, danseurs et habitants se retrouvent tous dans les rues pendant quatre jours durant l'année pour festoyer ensemble.

ORLA : Les festivaliers sont tellement embués par l'alcool qu'ils ne se rendent jamais compte des sorciers festoient avec eux. N'abuse quand-même pas de la magie si tu as l'occasion d'y aller parce que tu es là pour le spectacle, pas pour te donner en spectacle !

Last Ouane : Des bêbêtes, tu te protégeras

 
TOMA : Qui dit forêt amazonienne dit grosses bestioles. Entre les serpents longs comme le cou d'une girafe, les mygales et autres moustiques en tout genre, le Brésil (et surtout ses forêts) réserve des surprises quant à sa faune sauvage. Si vous voulez voyager en toute sécurité, des vaccins sont vivement recommandés pour éviter d'attraper le virus zika ou le paludisme (parce ça fait pas bon ménage).

ORLA : Ouais sinon, comme disait le troisième point, le Brésil ne se résume pas qu'à sa forêt. Les plaines, c'est bien aussi ! Et si un jour tu as des enfants que tu comptes abandonner dans la forêt, cailloux ou pas, peu de chance qu'ils en ressortent !


TOMA : Et bien je crois que nous allons conclure sur ces derniers mots respirant l'optimisme et la joie de vivre ! Nous espérons que vous prendrez bien en compte ces conseils et que votre prochaine expérience au Brésil, si vous l'envie vous prend, se déroulera dans les meilleures conditions (donc en revenant vivant s'il vous plait, c'est mieux).

ORLA : Et sur ce, on vous dit au revoir et à bientôt pour de prochaines aventures !
 
 

THE END

 

 

 

Vis ma vie de supporter.

https://zupimages.net/up/20/10/sopa.png

Dans cet article, je vais vous faire part de ce que c'est d'être dans la peau d'un supporter. Tout d'abord, il faut savoir que ce n'est pas toujours facile alors pour ceux qui ont vite le tournis je vous conseille de vous asseoir en lisant cet article.

Je vais commencer par vous expliquer l'état d'esprit d'un supporter en début de Coupe de Quidditch. Comme chaque Coupe, le calendrier des rencontres est publié et c'est là que vous cocher sur votre agenda les dates à ne pas manquer. Oui car en bon supporter, vous vous devez d'être présent aux matchs de votre équipe pour les encourager (après ce n'est pas non plus comme si c'était votre club de cœur on ne vous en voudra pas de ne pas être là).

Une fois cette étape faite, vous découvrez les défis à réaliser et c'est là que commence le parcours du combattant. Car au début, vous serez en forme et vous vous direz "ah ce n'est que ça, je vais tous les faire c'est gagné d'avance". Puis vous vous parez de votre plus beau ensemble aux couleurs de votre maison et commencez les défis.

Puis très vite, vous commencez à freiner le pas car vous vous dites que la Coupe est longue et que vous avez le temps de tout faire. Pendant ce temps, vous assistez aux matchs avec plus ou moins de joie selon les résultats. Vous pouvez vous faire une idée du niveau de vos adversaires et savez si votre équipe atteindra les sommets ou non.

Puis quand la fin de la Coupe approche, c'est là que vous réalisez que vous n'avez peut-être pas bien géré votre temps et vous vous retrouvez en face du fait que vous ne pourrez pas finir tout ce que vous aviez prévu. Mais cela est valable pour les défis personnels.

Car quand vous vous retrouvez entre supporters ce n'est plus du tout la même chose, ce manque d'énergie ou cette baisse de moral peut vite se transformer en dynamisme et vous redonner un nouvel aplomb. C'est cela aussi être supporter, pouvoir compter les uns sur les autres dans les bons comme les mauvais moments.

C'est également une bonne expérience à vivre que ce soit sportivement ou sur le plan humain ou vous découvrez des personnes auxquelles vous n'auriez peut-être pas parler si le sport n'existait pas.

Alors que vous soyez un supporter en herbe ou bien un fervent supporter, n'hésitez pas à revendiquer votre appartenance à votre maison. Le principal est de prendre plaisir à ce que vous faites et comme un footballeur moldu ne sait pas dire "la roue tourne" donc ne vous découragez pas si votre équipe ne gagne pas tout le temps, la persévérance paye toujours !
 
https://zupimages.net/up/20/10/qagg.png