mercredi 6 février 2019

Brèves de gazette



Qu'est-ce qui est important dans un journal ? Le nombre d'articles ? Leur qualité ? Leur longueur ? Leur pertinence ou leur humour ? L'originalité ? Rien de tout ceci les amis. Du moins pas ce mois-ci. Pour cette édition, nous n'honorons qu'une seule chose : la beauté. Car oui, ce sont les chroniqueurs qui sont la voix du journal, mais les illustrateurs sont leur âme, la voix silencieuse qui donne l'ambiance, l'envie ou non, de lire ce que de petits doigts auraient taper sur un clavier. Alors, laissez-vous transporter, admirez, et nourrissez votre imagination !

Il est bien entendu évidemment qu'aucun illustrateur ne vaut les illustrateurs des Crocs -et comme je suis la seule actuellement, j'ai bien conscience de me lancer des fleurs, mais on est jamais mieux servit que par soi-même- mais gardez à l'esprit que ces jeunes gens n'en ont pas pour autant aucun talent... bien au contraire !



 

  • On débute notre tournée un peu spéciale avec la Gazette du Sorcier dont les photographes sont Aaliya Whitewood, Maïween Henley Young, Celty Rose, Alyne Matthews, Mia Lorder Jannings et bien entendu Charlie Workey.

• Une toile de fond que je jurais avoir déjà vu chez ma vielle belle-mère et un header rassemblant articles de journaux et avis de recherches avec la petite précision "Edition Poudlard12" notifiée, voilà comment vous accueille la Gazette du Sorcier. Journal extrêmement fournit en terme d'articles, il regroupe toutes sortes de présentations. Vous y trouverez des gifs à la pelle, des bannières de toutes sortes -dessin, réaliste, minimaliste et même floues- et des mises en pages colorées, sobres, en bloc ou très espacé, sans parler des gifs de tout formats qui brouillent les pistes pour vous retenir trois heures sur le même article. C'est ce qui s'appelle mettre en commun toutes les manières de faire de toutes les maisons. Vous pourrez également y trouver de nombreuses publicités mettant à l'honneur, animations, sections et... Oui, à toi aussi bonne année Charlie !
• Assez sobre au premier abord, la Gazette possède un visuel très riche, mais peu homogène, qui peut décontenancer mais vous offrira forcément un article qui vous plaira au premier regard !

Note Poufsoufflienne - 7.7/10
Note Pédouzienne - 7.3/10

Avis général - Un journal joli et attrayant que certains qualifient de soigné mais qui laisse les critiques sur leur faim du au cassage de rythme par les articles gifs -même s'ils font vivre le journal- par le manque de lisibilité de certaines bannières ou l'absence de justifier de certains articles. Cependant, la majorité d'entre eux louent la pertinence de l'utilisation de Bbcodes et la beauté de nombres d'illustrations comme La salle sur demande : lieu d'amusement ou repaire sectaire?




 

  • C'est le Chicaneur qui poursuit le spectacle visuel de ce mois-ci. Un journal graphé par les pinceaux d'Alaska Gump, Celty Rose, Elea Loohest et Gabrielle Roxanne

• Une cravate de Serdaigle sur fond de rayures aux bleus nuancés et pastel, vous présente humblement le journal de la maison des érudits. C'est sur un fond parcheminé mais résolument blanc que les articles sont écrits donnant une impression de sobriété et de propreté qui peut manquer un peu de piquant cependant. Si les bannières, aux sortes très variées, offrent un peu de couleur, les articles offrent une présentation sobre mais qui ne réponds pas aux couleurs offertes par les bannières. Ceux qui aiment l'élégance en seront ravis mais d'autres auront plutôt une impression terne. Et pourtant, nul ne peut remettre en question les talents des illustratrices de ce journal...
• Un journal extrêmement sobre, épuré et élégant dans son ensemble mais qui peut sembler un peu terne par l'absence de contraste entre le fond et la toile que les bannières ne peuvent contrebalancer, en espérant que Romane saura vous charmer de ses talents au prochain numéro !

Note Poufsoufflienne - 7.8/10
Note Pédouzienne - 6.3/10

Avis général - Un visuel épuré, propre, "professionnel" disent même certains avec des mises en pages harmonisée mais qui manque un peu de magie, de décalage, une ambiance "froide" qui en a refroidit quelques uns et surtout une taille de police jugée trop petite mais qui offre des bannières très réussies comme Saviez-vous que les Serdaigle savent danser ?.




 

  • Viennent ensuite Camille Dubois, Katalina Rosebury, Papo Kast, ainsi qu'exceptionnellement Alysone Petrova & Hellia St-James qui se sont appliqués à décorer la VIPère de janvier !

• Un header vert & argent illustrant un serpent sur une toile de fond grise datant de Mathusalem. Si vous ignoriez où vous étiez, vous allez vite vous en souvenir car une chose est certaine : les illustrateurs de la VIP connaissent le sens du mot "uniformité", toutes les bannières, ou presque, arborant les couleurs de la maison d'une manière ou d'une autre. Ceux qui aiment le graphisme de haute qualité seront comblées car les bannières offertes à vos yeux sont assurément travaillés. Quant à la mise en page, elle est ordonnée, ponctuée de petites bannières pour éviter les gros blocs de texte et continuer d'attirer l'oeil jusqu'à la mise en page graphique de certains articles -coucou l'horoscope- qui est particulièrement classe. Unique chose à leur reprocher : les gifs, par leurs tailles variées cassent toute l'ambiance soignée et chic du journal.
• Un journal sobre, élégant et soigné mettant particulièrement bien en valeur les couleurs de la maison, en espérant que les deux nouvelles recrues, Nevan & Hellya sauront être à la hauteur !

Note Poufsoufflienne - 9/10
Note Pédouzienne - 9.2/10

Avis général - L'ensemble des critiques est séduit par le travail des illustrateurs qui soulignent leur élégance, le travail produit par ses derniers, notamment au niveau de l'harmonisation des couleurs des bannières même si certains les trouvent un peu froide -vert et argent oblige- avec une louange particulière pour le Serposcope ainsi que des mises en page bien pensées, aéré sans rendre des articles vides mais qui font parfois un peu trop bloc. Et je terminerais par un c/c qui veut tout dire : "lisent-ils encore les articles ou sont-ils là seulement pour admirer la galerie ?"




 

  • Et enfin, on termine notre tournée de ce mois-ci avec le Gryff'Time illustré par Aaliya Whitewood, Alyne Matthews, Iris Adams ainsi qu'exceptionnellement Bastien Morholt pour le jeu.

• Nostalgique des Animaux Fantastiques ? Le GT satisfait vos désirs avec un header illustrant quelques créatures magiques et Graves avec Croyance, car le GT est le seul journal à changer régulièrement de header pour éviter qu'ils ne prennent la poussière. Du bleu, du rouge et du gras parsèment les articles ponctuées de bannières simples, animées ou dessinées, mais aux mises en page très variées, passant d'une image trop grande à des screens de tchat sans oublier les articles entièrement justifié, les énormes blocs de texte sans coupures et les changements de polices. A noter : à l'image de la Gazette ou de la VIP, le GT met à l'honneur ses membres avec des signatures graphées dans les articles. Dommage que la toile de fond soit d'une couleur plus Serdaigloise que Gryffondoresque -j'aime inventer des mots, vous ne le saviez toujours pas?
• Un journal vivant graphiquement, assez hétérogène mais coloré avec des mises en pages variées qui vous offrira au moins un article qui répondra à vos attentes.

Note Poufsoufflienne - 8.5/10
Note Pédouzienne - 5.8/10

Avis général - Des critiques très partagés sur ce journal avec des adjectifs très différents : structuré, brouillon, harmonieux, froid, sympathique, mise en page incohérente, ou encore propre avec certains pour qui les illustrations sont le point fort du journal et d'autres pour qui c'est le point faible. S'ils sont d'accord sur une chose, c'est bien la beauté du Header et son écho à Serdaigle, avec une louange particulière sur l'illustration Des nouvelles de la salle commune.




C'est donc la VIP qui remporte haut la main tous les suffrages de ce mois-ci en terme de note et même de commentaires, à contre-coeur pour certains, malgré un réfractaire à son visuel. Mais le GT, la Gazette et le Chicaneur ont nombres de talents qui sauront faire la différence à l'avenir, n'en doutons pas. Et vous, quel journal vous plait le plus, quel graphiste enviez-vous, quelle bannière admirez-vous ?




 

Merci à ces derniers pour leur réactivité, leurs précisions et leur enthousiasme !
 
Article écrit et illustré par Remi

Les chans musicaux infernaux

 

Cela fait maintenant… plusieurs jours que Bepo et moi-même sommes poursuivie par les hautes autorités de P12. En effet, nous avons proposé une nouvelle animation à la Réserve, nous avons donc eut 4 cobayes. Et ces dernières, choquées par le traitement inhumain, violent et sadique selon elles, ont décidé de porter plainte contre un nounours et un koala des plus innocents. Mais avant de nous dénoncer, chers lecteurs, laissez nous vous raconter le dérouler de l’animation. En soit, c’est de leur faute s’il y a eu des blessées. On a eu de la chance, aucun mort n’est a déploré alors que pourtant, nous avions déjà prévu le trou.

Tout d’abord, nous avons accueilli les joueuses, certaines personnes ont fui le moment venu. Ils ont senti le mauvais coup venir. Pendant que Bepo faisait monter le stress et le suspense, je m’apprêtais à accrocher à un mur de la Réserve les énigmes. Une fois, le signal entendu, une flatulence de Bepo, Jade, Remi, Elizabeth et Roxey se sont précipités pour trouver les réponses aux énigmes afin de deviner le code qui permettait d’entrer dans la salle de sécurité afin de ne pas être asphyxiée par notre cher nounours. Elles avaient 5 minutes afin de trouver un des codes avant l’asphyxie.

Néanmoins, bien que nos 4 joueuses soient de Poufsouffles, ruse demeure en jeu. En effet, alors qu’Elizabeth avait trouvé plusieurs codes, les trois autres jeunes filles repoussait la pauvre blairette dans la pièce. Pire, l’une d’entre elle lui a fait un croche pied pour qu’elle ne puisse rejoindre une autre pièce avant le temps imparti. Mais, la jeune fille put se venger. A chaque tour, elle pouvait décider d’une pièce à sceller à tout jamais. Elle commença doucement en choisissant des énigmes dures puis… Sa colère se réveilla et elle élimina les énigmes les plus faciles, rendant le jeu plus difficile.

Les cris retentissaient, les verres se brisaient, les coups s’échangeaient et le sang coulait. Aucune des trois ne souhaitait laisser sa place aux autres. Et le malheur s’abattit, en effet, il ne restait plus que trois portes mais un seul des codes était connu. Et ce, par les trois joueuses. Qui allait être plus rapide ? Les deux autres sauront faire fonctionner leurs méninges pour débusquer les deux derniers codes ? Et bien… Ce fut Roxey qui décrocha la place tant convoitée de la pièce sécurisée. Jade et Remi bataillèrent intérieurement pour deviner le code des autres salles. Le temps filait inexorablement, la sueur perlait sur leur front. Des tentatives de corruption émergèrent mais Roxey fut intransigeante, c’était sa salle, sa victoire. Malheureusement, la 5ème minute arriva et les deux filles laissèrent la victoire à Roxey.

Après avoir reprit leurs esprits, les jeunes filles voulurent connaître les deux solutions aux énigmes tant convoitées. La première fut acceptée. La deuxième fut l’objet d’un grand débat et d’une course poursuite entre les joueuses et un nounours avec un koala agrippé dessus. Les pauvres petits furent traumatisés, violentés (avec amour toujours, nous sommes à Poufsouffle hein). N’hésitez pas à verser quelques gallions sur leur compte Gringotts pour les aider à payer leur thérapie suite à cette expérience traumatisante. Vous pouvez aussi lancer #StopMaltraitanceNounoursKoala.

 

Article écrit par Sineah et illustré par Remi

@blue marguerite

Une maison artistique

 

Un jour, alors que je me promenai dans un musée, je n'ai pu m'empêcher de froncer les sourcils à la vue de certaines toiles. En effet, en les contemplant me venait à l'esprit certains camarades de Poufsouffle. C'est étrange n'est ce pas. Et bien laissez moi vous en faire découvrir un petit florilège.

 

TARA



Le promeneur contemplant une mer de nuage. Friedrich

Commentaire: La reine contemplant son nouveau royaume. Rien à dire de plus.

CAMDEN & REMI


Les époux Arnolfini. Van Eick

Commentaire: Leur génie se cache dans les détails. Comme celui du peintre.

BEPO


Mars et Venus surpris par Vulcain. Le Tintoret

Commentaire: C'est tellement une vdm que je trouve que ça lui correspond bien.

PHYSIO, SINEAH & MICHAEL


Le serment des Horaces. David

Commentaire: Nos grands guerriers qui prêtent serment avant de prendre leurs balais.

AMY


Le radeau de la Méduse. Géricault

Commentaire: On marche tous sur une corde plus ou moins raide.


ELISABETH & MARC


Deux hommes au bord de la mer. Friedrich

Commentaire: Deux personnes saines d'esprit rejoignant la royaume de la connerie.


ROXEY


Lady McBeth. Füssli

Commentaire: On ne touche pas à un de mes copains…

BIANCA


Manfred et la sorcière Alpine. Jonh Martin

Commentaire: La prêtresse répandant la parole de Poufsouffle à travers le château.



Et pour finir le meilleur:


POUFSOUFFLE


Le Banquet. William Hogart

Commentaire: Une parfaite illustration de la salle commune.
 



Alors, la ressemblance est frappante n'est ce pas? Il en faut vraiment peut pour passer de la réalité à la fiction. Cela prouve à quel point le modèle jaune et noir domine encore et toujours. Et vous, à quelle œuvre associez vous vos camarades?

 

Article écrit par Jade et illustré par Remi

@Blair Simpson

Serpentouffle

 

Ohayô la marmaille!

 


Comment ça va ? Moi ça va on ne peut mieux. En ce moment, c'est un peu le Mercato de P12, beaucoup d'élèves font les aller-retours entre maisons et ce mouvement se fait beaucoup de Serpentard à Poufsouffle... Je suis là pour décrypter les choses avec mon œil de journaliste. Restez sur vos chaises, j'ai carte blanche de la CeC, n'hésitez pas à vous plaindre auprès d'elle.




J'ai décidé de prendre ce problème à bras le corps, pour aider nos chers amis Serpentouffle. Une question alors me taraude l'esprit. Alors qu'est-ce que Poufsouffle a et que Serpentard n'a toujours pas? Quelques éléments de réponse viennent vite à l'esprit donc numéro 1:

 

 

Je dois louer la motivation sans faille de Serpentard quand ils ont la sensation que rien ne peut les atteindre. Mais, quand une sélection d’événements non prévus arrivent, bah tout le monde se tire dans les pattes. C'est pire qu'un western moldu. Vous tirez sur tout ce qui bouge, y compris vos propres amis. Gardez le calme les amis ! Car au final, vous perdez tout ce pourquoi vous vous battez. Vous êtes trop impulsifs. Keep calm, faites-vous un concours de belote, un combat à l'Octogone une bonne fois pour toute et c'est fini, on en parle plus parce que là, ça fait de la peine à voir. Ce qu'un Poufsouffle aurait fait, c'est sans doute plein de câlins, un gros dodo, une tisane et au lit. Après, on aurait régler les soucis à tête reposée.

 

 

En bien des cas, vous êtes bien supérieur à nous, je dois l'admettre bien volontiers. Mais pitié, si Salazard Serpentard ou Lord Voldemort étaient des hommes parfaits, ça se saurait. Donc on redescend de un ou de deux étages les copains. Vous avez des valeurs très nobles, n'y faites pas honte. Faites des choses qui vous rendent spéciales, comme le Professeur Rogue par exemple. Une motivation sans faille, une fierté incomparable, une grandeur (d'âme). Cela passe aussi par l'humilité, pas ce pseudo air supérieur, car au final, je sais que vous nous enviez de nous en fiche du regard des autres. Donc un conseil, choisissez un chemin, soyez confiant mais humble et apprenez à voir plus loin que le bout de votre nez.

 

 

L'excellence, c'est aussi simplifier les choses qui n'ont pas besoin d'être compliqués. C'est d'un grand artiste ce texte. C'est de moi. Vous avez toujours besoin de compliquer les choses, de trouver des problèmes là où il n'y en a pas. C'est sûr qu'à force, bah vous en trouvez. Et après, c'est reparti pour la Guerre. Simplifiez vos relations entre vous déjà. Je ne vous demande même pas d'aimer les autres maisons, mais même entre vous, vous ne vous aimez pas. Ce qui introduit à mon point suivant.

 

 

 

Aimez-vous vous-même ! On a l'impression que vous vous cachez que derrière cet air aigri, ce visage désagréable et ce look digne de la dernière sortie de l’hôpital psychiatrique de Britney Spears(la moldu bien sûr), vous vous cachez de tout, y compris de vous-même. Serpentard est votre maison, mais pas votre raison de vivre. Vous êtes des personnes après tout, et si vous avez envie de faire de l'aqua-poney, du quidditch tout nu ou encore des vocalises dans la douche, bah faites-le ! Vous verrez, ça fait du bien ! Nous, on n'hésite pas à se ridiculiser avec des avatars de fruit, à courir tout nu sur le stade, à voler sur des bisons, et on s'en fout du regard des autres. Essayez ça une fois.
 

 

Une article de l'Observateur, journal français moldu, titre "Se plaindre est mauvais pour la santé". Il est temps que vous abandonniez cette vieille pratique, parce que d'un, ça sert à rien, de deux, ça vous fatigue inutilement, et de trois, bah nous, on s'en fout complètement (rires). Prenez le temps pour arranger vos erreurs avant de pointer celles des autres et faire un peu de bien autour de vous. Serpentard n'a jamais rimé avec la malveillance pour moi donc entraînez-vous à sourire des fois, ça travaille les muscles du visage.

 

Et enfin pour tout ceux qui vont encore râler après cet article qui, malgré son ton sarcastique, était plus un acte de bienveillance de ma part plutôt qu'un tacle. Bah, continuez à ne pas travailler les points qui sont juste au-dessus. Grâce à cela, on a récupéré des très belles personnes pleine de qualités! C'est sûr qu'à force, faudra rebaptiser votre maison Serpentouffle (Delfius, à l'ancienne poto ;) ).



 

 

Article écrit par Physio et illustré par Remi

Il était une fois...




Article écrit et illustré par Remi

Retour chez les moldus



 

Les vacances sont finies. Les décorations de noël ont quitté le sapin qui n'est d'ailleurs plus là mais sont dans un carton en attendant noël prochain. Les cousins et cousines, oncles et tantes, grands-parents, sont repartis chez eux. Mais le plus terrible dans la phrase "les vacances sont finies", c'est le message qui est sous entendu. Car quand les vacances sont finies, cela veut dire une chose: que c'est la rentrée. Alors, au revoir les journées passées sur P12, au revoir les journées avec votre famille. Se lever à 10 ou 11 heures le matin, n'est plus possible. Bref, voilà un sorcier le jour de la rentrée !



Quand tu entends le réveil sonner



Quand tu prends ton premier café de la journée en espérant qu'il te maintiendra éveillé



Quand il fait froid et que tu attends ton bus



Quand tu attaques tes deux premières heures de la journée



Quand il est 10h et que tu prends un second café




Quand il est midi et que c'est ta première vraie pause de la journée



Quand tu attaques ton après midi...




...avec un troisième café



Quand tu as enfin fini ta journée

https://fat.gfycat.com/AngelicPossibleCatfish.gif

Quand tu es (enfin) chez toi et que tu es heureu.se d'avoir survécu à cette journée...



...mais que tu te rapelles que tu dois y aller demain



Un peu plus de quinze jours après avoir écrit cet article, j'en arrive à une bien triste conclusion: toutes les journées ressemblent à celle-ci. Quoi ? J'ai tort ? C'est en tout cas ce que mes collègues me chuchotent. Mais c'est peut être parce que en salle commune...



Entrez dans le clan des prunes ayant la pêche et qui n'ont, cerise sur le gâteau, aucun risque de tomber dans les pommes. Vous verrez, on ne prend pas les gens pour des poires.

 

Article écrit par Elisabeth et illustré par Remi

L'Horoscope de l'Amour

https://www.zupimages.net/up/19/06/352d.png

Mes Chers Camarades, bonsoir ! Elisabeth Carley & moi-même sommes parvenus à nous frayer un chemin jusqu'à la tour du Professeur Blake où nous avons passé notre temps à observer les astres qui nous surplombent. Nous avons d'ailleurs assisté à un phénomène bien étrange puisque nous avons pu constater que ce mois-ci, les douze signes astrologiques étaient réunis deux par deux. De plus, chacun avait un attribut qui nous a rappelé un couple de fiction célèbre. Sans tergiverser plus longtemps, nous vous laissons prendre connaissance de votre prédiction mensuelle placée sous le signe de l'amour en espérant que vous trouviez chaussure à votre pied entre les quatre murs de notre maison.
 

Cheryl Blossom & Toni Topaz
(21 Mars - 19 Avril & 20 Avril - 21 Mai)


L'expression « caresser son partenaire dans le sens du poil » prend tout son sens au sein de ce couple. Vos deux tempéraments sulfureux rendent votre relation quelque peu houleuse si bien qu'il vous arrive de vous prendre la tête pour moult broutilles dans votre vie quotidienne. Au fond, qu'est-ce que cela vous importe de savoir qui n'a pas baissé la lunette des sanitaires ? Ou encore qui n'a pas rincé la baignoire pleine de poils de Blaireau après son lavage ? Allons, respirez un bon coup, voire sortez prendre l'air & invitez votre moitié pour un dîner romantique !
 

Woody & La Bergère
(21 Juin - 22 Juillet & 22 Décembre - 19 Janvier)


A défaut de ne pas avoir de petits cailloux comme le fameux Petit Poucet, suivez donc les moutons qui vous conduiront jusqu'à la douce Bergère qui hante vos songes. En amour, comme en amitié, vous êtes tous les deux de grands enfants. Toujours dans vos délires, plus fous les uns que les autres, vous n'hésitez pas à entraîner vos camarades pour faire les quatre cents coups au château. Et si vous sautiez le pas & invitiez votre bien-aimé(e) à passer une délicieuse nuit d'amour dans un parc d'attractions ? Au passage, emmenez vos Professeurs en Sortilèges & Enchantements avec vous. Ils vous le rendront au centuple en vous accordant quelques points boni dans vos devoirs.
 

Gwen Stacy & Peter Parker
(23 Août - 22 Septembre & 23 Novembre - 21 Décembre)


Il suffit d'une simple morsure de créature pour que la virilité de l'homme de ce couple ne se révèle. Prenez donc un peu de temps afin d'effectuer un petit détour par les enclos des Gnomes & des Chaporouges de la valise de Newt. Suite à cela, par un jour de pluie, sortez votre plus bel accoutrement afin de faire la cour à l'élu-e de votre cœur. Réussite garantie ! Au besoin, n'hésitez pas à faire usage de la magie afin de conjurer quelques liens qui vous propulseront dans les airs votre bien-aimé(e) & vous.
 

Patrick Jane et Teresa Lisbon
(21 mai – 20 juin & 19 février – 20 mars)


Vous ne venez pas du même monde et tout semble vous opposer. Entre vous, il semble qu'il y ait toujours de l'eau dans le gaz. Vous passez votre vie à vous chamailler si bien que certaines personnes semblent douter qu'il puisse y avoir plus que de l'amitié entre vous. Cependant ces chamailleries sont une partie intégrante de votre couple et cela vous va très bien car votre amour est d'une solidité sans failles. Un petit conseil: essayer pour une fois de vous calmer et profitez de la St Valentin pour aller au restaurant. Croyez- moi, ça peut avoir du bon de ne pas se chamailler en permanence.
 

Katniss Everdeen et Peeta Mellark
(20 janvier – 18 février & 23 septembre – 22 octobre )


Entre vous, c'est un peu "je t'aime moi non plus". Si vous allez vite vous rapprocher et devenir très proches, franchir le cap de la relation amoureuse pourrait en effet s'avérer compliqué: à l'image que Katniss, l'un de vous est très indépendant et a peur que le couple ne l'étouffe. Toujours à l'image de la chasseuse, tu as peur de te perdre dans cette relation ou bien de donner trop sans recevoir. C'est compréhensible mais heureusement pour toi, tu as trouvé ton/ta Peeta qui aura pour vertu la patience et qui saura déployer ses charmes afin de te mettre en confiance.
 

Blaine Anderson et Kurt Hummel
(23 octobre – 21 novembre & 23 juillet – 22 août )


Le lion rugit dans la savane et le scorpion arrive pour lui devenir en aide, exactement comme l'un des couples phare de la série moldue, Glee. Vous vous êtes rencontré plus ou moins par hasard alors que l'un de vous était perdu et ça a été le coup de foudre. Unis dans le rire comme dans les larmes, vous êtes un couple qui aura mille raisons sur son parcours de se séparer. Cependant, votre amour étant plus fort que tout, vous aurez beau essayer de vous séparer ou de vous mettre avec quelqu'un d'autres, ça ne fonctionnera pas et au fond de vous, vous le savez. Alors, affrontez têtes hautes les moments compliqués, cela n'aura que pour effet final de vous rendre plus fort. Et puis, si ça ne va pas, les Crocs seront ravie de vous offrir leurs conseils en matière conjugale.

 

Horoscope pensé par Elisabeth Carley & Camden Elwood, illustré par Remi Prince