Crocs n°39 › Les maîtres de l'air

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 5 décembre 2018

Quand les bisons volants surpassent les phénix

Le phénix est un animal légendaire qui a cette faculté bien particulière de régénération. Un talent unique convoité par bien des personnes. Pourtant, une espèce sous-estimée le surclasse : le bison volant. Poufsouffle se souvient quand ils ont débarqué dans la salle commune en automne dernier. Un véritable ramdam, personne ne comprenait réellement ce qui se passait hormis le capitaine, pas peu fier de lui.

Cora : Mais qu’est-ce que c’est que tout ça ? On va jamais savoir tous les caser et Bdragon n’acceptera pas d’accueillir un troupeau de bisons volants. Mais qu’est-ce que j’ai foutu en te nommant capitaine Bepo.

Bepo : T’inquiètes, fais-moi confiance, ils vont jouer un rôle phare dans le quidditch à Poufsouffle. C’est un peu dur à expliquer, mais ça va le faire.

Cora : Bon, je vais voir ce que je peux faire. Mais je te préviens, si tu chies dans la colle, tu nettoieras la porcherie de Groin-Groin pendant 3 ans.

Bepo : Marché conclu !

Le pari fut réussi, et Bepo n’eut pas à nettoyer les étrons de Groin Groin. L’équipe de Quidditch de Poufsouffle qui avait perdu toute son âme a ressuscité. On a assisté à un véritable miracle ! En un temps record, chacun se prit au jeu de ces bêtes poilues et mignonnes. Mieux, tout un univers s’est créé autour d’un, l’équipe put créer un noyau dur autour d’eux. Des bisons personnalisés, un cri de guerre, et même des expressions de langage, si la Terre tourne autour du soleil Poufsouffle tourne autour d’Appa. Là où les phénix soignent les blessures, les bisons soignent ou créent une âme. Un pouvoir exceptionnel à la hauteur de leur charisme.


Et vous pensiez que c’était une première ? Et non, une autre équipe très connue doit une fière chandelle à Appa. Il s’agit des Arkanges. Oui vous avez bien entendu ! Le club enchaîne sa quatrième coupe des clubs, un record absolu de longévité. La plupart des joueurs qui la composent ne le savent même pas, mais à la base il n’y avait rien, hormis Vic, Bepo et Appa. Chacun convoités par plusieurs clubs avec des gros noms, Vic et Bepo peinaient à prendre leur décision. C’est alors que l’actuel capitaine de Poufsouffle prononça ces paroles : « Viens Vic, éloignons-nous de tout ça. Je t’emmène en Amérique du Sud à dos de bison volant ! ». Il attela Appa et les deux joueurs s’en allèrent. Ce voyage les inspira et ils décidèrent de faire faux bonds aux deux équipes et de s’associer avec un troisième larron : Arkandias. Un hasard ? Non, le pouvoir géniteur d’âme des bisons volants avait agi dès les premiers instants. Bien que l’équipe se déplace aujourd’hui à dos de chameau, la bénédiction d’Appa perdure et elle n’a rien perdu de son unicité.


Surprenante histoire n’est-ce pas ? Un exploit que le phénix n’aurait su accomplir, même en pleurant toutes les larmes de son corps. Puis en plus un bison qui vole, c’est pas bien plus la classe qu’un piaf ? Et ce doux pelage qui est si agréable à caresser… Et ces léchouilles nauséabondes pour vous montrer son affection. Ils ont été trop longtemps sous-estimés, n’hésitez pas à clamer haut et fort votre amour pour les bisons.


Comme quoi, Newt est loin d’avoir tout découvert malgré son incroyable travail. On ne peut pas lui en vouloir, le bison volant est une espèce bien cachée qui est difficile à approcher et ses pouvoirs mystiques ne sont pas visibles à l’œil nu. Mais il serait fier de nous tous, qui continuons à découvrir les particularités de nouvelles espèces. Poufsouffle sur le blason, nous sommes ses dignes héritiers.

Pour conclure cet article, de longues phrases élogieuses pourraient convenir, mais quoi de mieux qu’un simple :
 

YIP YIP APPA.
 
Article écrit par Bepo et illustré par Remi

La vie des joueurs de quidditch

 

 

Bonjour à tous!

Depuis quelques semaines, nous sommes traqués par les paparazzi pour savoir de quoi nos vies sont rythmés au sein du stade de Quidditch. Mon but est donc de vous parler avec des images basiques, des images simples, ce qui se passe autour de notre jolie équipe de Quidditch:


Quand Sineah voit que Physio arrive en retard à l'entraînement




Quand Jade commence à faire grincer sa batte



Quand Michael vient d'enfiler sa panoplie pour jouer



Des images rares de Bepo à l'entraînement




Ce que les poursuiveurs voient quand ils voient les batteurs jouer




L'impression de Physio à la dernière coupe des 4 Maisons



Quand on rentre sur le stade sans avoir réserver



Quand un nouveau arrive au stade



Quand Sineah dit qu'elle ne peut pas venir



Quand Bepo essaye une nouvelle tactique



Bepo & Physio en secret



En exclusivité, le trafic de Camden


(oups ce sont les conséquences du trafic de Camden plutôt)


Et enfin, l'essence même de cette équipe <3




Je tenais à dire que je vous aime tous <3, et à bientôt pour une nouvelle aventure

 

Article écrit par Physio et illustré par Remi

Tout le monde ne veut pas prendre sa place

 
 
Il était une fois, dans le pays merveilleux du Quidditch, un capitaine qui voulait prendre sa retraite. Bepo de son doux prénom -pas Enerus truc super relou à écrire, encore plus pour lui envoyer des mps- voulait aller se dorer la pilule au soleil sur le dos de son fidèle bison Appa. Encore fallait-il pour cela que quelqu'un veuille bien prendre sa succession. Voilà le problème, non seulement personne ne voulait du poste, mais qui puis est, tout le monde voulait le garder, lui qui avait introduit les Bisons Volants dans le Quidditch, le cri d'encouragement en début de match, sans parler des choses dont on ne peut parler qu'après minuit -yeux innocents, soyez heureux.


 

Pour en avoir le coeur net, Appa, qui avait quand même très envie d'aller la mer pour bronzer, décida de faire le tour des différents joueurs de Quidditch pour savoir s'ils ne voulaient pas faire un effort. Il alla d'abord voir Physio. Du moins, il essaya. Présent uniquement sur le monde imaginaire nommé FaceDeBook, Appa ne put communiquer avec lui que par télépathie via le stade où il restait des traces de l'aura de Physio. Mais la réponse, si elle n'était pas très claire, était sans appel : non merci. Même s'il n'était là qu'à travers le Quidditch, Physio ne souhaitait pas être enchainé à ce poste. Il se savait trop exigeant à ce poste, et les poufsouffle étaient peu friands du fouet.

 

Un peu déçu, Appa s'envola vers d'autres terres habités, à la recherche de Michael, qui se trouva être en train de boire un coup aux Trois-Balais. S'étonnant de le voir sans Bepo, Michael l'accueillit chaleureusement, curieux de savoir ce que le bison volant le plus célèbre de P12 voulait de lui. Appa s'épancha donc sur ses souhaits mais ne put aller bien loin car Michael le coupa et déclara avec une loyauté sans faille que jamais il ne pourrait prendre la place de Bepo, qu'il n'était qu'un rookie et conseilla à Appa de prendre son mal en patience, un joueur prendrait sa place un jour.

 

Pas satisfait du tout par sa réponse, Appa s'en alla dans la salle commune de Poufsouffle, défonça le passage secret qui menait au club de RPG -quelle idée de faire des passages aussi étroits aussi- pour aller voir Camden, un des plus vieux joueurs de l'équipe. Ce dernier était en train de travailler sur la sortie scolaire Halloweenesque mais son rictus machiavélique n'inquiéta pas plus qu'Appa qui lui fit part de ses souhaits. Mais ses espoirs furent une nouvelle fois déçus, Camden louant les qualités de Bepo comme capitaine et réfutant la possibilité qu'il ait les mêmes, s'estimant incapable de mener une équipe. Il faudrait qu'Appa s'y fasse : Bepo était là pour longtemps.

 

En désespoir de cause, Appa vola jusqu'aux bureaux des Crocs dont il défonça l'un des murs pour mettre la dernière arrivée de l'équipe, Jade, au pied du mur -oui, oui, avec le jeu de mots-. Cette dernière travaillait d'arrache-pied mais accepta de délaisser son article quelques secondes pour écouter le monstre poilu le plus gentil de P12 qui venait de mettre son bureau sens dessus-dessous. La suppliant presque de succéder à Bepo, Jade secoua la tête catégoriquement, sans la moindre pitié. Elle avait déjà râlé quand elle avait reçu le grade de joueuse sans qu'on lui fasse signe, elle n'allait certainement pas devenir capitaine alors qu'elle venait d'arriver.

 

Pleurant à chaudes larmes, Appa s'envola et retourna sur le stade pour crier au monde son désespoir de voir ses rêves de tequila au soleil brisés. Une petite main se posa sur ses poils en lui murmurant des paroles réconfortantes le tira de son chagrin. C'était Sineah, la demoiselle la plus douce et innocente de l'équipe et probablement de toute l'école également, entourée de soins et de coeurs par toute l'équipe. Comment pouvait-il l'avoir oublié ? Peut-être qu'elle... Lui évitant de poser la moindre question, Sineah le rassura :

- Ne t'inquiètes pas Appa. Bientôt arrivera le jour où je serais prête à prendre la relève.

 

Trois danses du ventre plus tard, JBW prit soin de faire descendre Appa de son p'tit nuage :

- T'emballes pas, Bepo veut devenir prof de vol, il te l'a pas dit ?

 

Et voilà pourquoi la coupe fut reportée d'un mois : difficile de voler dans l'eau, le stade ayant été inondé sous les larmes d'un Appa inconsolable.
 
Article écrit et illustré par Remi