Chers Poufsouffles.

Vous mes enfants, mes chéris, mes tout-petits. Je vous ai vu arriver, je vous ai vu partir. C'est chez moi que vous avez vécu vos plus grands moments, que vous avez grandis jusqu'à pouvoir prendre votre envol.

C'est sur mes fauteuils que vous vous êtes laissés tombés après une dure journée. C'est au coin de mon feu que vous avez réviser vos examens. Se sont mes dortoirs qui ont accueillis vos jeux et protégés votre sommeil.


C'est à moi que vous avez confié vos premiers émois, vos amours et vos chagrins. C'est moi qui, invisible ai veillé sur vous… Et toujours je me souviens.

Aujourd'hui se tourne une page de mon histoire. Aujourd'hui certains de mes enfants doutent et ressentent le besoin de s'en aller. Aujourd'hui je perd certains de mes enfants.

Je perd une directrice de maison, une personne qui a représenté mon âme auprès de vous, qui a su vous écouter et vous guider. Une personne qui a représenté sa maison avec honneur et dignité. Aujourd'hui Cora Clark tire sa révérence. Et moi je me souviens.


Je perd ne petite asiatique devenue une grande gourmande. Une professeure, une amie, pour certains plus encore. Je perd ne personne , un pilier. Aujourd'hui Godrika Shimuzu s'en va. Et moi je me souviens.

 

Je perd un ancien. Un blaireau qui fut rédacteur, préfet et directeur. Je perd une bonne âme, une personne toujours prête à ce battre. Je perd quelqu'un d'entier. Aujourd'hui Naru Honeywell nous laisse. Et moi je me souviens.


Mais ne pleurez pas chers enfants. La magie est joueuse et le temps passe. Qui sait quand nous les reverrons...

Certains sont là depuis longtemps et tout les jours, de nouveaux venus franchissent ma porte. puissions nous les accueillir avec dignité et toujours porter haut nos valeurs. Mais n'oubliez pas, je serai toujours là pour vous. Vive Poufsouffle, vive ses membres et ses couleurs.

Joyeuses retrouvailles, joyeuse séparation et au plaisir de vous revoir.
 

La salle commune.