Lundi 25 février 2013

Édito



Lecteurs, Lectrices,

Eléanor Hopkins et moi avons le plaisir de vous présenter la nouvelle formule de l'Écho, qui j'espère vous séduira.

Vous vous demandez sans doute que va devenir l'Écho entre nos mains de non-expertes ? Vous avez raison de vous inquiéter. Ca va être le bazar, le dawa, le bordel. Mais un beau bazar, un intéressant dawa et un original bordel ! C'est ce que nous souhaitons en tout cas, et Blaireau qui veut peut.

Si vous voulez comprendre tout ça... Ouvrez les yeux, lisez le reste des articles et... profitez ! Bonne lecture.


Vos nouvelles ReC, Eléanor Hopkins et Coconut Dynamite.

The New Project


Coucou les loulous ! :keurkeur :


Vous le savez normalement déjà : Eléanor Hopkins et moi avons repris l'Écho et de gros changements vont s'opérer. Laissons aujourd'hui tomber le rideau du suspens !

• L'Écho restera un journal mensuel, qui sortira donc une fois par mois MAIS certains articles sortiront entre chaque édition afin d'être le plus possible dans les actualités. Vous serez prévenu dans l'Office de l'Écho de chaque nouvelle sortie et article !

• Les journalistes voyagent, c'est bien connu ! Mais nous allons faire mieux. C'est l'Écho tout entier qui va voyager ! Chaque mois un nouveau design et quelques articles vous seront proposés autour d'un pays. Cette fois-ci l'Angleterre pour ne pas trop s'éloigner, la prochaine fois... vous verrez !

• Une Cagnotte va être mise en place, à laquelle TOUS les Poufsouffle peuvent contribuer. Certaines actions (laisser un commentaire, fournir un article, proposer une publicité, etc) pourront la faire augmenter et lorsque celle-ci atteindra certaines sommes un cadeau sera offert aux Poufsouffles lecteurs de l'Écho !


J'espère que votre curiosité est mise à rude épreuve maintenant que vous avez lu cet article et que vous saurez être fidèles au journal ! Retrouvez les manières de faire augmenter la Cagnotte et les cadeaux associés dans l'Office de l'Écho très bientôt...

Recrutement !



Vous pensez avoir le profil ? Vous avez envie de vous investir davantage au sein de votre maison ? Peut-être que vous pourriez faire un Chroniqueur parfait, y avez-vous pensé ?

Nous recherchons avant tout :
☺ Un illustrateur
☺ Des Chroniqueurs
pour les spécialisations suivantes : entretiens, horoscope, jeux & concours, informations de Poufsouffle*

*il est possible d'avoir plusieurs spécialités, mais pas plus de deux (et dans le cas où vous en avez deux il peut y en avoir une non-citée dans cette liste)

Candidature de l'Illustrateur :
Vous êtes libres mais vous devrez fournir au moins trois illustrations dont une en rapport avec l'Écho ou Poufsouffle ainsi que des motivations.

Candidature des Chroniqueurs :

Idem, vous êtes assez libres, mais les motivations restent obligatoires et nous vous demandons au minimum deux articles dont un doit être d'une de vos spécialités. Sachez que même si vous n'êtes pas pris, en postulant vous vous engagez à ce que vos articles se retrouvent dans le journal s'ils sont bons.

Vous avez jusqu'au 10 mars pour nous envoyer vos candidatures (à Eléanor Hopkins et Coconut Dynamite). Le recrutement restera ensuite permanent, vous pourrez postuler quand bon vous semble mais les places ne seront pas assurées si nous sommes au complet...

Bonne chance, puisse l'inspiration être avec vous ! Vos deux ReC.

Moi, Adrian, un gros lard bien fouetté !

Si je vous demandais de m'illustrer ce qu'est la St-Valentin, combien aurais-je d'adolescentes aux doigts tranchées par des cartes acérées, de vieillards à demi-morts sur un banc au bord d'un lac empli d'excréments de canards, de puceaux acnéiques engloutissant des boîtes de chocolats bon marché, de baisers emplis de germes, et d'ébats pornographiques entre une biche et son goret ?


Fort heureusement pour mon petit quotidien de célibataire, Poudlard12 ne s'est pas laissé aller à la romance "guimauve et chiures d'oiseaux". Nous avons eu, certes, notre lot de niaiseries par le fait des chevaliers de l'amour ; mais les saboteurs ont évidemment été les meilleurs. Aujourd'hui, Cupidon mange ses plumes - et, je l'espère, s'étouffe avec -, et ses petites flèches innocentes sont devenues la monnaie d'un troc sauvage et excitant sur le nouveau marché des esclaves.

En effet, il y a quelques jours, les petites gens - et, parfois, des plus hauts gradés - ont pu s'offrir quelques membres du personnel, au terme d'une vente aux enchères éreintante à s'en faire incontinemment mouiller les aisselles. Pendant une semaine, ces individus qui font vivre Poudlard12 par des animations ou des programmes entiers reçoivent leur juste récompense : de mauvais traitements, l'humiliation, et la grippe espagnole - que je me suis chargé de diffuser, rageux que je ne suis de n'avoir pu m'offrir aucun esclave avec mes 8 misérables flèches.

Pour cette semaine d'esclavage, ce serdaiglois malingre de Jesse Riders m'a gavé comme une oie, et j'ai aujourd'hui bien de la peine à retrouver ma silhouette de rêve pour de nouveau narguer les obèses des autres maisons - qui a dit que la gourmandise n'était la spécialité que de Poufsouffle ? Mais bon, j'ai échappé au pire : combien d'élèves ai-je dû réconforter, alors que ces derniers venaient de croiser Florence l'édentée, Snaïla "visage de patate", et Faustine au sourire de cheval ? Remarquez que, pour cette dernière, je me demande toujours si c'était le fruit du bizutage ou de son penchant pour les lasagnes préparées. Chanceux que vous étiez, de n'avoir que ces monstres à fuir ! Vous qui connaissez de longue date les sentiments ardents d'Onirie à mon égard, pensez que j'ai dû savamment l'esquiver durant toute cette semaine, alors qu'elle arpentait les couloirs du château sur son déambulateur, guidée par le gouvernail lui servant de pif !

Mais bon, après les métamorphoses honteuses et les rouquines à la vessie étroite, la semaine d'esclavage s'achève. De nouveau, les élèves seront les victimes quotidiennes des membres du personnel vaniteux qui ne pensent qu'à accumuler plus de postes pour vous ôter le pain de la bouche. ET C'EST BIEN FAIT, NA !

Article d'Adrian, illustré par Coconut.

25 bonnes raisons de devenir joueur de Quidditch

1 • Tu pourras gagner des titres et voir ton nom dans la Salle des Trophées. A toi la gloire !

2 • La troisième mi-temps est super.

3 • Tu découvriras le bonheur absolu de s'imposer à la fin d'un match haletant.

4 • Tu pourras peut-être gagner quelques points blaireaux en jouant aux matchs, ce qui te changera des 5 points remportés chaque mois grâce à tes trois messages dans la salle commune.

5 • Même à Gryffondor, ils ont fini par savoir jouer au quidditch. Tu vois bien qu'au bout d'un moment, n'importe qui peut devenir un grand joueur, même toi.

6 • Tu vas pouvoir apporter ton soutien à une grande cause : la distribution de primes de match aux joueurs de quidditch.

7 • Pour la première fois de ta vie, tu auras l'impression d'avoir une vie sociale car tu pourras dire que tu n'es pas libre le samedi après-midi.

8 • Tu auras des doigts ultra musclés. Je te promets que c'est utile dans la vie.

9 • Ça fait deux coupes d'affilée que Poufsouffle n'atteint pas la finale, et quatre de suite sans victoire. Ce n'est pas parce que Serdaigle ne fait pas mieux qu'il faut se satisfaire de la situation.

10 • Tu te sentiras moins coupable en voyant le classement de la Coupe des 4 Maisons : tu seras trop occupé à faire du quidditch pour pouvoir faire des devoirs.

11 • Sniffer les lignes blanches du terrain, ça t'a toujours tenté.

12 • Tu pourras observer le corps de rêve d'Enerus dans les vestiaires. Quoi ? Non non, il ne sort pas de la douche froide, il est normal là.

13 • De toute façon, la Coupe des Maisons, c'est mieux que la Coupe des Clubs.

14 • Tu as toujours rêvé de faire mieux que le niveau 2 au vif.

15 • En fouillant un peu ton arbre généalogique, tu as découvert que le cousin de ton arrière-arrière-grand-oncle était poursuiveur remplaçant à Poufsouffle : tu dois donc faire honneur à cette longue tradition familiale.

16 • Tu n'as pas peur des cognards. Tu n'as pas peur des cognards. Tu n'as pas peur des cognards. Tu n'as pas peur des cognards. Tu n'as pas peur des cognards. Tu n'as pas peur des cognards. Tu n'as pas p... AAAAAAAAAAAAAAH

17 • Tu as claqué trouzemille gallions pour acheter un balai inutile au Chemin de Traverse, mais tu as juste trois ans d'avance : un jour, il faudra en posséder un pour avoir le droit de jouer.

18 • Suivre les traces de diggory-ken, ça c'est une vocation.

19 • Tu arriveras enfin à saisir le pourquoi du comment de la dernière polémique dans la section quidditch.

20 • D'accord, la prof de Métamorphose n'a même pas mentionné ton pseudo lors de l'annonce des résultats du dernier recrutement. Mais tu te vengeras en possédant un grade qu'elle ne peut pas avoir. Haha.

21 • Tu auras enfin une bonne raison pour dire que tu es un grand sportif. Au bout de cinquante heures d'entraînement, tu seras si musclé que personne ne rira quand, à la question "Tu pratiques quoi comme sport ?", tu répondras : "Ben... Je fais du quidditch...".

22 • Les joueurs sont très accueillants. Même si tu es une fille. Surtout si tu es une fille.

23 • Tu comprendras enfin pourquoi il y a un nouveau Terrier de quidditch tous les six mois.

24 • Les joueurs sont très accueillants. Même si tu es moche. Mais pas trop.

25 • PARCE QUE TU LE DOIS. S'il te plaît.

Article de Roxas.

Etymologie de Poufsouffle

La dernière fois on m'a dit "C'est l'écho du blaireau, tu dois parler de Poufsouffle dans tes articles Enerus ça ne va pas, tu vas subir la sentence du fouet" (bon en vérité on ne m'a rien dit du tout c'était juste pour introduire mon article, même si Adrian n'hésiterait pas à appliquer cette sentence).


Du coup, je me suis attaqué à l'étymologie du mot Poufsouffle, et j'aurais donc pu terminé cet article en disant qu'il venait du nom d'Helga Poufsouffle. Mais ça nous donnerait un article bouseux et sans intérêt on est bien d'accord. Nous imaginerons donc qu'elle s'appelait Helga Terry. Je vois donc une lueur interrogative dans vos yeux: "Dans ce cas pourquoi Poufsouffle?!". Cette question qui bloqua même Jamy de c'est pas sorcier, je vais y répondre.
Plusieurs origines sont possibles:


Origine ophidienne: Ces futurs serpentards ne cessaient de se moquer du nom d'Helga. Ses parents ne l'ont pas gâté et c'était du pain béni un nom pareille. Elle se laissa de ces éternelles mauvaises plaisanteries et en souffla de désespoir. Vous l'aurez deviné, ils s'écrièrent tous "La pouffe souffle !" 

Cette origine me paraît tout de même assez douteuse, mais sait-on jamais je ne vous cacherais aucun éventualité.


Origine columbidée: Nos amis les pigeons y sont cette fois-ci responsable. Alors qu'Helga inventa un sort très pratique pour souffler sur les aliments trop chauds, les moineaux, semblent-ils totalement émerveillés, ne purent s'empêcher de clamer leurs joies: "Pouf, souffle *-*". Ce glorieux épisode de sa vie la marqua, elle décida d'en faire le nom de note maison.

Moui, peu crédible et encore une vanne pourrie éculée, je les ferais toute s'il le faut.

Etymologie latine: On entre dans les hypothèses plus sérieuses, avec cette langue latine à qui on doit beaucoup. Et on pouvait apprendre à César que Poufsouffle viendrait du latin, il en serait comblé et danserait certainement toute la nuit, si seulement il n'était pas mort.
Pour ceux qui voudraient quand même le voir danser il vous faudra imiter Ulysse, Enée ou Orphée, et aller faire un petit coucou aux enfers. Ils n'ont pas souvent la visite d'être vivant, ça leur fera très plaisir croyez-moi. Revenons à nos blaireaux:
Po est l'archaïsme de Potissimum, signifiant "par-dessus tout". Fessus lui veut dire "fatigué", et enfin flaccor la mollesse. Donc la signification de Poufsouffle... "La mollesse fatiguée par-dessus tout". Ils sont fous ces romains.

César restera donc sagement en Italie et viendra pas nous emmerder, ça se fait pas de donner ces références pour une si belle maison. Je reprendrais la phrase philosophiques de Numérobis "Les romains vous êtes des romaines".

Etymologie Grecque: Et oui forcément, qui dit étymologie dit également grec, parce que les grecs c'est pas des pds (enfin pas tous du moins). Décomposons donc "Poufsouffle":
που veut dire où, φως la lumière, ου est la négation, et οφειλω avoir une dette.
Ecrit en français littéralement "pouphôssouopheilô", avec la suppression ô parce que c'est moche en français et quelques contractions dues à l'usage fréquent du mot, il nous est parvenu comme on le connaît aujourd'hui. 
Donc Poufsouffle serait donc "Où on a pas de dette avec la lumière", donc qu'on ne doit notre talent et nos résultats qu'à nous-mêmes et non d'une tierce force ! C'est beau l'étymologie parfois.

Là doit être l'origine exacte, tel est mon avis. Je vous laisse en juger par vous-mêmes, et voter pour l'hypothèse qui semble la plus juste. Moi j'espère vous avoir éclairer sur la question, que seul un belge changeant le nom de famille d'Helga pouvait se poser.
Ce sera mon seul article un minimum intellectuel de cet écho donc profitez-en bien,

Ciao les lecteurs !

Article d'Enerus, illustré par Coconut.

Hommage à Mamy McPerks !

Je voudrais partager un moment de ma vie avec vous, lecteurs. Un moment, mais aussi un nom : Mamy McPerks ! Elle a combattu les forces du mal à un époque, elle a défendu le nom de Poufsouffle à une époque, elle m’a enseigné tout ce que je sais des valeurs de la vie. Aujourd’hui, Mamy McPerks nous a quitté pour rejoindre d’autres cieux. Je ne veux pas faire d’articles glauques, lugubre, mais je lui devais bien ça, car Mamy McPerks était exceptionnelle et elle défendait les valeurs de notre cher Blaireau depuis près de 80 ans.

Mamy McPerks à fait le tour du monde pour rependre notre nom à travers les contrés, raison pour laquelle nous accueillons de plus en plus de sorciers venant du monde entier. Quelqu’un à bien dû prêcher la bonne parole pour que ça arrive, elle faisait partie de ces personnes. Voilà, c’était un petit article, banale pour sacrer cette femme extraordinaire. Je t’aime Mamy McPerks.

L’ombre qui rôdait dans la pénombre.

Ayant bénéficié d’une autorisation spéciale, je vagabondais dans les rues de pré-au-lard, le couvre-feu de l’école déjà bien entamé. Les magasins commencaient à fermer et je pensais enfin à rentrer après une journée riche en rencontres, en interviews et en reportages. Je partis en direction du portail menant à l’école quand j’apperçu de loin une ombre postée juste devant ce portail que je devais franchir. J’étais seule, il faisait nuit, quelque chose se trouvait en plein sur mon chemin, devant le portail, à guetter tout mouvement, donc autant le dire de suite, je me faisais limite « pipi dessus ». Je souffla un bon coup, pris mon courage à deux mains, ma baguette au bout de mes doigts et j’avança. Arrivée au portail, il n’y avait personne. Je vérifia plusieurs fois, mais rien. J’ouvris délicatement le portail, prenant garde à ne laisser passer que moi.

Le lendemain, folle que je suis, je renouvela l’expérience. Il y avait toujours cette ombre devant le portail, mais personne de visible. Durant un mois, j’ai renouvelé l’expérience, c’était toujours la même chose. Donc maintenant, à vous de tenter l’expérience pour me dire si je pète un plomb ou quoi ! Ne paniquer pas, je répète, ne paniquer pas. Il n’attaque pas, il ne fais rien, d’ailleurs je ne suis même pas sûr qu’il existe. Je compte sur vous pour que vous me rendiez vos avis, histoire de savoir si je dois prendre une chambre ou non à St Mangouste ! Merci bien jeune âme innocente.

Article de Loona McPerks.

Visite de Poudlard

* Les deux nouvelles Rédactrices en Chef de l'Écho avaient rendez-vous avec Mister Binns, le vieux fantôme de l'école, dans quelques minutes. Ce dernier devait leur faire visiter le château pour la visite du mois qui cette fois-ci se déroulerait tout simplement au sein de Poudlard. Pas extraordinaire certes, mais autant commencer par quelque chose de simple non ? *


Binns : Saviez-vous, mes chères, qu'il y a environ trois-cent élèves dans notre école ? * , déclara l'ancien professeur en guise de bonjour. *

* La Dynamite et sa collègue se regardèrent ; ça commençait bien, elles allaient avoir droit à un véritable cours d'histoire. Alors qu'elles déambulaient dans le château en suivant l'écarlate bonhomme, celui-ci continuait à débiter ses informations. *

Binns : Il n'y a pas moins de cent-quarante-deux escaliers. De quoi se faire de sacrés muscles aux jambes !
Eléanor : C'est de là que vient mon sublime physique.
Coconut : On va dire ça ouais...

* La visite continua, lorsque le fantôme s'arrêta devant la porte de la salle commune de Serdaigle dans une tour de l'aile ouest et se mit à expliquer que celle-ci s'ouvrait en répondant à une énigme, manière digne des érudits. *

Coconut : Et les autres salles communes ?
Binns : Inutile de parler de celle de Poufsouffle j'imagine, mais celle de Gryffondor se trouve dans une tour au septième étage, derrière le portrait de la Grosse Dame à qui il faut donner le bon mot de passe pour entrer. Pour ce qui est de celle de Serpentard, elle se trouve dans les sous-sols, juste sous le lac et s'ouvre aussi grâce à un mot de passe.

* Toujours bon à savoir ! Les deux professeures sourirent : elles auraient au moins appris quelque chose d'utile aujourd'hui. Eléanor fit alors un clin d'œil à la Directrice de Maison. C'était le signe, cela voulait dire qu'elle avait réussi à récupérer ce qu'elle devait voler. Lorsque les collègues se furent débarrassées du fantôme, elle déroulèrent le parchemin qu'elles avaient en leur possession et le parcoururent des yeux. Elles n'auraient plus qu'à le mettre dans l'Écho de ce mois pour qu'il serve aux élèves ! *

Parchemin : http://nsa31.casimages.com/img/2013/02/20/130220014132817451.jpg

Missions à effectuer :

Achetez des Blaireaux : Avoir un animal de compagnie ça vous manque mais un chat c'est d'une banalité... Rendez-vous à la Ménagerie Magique pour acheter des Blaireaux. Bébés Blaireaux, Blaireaux roux... hésitez pas à faire preuve d'un peu d'originalité. À gagner : de 10 à 25 points Blaireaux et de 1 à 5 gallions pour la Cagnotte de l'Écho par personne.

Initiation à la pêche : Vous êtes fiers : vous avez appris à pêcher en Étude des Moldus. Rendez-vous dans le RPG du Parc où vous irez près du lac pour faire un mini-concours de pêche entre Poufsouffle (pensez bien qu'il y aura surtout des créatures magiques, faites pas genre vous pêchez des perches (ni des requins, ni le calamar géant, restez crédibles)). Hésitez pas aussi à accrocher des élèves avec votre hameçon au passage ! À gagner : de 10 à 25 points Blaireaux et de 1 à 5 gallions pour la Cagnotte de l'Écho par personne.

Repère des Clabberts : Les Clabberts, c'est nous : Eléanor Hopkins et Coconut Dynamite. Vous devez donc nous retrouver dans la Forêt Interdite. Postez un message puis contactez une de nous deux, on vous enverra une mission à effectuer (comme dans le RPG Mme Pieddodu). À gagner : de 10 à 25 points Blaireaux et de 1 à 5 gallions pour la Cagnotte de l'Écho par personne.

Si vous faites ces missions rapportez les liens dans notre Office !

Article de Coconut et Eléanor.

Les 12 travaux de Jean Gloutit

Si l'on vous raconte les histoires d'Harry Potter à Poudlard, on sera beaucoup moins fier de vous raconter celle du jeune Jean Gloutit. Celle-ci semble oubliée par une bonne majorité des sorciers, dans les tréfonds de l'enfer, censurée dans tous les livres.
Les Gryffondor sont si courageux, si forts, si braves, ... Nenni nenni !
Je vais donc vous raconter cette histoire, l'exploit de ce jeune homme ne peut être laissé à l'abandon.

Jean Gloutit est un moldu comme un autre (si j'ai pris un moldu comme héros, ce n'est pas du tout parce que mes connaissances sur Harry Potter sont limitées rassurez-vous). Mais voilà qu'il arrive à s'infiltrer à Poudlard ! Comme son nom l'indique, il était plutôt gourmand, c'était un bon mangeur. Cette qualité lui valait un bon nombres de compliments de la part des élèves ! Personne ne pouvait penser qu'il était un imposteur et qu'il ne savait aucunement se servir d'une baguette tant il était populaire.

Mais voilà, la gourmandise à beau être une des 7 qualités capitales, si on en abuse, on peut s'en mordre les doigts (je l'utilise ici au sens figuré, mais si vous aimez manger la viande humaine cela peut s'utiliser au sens propre bien sûr). Ce soir là, les gryffondors étaient de garde pour protéger la réserve de nourriture. Et oui c'était un des rares jours où nos fidèles Poufsouffle n'avait pas cette tâche, étant de sortie. Jean savait alors que c'était une opportunité unique à saisir, il utilisa donc toute sa ruse pour percer la garde et voler toute la nourriture de la réserve. Il dit donc qu'il avait oublié son sandwich à l'intérieur aux élèves placés aux avant postes, ceux-ci ne doutant pas de la bonne foie du bonhomme, le laissèrent récupérer son bien.
Il mettait un peu de temps mais après tout, pas évident de retrouver un sandwich dans toute cette bouffe, c'est comme retrouver un carton de pizza dans une corbeille à cartons.
Au bout de deux heures ils se dirent qu'il avait dû faire un malaise et allèrent jeter un coup d'œil. Mais trop tard, le bougre était déjà parti, en ayant vidé la réserve au passage. La honte s'abattit sur la maison de Gryffondor pour cette boulette, mais ils parvinrent tout de même à jeter une malédiction au cleptomane du soir.

Celui-ci s'en rendit compte le lendemain. Rentré chez lui avec toutes ces bonnes choses, il se rendit compte que pour la première fois de sa vie, il n'avait pas faim...
Cette sensation était insupportable pour lui, il voudrait tant dévorer tous ces mets, mais ça lui était tout simplement impossible. Il alla donc voir le célèbre Oracle de Liverpool (oui d'habitude ils se dénichent en Grèce les oracles, mais comme le budget de l'écho imposait de rester en Angleterre j'ai pas eu le choix). Celui-ci consulta les Dieux pour savoir comment lever cette malédiction. Ceux-ci étaient cruels et unanimes pour le verdict: Jean Gloutit devra effectuer douze travaux, plus durs les uns que les autres pour retrouver l'appétit.
La nouvelle était dure à avaler, mais il ne pouvait pas perdre du temps, et s'en alla de suite vers le lieu de son premier travail...

Feuilleton d'Enerus, illustré par Coconut.

Invités Mystère de Février

Aloha, ici Aime Esté et Violetta Iris Hibiscus ! Ce mois-ci nous sommes deux pour célébrer la Saint-Valentin et nous allons vous révéler avec qui chaque Blaireau copulerait le mieux !

Entre Adrian Mander et Samuel Depooley ce n'est plus un secret et nous en sommes RA-VIES ! C'est un couple absolument parfait, si on oublie les nombreux autres amants que le premier collectionne !

Roxas, lui, s'entendrait à merveille avec Stan Wright. On se demande à qui reviendrait l'Award de la blague la plus craignosse...

Casmir Elystote devrait quitter sa belle pour se caser avec Eléanor Hopkins (qui n'attend que ça d'ailleurs, parole de Aime Esté, même si Violetta Iris Hibiscus semble soutenir que non). Tous deux ont frôlé l'Award du plus soporifique décerné par les membres du personnel.

Nous sommes aussi certaines qu'Eline Colins, qui a une mémoire désastreuse, nous a confiée Coconut Dynamite, irait très bien avec un certain Alexpoisson... Et Magaly Kyss avec Elena Polkiss, pour continuer dans cette lignée ? Et Médium ? Avec Giinny Van Lackshad bien sûr !

Un nouveau couple ressemblant fort à Miss Teigne et Pattenrond, à en croire leurs avatars, semble né : Jijy et Maïwenn. Suivons-les de près !

Aime Esté et  Violetta Iris Hibiscus.

Bl'héros du mois de février

Blaireaux amoureux

http://nsa32.casimages.com/img/2013/02/18/130218015258955612.png

L'un est un amoureux transis, l'autre, malgré sa maladie, reste un Poufsouffle avant tout. À vous de deviner lequel.

Bl'héros de Coconut.

Quand le grand chansonnier s'y met...

DE L'ORDONNANCE DE LA MAISON DE LA REINE,
telle que la déclama le prince et grand chansonnier Adrian.


Il y eut la reine, la première des Gloires ;
Elle prit pour enfants princes et princesses.
Tous trois eurent tâche d'embellir la maison
Où grandit l'hermine, l'étoile souterraine.

Lors vinrent les rampants, corps gelés et ingrats,
Monstres méphitiques tant que cacophoniques ;
Auxquels s'opposa la symphonie des lames
Des chevaliers, dont les serpents craignent la lance.

Ils firent du venin sur les portes dorées,
Bile emplie de ruse, mauvaise par essence ;
Les flèches répondirent, tonnerre des archers
Qui demeurent pour nous dans le ciel et les vents.

Loin la voix des crieurs rapporta ces exploits,
D'une oreille à l'autre par la voie des échos ;
Et nul n'ignore plus la Gloire de la reine
Dont chacun des sujets a serti la couronne.

Le foyer victorieux est aussi chaleureux,
C'est l'oeuvre patiente de tous les troubadours.
Les regards s'émeuvent des trésors des orfèvres ;
Le palais est empli des chants et lais des bardes.

Commentaire : Ici sont présentés les différents ordres auxquels pourront appartenir les membres, dans le cadre de l'animation Poufsouffle Médiévale. La reine et ses princes équivalent à la directrice de maison et ses préfets ; les archers sont les joueurs de quidditch ; les crieurs sont les chroniqueurs ; les troubadours sont les artistes, séparés en orfèvres (graphistes) et bardes (écrivains) ; quant aux chevaliers, il s'agit d'un ordre honorifique, présentant plusieurs avantages pour ses membres.


Article d'Adrian, illustré par Coconut.

Poème

AVERTISSEMENT : peut choquer, ne lisez pas si vous êtes une âme sensible.

En faisant de la poterie,

Entre mes cuisses sentais-je Panpan,
Je savais bien qu'en le droguant,
il me ferait des gâteries.

Mais si l'instinct du lapin,
N'est pas celui du chasseur,
Il n'était pas non plus de son dessein,
D'avoir celui du pompeur.

Il mordit de bon cœur,
Ce qu'il prit pour carotte,
Avant de s'enfuir dans les chiottes,

Pendant que j'étais en pleurs.

Poème d'Enerus.

Petits jeux

JEU 1

Les sept différences :
1 gallion pour la cagnotte toutes les 5 participations.



JEU 2

Petites énigmes sur Poudlard :
1 gallion pour la cagnotte toutes les 5 participations.

• Combien y a-t-il d'escaliers à Poudlard ?
• Idiot je fais tout de même preuve de bravoure sur mon petit poney.
• Que l'on soit jeune ou vieux ou chauve ou qu'on ait les jambes... complétez.
• Combien y a-t-il d'élèves à Poudlard ?

• Qui fut attrapeur avant Drago Malefoy ?

Jeux de Eléanor.

Horoscope

Blaireau à spirales 21 mars-20 avril : Bon mois côté travail et côté cœur, avec bien des succès en vue. Mais faites très attention à ne pas confondre vitesse et précipitation dans vos projets, comme le raconte cette petite histoire cela pourrait chambouler votre vie: "Un paysan souhaite avoir un enfant pour lui transmettre ses savoirs et avoir une main d'œuvre au champs. Mais un beau jour, il ne fit pas attention et croisa beaucoup trop vite ses jambes. Le pauvre devint eunuque, et ne put avoir de progéniture."


Blaireau puissant 21 avril-20 mai : Un grand mois, très grand mois pour vous au niveau travail. Vous vous donnerez à fond dedans, carburerez au Redbull pour arriver à vos fins. Attention tout de même à ne pas trop négliger le plan familial, ou ces belles performances seraient tâchées d'un gros point noir niveau affectif.

Blaireaux jumeaux 21 mai-21 juin : Pour vous, c'est la famille avant tout ! Vous ferez votre possible pour chérir vos proches, vous vous battrez pour un "fils de pute", et cela même si vous n'avez pas eu la fève lors de l'épiphanie (j'en profite pour dire que moi je l'ai eue dans deux galettes consécutives, et ça c'est la classe).

Blaireau à pinces 22 juin-22 juillet : Où sont les sérials Lovers parmi vous? Parce qu'ils seront heureux d'apprendre que ces 30 prochains jours feront de tout lieu un jardin d'Eden. Irrésistible, c'est le mot, donc lancer vous: dîner romantique, drague, plan cul, tout vous est permis.

Blaireau à crinière 23 juillet-22 août : Vous vous sentirez en confiance tant ce mois présage de bons moments, le mot maître sera "Oser". Cependant, comme dit le dicton: "A la gueule du croco vous pèterez, chaud aux fesses vous aurez !". Veuillez donc ne pas franchir certaines limites qui vous seraient préjudiciables.

Blaireau blanc 23 août-22 septembre : Désolé de vous le dire, mais vous petes complètement à la ramasse niveau amour. J'ai rarement vu les astres être si unanime, quel bilan catastrophique. Bon par contre pour le travail vous êtes au top, vous aurez la reconnaissance de vos collègues et de votre patron, ce serait peut-être le moment de demander une petite augmentation? Si cela se fait, on pourrait trouver un bon compromis avec l'amour: Allez aux putes !

Blaireau funambule 23 septembre-23 octobre : Et bien mes amis les funambules, vous serez très proches de vos amis et ils devraient vous confier de lourds secrets. Vous serez la pierre angulaire, le maestro, le Xavi de vos diverses relations. Et si vous voulez vous rendre utile, vous balancez tous ces petits secrets aux rédacteurs de l'écho, ça nous fait toujours plaisir d'avoir des nouvelles.

Blaireau venimeux 24 octobre-22 novembre : Et le signe du mois est... le blaireau vénimeux ! Bravo, que dire tout vous réussira. Allez-y, coups dans le dos, mensonges, mauvaises blagues, rien ne retombera contre vous. Enfin je ne prédis que mensuellement, rien ne me dit qu'au prochain écho on ne vous annonce pas que toutes vos conneries vous retomberont dessus.

Blaireau archer 23 novembre-21 décembre : Ca s'annonce assez tranquille pour vous, rien de bien fulgurant, mais rien de bien négatif non plus. Vous vous contenterez des petites choses de la vie quotidienne comme manger en famille, ou faire caca. La vie est belle quoi.

Blaireau cornu 22 décembre-21 janvier : Vous profiterez de toutes vos erreurs du passer pour aller de l'avant et ne pas les commettre à nouveau, fini les belles illusions il est temps d'être lucide. Vos décisions seront juste et vos risques mesurés.

Blaireau d'eau 22 janvier-19 février : Véritable boule d'énergie, vous animerez les soirées entre amis et serez un véritable moteur pour toutes vos relations. "Aller de l'avant" sera vote expression favorite. Attention cependant toute route à une fin et tout trou à un fond, essayer quand même de ne pas foncer tête baissée.

Blaireau à écailles 20 février-20 mars : Etrange mois pour vous qui serez à fleur de peau, le comble pour un blaireau à écailles. Vos sentiments se verront ressortir plus vite que d'habitude, attention à ne pas les laisser prendre le contrôle de vous, ça pourrait vous coûter bien des choses si précieuses à vos yeux !

Horoscope d'Enerus.

Publicités

Mot de la fin, by Coconut

Ce mot de la fin ne va hélas pas être joyeux-joyeux !

Je vais vous parler en tant que Directrice de Maison et non Rédactrice en Chef de l'Écho (c'est le principe du mot de la fin de toute façon) mais l'Écho en est tout de même le point central. Allons droit au but : je suis déçue. Déçue qu'Adrian soit allé jusqu'à la démission alors qu'il est pour moi le meilleur ReC que l'Écho ait eu. Déçue que ce journal suscite si peu d'engouement.

J'aimerais que l'Écho soit constitué essentiellement de personnes extérieures à l'équipe de maison, que le ReC soit un « simple élève » et que « chroniqueur » soit l'unique grade ou presque de ceux qui le portent. Parce que j'aimerais que ce journal soit important pour vous. Parce que j'aimerais que plus d'élèves soient plus important à Poufsouffle. Qu'ils aient envie d'être importants au sein de cette maison et qu'ils veuillent montrer qu'ils sont là.

Je vais pas vous supplier de vous investir, je vais pas vous menacer de la disparition du journal si vous ne le faîte pas mais je vous demande juste : si Poufsouffle compte pour vous, MONTREZ-LE. Je parle essentiellement du journal, mais pas que.

Merci d'avoir lu ce mot et le reste de l'Écho !