mercredi 8 janvier 2020

Édito

 
 
Bonn année, bonne santé, plein de bonnes choses!
 
Voici la première édition de la décénnie pour les crocs et je peux vous assurer qu'elle annonce un avenir plein de promesses ! Et en parlant d'avenir commençont par les bonnes nouvelles de ce début d'année. Et quoi de mieux qu'une addition à l'équipe. Félicitez bien fort Archie qui finit en beauté sa mue de serpent en blaireau !
 
Je tiens également à remercier Hope et Remi ! Notre préfète a administré les crocs quand j'étais indisponible sans tuer personne ce qui est un exploit. Quant à Remi elle a encore une fois illustré quasiment à elle toute seule cette édition. 
 
Je tiens également à remercier ceux qui ont de près ou de loin collaborés à cette édition, y compris le dot qui a accepté de travailler un peu après deux jours en dent-de-scie. J'en profite également pour faire une mention spéciale à nore chère directrice, la bien nommée Tara qui fête aujourd'hui ses un an comme DDM. 
 
Les crocs grandissent avec et pour la maison et chaque mois nous essayons de revenir encore meilleurs à défaut d'être à l'heure. Alors si vous souhaitez nous aider que ce soit pour les articles ou les illustrations vous êtes les bienvenus. D'ailleurs, à ce sujet, je vous encourage à surveiller la salle commune dans les prochains jours !
 
Je ne vous ennuie pas plus longtemps et vous souhaite une bonne lecture !
 
 



 

Made In EDM, version 2.20

 

Chers Poufsouffle,

Je souhaite que cette nouvelle année vous apporte joie et bonheur dans tous vos projets que vous entreprenez. Ne baissez jamais les bras et ayez confiance en vous ! Soyez entouré des gens que vous aimez et faites-vous plaisir... C'est le moment pour mettre en place des projets, de se former, de se sentir bien.

Cette année 2020 signe aussi ma première année en tant que directrice de maison et je suis fière de vous voir tous investir dans le château et en salle commune. Ensemble, nous pouvons aller très loin, nous soutenir dans les moments difficiles et c'est pour cette raison que Poufsouffle est une maison au grand cœur. Vous avez tous votre place ici. Je ne souhaite que du bonheur pour notre maison et réussissons ensemble à remporter la coupe des quatre maisons.

Je vous embrasse tous.
Votre Directrice de Maison,

 

 

Voilà maintenant quelques mois que nous nous chamaillons pour essayer de rendre vos journées plus belles. Quelques mois que nous avons eu l’honneur de rejoindre Tara au sein de l’équipe de maison.

Nous sommes fiers d’être vos préfets, fiers de vivre cette aventure avec vous. Alors en ce début de nouvelle année, soyeux heureux, amoureux, mangez, courez nu, profitez des gens que vous aimez et faites vous plaisir.

Avec des bisous sur vos fesses,
Bepope.

Bonnes résolutions Poufsouffle pour la nouvelle année

 

Après les bonnes années, l'abus de nourriture et les fêtes en famille, il est temps de retourner au charbon. Et avec janvier, outre les cartes de vœux qu'on n'écrira jamais, viennent les bonnes résolutions. Bon il faut être honnête, on ne les tiendra pas non plus… Mais rien qu'y penser, c'est une étape importante et ce n'est pas cette boule d'amour de Popale qui dira le contraire.

Mais nous ne sommes pas n'importe qui. Nous sommes des Poufsouffle et c'est quelque chose qui imprègne tout notre être et notre psychisme. C'est sans doute aussi la raison d'être de notre état mental plus que déplorable. Et c'est aussi ce qui doit venir influencer nos bonnes résolutions. Alors pour les retardataires, tata Jade a décidé a donner sa liste de bonne résolution spéciale Poufsouffle.

1. Moins courir tout nu sur la réserve. Cela évitera les saignements de nez et les malaises de ceux qui ne sont pas habitués à nos physiques d'athlètes.

2. Faire un régime. Et oui on mange Appa, on grignote, on boit et finalement la graisse s'installe. C'est pas bien tout ça…

3. Faire plus de calins aux gens. Avec l'arrivée massives de réfugiés d'autres maisons le taux d'amour par heure dans la maison a dangereusement diminué. Il faut y remédier. Au pire, ça fait toujours un bon plan pour conquérir le monde.

4. Prendre un abonnement à la salle de sport à Pré-au-lard. Dans la lignée du point numéro deux, on remarquera que le petit bidon, c'est pas très aérodynamique sur un balai… Donc on se bouge le popotin et comme ça on finira peut être par la gagner la coupe de Quidditch

5. Se battre pour avoir la coupe des quatre maisons. Avec le nouveau système, on a une chance de la gagner donc on passe la seconde!!!

6. Ecrire pour les crocs. Oui, bon, il n'y a aucune raison particulière à cela mais on ne va pas me reprocher de prêcher pour ma paroisse…


On a tous moyen de trouver des bonnes résolutions en accord avec nos valeurs, même si on ne les tiendra pas forcément. Mais après tout, chaque long voyage commence par un premier pas… Et vous, quelle bonne résolution avez-vous prit?

 

Poufsouffle, c'est quoi ?

@Nessie Mangas

 

En tant que Chroniqueuse la plus veille sur le site (de 4 mois et demi, sisi), je pense donc être bien placée pour placer pour parler de notre maison qui est . Attention, tout cela n’est pas exhaustif et n’est que quelques points d’une liste bien plus longue.

, c’est un état d’esprit et des valeurs. La loyauté. La sincérité. La solidarité. Le respect. La créativité. Le seul péché dont on peut accuser la maison, c’est la gourmandise. C’est des délires parfois… étranges : la nudité, le deal, l’amour. La manière de marier tout le monde avec tout le monde. L’exemple au moment où j’écris cet article, c’est Saskia avec Looedy ou Gus et Inwe - allez m’expliquer pour ce dernier couple. Les jeux made in Bepo avec ses bingos infernaux et ses Burger Quiz mémorables. Le bizutage - en toute gentillesse, on est à Poufsouffle (a) .“ C’est quoi, la gentillesse, ça se mange ? “ Non. C’est juste moelleux comme un gâteau. Mais revenons à nos moutons, voulez-vous ?

, c’est aussi une communauté. Je ne citerai pas de nom au risque que cet article soit beaucoup trop long et que vous passiez la nuit dessus - ou la prochaine année. Mais nous sommes un ensemble, un tout. Une équipe qui, comme toutes, a ses hauts et ses bas. Nous n’avons certes pas gagné la coupe depuis un moment. On termine souvent deuxième ou dernier de la coupe depuis la 52e coupe des maisons, gagnée sous Cora Clark début 2018. Mais les plus belles victoires sont les plus rares parce qu’on y donne toute son âme. Quand on gagne, c’est parce qu’on y donne toutes nos forces et notre motivation. On est victorieux quand il le faut, ni plus ni moins.

, c'est des couleurs. Le jaune et le noir. Nous sommes les seuls à ne pas posséder de métaux sur notre blason. Mais c'est cela qui rend la maison unique. Le jaune, c'est le Soleil. La joie. La fête. Et le noir, c'est l'ombre que tous les gens possèdent quelque part en eux. Leurs peurs. Leurs tristesses. Leurs désespoirs. Bref, ce qu'on appelle un paradoxe qui décrit assez bien la maison et ses membres.

, c'est un accueil chaleureux. Tant pour les nouveaux que pour les plus anciens. La porte n'est jamais fermée. Les membres s'identifient facilement à leur arrivée. Car personne n'est rejeté. Helga accueillait tout ceux qui méritait un enseignement, et c'est cet esprit qui se perpétue encore aujourd'hui.

, c’est un blaireau. Un animal plus petit que ses congénères - un aigle, un serpent, un lion - et non-dangereux. C’est sur ce dernier point que l’erreur se trouve. Car les blaireaux possèdent des dents et de solides griffes capables de blesser. C’est une boule de poils très gentils mais capable de blesser. Pensez-y : c'est à manier avec précaution.

, c'est une maison souvent taxée de niaiserie. Il est vrai que, de près comme de loin il y a beaucoup de cœurs. Beaucoup. Beaucoup. De cœurs. Partout. Il n'y a pas de honte à l’assumer. Mais ce n'est point quelque chose de bête, de sot ou futile. Non. C'est juste quelque chose de simple, de spontané, qui n'a rien à voir avec une basse intelligence. Cela vient simplement de l'expression de quelque chose qui vient justement du cœur.

, c'est aussi évidemment un goût notable pour le cannibalisme, encore plus prononcé que dans les autres maisons. On mange beaucoup de personnes. J'aimerais pouvoir dire que c'est l'expression de l'amour... et en vérité, c'est en partie cela. L'autre partie, c'est juste de la gourmandise mais chut.

Bref, c'est beaucoup de choses. C'est avant tout une maison, une (seconde) famille pour nombre de personnes. C'est des rires pas toujours compréhensibles mais c'est aussi un bel état d'esprit.
 
 

Invasion à Poufsouffle

@Instagram Alexander Cho

 

Pour les plus vieux d'entre nous, on sait que Poufsouffle est une sorte de corps, quelque chose de vivant, composé de chacun d'entre nous. Et comme toute chose vivante, il lui arrive de somnoler ou d'avoir des poussées de vitalité. Et pour ceux qui n'aurait pas compris, on est pile dans ce moment de vitalité. Ce moment où la maison vit, respire, se bouge, où chacun fait de son mieux, les uns dans les devoirs, les autres dans les anims, sans parler des critiques, des rpgs, etc... Mais cette ambiance, elle se ressent dans tous les coins de la salle commune, quand la timidité fasse aux topics laisse la place à la curiosité, que ça s'agite dans la salle commune autant que dans les sous-section ou la Réserve, jusque dans les commentaires des Crocs, quand les nouveaux venus investissent les topics et réveillent les vieux blaireaux.



Ce dernier mois aura vu arriver près de 8 nouveaux Poufsouffle, dont une seule disparue, qui sont venus garnir les rangs de la maison, apportant chacun à leur manière leur touche à la maison, leur motivation, leur personnalité, participant à la vie de la maison et sa montée dans les sabliers.

On commence par , dernier arrivé du mois de décembre, il a réussit entre deux repas de fête, à trouver le temps de poster pas moins de 17 messages pour explorer un peu le site, aux côtés de Jade, sa marraine, et de poser les bases pour sa pensine où il s'affiche aux côtés d'une sorte de bison bleu, un cousin d'Appa probablement. Vous avez pu le croiser au bal de Noël, en compagnie de Marvin, dans le topic de discussion de la maison, et même pointant son nez dans les dortoirs et nul doute qu'il n'a encore que commencer son investissement dans la salle commune.

On peut poursuivre avec , présente depuis un petit mois, et qui avec ses 50 messages, s'est déjà baladé dans la salle commune selon son gré, ses humeurs, préférant découvrir le site en autonomie. Elle s'est déjà faite remarquer en étant au taquet pour la maison, notamment en ayant déjà fait gagner près de 100 points à la maison rien qu'avec les devoirs et il est bien possible qu'on ait aperçu son museau à la Réserve. Un p'tit brin de Poufsouffle à suivre...

Vient ensuite notre premier transfert,  qui a bien vite investit la maison, se familiarisant avec la Réserve, se soumettant à ses traditions, posant un pied dans la salle commune pour jouer les papas Noël avant de tenter quelques pas de danse au bal de Noël, toujours présent pour flooder et discuter. Les plus assidus l'auront vu pointer son nez dans les dortoirs et l'on raconte qu'il aurait aimé même postuler pour rejoindre la fantastique équipe des Crocs -on est jamais mieux servit en compliments que par soi-même.

Inscrite en milieu de mois,  n'est pas en reste car sur ses 10 jours d'activités -les vacances l'ont accaparés- elle s'est baladé quelque peu dans la salle commune. Quelque peu discrète, elle montre un intérêt certain à l'ambiance de la maison, aux devoirs et animations. Si vous ne l'avez pas aperçu, c'est que vous n'avez pas été assez attentifs, car la demoiselle s'est montré présente durant ces premiers jours à Poufsouffle. Espérons que la digestion se termine rapidement pour la voir vagabonder de plus belle...

Ancienne Serpentarde de renom,  s'est rapidement installée en salle commune avec un score de 165 messages en un p'tit mois, passant des topics de flood aux topics de Noël d'un claquement de doigt, s'amusant à vous pousser à révéler vos plus noirs secrets, forte de son nouveau poste arraché pour la gloire de Poufsouffle (gloire que l'on dévore, bien entendu, quelle autre utilité ?). Vous aurez surtout l'occasion, cependant de la croiser sur la Réserve où elle a prit ses quartiers pour y cacher ses bouteilles de rhum -ou emprunter celles de Gold, on sait pas trop.

Il est impossible d'oublier de mentionner , nom prédestiné à la mener à Poufsouffle. Hyper active dans les topics de rpg de la salle commune du Bal de Noël jusque dans la salle de bain des demoiselles, elle n'est pas la dernière à flooder et on la voit s'essayer régulièrement aux devoirs. Petit bijou d'activité, elle a encore énormément à offrir comme en témoigne sa participation au tournoi de duel ou au calendrier de l'après dans les dortoirs où elle semble y préparer son petit nid avec une camarade...

Enfin, le dernier nom, et non le moindre est celui de . Ancien Gryffondor redouté, il a investit la maison avec des idées plein la tête, prêt à bousculer les choses. A l'origine des duos pour se motiver pour la coupe, il n'est pas le dernier à l'oeuvre, en témoigne sa troisième place au tableau des points. Vous avez pu le voir dans le calendrier gourmand de Clarissa ou tenir compagnie à Lyanna au bal, il passe régulièrement sur la Réserve pour draguer Hope -monsieur connait les bails- et ça paye puisque du haut de son mois d'ancienneté dans la maison, c'est à lui que l'EdM a choisit de décerner le titre de Poufsouffle du Mois de Décembre !

 

Bienvenus à vous tous dans la famille des blaireaux, des bisons, des nudistes, des cannibales et autres joyeusetés ! Continuez de vous amuser, continuez de nous épater, et n'oubliez pas de manger ;)

 

Pourquoi devient-on chroniqueur ?

@Quentin Arnaud

 

Ceci n'est pas une pub.

Il y a cette équipe. Une équipe hétéroclite qui gravite autour d'une ou deux personnes et qui, peu importe la maison, peu importe l'équipe, donnent le "La" d'une section quand ce n'est pas celui de P12 entier. Ils sont là, vitrine de la maison, reflet de son ambiance, de ses délires, de ses valeurs, de ses réflexions, mettant en avant des membres, des animations, des sujets, des scandales et autres polémiques quand il ne s'agit pas simplement de mettre des paillettes dans nos vies.

Je ne voulais pas y entrer.

Quelques mois après mon inscription, ils étaient plusieurs à me demander que je candidate, que je postule.

Camden, CeC à l'époque et mon parrain, aimait ma plume, il apprenait à me connaitre et pensait que je pourrais apporter quelque chose aux Crocs. Non.

JBW. Chroniqueur à l'époque, joli plume dont j'espère, à mon tour, qu'il nous rejoigne, m'avait donné des coups de coude psychologiques. Fallait pas que je me fasse prier. Je finirais par y venir. Non.

Qu'est-ce que j'aurais raconté ? Pourquoi faire ? En aurais-je simplement le temps ? Et l'envie ? Non, l'envie, je ne l'avais pas. Chroniqueur, c'était un peu le genre de poste à la con dont vous savez que vous ne seriez pas mauvais, le genre de "pourquoi pas", mais pour lesquels vous n'avez ni envie, ni temps, ni motivation. Pourquoi se casser la soupière à créer une candidature pour quelque chose qu'on ne veut pas vraiment ? Se présenter, comme si j'avais envie de m'analyser en quelques paragraphes, présenter ses motivations, quand j'en avais aucune, écrire des articles, quand on a pas d'idées et qu'on aime pas se plier à un thème, au jugement d'autrui. Aucune envie que ma plume soit cruxifiée ou banalisée. Et pour faire quoi ? Faire ce que d'autres voient en soi ? Faire pour faire plaisir ? A-t-on envie d'être ce que les autres voient en nous ou est-on ce que l'on veut être ce que l'on ambitionne ?


Ne jamais dire jamais.

C'est par ma plume que j'ai touché aux Crocs, les Brèves de Gazette ont été ma touche, mon p'tit projet, mon p'tit bébé, mon envie de regarder les autres journaux sans haine, sans rivalité, cette rivalité que d'autres ont tant à coeur d'imposer. Suis-je moins Poufsouffle si je lis le Chicaneur ? Suis-je douteuse si je suis d'accord avec les propos polémiques d'Aidan ? Suis-je si méprisable si je ne méprise pas les illustrations du GT ? Ou peut-être était-ce l'inverse. L'ouverture d'esprit fait partie des valeurs de la maison. Tout cela n'est qu'un jeu, ne nous méprenons pas, mais est-ce un mal si on souhaite promouvoir quelques valeurs de maison ? J'avais envie de casser les préjugés, envie de montrer que partout se trouvaient de jolis plumes, et de jolis pinceaux, de m'amuser en comparant les critiques selon leur ancienneté, leur poste ou leur appartenance aux journaux. Etaient-ils plus sévères ? Plus indulgents ? Impartiaux ? J'aime comprendre, analyser, découvrir, m'émerveiller, alors j'ai décidé de partager cette partie de moi, un brin de ma vision des choses, quelque chose qui ne pouvait pas faire de mal en tout cas, quelque chose qui me semblait intelligent, recherché, pertinent, intéressant.

Mais la plume, c'est se livrer. Quand on écrit, on est en tête avec soi-même. Peu importe les mots que l'on couche sur le papier, que l'on tape sur le clavier, ils sont entre soi et soi, jusqu'à ce que tu cliques sur Envoyer. Mais que peut-on raconter réellement ? Comment rester intéressant ? Comment l'être réellement ? Suis-je trop subtile ? Trop trash ? Trop indélicate ? Trop sarcastique ? Trop banale ? Trop lisse ? Trop longue ? Alors, la plume se lasse quand elle a l'impression d'avoir épuisé un thème qui pourtant, tenait à coeur à l'auteur. Et quand la plume se lasse, quand l'auteur préfère rester entre soi et soi, c'est le pinceau qui prend le relais.

Il suffit d'un moment. Un moment de solidarité, d'entraide, quelque chose de fort, d'uni. Il y avait cette envie d'aider, de faire le maximum pour relever le défi, de faire plaisir et finalement, on se rend compte qu'on y prends plaisir. Et on se dit... mais en fait, ça me plait. C'est moins prenant que la plume, dans tous les sens du terme, et trouver de nouvelles idées, tenter d'exploiter des images de manière différente, originale, sympathique, cela me plait. J'ai réussis. Réussis à contribuer à une édition, vraiment, entièrement. Pourquoi ne pourrais-je pas donner un peu de temps chaque mois pour continuer à sublimer articles après articles ? Et puis, les illustrations sont souvent sous-estimées, reléguer au second plan, ce serait l'occasion de changer les choses, de faire un vrai travail graphique sur l'ensemble du journal.

Voilà comment on devient chroniqueur dans un journal. Il ne s'agit pas d'écrire ou d'illustrer à contre-coeur. De faire son boulot en fin de mois, ou tout début, parce qu'il faut bien rendre les choses à temps. C'est plutôt une envie d'offrir, une envie de contribuer. Mettre quelque chose en avant, que ce soit par la plume ou le pinceau, le mettre en valeur, le sublimer, l'exprimer, le crier, le hurler, l'exposer. Et c'est le plus beau dans l'illustration. Si l'on met une partie de soi, de ces goûts, c'est difficilement cernable, et au final, ce n'est jamais de soi-même dont il est question mais des autres. Et si l'altruisme n'est pas une valeur de Poufsouffle, nul doute qu'elle y aurait sa place à cet égard.


La question n'est pas donc de savoir si vous avez quelque chose à offrir, mais si vous êtes prêts à nous le donner, à l'exposer, à vous soumettre à un jugement, un avis, un regard, un commentaire. Si vous avez envie de donner le meilleur comme le pire de votre personnalité et de votre créativité, parce qu'on s'expose à chaque article, chaque illustration, que ce soit partiellement ou totalement, non pas au lynchage, ce n'est pas l'esprit de la maison, mais au regard et l'appréciation de chacun. Vais-je plaire ? Il est de la responsabilité de chaque lecteur de savoir qu'il a ceci entre ses doigts, sur son écran, et chaque chroniqueur, de ce qu'il offre librement, le temps d'un instant, avant de retomber dans l'oubli. Et à chacun de savoir quant il est prêt à sauter le pas, d'avoir l'occasion de toucher chacun·e qui effleura du regard vos images et vos mots, car chacun·e est un chroniqueur potentiel jusqu'au moment où il participe à la vitrine de la maison.


Ceci n'était pas une pub.

 

How to bien faire et survivre au nouvel an?


Alors oui, à la lecture du titre, vous allez me dire que le nouvel an est déjà passé depuis plusieurs jours et que je suis tout le temps en retard dans mes conseils. Et bien c’est vrai, mais ça ne va pas m’empêcher de le faire parce que je suis un fou dans ma tête parce que ça peut vous donner des idées pour l’année prochaine. Et qui sait … peut-être que certains d’entre vous ne s’en sont toujours pas complètement remis donc les conseils peuvent toujours être utiles !

Je suis donc allé faire ma petite enquête auprès de mes compères pour connaître les meilleures idées pour fêter la nouvelle année.



: Avant d’entamer les choses sérieuses, pour vous, le nouvel an c’est quoi ? Une fête commerciale comme une autre ou une réelle occasion de fêter la fin comme le début d’une année ?

: C'est un excellent prétexte pour se réunir et faire la fête jusqu'au bout de la nuit en fixant des feux d'artifice moldus et en essayant de faire semblant qu'en fait on n'est pas mort de froid sous nos cinquante capes sorcières enfilées les unes au-dessus des autres !
Tara : Je considère que le nouvel an reste une fête même si de nos jours, cela devient commercial. Mais ça reste un moment clé de l'année et passer la journée avec les gens qu'on aime, c'est le plus important.

: C'est l'occasion de passer une plus longue soirée que d'habitude, de se coucher tard et de faire plein de jeux ! Commerciale ? Pas du tout !

: Je pense que c'est un peu des deux, mais je préfère le prendre du côté positif et voir cette fête comme une énième occasion de se retrouver entre proches. Enfin, si on a envie de fêter ça haha. Si on a juste envie de se faire une soirée chill, c'est bien aussi. L'essentiel est de ne pas se mettre la pression et de passer un bon moment.
 


: Rentrons maintenant dans le vif du sujet : en tant que bon Poufsouffle, que prévoyez-vous de manger pour ce genre d’évènement ? Ça peut être un plat moldu comme un plat magique, dites-moi tout !

: Le secret d'un nouvel an réussi c'est de demander à chaque personne qui vient de cuisiner sa spécialité ! Et de faire un petit buffet avec tout ce qui a été cuisiné, afin d'avoir des choses très variées, des crêpes bretonnes au guacamole mexicain, en passant par du saumon à la norvégienne, et ma foi excellentes ! Sinon l'apéro dinatoire avec ses petits fours et ses légumes crus c'est une valeur sûre !

: Ayant des amies et de la famille moldus, je valorise toujours les plats moldus -au moins je suis sûr que tout le monde aime- mais j'aime bien préparer des cocktails, boissons avec une touche de magie ! Et tout le monde apprécie !

: Plein de bonnes choses ! Pas de plat magique avec mes parents moldus malheureusement... Mais plein de bonbons et des gâteaux, ça sera super boooon !

: Ça dépend vraiment avec qui on est… Parfois des pizza suffisent, parfois c'est quand même sympa d'avoir des plats améliorés, ou même juste des petites portions comme les tapas, tout mignons dans leurs verrines (par exemple) ! En ce moment j'ai un gros coup de cœur pour la nourriture coréenne donc j'aurais bien envie d'avoir ça. C'est un peu sophistiqué, un mélange de saveurs et ça change de mes habitudes. Et maintenant je me demande quels plats ont les sorciers coréens…
 


: Et niveau boisson, quelques conseils pour les plus jeunes comme pour les plus vieux ? Parce qu’on ne va pas se le cacher, c’est aussi l’occasion de faire descendre les réserves d’alcool pour certains (voire de les liquider). * Fixe le duo de préfets en carton *

: Du champomy pour les plus jeunes, et pour les plus vieux rien de mieux que du whisky pur feu avec un citron et de l'eau pétillante pour faire un cocktail magique ! Il suffit de rajouter un peu de fumée au-dessus et vous aurez la boisson parfaite pour tenir jusqu'au bout de la nuit !

: Il n'est pas nécessaire que les plus jeunes prennent de l'alcool trop fort avec eux pour faire la fête. Il suffit de rajouter une pointe de Billywig dans un jus ou soda pour ressentir les effets d'un alcool (l'impression de voler, de tourner dans l'espace). Attention, il faut bien doser ! Pour les adultes, généralement les sorciers consomment du Whisky Pur Feu mais pour ces moments de fêtes, il vaut mieux privilégier les cocktails fait maison ou de l'Eau glouglousse (du pétillant) pour une ambiance réussit !

: Du soda ! Plein de soda ! Parce que c'est trop bon, c'est tout sucré et j'adore ça ! L'alcool, je n’en ai jamais goûté... Les préfets peuvent m'en donner ?

: Pour les plus vieux, je verrais bien un Whisky pur feu ou un Rhum groseille. Et pour les plus jeunes, j'aimerais voir des versions non-alcoolisées, parce qu'il y en a marre du jus de citrouille.
 


: Et qui dit nouvel an, dit aussi activités pour se tenir éveillé jusqu’aux premières lueurs du jour ! Alors vous êtes plutôt quoi ? Musique et danse, jeux de société, bombabouses et autres farces à la chaîne ? (je ne juge pas, promis)

: Alors il paraît que vous ne torturez pas les gens à Poufsouffle donc mes idées de base risquent de ne pas convenir au journal, je dirais simplement que ça concerne un hérisson, une tapette à mouche et un Serpentard à la langue fourchue et qu'en mixant les trois vous avez de quoi vous occuper pour la soirée !

: Je suis plutôt musique et danse, il faut être joyeux pour cette nouvelle année !
Alexander : La liste est longue ! Courir, sauter, danser, jouer à des jeux, grimper un peu partout... S'amuser quoi !

: Ouhlà, vraiment jusqu'aux premières lueurs du jour ? Alors déjà, vaut mieux éviter les films, c'est le meilleur moyen d'endormir tout le monde. De la musique et de la danse, si vous avez un public approprié, certains n'aiment pas spécialement ça. Si vous êtes en petit comité, vous pouvez jouer au Loup Garou customisé pour la soirée. Généralement ça marche plutôt bien chez les sorciers mais aussi chez les moldus. Des jeux où chacun doit faire des actions ou répondre à des questions aussi. Un dixit aussi ça peut être sympa ! Ou un mini escape game, ou une chasse au trésor.
 


: Une dernière petite question pour nos lecteurs : avez-vous un remède miracle pour vous refaire une santé après un nouvel an plus ou moins agité ? Un p’tit plat magique peut-être ?

: Oui ! Restez dormir toute la journée du premier ! Ca vous évitera de subir l'agressivité du soleil et des bruits en dehors de votre lit et vous pourrez vivre dans le déni 24h de plus.
Tara : Misez sur l'Hydromel en ajoutant un peu de citron vert. Cela vous donnera un petit coup de pep's ! Après pour la nourriture, mangez léger (évitez donc la raclette ! Si, si je vous jure)

: Dormir ! On peut dormir toute la journée après cette soirée c'est trop bien !

: Ça tombe bien, je suis en deuxième année alors il est évident que je n'ai jamais touché à l'alcool.



Bon, je pense qu’avec ces quatre témoignages, vous aurez quelques idées pour le prochain réveillon ! Et si vous avez un peu de mal à vous en remettre, prenez du temps pour vous et reposez-vous !

Et sur ce, bonne année 2020 à vous ! Et que la magie vous apporte de belles choses !

 

Merci à Tara, Lyanna, Alexander et Roxey pour leur participation.

 

Tu sais que ...

@Instagram illunivers
 


Tu sais que tu es à Poufsouffle quand...

ton premier mot a été "gras". Même si tu ne l’avoueras jamais.
on se moque souvent de toi en disant que tu es "enrobé". Alors que c’est le plus souvent faux.
les gens sont incapables de citer plus de 10 personnes connues provenant de ta maison. Allez-y, essayez.
tu regrettes de porter du jaune et du noir sous 40 °C à l’ombre, car il fait beaucoup trop chaud. et que ça attire les rayons du Soleil, ce qui n'est pas toujours un bon plan.
tu passes trois heures pour rentrer dans la salle commune vu que le système est élaboré au point que tu t’y perd parfois.
tu as un fantôme avec qui tu pourras faire la fête. Même à 3 heures du matin. Et qui ne te dénoncera pas parce qu’il n’est pas relou.
tu as facilement accès à de la nourriture quand tu as une fringale nocturne. La cuisine se trouve à deux mètres : c'est pratique.
tu sais que tu peux tout manger à l'exception de trois choses : Appa, Groin-Groin et tes camarades de maison. Même s’ils t’énervent.
tu connais toutes les fêtes où tu peux manger sans compter : Paques, Halloween, Noel, le Nouvel An, les anniversaires...
loyauté et patience sont tes forces. Tu n'as que des qualités, même si elles ne sont pas toutes exploités.
tu es timide, tu ne sais pas toujours comment t'y prendre avec les autres mais tu as un grand coeur.
il y a beaucoup de niaiserie autour de toi et pour toi. A laquelle tu participes.

Des soirs de #Reserve...

 

Poufsouffle est-elle en réalité une maison accueillant de la “mauvaise graine” de sorciers ? La réponse première et logique à cette question est non. Mais puisque suit un article, vous avez compris - pour ceux dont ce n'est pas le cas, on va faire comme - que cela est bien plus complexe. Nous allons donc voyager du côté de la #reserve, au plein cœur de la nuit.

Tout se déroulait donc tout à fait normalement, la conversation commençait à tourner sur la nourriture quand arriva une anecdote de Rachel qui en 5 interventions place “ gueule” “ wallah” “ ouais ouais ouais” “ sisi la famille”... Notez le vocabulaire très enrichi. Enfin, nous ne sommes pas là pour juger, mais pour constater. Continuons, voulez-vous ? Car il y a d’autres preuves au dossier.


Quand la miss est mise en accusation, sa réponse se résume à “ [Je deviens une racaille] par flemme”. Est-ce qu’il est sain d’habiter vers chez elle et d'imiter ses voisins ? La réponse est non. Tout exemple n’est pas bon à prendre. Ne l’oubliez jamais : il faut toujours choisir correctement ses fréquentations. Mais apparemment, Mickfrite le petit nouveau de la maison se prend aussi au jeu. Conseil pour les arrivants qui viendraient faire un tour sur la #reserve : ne reproduisez pas l’exemple de vos ainés, car ils ne sont pas toujours corrects.


Là, on part dans un autre domaine : le deal ou la revente. On part sur quelque chose d’innocent (les carambars, donc de simples sucreries) pour aller vers de la drogue - c’est mal les enfants la drogue -. Mieux, revendre de la drogue tout nu dans la “cité Poufsouffle” est apparemment un passe-temps acceptable. Vous êtes avertis : faites attention où vous mettez les pieds. Même si promis, les petits vieux du quartier ne donnent que des coups de cannes auxquels vous pourraient facilement échapper.


On arrive maintenant à une sorte de maison de retraite/gueto où on dealerait des dentiers, des cannes ou des médicaments. On ne portera pas de jugement sur l'utilité de ces échanges. Remi se trouverait la meilleure dealeuse de dentier tandis que Bepo serait le “roi”... Je vous laisse trancher par vous-même de la question.


Ca, les amis, c’est pour la première partie. Le premier soir.

 

 


Maintenant, venons-en à ceux qui devraient être pour nous des exemples parmi les élèves. Nos préfets. Cette fois, nous allons laisser parler les preuves.


Quelle...élégance me diriez vous. Digne d’un grand poète, n'est-ce pas ?. Ceux qui ont mis une fois les pieds sur le chan après un voyage en train de Bepo savent combien ceux-ci sont difficiles pour lui. Ces moments-là… mieux vaut-il être loin. Très loin.


Pour ceux qui se demandent si “Tu ne pétera pas dans ce train” est un travail d’Hercule (le prédécesseur de Bepo apparemment sur le plan des 12 travaux) la réponse est non. La modernité, que voulez-vous…
Apparemment, Hope ne serait pas si innocente qu’elle le laisserait prétendre. La demoiselle se dévoile de plus en plus. Affaire à suivre.
Quant à l’animation du “Train pétardant”, cela reste à voir. Pas sûre que tout le monde en ressorte vivant - or le quota de mort est déjà rempli.


Je tiens à préciser que je comptais juste aller chercher des gentils personnes en blouse blanche pour nos deux préfets histoire de préserver la sécurité publique, mais qu’apparemment, Bepo l’a mal prit. Heureusement que Hope était là pour le calmer à coup de câlins… Ou pas.
Mention à Jess qui est la seule à être restée calme dans toute cette histoire.


Essayez chez vous : se retenir mutuellement marche pas vraiment ou donne des positions vraiment très bizarre. Shann quant à elle a préféré fuir. Sage décision pour se préserver.


Côté pragmatique des choses : si les personnes reçoivent de l’argent pour un travail, elles doivent effectuer ce travail. Au moins, le tout était rentabilisait.
Et pour la question, celle-ci restera à jamais en suspens puisque la seule réponse qui a été obtenue est “ Wallah que tu ne veux pas savoir” (À cette occasion, un nouveau mot a été créé : Wappa).

Le tour du monde magique en 8 écoles : Un plongeon dans la Mer du Nord

https://www.zupimages.net/up/20/01/pcsd.png?fbclid=IwAR2mECmA7cT2uDJhvHZqKX_o3_Gx4dieECg3xhE2tspAdPzftfJB2JgTG9Q
@Pinterest Olanci Chaves, @Geoffrey Huband

Mes chers amis lecteurs, me revoilà pour vous amener aux confins de notre beau monde magique et vous faire découvrir ses plus belles merveilles ! (ça donne envie pas vrai ?)

Comme votre chroniqueur est bon, et que le Tournoi du Dragon a eu la bonne idée de changer d’école (lien du topic  ici), je me suis déplacé dans le nouveau pays qui n’est autre que la Norvège pour que vous puissiez avoir des informations de qualitey ! (il faudra d’ailleurs que je parle des frais du voyage à Jade .. Oupsi)

Ce voyage n’a pas été sans risque car mon compagnon de voyage, Jean-Rachid, ne m’a pas rendu le trajet très paisible (parce que c’est un dragon quoi), mais je suis arrivé entier à destination. Et c’est donc sans plus tarder que je vais vraiment commencer cet article !


https://www.zupimages.net/up/20/01/ip1a.png

https://www.zupimages.net/up/20/01/58nw.png

L’école qui est mise à l’honneur ce mois-ci est Durmstrang. Même si elle fait partie des onze écoles de magie les plus connues, c’est celle sur laquelle on a le moins d’informations. On sait tout de même qu’elle se situe en Europe du Nord, et plus précisément en Norvège (d’après les organisateurs de ce tournoi).

Les étudiants nés-moldus n’y sont pas admis et l’école est réputée pour son lien avec la magie noire (oui, c’est clairement l’école qui a la pire réputation). Ses enseignements les plus réputés sont les magies offensives spécialement dédiées aux duels.

Le mystère qui plane autour de cette école tient aussi au fait que tout sorcier venant à Durmstrang se voit subir un sortilège d’amnésie à sa sortie de l’institut. Donc en terme relations extérieures et d’ouverture aux autres, on a vu mieux.

Cependant, même si l’école est plus petite que Poudlard, ne faisant que quatre étage, elle possède un parc immense s’étalant sur de nombreux lacs et montagnes, que les élèves prennent plaisir à survoler en balais volant durant les beaux jours.


https://www.zupimages.net/up/20/01/b2yp.png

Si en pensant à la Norvège, vous avez l’image d’un pays où il n’y a que de la neige et où il fait froid, une petite mise au point s’impose ! Car si les hivers peuvent être rudes et les nuits longues, la Norvège nous réserve aussi son lot de paysages admirables.

https://www.zupimages.net/up/20/01/g57c.png

Nous pouvons commencer par ces paysages appelés fjords, d’anciennes vallées glacées maintenant végétalisées, dont le plus grand s’étend sur presque 200 km. Ils sont très appréciés pour les randonnées et le spectacle visuel qu’ils offrent.

https://www.zupimages.net/up/20/01/3j7l.png

Viennent ensuite les forêts qui occupent près de 37% de la surface du pays. Elles sont, de ce fait, regroupées en parc nationaux que les touristes et les locaux peuvent parcourir quand il fait beau comme quand il neige.

https://www.zupimages.net/up/20/01/ad7h.png

On trouve également un spectacle visuel splendide à certains endroits : les aurores boréales. Elles sont cependant rarement visibles depuis les villes et vous devrez vous éloigner un peu pour les apercevoir.

https://www.zupimages.net/up/20/01/c06x.png


https://www.zupimages.net/up/20/01/v3ip.png

La Norvège, c’est également un pays où, été comme hiver, vous trouverez des activités à faire à l’extérieur. Durant l’été, vous pourrez profiter des différents lieux de randonnée à travers la végétation ou faire du bateau à travers les fjords.

https://www.zupimages.net/up/20/01/tm1u.png

Durant l’hiver, vous pourrez vous essayez, au ski, à la motoneige, ou à la course de chiens de traineau. Il est, d’ailleurs, idéal de pratiquer ces activités tout en profitant de la beauté du paysage enneigé.

https://www.zupimages.net/up/20/01/h4wm.png

Petit conseil, si vous faites une balade en traineau : laissez votre dragon à l’écart sinon la durée de vie des chiens va se raccourcir brutalement !


https://www.zupimages.net/up/20/01/515o.png

Pour le plus grand bonheur des nos chers amis les magizoologistes, ce beau pays scandinave abrite aussi quelques espèces de créatures magiques. L’abondance de forêts permet notamment à un certain nombre de botrucs d’y trouver refuge.

https://amnezik666.files.wordpress.com/2017/05/botruc.jpg

Vous pourrez également rencontrez des créatures plus dangereuses comme les trolls ou les norvégiens à crête.

https://www.zupimages.net/up/20/01/z2e5.png

Un conseil cependant : ne vous y aventurez pas, même en la compagnie de votre fidèle magyar à pointes, car la situation pourrait vite dégénérer.


https://www.zupimages.net/up/20/01/ow4s.png

Je vous propose de terminer ce guide par une petite partie culinaire ! Je ne citerai ici qu’une infime partie des spécialités, étant donné qu’il y en a une quantité très impressionnante.

En Norvège, le poisson est roi, spécialement le saumon et la morue qui font partie des ingrédients pour de nombreux plats. Parmi les spécialités, on trouve notamment le boknafisk, un poisson au goût corsé, servi avec des pommes de terre et du lard.

https://i.pinimg.com/originals/69/b8/a5/69b8a5fd6eead18d46e11cf441f53d22.jpg

On trouve aussi le lutefisk, plat traditionnel de noël qui est du poisson séché puis réhydraté à l’ammoniac. On en trouve dans presque tous les restaurants de Norvège.

https://www.zupimages.net/up/20/01/ob35.png

Mais la Norvège, c’est aussi de la viande de qualité qui se concentre autour du gibier : le renne ou l’élan.  Le premier se consomme sous forme de ragout dans un plat que l’on nomme le finnebiff.

https://www.zupimages.net/up/20/01/pq55.png

 

L’élan se consomme quant à lui sous forme de viande classique, assez forte et goûteuse.

 

Je crois que nous sommes arrivés à la fin de cette présentation culinaire et de ce petit guide. J'espère que la Norvège vous aura plus sous cet angle et je vais vous laisser avant que Jean-Rachid craque complètement et nous avale un élan par inadvertance !

Tchouss!

 

https://www.zupimages.net/up/19/49/hgjb.png?fbclid=IwAR20Q4Nbweol-hH44p9M_vUCrSN9KZovrBl3V3heKCwtwY7l2r31tD6sXVY

Si les Crocs étaient un journal people

 

Il était une fois trois poufsouffle qui trouvaient que les Gossips étaient trop gentilets. Déçus, ils allèrent se plaindre auprès de l'innocente Remi, lui demandant d'être plus trash, de tout mettre dans les Gossip, de ne plus respecter leur intimité et de la mettre au grand jour. Alors la petite Remi décida d'en changer l'ambiance. Que diriez-vous si chaque révélation était le gros titre d'un journal people ? Qu'est-ce que ça donnerait ?



Plus d'informations complémentaires Ici




Plus d'informations complémentaires Iciici et 




Plus d'informations complémentaires ici  et 




Plus d'informations complémentaires ici




Plus d'informations complémentaires iciici et 




Plus d'informations complémentaires ici




Plus d'informations complémentaires ici et 




Plus d'informations complémentaires ici




Plus d'informations complémentaires ici


Plus d'informations complémentaires... non, je plaisante. Je ne voudrais pas choquer vos petits yeux innocents avec des images salaces !



Heureusement, la p'tite Remi est gentille, elle avait des principes, et se contenta donc simplement de leur faire peur...

 

Brèves de Gazette

 


Chers camarades poufsouffle.

En cette période de Noël, vous, qui êtes des lecteurs assidus et confirmés, vous cherchez peut-être du bon contenu et des conseils avisés en la matière. Et en même temps ça se comprend, il y a tellement à faire sur ce site qu’on ne sait plus où donner de la tête !

C’est pourquoi j’ai décidé de rassembler les meilleurs des meilleurs, que dis-je, l’élite pédouzienne, pour vous donner des avis sur un article de chaque journal de maison et sur la gazette du sorcier. Cette élite, la BG (Brigade des Gazettes), composée de trois poufsouffle et autres pédouziens (un par maison), s’est donc réunie de manière très discrète et totalement anonyme afin de vous fournir des avis de qualité. J’ai eu l’honneur de présider cette réunion afin d’introduire chacun des articles, pour ensuite laisser place aux avis experts.

Voici un résumé de ce qui été soulevé.





C’est de la plume d’un Rédacteur en Chef sur le retour que nous commençons cette brève. Ray Paro nous signe une Lettre à la Gazette illustrée par la photographe Aaliya Whitewood.

Avis de la BG :

  • Avis Pédouzien : Dans cette lettre émouvante, Ray annonce qu’il reprend les rênes de la Gazette et se livre à elle à cœur ouvert et avec passion en lui transmettant son amour. Racontant à la fois son passé de ReC, ce qui l’a poussé à postuler à nouveau, et ce qu’il projette de faire, notre Ray Paro se dit maintenant plus serein et confiant pour la suite. Le format de lettre est donc très apprécié et original. Côté illustration, la bannière encourage le lecteur à lire. Cependant, une petite touche de couleur aurait pu rendre l’article légèrement plus agréable à lire.
  • Avis Poufsouffle : Un article où notre Ray Paro parle avec émotion de sa relation avec la gazette et de son parcours avec elle. La lettre peut être un peu à l’eau de rose pour certains, à quelques endroits, mais le tout reste très fluide, écrit avec beaucoup de poésie et assez sobre sur le plan visuel.


Note pédouzienne : Optimal
Note poufsouflienne : Optimal




Nous continuons ce mois de décembre avec un article provenant du chicaneur. Ecrit par un mystérieux fantôme, ce journal intime nous décrit l’envers du décor du Chicaneur. Il est illustré par Elea Loohest.

Avis de la BG :

  • Avis Pédouzien : Dans un style simple et épuré, on retrouve le quotidien d’un fantôme, via son journal intime, qui suit ce qui se déroule dans le journal de maison, du lendemain de sa parution jusqu’à la préparation et la parution suivante. L’humour employé dans les commentaires du fantôme permet de suivre cette histoire qui évolue de manière assez légère. La mise en page et l’illustration sous forme de multiples pages de journaux sont très originales et permettent une très bonne immersion dans l’article. Quelques détails comme souligner les dates à chaque page ou mettre l’écriture d’une autre couleur pourraient cependant rendre l’article un peu moins uniforme.
  • Avis Poufsouffle : L’idée de faire un article sous forme de journal intime est originale. L’aspect visuel final est convenable mais une autre police aurait pu améliorer la lisibilité. Si l’histoire racontée par le fantôme semble un peu décousue, les touches d’humour sont bien appréciées et facilitent la lecture.


Note pédouzienne : Optimal
Note poufsoufflienne : Efforts Exceptionnel




Nous enchaînons sur la VIPère qui nous propose un article tout en musique ! (Oui oui en musique, vous avez bien lu) Qu’est-ce que ça fait d’être un Serpentard ? Quelle vision ont-ils des autres et d’eux-mêmes ? La réponse se trouve dans cet article des Rusés écrit par Aileen Veran et graphé puis interprété par Altehir Nagini.

Avis de la BG :

  • Avis Pédouzien : Un article qui a le mérite d’exposer le point de vue des Serpentards sur leur maison. Si pour certains cela peut être synonyme de vu et revu de la part des Verts&Argents, le format de l’article est très intéressant de part son aspect entièrement illustré très réussi et, surtout, la musique chantée par Altehir qui accompagne le tout. La police utilisée dans les bulles au début de l’article n’est pas la plus lisible, mais cela n’empêche pas d’apprécier la suite et le travail fourni.
  • Avis Poufsouffle : L’association d’un article au visuel intéressant avec la reprise musicale est vraiment originale et appréciée. Les paroles sont bien trouvées et collent bien à la maison. La partie introductive est assez comique et permet une entrée en matière assez loufoque pour laisser place à la suite qui suit le même registre.


Note pédouzienne : Effort Exceptionnel
Note Poufsoufflienne : Efforts Exceptionnel




Nous concluons cette brève de début d’année par un article paru chez les lions ! Au travers d’un échange de lettres, Kono Prewett et Julie Lang nous décrivent les différentes traditions liées à Noël un peu partout autour du globe. Ce dernier échange est donc écrit par les deux Rouges&Or et illustré par Dakota Gilberti.

Avis de la BG :

  • Avis Pédouzien : L’article est très instructif et on voit que les deux rédactrices ont fait un vrai travail de recherche pour nous fournir ce descriptif des fêtes de Noël dans le monde. Le format épistolaire est très plaisant et plutôt original. Seulement, l’ajout de quelques photos pour illustrer permettraient une lecture plus immersive et faire un lien avec les différentes écoles de magie auraient été un petit plus.
  • Avis Poufsouffle : On a l’impression de lire un authentique échange entre deux personnes qui voyagent dans différentes destinations et nous en apprennent plus sur les traditions locales, tant sorcières que moldues. Un vrai travail de recherche a été fait et les informations ne sont pas amenées de manière artificielle. Quelques illustrations auraient cependant été les bienvenues.


Note pédouzienne : Effort Exceptionnel
Note Poufsoufflienne : Efforts Exceptionnel



Le journal dont l’article obtient les meilleures notes, côté poufsouffle comme pédouzien, et les meilleures appréciations est donc La Gazette, suivie par le Chicaneur qui a été préféré par les non-poufsouffle. La VIPère et le Gryff’Time se retrouvent quant à eux à égalité à la troisième place avec les mêmes notes des deux côtés, qui restent tout de mêmes bonnes !


C’est ainsi que se termina la réunion de la Brigade des Gazettes, dans une ambiance des plus secrètes, gardant ainsi mystérieuse l’identité de ses membres. Qui sont-ils ? En ferez-vous parti un jour ? La question reste sans réponse pour le moment. Mais nous pourrons nous retrouver le mois prochain pour de nouveaux conseils de lecture avec les meilleurs des meilleurs !

 

https://www.zupimages.net/up/19/49/hgjb.png?fbclid=IwAR20Q4Nbweol-hH44p9M_vUCrSN9KZovrBl3V3heKCwtwY7l2r31tD6sXVY

Nos amis les mouches

@Nicholas Hendrickx

 


Regardez Michel Polnareff - La mouche live 2007 Ze ( re ) Tour sur YouTube


Mewen, c'était le nom de la petite mouche qui vivait avec les Poufsouffle à leur insu. Voletant à travers la salle commune, il avait déjà subit et survécu à plusieurs sorts, enchantements et mixtures des petits blaireaux, lui conferant une vie bien supérieure à celle de ces congénères, ce qui faisait qu'il était la seule mouche voletant en pleine hiver proche du plafond.

Observant la petite Jean-ne discuter avec Emily & Kendra, la petite mouche gardait un oeil sur Appa qui, par mégarde, avait déjà faillit l'écraser au plafond plus d'une fois. Finissant de faire caca au-dessus de la tartine de Marvin, Mewen s'en alla voler près de la fenêtre où il se posa. Rester près du feu était dangereux, il l'avait appris à ses dépends et, avec le froid de l'hiver, rares étaient les élèves s'approchant des fenêtres.

Ultra-sensible des papattes, il grimaça, préférant reprendre son envol. Comment Groin-groin avait-il réussit à lécher le bord de fenêtre, Mewen n'en savait rien, mais il n'y avait rien de moins excitant que la salive d'un autre animal. Grâce à sa vision à 360°, il aperçut Saskia qui entrait dans la salle commune en compagnie de Looedy & Michael, et s'empressa de voler vers eux. Gourmande comme elle était, Saskia avait toujours un peu de sucre sur les mains.

Cherchant à se poser sur ses mains, Mewen galéra, picorant par intermittence, Saskia ne se laissant pas faire. Voyant Looedy prêt à la frapper, la petite mouche prit son envol, laissant un autre caca derrière lui. Ce qui lui manquait le plus l'hiver, c'était une compagne, quelqu'un avec qui se reproduire pour ajouter encore à sa descendance déjà bien nombreuses, plus bien que les 4 trillions dont pouvaient se targuer les mouches normales.

Habitué à la solitude, Mewen avait appris à reporter ses attirances sur les petits blaireaux. Sa préférée était sans nulle doute Clarissa, quand elle n'était pas accompagné de Marc, qui avait déjà faillit le tuer des dizaines de fois au moins. La voyant seule, Mewen s'envola jusqu'à ses lèvres pour y déposer un baiser. La demoiselle ne se laissa pourtant pas faire, sans doute ses pattes la chatouillait-elle. Voletant maladroitement pour éviter un coup qui n'allait pas tarder, Mewen reprit de l'altitude, un peu tristounet.

Econduit par la belle, Mewen, frustré, fit comme toutes les mouches, et tous les hommes, s'en alla se réconforter dans l'alcool. Cela tombait bien car non loin d'une Sukyana sagement assise, se trouvait un Guideone Gold, verre de rhum à la main, faisant le pitre. Mewen se laissa donc voler jusqu'à lui et se laissa tomber dans son verre, prenant un bain improvisé en se saoulant, sans oublier de se soulager une dernière fois. Vivement le printemps.



Qu'avez-vous pensé de ce premier article patate ? Le défi a-t-il été relevé pour vous ? Quel thème nous proposez-vous pour la prochaine édition ? Ca se passe dans les commentaires !

 

Humour Poufsoufflien

@Tumblr Afrych
 
 
Tu sais pourquoi à Haïti les enfants de rois ne doivent pas manger de porc ? - Parce qu’il ne faut jamais donner de Port-au-Prince.

Au mont Saint-Michel, les moutons détestent être sucrées de loin. Ils préfèrent carrément être pré salé.

Tu savais que Chantal Goyave était orpheline ? Elle avait ni papaye ni ma mangue.

À la Scala de Milan, on a toujours l'impression que mozzarella.

À Loué, un éleveur de poules s’est ruiné à la Française des Œufs.

Pourquoi Amélie ne mange que du cabillaud ? - Parce qu’Amélie no thon.

Incroyable découverte dans la pyramide de Kellogg's : des dizaines de boîtes de corn-flakes.

Le dessert préféré des masos, c’est la crème fouettée.

La nourriture est le remède n°1 contre la faim.

Quel est le point commun entre un robot et des spaghettis à la bolognaise? - Ils sont tous les deux automates (aux tomates) !

Je me demande ce que je ferais sans la nourriture. - Bah du 38.

Quel est le comble pour le Petit Chaperon Rouge ? - Avoir une faim de loup.

J’ai trop mangé de Krisprolls au petit-déjeuner, j’ai dû attendre une demi-heure avant d’arrêter de parler suédois.

Monsieur et Madame SONCUI ont une fille et un fils. Comment s’appellent-ils ? Léa Rico SONCUI ( Les haricots sont cuits ).

Bonus - Jeux de mots :

Pâte à strophe
Lards des Mets
Les Gourmands disent…
Dupond avec un thé
Au crêp’uscule

Florilège d'animaux

 

Nous sommes tous des animaux. Cette phrase, vous l’avez sûrement entendu une fois dans votre vie si vous avez mis un pied (ou une patte) dans le monde civilisé. Notre propre espèce, l’humain, n’est qu’un animal. Nous allons donc nous pencher sur ce que cela donnerait - si nous étions pas de l'espèce humaine.

Commençons par une institution de la maison -de rien pour ses chevilles- . De retour depuis quelque temps, séducteur invétéré… j’ai nommé Jean-Baptiste White. Pour ce personnage, ce serait donc une tourterelle pour son côté… volage.

Shannon Hurtley serait un chat. Un classique, mais à son image : discrète, solitaire, avec un certain don pour le troisième œil (rappelez-vous les moldus et leurs paris). C’est un chasseur sachant chasser puisqu’il, à l’état sauvage, sait trouver de la nourriture sans aucune aide.

Mentionnons également Saskia Yselda. Dans un monde de félin, elle serait un ara rouge pour ses couleurs. Petit, vif et très sociable. Il partage même sa nourriture - même si ce n'est pas des cookies comme pour la demoiselle.

En tant que petit capucin de la maison, on retrouve Marvin Harmonia. À son image : innocent et mignon, c’est un être qu’on a envie d’avoir comme animal de compagnie pour pouvoir le serrer contre soi ( avertissement : c’est une pratique interdite, donc n’essayez pas cela chez vous).

Aimyli, elle, mènerait l’existence d’un phalène du bouleau. Un joli papillon, parfois discret et qui sait s’adapter à son environnement et résister aux prédateurs. C’est également une espèce qui existe depuis un moment, y compris dans sa forme de mutation.

Archie Oberlin serait notre petit varan d’Australie. Un reptile, non par de sa provenance, mais de part le fait qu’il appartient au folklore du château tout en sachant se faire discret. Nous pouvons aussi voir son côté un peu carnivore (et il faut l’être un peu pour occuper le poste d’Auror.)

Le nouveau transfert de la maison, Dracominus, serait une fouine. C’est un animal solitaire qui n’a besoin de personne pour se débrouiller. Elle se nourrit un peu de tout.

Clémentine Smith et Iris McColin seraient des ocelots. Ce sont un peu des chats géants qu’il est possible d’éduquer. Ils ont un côté physique “très craquant”. Ils sont très rapides et vifs.

Dans le rôle d’un hibou grand duc, ce serait Bianca Gordon pour sa majesté. Elle se trouve presque tout en haut de la pyramide et rien que pour son courage, elle mérite cette image.

Bepo, bien sûr, serait notre panda national. Doux, noir et blanc à la fois, avec un aspect si mignon qu’on ne peut lui en vouloir de ses farces ou autres fantaisies. C’est un peu une mascotte qu’on a envie d’avoir en peluche.

Hope Moore serait un maki. Non, pas la nourriture japonaise à base d’algues, mais le petit lémurien. C’est une espèce menacée, de petite taille et très légère. Il n’est pas dangereux puisqu’il mange essentiellement des fruits.

Tara Wilson veillerait sur nous dans un corps de lionne. En vrai reine des animaux, elle surveille la maison. Elle sait montrer les crocs quand il le faut mais aussi être douce avec ses petits.

Et voilà. Notre tour d’horizon de l’animalerie est désormais terminée. N’hésitez pas à achet… Ah, on me souffle à l’oreille que cela n’est pas possible et illégal et également qu’il faut mieux que je vous laisse ici. C’est tout pour moi !


Voyage en terres Poufsouffle


@Beau Lamb

 

Il est une chose sur P12, que tout le monde connaît, mais que peu acceptent de croire. Mais parmi ceux-ci, aucun, autre que Poufsouffle, n'est au cœur de ce scandale.

Ce secret inavouable, est pourtant un style de vie au sein de la maison Jaune & Noire, et pire encore : il s'agit d'un rituel d'intégration pour les nouveaux venus. Un rituel qui symbolise les mœurs débridées de cette maison.

Je suis un rescapé de ce bizutage, et aujourd'hui, je prend la plume pour vous partager mes découvertes, au sein de cette colonie d'autochtones, vivants terrés sous le sol du château.
 
9 DECEMBRE 2019
 
J'arrive dans les souterrains de Poufsouffle, après avoir subit quatre douches de vinaigre, l'équipe de maison jugeant optionnel de me communiquer le mot de passe avant mon arrivée.

Après avoir organisé mon transfert de la #Cave à la #Réserve, j'apprend un terrible secret -enfin, si je peux employer le verbe "apprendre" puisque déjà au courant, il ne s'agissait pour moi que de mythes obscurs d'une autre civilisation-.

Le début se passe au mieux, une journée durant laquelle les différents membres, découvrant mon arrivée, me saluent et me charient parfois, mais toujours avec gentillesse. Mais le soir tombé, le sombre rituel semble commencer. Je me rappellerais toujours de ce soir là, un soir où, heureusement, l'un de leur grand-prêtre de la nudité -Bepo-, n'avait pu être présent. Orchestré par un mélange de P12iens, dont Bianca G. et Remi P. (pour garantir la sécurité de l'auteur, la rédaction fit le choix d'anonymiser certains noms), je me fit encercler, et ils m'indiquèrent alors pleinement l'épreuve à surmonter pour qu'ils m'intègrent alors à leur tribu souterraine. Une épreuve où il faut mêler sport et nudité. Une épreuve que l'on peux résumer en deux mots : courir nu. Voici, ci-dessous, un dessin rupestre retrouvé sur les murs de la réserve :
 
 
Fort heureusement, je réussis à feinter et, malgré leur méfiance, put intégrer la maison sans retirer de vêtements, ni même courir. Je dois ma survie en la collaboration d'une certaine "Jess", être mystique ayant la capacité de voyager entre les salons.

Maintenant intégré pleinement à la maison, ils me présentèrent à un être semblable à un elfe comme Whisky, Miry ou encore Dory. Mais celui-ci, semblant n'avoir jamais connu l'histoire des elfes et de leur esclavage -ce qui n'est pas plus mal- tient un rôle des plus important. Il semble être le Gardien du sommeil de leurs nuits. Et ils l'aiment à mourir.

Wallace me présenta alors une dizaine de plumes -la monnaie locale semble-t-il, bien que les colons de la direction ait aussi apportés les Dragées, une chance pour moi-.

Mais il ne s'agit là que d'une infime partie du sombre secret que renferme Poufsouffle. Ayant maintenant rejoint leur tribu, ils voulurent par la suite me marier de force avec l'une des leurs.
 

Ce que j'envie aux personnages de dessin animés



On a tous eu un jour besoin d'un petit retour en enfance. Ne secouez pas la tête derrière votre écran, je sais que vous mentez. Rien ne vaut un petit moment régressif, une petite madeleine de Proust pour un esprit fatigué par les révisions, le travail, l'administratif... Et quoi de mieux pour perdre 10 à 20 ans que de se caler devant les dessins animés ?

Au fond de chaque cœur se cache le souvenir d'une série qui, quand il remonte, suffit à faire éclore sur les visages un petit sourire nostalgique. Olive et Tom, Code Lyoko, les Winx, avatar le dernier maître de l'air... Des noms qui ne peuvent que vous évoquer quelque chose (ce n'est pas Bepo qui dira le contraire) et qui personnellement me donnent envie de me caler devant un épisode avec un plaid, mon chat et du chocolat, ce que j'ai fait. Pas sûr que ma copie de partiel me remercie mais pas grave.

Mais j'ai beau m'être retrouvé chez les Poufsouffle, j'ai quand même quelques travers de Serdaigle et malgré toute mon envie de détente, je n'ai pu m’empêcher de tiquer un peu sur certaines choses qui me paraissent une entorse grave aux lois de la physique.

Je sais ce que vous allez me dire. « Mais oui Jade, mais faut pas chercher la logique dans les dessins animés ! » Je vous imite bien hein ? Et vous avez sans doute raison mais il y avait deux points que je me devais de partager avec vous.

 


Je suis dotée d'un sens de la mode plutôt dans la moyenne et j'aime les vêtements bien coupés qui tombent pile comme il faut. Mais malheureusement la perfection du début de matinée n'est souvent plus qu'un souvenir à 17h. Alors j'aimerai bien qu'on m'explique comment, dans les dessins animés ils arrivent à avoir des plis parfaits sur leurs vêtements à tout heure de la journée, des capes qui claquent sans vent ou des crêtes à rendre jaloux un punk sans gel ? Même la magie elle ne peut pas faire ça. On se rappelle tous comment les vêtements qu'Hope fait apparaître sur elle chaque matin ont tendance à disparaître après quelques verres de Whisky pur feu. Alors pourquoi ? Pourquoi est ce que, dans la réalité, on ne nous a pas donné les moyens de vivre notre style ? C'est injuste ! Pour protester, j'invite tous les Poufsouffle à aller faire leur shopping dans l'univers de Yu-gi-oh !


En parlant de physique, on en arrive très vite à parler de masses et je ne parle pas là de l'embonpoint du Moine-Gras mais plutôt de celle qu'on peut acquérir si on mange dans la grande salle tous les jours sans faire du sport à côté. Tout ça pour dire c'est que, même en se faisant péter la panse avec la plus gargantuesque des raclettes, je défie quiconque de réussir à manger le dixième de ce que peuvent manger un Luffy ou un Sangoku. Et comble de l'injustice ils ne prennent pas un gramme. Des choses comme ça me donnent envie de descendre dans la rue pour manifester. Vous vous rendez compte, si on vivait tous dans un dessin animé les arna... les vendeurs de régimes feraient faillite. Et c'est en voyant les bourrelets de ceux qui ont profité des vacances pour manger discrètement Appa que je me dis que la vie est injuste.

 


Je pense que vous vous rendez compte qu'à ce stade, on a perdu tout le côté détente qui était l'objet de ce visionnage. Et c'est avec désespoir que je me rendis compte d'une chose : soit j'étais vraiment bizarre (Poufsouffle dirons les médisants), soit les dessins animés n'étaient vraiment plus pour moi. Alors, votre avis sur la question?

A la recherche du bison doré


@FullMetalIdiot

 

 
Sortant du bureau de la Direction de Poufsouffle, Bepo et Hope Moore, préfets et -ainsi- bras droits de Tara Wilson, arborait fièrement leur nouvelle tenue.

Le premier avait un chapeau -un bob- visé sur la tête, de la même teinte kaki que son gilet et son pantalon qui tombait jusqu'à ces bottes de sécurité. Un sac à dos épais, prêt à craquer tant il était plein, le faisait étrangement ressembler à une tortue.

Sa camarade d'infortune, elle, avait noué ses cheveux en une natte, et à l'inverse de son collègue, s'était vêtue d'un banal t-shirt noir, assortit à son short. Le duo était fin prêt à l'aventure.

Marchant d'un pas déterminé, ils s'apprêtaient à quitter les souterrains quand une voix retentit derrière eux :

- UN INSTANT ! Scanda la voix qui était celle de la Wilson. Vous ne comptiez quand même pas partir chercher le Bison Doré seuls ? Vous êtes à peine capable de promouvoir la nudité à travers le château !
Le couple, rougissant face à ces pics de la part de leur patronne, lança des regards assassins aux élèves autour d'eux, faisant taire les rires et gloussements.

- J'ai fais savoir aux élèves que vous alliez partir en classe de découverte, reprit la Directrice de Maison. Vous allez donc monter votre équipe pour aller chercher ce trésor, coûte que coûte.
Le regard des préfets pétilla un instant, comprenant que des pertes humaines étaient donc tolérées dans cette expédition dans le but de trouver le célèbre trésor oublié des tribus bisonnes.

Il y eut alors quelques changements de meubles dans la pièce principale de la salle commune, et bientôt, les élèves faisaient la queue devant leur préfecture, bien installée dans d'épais fauteuils, tandis que les candidats se présentaient à eux. Ils venaient à peine de commencer, que déjà, ils venaient de trouver leur premier compère : Michael Bristow.

- Tu es sûr que c'est une bonne idée ? Questionna la Moore. Nous n'aurons peut-être pas assez de potion tue-loup durant le voyage. Même si ses capacités seraient bien utile sur le terrain.
Après un débat, au départ justifié, mais qui finit par tourner autour de l'inutilité de respirer sous l'eau uniquement si c'est de l'eau gazeuse, le casting pu reprendre, jusqu'à ce qu'arrive le dernier candidat. Une petite tête blonde, connue chez les Serpentard pour sa couardise qui n'avait d'égale que son ignorance de la violence de la vie.

- Euh... Marvin... On sais que tu es un petit surdoué, mais cette aventure risque d'être assez danger...

- ON TE PREND ! Dit alors Bepo en coupant sa camarade en pleine pratique de la diplomatie. On aura bien besoin de quelqu'un avec un peu de jugeote.
 
Le groupe, désormais constitué de quatre personnes, s'apprêtait à sortir de la salle commune quand il croisa alors un visage connu du jeune lycanthrope. La Troisième-Œil Shannon Hartley.

Le Bristow communiqua cette information à ces compagnons de route, et ils décidèrent alors de l'inclure à l'équipe, de gré ou de force.

Et c'est ainsi que cette fine équipe, constitué des préfets Hope Moore et Bepo, mais aussi du lycanthrope Michael Bristow, du jeune prodige Marvin Harmonia et de la Troisième-Œil Shannon Hartley, quitta le château sous les acclamations de leurs camarades Poufsouffle.

Ils étaient loin de se douter où cette aventure les mènerait, et des rencontres qu'ils feraient en chemin.
 
 
 
L'aventure ne fais que commencer, mais il est déjà grand temps de l'immortaliser ! Et c'est à vous, Poufsouffle, de le faire. Prenez vos crayons, pinceaux ou n'importe quel autre outil (numérique ou non) et illustrer ce premier épisode avant de le faire parvenir par hibou à Archie Oberlin !

L'illustration nous plaisant le plus sera alors publiée dans le prochain numéro, et je pense même qu'une petite pièce dorée viendrait à tomber dans votre coffre. Et pour les autres, je suis persuadé qu'une mornille d'argent viendra récompenser vos efforts !

Publicité


@54443

samedi 7 décembre 2019

L'édito de noël



Bonjour tout le monde,

Pour cette édition, MMP12 oblige, notre belle miss Poufsouffle n'a exceptionnellement pas les rênes. Bien qu'en période de Noël, les rennes sont dans le thème. Rassurez-vous, elle reviendra bien vite dès la prochaine édition ! Elle a déjà hâte de vous retrouver et d'écrire l'édito du prochain opus. J'espère que vous êtes prêts parce qu'elle aura les crocs.

Je profite de cet édito pour remercier Marc Nissa de tout ce qu'il a apporté aux crocs. Il nous quitte et manquera à l'équipe. Il avait une volonté de faire avancer notre journal et une motivation sans commune mesure. Merci à toi et continue quand même à lire les prochaines éditions petit cornichon !

En attendant, donnez-moi une Hope, donnez-moi un Bepo et...

Fuuusiooon

Bepope assure l'interim. On retrouve dans ce numéro toute la magie de l'hiver et de Noël. Les rues sont enneigées, les guirlandes commencent à s'allumer sur les balcons, les bisons ont leur pelage d'hiver et les calendriers de l'avent fleurissent à droite et à gauche. On retrouvera cet esprit tout au long des crocs et ça ne manquera pas de vous faire sourire. D’ailleurs, quelques petites pépites vous attendent, nos Poufsouffle ont du talent. De plus, nos petits rédacteurs se sont donnés comme les lutins du Père Noël pour que vous puissiez lire des articles de qualité.

Soutenez nos rédacteurs, non seulement en courant tout nu dans la neige avec la banderole des crocs, mais aussi en commentant en masse cette édition. Chaque jour, des milliers de bisons meurent dans la neige. Poufsouffle s'engage à leur protection. Un commentaire équivaut à un bison sauvé. Aidez-nous, aidez-lez, votez bisons. Ce petit geste est à la portée de tous, on compte sur vous.

 

- page 1 de 57