mardi 5 janvier 2021

Édito

 

Bonjour bande d'abat-jours (on innove pour bien commencer l'année) !

Avant tous, l'équipe des Crocs vous souhaitent une bonne année, et tout plein de belles choses pour cette année 2021. Des paillettes, des raclettes, encore des paillettes et des cookies à foison !

Nous espérons que cette édition vous plaira Malia. Une nouvelle fois préparée avec tout plein d'amour, on peut d'ores et déjà faire une ovation pour Orla, qui a, une nouvelle fois, fait un travail monstre.  On vous souhaite une bonne lecture Arthur, et n'oubliez pas de commenter Roger !

Et avouez que nos rimes en carton vous les kiffez à chaque édition !

 

Un cookie pour ... Clémentine !

@Droits réservés

Connaissez-vous Clémentine Smith ? Si ce n'est pas le cas, honte à vous. Inscrite en 2017, la jeune Clémentine a toujours été un membre investi de la maison Poufsouffle, d'ailleurs depuis peu, elle est la gérante de notre Club de Devoirs ! 

Représentée officiellement par Dianna Agron (un amour caché pour la série Glee ?) il est facile de distinguer son amour pour les créatures magiques, et les créatures tout court, à travers son parcours. Professeure en Soins aux Créatures Magiques et pendant quelques temps Magizoologiste, elle met des paillettes dans la vie des habitants du château depuis son arrivée à ces postes. Pailletes qu'elle partage également en tant que gérante du club des Z'animaux, qu'on peut retrouver en salle sur demande.

Mais l'amour des créatures n'est pas la seule passion de notre chère Clémentine. Elle est aussi passionnée de graphisme. Mais pas le graphisme auquel vous pensez. Non non non. D'ailleurs, si vous faites un tour parmi les boutiques dans le Monde Moldu, vous pourrez croiser sa boutique éphémère Joyeux Noël, qui fait suite à sa boutique Under Water. Le talent dont elle fait preuve dans son art lui a d'ailleurs valu la seconde place au grand concours P12 Got Talent. Voyez par vous-même : bim, bam, boum.

Nous aurions très bien pu continuer à vous raconter les grandes réussites de Clémentine, mais comme nous sommes un duo de femme extremement merveilleuses et originales, sans vouloir nous jeter des fleurs, nous avons décidées de faire les choses autrement.

  • Si Clémentine était un animal, elle serait un chat. Car comme vous pourrez le voir en scrutant sa jolie pensine bien fournie, elle A-D-O-R-E les chats ;
  • Si Clémentine était une chanson, elle serait Poupée de cire, poupée de son car elle vois la vie en rose bonbon ;
  • Si Clémentine était une couleur, elle serait le jaune. Genre vous vous posez la question ?
  • Si Clémentine était un film, elle serait Docteur Dolittle ;
  • Si Clémentine était une fleur, elle serait un tournesol. C'est jaune et c'est beau, que demander de plus ?
  • Si Clémentine était un métier, elle serait Vétérinaire. Son poste de Magizoologiste et de professeur de SCM ne vous a donc pas mis sur la voie ?
  • Si Clémentine était une odeur, elle serait celle d'une fleur, douce et délicate.
  • Si Clémentine était un plat cuisiné, elle serait une raclette. Car selon le théorème des Crocs, tous les Poufsouffle sont des raclettes.

 

 

Brèves de Gazette

Mes biens chers frères, mes biens chères sœurs. Non, je ne vais clairement pas vous chanter du Eddy Mitchell. D'une part parce que je ne connais que le refrain de cette chanson, d'une autre part parce qu'en ce moment j'écoute le playlist de The Greatest Showman en boucle. Mais ce n'est point la question.

Avant de commencer, même si on vous l'as sûrement répété environ cinquante douze fois, je tiens à vous souhaiter une merveilleuse année 2021, qui, espérons-le, sera bien meilleure que la précédente. Et pour bien commencer cette nouvelle année, quoi de mieux que des Brèves de Gazette de qualitey soupérieure ? Toutefois, un point noir au tableau : l'absence de Gryffondor. Ce n'est pas faute d'avoir stalké la parution de la nouvelle édition, mais ils reviendront plus fort que jamais dans les prochaines Brèves !

En ce début d'année, j'ai décidé d'enfermer Aidan dans un placard pour vous présenter une jeune plume pleine de talent qui ne demande qu'à s'épanouir. J'ai nommé India Wheeler avec son article RPG : Recrutée pour la Gazette, illustré par Dakota Gilberti. Mais quel est donc l'avis de nos petites critiques de l'ombre ? Attention .... [insérer ici le bruit d'un roulement de tambours parce que je suis nulle en bruitages] Et bien il obtient la note de 15,25/20 ! Mais voyons cela d'un peu plus près.

Keskeçadit ?

Coup de foudre de la part de mes petits escalves critiques. Bien que certains ne soient pas, mais alors PAS DU TOUT des adeptes du RPG, ils se sont surpris à apprécier ces lignes, qu'ils ont parcourus avec plaisir. On notera qu'il a le mérite d'être pertinent dans ses conseils et bien écrit. Seul bémol : sa forme. Elle ressemble plus à un top des différents types de RPG qu'à un guide de ce qu'on peux trouver dans le Monde Magique. Le peuple demande plus de catégories. DONNEZ-NOUS PLUS DE CATÉGORIES.

Et la bôté ?

Deux styles, deux ambiances. Pourquoi me faciliter la vie, quand on peux me donner des avis contradictoires ? D'un côté, nous avons l'école de ceux qui pensent que l'illustration est très belle, que l'image est bien choisie même si il y quelques petits bémol, dans l'ensemble, c'est une illustration top moumoute. Puis, il y a l'école des relou, qui trouvent que l'image choisie n'as pas grand rapport avec le sujet traité. Alors, vous vous trouvez dans quelle team ? N'hésitez pas à me le dire dans les commentaires. Sinon vous allez briser mon coeur.

Même si j'ai envie de tous les tuer dans le Manoir des Horreurs, il faut bien reconnaître que les Bleu & Bronze ont du talent. Ce mois-ci c'est encore un article de la merveilleuse Vanille Fraser Serdaigle, aime en fait que nous allons étudier, illustré par la nouvelle préfète de Serdaigle, j'ai nommé Elea Loohest. Alors pourquoi avoir encore une fois choisis un article de Vanille ? Tout simplement parce que je suis une enfant, que je cherche encore ce que signifie le titre. Peut-être que mes petits critiquent sauront m'éclairer.. Au passage, l'article reçoit une moyenne de 16,25/20.

Ouéskonva ?

Posons les bases dessuite. C'est tellement pipou que mon petit coeur de Poufsouffle niaise est transportée de niaiserie. Et vous savez quoi ? Il en est de même pour nos précieuses critiques. L'originalité est de mise et nous entraîne dans les petites histoires d'amour de Noël de Serdaigle. Si cute. Enfin, il faut réussir à rentrer dans l'histoire pour y adhérer, mais on veux la suite. Et d'autres histoires. Les filles, vos fans en redemandent !

Keskonvoit ?

Est-ce qu'on a vraiment besoin d'en parler ? Je vais juste vous faire part des réactions de mes bébés critiques (oui je les aime) : 

  • L'article illustré était magnifique ! 
  • L'illustration est juste magnifique et représente bien noël.
  • C'est vraiment sympa de voir un article tout en design [...] tout l'article est top !
  • Alors là, rien à dire, c'est juste magnifique.

Je propose donc qu'on nomme Elea pour les Phénix. Et qu'on lui donne directement la couronne. Merci bonsoir.

Owww mais que vois-je ? Un article des Crocs of The Blaireau ? Mais oui oui oui mes chers petits. Et pas n'importe lequel. Nous mettons à l'honneur notre cher Tackounet, aka Flynn Sinclair pour les non intimes, déso pas déso, qui s'intitule La RPGiteillustré par la merveilleuse Orla Lagh. Je vous vois bande de petits impatients, vous attendez la note ! Et bien vous savez quoi, le journal obtient la note de 15,75/20. YEAH BABY.

Keskildit ?

La bataille fait rage. Ici ce n'est plus le Ministère VS l'École, ni Opale TalMachin contre Biancanard, mais bien les Pro-RPG VS les Propas-RPG. Autant vous dire que la seconde team est du genre "le RPG me sors par les trou de nez", nous comprenons donc son opinion négative sur cet article, même si bien écrit et centré sur Poufsouffle. Quant aux adeptes du RPG, sortez les torchons et les serviettes, c'est la bamboula party à Rio de Janeiro. Plaisant à lire grâce à la plume de son auteur et la diversité proposée, liant humour et témoignages qualitatifs (non je ne parle pas de moi) il ne comporte aucun bémol. Enfin si, un seul. Unique, tout petit, rikiki bémol. Il est trop court. Tackounet, si tu passes par là, tu as des admiratrices.

Gras-phy-s'me

On valide à 100% les petites illustrations des commentateurs, et pas seulement parce que ce sont des bg mais parce qu'elles apportent un petit plus à l'article. La bannière principale, quant à elle, semble mal convenir au thème de l'article. Mais ce n'est pas pour autant qu'on aime pas, au contraire, parce que c'est beau, c'que c'est beau.

Oé on va samuzé. Enfin pour le coup, j'avoue ne pas avoir choisis l'article le plus fun de tout les temps, mais il a le mérite de faire réfléchir la populace sans être diaboliquement centré sur le tout Serpentard. Et ça, ça change. Alors on peux applaudir le/la mystérieu.x.se Dagger avec son article Monopole et concurrence : à qui appartient la magie ?, illustré par la géniallissime Matka Omen. Il obtient la note de 14.5/20. Coup dur pour les VIPères, ce mois-ci dernier du classement.

Et la blabla ?

Vraiment, même si je les aime de tout mon petit coeur ces critiques, elles ont eu le don de m'épuiser jusqu'au fin fond de mon âme. Car une fois de plus, COUP DE THÉÂTRE DANS LA VILLA DES MARSEILLAIS la bataille fais rage. Mais pas comme vous le pensez. Mes petits critiques sont d'accord sur le fait qu'ils sont tiraillés. Ah vous ne l'aviez pas vu venir celle-là hein ? Et bah moi non plus. Car voyez-vous, bien que l'article soit bien écrit et très développé, que la critique soit constructive, malheureusement les  arguments, les exemples, semblent assez peu recherchés. Trop de questions soulevées pour peu de réponses. Le fond de l'article est intéressant, toutefois il n'est pas dit que tous arrivent à se plonger dans ce débat.

Et le pas blabla ?

Une nouvelle fois, Queen Matka Omen a frappé. Et pas avec sa quille, non non, avec son talent. Sa bannière, bien qu'elle ne transpire par la gaïté, est très originale et d'une qualité à toute épreuve. On ne peux que valider.

 

Olala, mais c'est que nous avons déjà finis ce petit tour d'horizon des journaux de maison. En tout cas j'espère que ce nouveau format, oui j'ai changé des choses bande de mécréants, vous aura charmé. En tout cas j'ai beaucoup gloussé en écrivant ces lignes, Dindlard représente. On se retrouve donc le mois prochain pour de nouvelles Brèves, avec de nouveaux critiques, que je ne vais pas tarder à aller harceler. Qui sait, peut-être que ce sera vous. Ou pas. 
 

xo xo,  Hopipédia

 

Et maintenant ?

@Droits réservés

 

Pour les personnes adeptes des bilans sur l'année passée, et résolutions prises à quelques minutes du souhait de "Bonne année !" traditionnel, je vous accorde qu'il est parfois utile de revenir sur certains points. Pas seulement pour préparer une nouvelle année, mais aussi, et surtout à mes yeux, pour se rendre compte de l'année passée, et d'en remémorer certains points, en souriant de préférence. Déjà, pour être honnête, je suis revenue sur Poudlard12 seulement en juin, et ai donc loupée la première partie de l'année. Revenir sur la totalité des évènements marquants n'est donc pas prévu, mais en tout cas, il me paraissait important de rappeler certaines choses, à la fois concernant des évènements, mais aussi des personnes, qui méritent simplement une apparition, en mémoire de 2020.

Cette année, les Poufsouffle ont encore une fois montré qu'ils n'étaient pas que des idiots niaient qui ne pensaient qu'à manger. Même si tout le monde n'est pas d'accord avec ça, on ne peut pas nier le fait que les façons de penser évoluent, et (heureusement) certains sont tout de même capables de faire la différence entre un stéréotype affiché dans une saga, la maison en question étant simplement invisible, et les valeurs prônées sur P12 par tous ces membres investis, et fières de porter les couleurs jaunes et noires. Bref, tout ça pour dire que nous aussi on a défendu notre place parmi ces quatre maisons, preuve largement apportée par le rush de juin, ou trophée des potirons, qui s'est plutôt bien terminé étant donné le peu de points rapportés par nos membres dès la rentrée. Histoire d'ajouter à cette année 2020 un peu de fierté, on peut simplement évoquer le Quidditch. Il n'y a pas grand-chose à dire, l'équipe est fabuleuse, talentueuse, et a une nouvelle fois représenté la maison et ses valeurs parfaitement. Si on s'écarte du général, on peut aussi citer le mouvement en salle commune, les participations qui connaissent des hauts et des bas. À la finalité, les retours sont souvent ceux d'une maison appréciée, à l'ambiance agréable, ce qui en motive plus d'un à s'investir, ou au moins à montrer sa petite tête de temps en temps.

Si on s'écarte des évènements quelques minutes pour se pencher sur des noms, et que l'on avait l'opportunité de remercier ces personnes pour leur présence, tout simplement, les noms ne seraient pas une grande surprise. On a évidemment Tara Wilson, Hope Moore et Bepo, pour leur travail dans notre salle commune et leurs paillettes au quotidien. Toma Dresden, Marc Nissa et maintenant Hope Moore pour leur gestion du journal, mais aussi pour le simple fait de supporter l'équipe et les façons bien différentes de chacun de travailler, qui peuvent rendre le tout compliqué. Et puis on aurait aussi Camila Barnes, Orla Lagh et Sukyana Singh (Hope Moore depuis que son talent en graphisme s'est révélé), pour les bannières fournies pour rendre la salle commune toute jolie. Bon nombre de Poufsouffle participent à leur manière à rendre la maison un peu plus belle, et l'ambiance un peu plus agréable pour chacun, au quotidien. Donc juste, merci à vous tous.

Il ne reste plus qu'à attendre de voir ce que 2021 nous réserve, et surtout ... ce que nous déciderons d'en faire.

 

 

 

Zoom sur une égérie Poufsoufflienne

Le titre peux vous avoir interpellé et si vous êtes entrain de lire ces phrases, c’est que vous avez sans doute envie de savoir ce que j’ai à vous proposer. À chaque édition, paraitra un zoom sur une égérie d’un Poufsouffle (jusqu’à épuisement des stocks). Les Poufsouffle choisit figurent tous dans l’enregistrement des « égéries pédouziènnes ». Évidemment tous les Poufsouffles n'auront  pas la joie d'avoir un article à leur gloire mais si vous lisez cet article et que vous être enregistré, vous y aurez sans doute droit un jour, étant donné qu’il n’y a que deux critères pour paraître entre ces lignes : Être enregistré dans « les égéries pédouziènnes » et être en activité sur le site (pas besoin d’une grande activité, juste un petit post de temps en temps). Pour cette première édition de zoom sur une égérie, nous allons découvrir l’égérie de Clairet ! Une blairelle représenté par Jane Levy.

Vous ne connaissez peut-être pas cette actrice, je me dois donc de faire une courte présentation. Jane est une américaine qui voit le jour en 1989. Si vous la connaissez déjà, c’est sans doute pour le rôle de Tessa Altman, qu’elle interprète dans la série Suburgatory, que notre chère Clairet a notamment vu. Il est également fort probable que vous ne la connaissiez pas par cette série mais par un des deux film d’horreur dans lesquels elle a joué. Evil Deas et Don’t Breathe : La maison des ténèbres ont étés deux films qui ont joué un grand rôle dans sa carrière. Maintenant que vous visualisez un petit peu de qui il s’agit vous vous demandez peut-être pourquoi Clairet a choisi cet honorable actrice. Alors pourquoi ne pas aller lui demander ?


Noah : Bonjour Clairet, aurais-tu quelques minutes à m’accorder pour les Crocs ? C’est au sujet de ton égérie, je voudrais te poser quelques questions.
Clairet : Oui ?
Noah  : Pourquoi avoir choisis Jane Levy ?
Clairet : Je pense qu'elle représente bien le physique de mon personnage.
Noah : As-tu déjà changé d’égérie ?
Clairet : Non.
Noah : Est-ce que tu y as déjà songé ?
Clairet : Non plus.
Noah : T’est tu inspirée de ton égérie pour forger ton personnage ?
Clairet : Non, plutôt l’inverse en fait, j’ai choisi mon égérie en fonction de mon personnage.
Noah : Merci Clairet pour ces quelques minutes accordées, passes une bonne fin de journée !
Clairet : Merci et toi de même !

 

 

Les murs ont des oreilles

@Mr.Physics

Tout le monde est forgé avec des préjugés que ce soit au niveau d’un mode vie, de nourriture de matière de professeur ou même de Poufsouffle. Et c’est ce dernier point qui va aujourd’hui être abordé. Car bien qu’on aborde fièrement nos couleur jaune et noir les rumeurs et stéréotypes nous parviennent jusqu’aux oreilles, sachez-le. Mais peut-être nous trompons nous. Sommes-nous vraiment perçut comme des gros mangeurs et des flemmards ? Nous allons le découvrir très vite. Mais doucement tout de même, avant de s’attaquer à ce que les pédouziens pensent de Poufsouffle nous allons d’abord interroger les Poufsouffle eux même.

Noah : Bonjour Cherry, et Mariechat auriez-vous quelques minutes à m’accorder ?
Cherry : Bien sûr !
Mariechat : Oui !

Noah : D’après vous pourquoi avoir était répartie à Poufsouffle ?
Cherry : Peut-être concernant la loyauté la gentillesse et la bienveillance de mon personnage au fond, cette maison me correspond un peu aussi 
Mariechat : C’est là où mes qualités m’ont guidé.

Noah : Quels stéréotypes aviez vous sur Poufsouffle après avoir lu ou vu les films d’Harry Potter ?
Mariechat : Je m'y intéressait pas vraiment. Pour moi c'était la maison de gros mangeurs (mais apparemment j'en suis finalement aussi une) pas toujours très futés mais courageux et travailleurs donc qui n'abandonnent pas. Je la voyait aussi comme la maison de Cédric, point. J'ai vraiment pas cherché à en savoir plus sur le moment.
Cherry : Les Poufsouffle c'étaient en gros des gentils tout mous qui s'empiffraient de nourriture du matin au soir

Noah : Est-ce qu’ils ont changé après être arrivé sur P12 ?
Cherry : Oui xD les poufsouffle sont toujours très gentils bienveillants et cute mais aussi vif d'esprit et un peu moins mous que ce qu'on peut penser dans les livres et les films.
Mariechat : Ils ont changés avec la rencontre de pédouziens eux aussi à Poufsouffle.

Noah : Quels stéréotypes pensez vous que les autres ont de Poufsouffle ?
Mariechat : Des gros mangeurs bon à rien et fainéant, ou du moins c'est ce que j'ai cru comprendre de certaines filles de ma classe.
Cherry : eh bien mis à part que ce sont des goinfres certaines personnes peuvent les considérer comme inutiles voire le fond du bocal

Noah : Quelle image aimeriez-vous donner de Poufsouffle ? A quel image voudriez vous remédier ?
Cherry : Que ce sont des gens qui ont peut-être l'air un peu mous mais qui sont gentils bienveillants de confiance et à l'écoute <3
Mariechat : La vérité. Que c'est tout simplement la meilleure maison sur bien des plans et que on peut être tout aussi bien un fainéant à Serdaigle, Gryffondor ou Serpentard qu'une personne douée à Poufsouffle (d'ailleurs ici il y a que des personnes douées dans toutes les maisons)
Cherry : Oui, il en a un peu marre que les gens pensent qu'on est des mollusques sans intérêts qui passent leur vie à manger
Noah : Merci beaucoup pour avoir répondu à mes questions !


Après avoir rendu visite aux Poufsouffle en salle commune, il est enfin l’heure de vous dévoiler les stéréotypes et préjugés des autres élèves de Poudlard !

Noah : Bonjour Maela, Bonjour Hermione, Bonjour Liam, auriez-vous quelques minutes à m’accorder pour un petit sondage ?
Hermione Tonks-Black : Evidement !
Maela Evans : Bien sûr !
Liam Goldstein : Oui !

Noah : Quels stéréotypes aviez-vous de Poufsouffle dans les livres et film de J.K. Rowling ?
Hermione : Euh… au début, dans le premier, j’avais vraiment l’impression qu’il s’agissait de la maison où tu allais quand tu n’avais aucune qualité pour les autres. Au fur et à mesure se sont plus devenus les bisounours de service
Liam : Je ne sais pas si je suis le mieux placé pour parler de Poufsouffle, mais essayons toujours. Je dirais que dans les films et les livres, ils sont clairement sous côtés, c’est un peu la maison « fourre-tout », où on met uniquement les gens qui n’ont pas de profil adéquat pour aller dans les autres trois maisons.
Maela : Oui, ils ont un aspect amical, maladroit, bosseurs mais pas assez mis en avant !
Liam : Oui, perso je les vois un peu comme les « gentils » qui n’ont pas une personnalité très forte, très marqué uhu. Mais je pense également que le fait que les gryffondor soit soit surcôtés dans les films et les livres n’aident pas les poufsouffle à se faire une place non plus.

Noah : Quels stéréotypes avez-vous de Poufsouffle dans P12 ?
Hermione : Euh.. à part que vous êtes tous des gourmands et que vous êtes super sympas euh.. pas grand-chose, ah si, vous êtes trop géniaux !
Liam : Je dirais que la plupart son super gentils (coucou Looedy), et qu’ils sont badasse au quidd (coucou Hope. Ah et qu’ils aiment manger des cookies (coucou Cherry)
Maela : A la ramasse ! En même temps en tant que Serpentard, il est difficile de voir le bien dans toutes les maisons.

Noah : Qu’est-ce que vous aimez chez Poufsouffle dans HP ?
Maela : Leur cuisine certainement !
Hermione : Ils sont relativement neutre, et ont pas de rivalités stupides tout en restant attentif aux autres. Et ils sont vraiment à fond sur la loyauté l'amitié et les grandes valeurs qui devraient appartenir à tous. C'est vraiment une maison respectueuse, exit les trois sorciers.
Liam : Justement j’aime bien leur côté gentillesse mais je pense que tout le monde (sauf serpentard dans HP) aime un peu poufsouffle comme mêm. C’est d’ailleurs un peu trop les gentils de service à mon gout, et leur image justement de gentil qui pense qu’à manger (en tout cas c’est comme ça que je les resens) ne leur donne pas beaucoup d’importance (même si on peut pense à Cédric qui joue un grand rôle dans HP4)

Noah : Qu’est-ce que vous aimez chez Poufsouffle sur P12 ?
Liam : Bon déjà leur gentilesse, je vais pas le dire 20 fois mais je les trouves vraiment mignons, puis ils ont l’aire super sympas.
Hermione : Alors vous êtes drôles, vos représentants ont une passion pour les canards, vous êtes trop fort en qui de. Vous n’êtes pas niais parce que dans hp des fois c'est limite. Vous êtes ultra présents et très bon amis ig
Maela : Certainement la place dans le personnel dont certains poufsouffles se sont fait. Vous pouvez être ambitieux des fois ca me plait !

Noah : Qu’est-ce que vous n’aimez pas chez Poufsouffle dans HP ?
Hermione : Vous êtes niais dans hp! C'est dingue, en plus vous passez pour des gros paresseux.Des gens pas réactifs et clairement me suis toujours demandé si J K Rowling avait fait exprès pour vous dévaloriser le blaireau, alors qu’en vrai, vous êtes géniaux !
Liam : Clairement le fait qu’ils soient sous côté. Je suis peut-être le seul à ressentir ça mais le fait qu’il n’y ait que peu de gens important de poufsouffle gâche réellement l’intérêt de cet maison.
Maela : La couleur, le jaune, beurk !

Noah : Qu’est-ce que vous n’aimez pas chez Poufsouffle sur P12 ? ( si ce n’est la même chose)
Hermione : Mmmmh en fait j'aime tout, surtout votre propension à faire des cookies....Le seul truc quand on y repense, c'est que vous nous avez battu au quidditch. ..
Liam : Bah qu’ils nous laissent jamais gagner au quidditch (krkr) ( En vrai j’aime bien jouer contre eux xD). Ah et on dit qu’ils courent tous tout nus sur la réserve, je sais pas si c’est vrai mais ça donne pas envie de venir sur la réserve xD
Noah : Si tu savais …
Maela : Le fait qu'une de votre espèce s'infiltre dans notre cave ! Mais ne vous inquiétez pas, Hope est soumise à l'Imperium et Dray lui a administré un philtre d'amour ;)
Noah : Merci pour ce temps accordé, passez une bonne fin de journée !


Et merci à vous chère lecteur de m’avoir lu jusqu’ici !

 

Les expériences farfelues de Juliette et Marina

Juliette et Marina étaient deux doubles menton heureux de leurs vies. Elles aimaient les moules au roquefort (avec beaucoup de roquefort), les munster au four, les raclettes en visio (on me dit dans l’oreillette que Juliette, aka Bouffi pour les intimes, ou encore Hope, fait de merveilleux sandwich pour manger sa raclette) et les crêpes au nutella.

Alors qu’elles cherchaient des idées de recettes à tester, Marina (aka PetiteVachetteDesLandes pour les intimes, ou Drayryfore) trouva le parchemin de la vie. Le parchemin du savoir. Alliant LE met divin et LE concept spectaculaire : Les cookies au roquefort. Grave fière de sa trouvaille, Marina entonna une petite chanson.

Une bouffi qui se balançait
Sur une toile, toile, toile
toile d’araignée
C’était un jeu tellement 
tellement amusant 
Qu’elle appela une deuxième araignée

Une bouffi et une araignée qui se balançaient
Sur une toile, toile, toile
toile d’araignée
C’était un jeu tellement 
tellement amusant
Qu’elles appelèrent le roquefort à la rescousse

Un roquefort qui se balançait 
Sur une tranche, tranche, tranche
tranche de pain
C’était un jeu tellement
tellement amusant
Qu’il appela les moules à la rescousse 

* Transition de folie, où Drayryfore lance des araignées qui ont des bouclettes sur la tête et où Hope glousse comme une dinde. *

Si vous aussi vous souhaitez tester cette recette, même toi Physio oui oui, voilà ce dont vous allez avoir besoin.

Ustensiles : 

  • Les mains de Drayryfore (pour touiller)
  • Hope pour goûter la pâte (toujours goûter la pâte)
  • Les ongles de sorcière de Hope (oui, oui, tu pouvais les mettre) pour faire des réserves de roquefort pour la nuit (une vraie Poufsouffle)

Ingrédients :

  • Du bon roquefort sa mère (normalement c’est 40g, mais mettez tout)
  • 20g de noix (faut les émietter. Avec les doigts. Passez pas 20 minutes, comme Hope, à chercher comment faire)
  • 50g de beurre salé (bon nous on avait pas du salé, mais c'était bon quand même)
  • 25g de gruyère râpé (parce que plus y’a de fromage, plus on est contentes)
  • 75g de farine
  • 1 oeuf (c’est horrible de mettre les doigts dedans)
  • ½ sachet de levure

En gros, c'est pas bien compliqué. Vous prenez tout. Et vous touillez. (Sans oublier des ingrédients. Comme j'avais fait moi. Oups.) Vous touillez bien. Puis vous faites préchauffer le four à 210°C. Et vous faites cuire 15min. Et si jamais vous aviez pas devinés, faites des petites boules gluantes pour les faire cuire, mettez pas le plat au four. 

 

What the Fawkes ? | Le Département des Mystères

What the fuck = c'est quoi ce bordel ?
Fawkes = Nom de Fumseck dans la version originale.

 

Le Monde Magique regorge de... de choses. Étranges et magiques. Mais il existe un lien regroupant toutes ces bizarreries magiques (et non, il ne s'agit pas du dortoir de Hope). Je parle bien évidemment du Département des Mystères !

Situé au plus profond du Ministère, il nous est connu avant tout pour sa célèbre salle des prophéties et salle de la mort, où se déroulèrent la Bataille du Département des Mystères, mêlant Mangemorts, Ordre du Phénix et Armée de Dumbledore. Mais oublions ces salles, et enfonçons-nous dans les méandres de ces couloirs obscurs pour y découvrir ces autres salles, parfois bien plus effrayantes !

 

Salle aux douze portes

 

Certainement la plus "soft" de toutes, cette salle est en quelque sorte l'entrée du département. Un espace circulaire où une douzaine de portes permettent de rejoindre chacune une nouvelle salle. Mais rien n'est jamais simple dans ce département, et un système de sécurité anti-intrusion provoque une rotation des portes sur le mur, les faisant toutes se confondre, et obligeant les visiteurs à en choisir une au hasard !

Fort heureusement pour l'Armée de Dumbledore lors de leur mission de sauvetage, Hermione Granger trouva comment contourner ce piège en marquant chaque porte traversée !

 

La salle des cerveaux

 

La salle la plus effrayantes et étrange à mon goût : présentée comme un long espace rectangulaire éclairé par des lampes suspendues, cette salle est quasiment vide. Quasiment.

En effet, une cuve servant de réservoir rempli de solution verte trône en son centre. Et au milieu de cette solution verdâtre flottent (ou coulent, qu'en-sais-je ?) des cerveaux. Et des cerveaux agressifs ! Lorsque Ronald Weasley traversa la pièce et tenta de s'emparer de l'un d'eux, ce dernier se jeta sur le Gryffondor pour l'enrouler à l'aide de "pensées" se manifestant sous l'aspect de fils composés d'images mouvantes. Il est donc simple de comprendre pourquoi je trouve que cette pièce est la plus... étrange.

 

La salle du temps

 

Bien différente de celle présentée précédemment, la salle du temps brille de milles feux ! Enfin, brillait avant que les mangemorts et l'armée de Dumbledore ne s'y affronte.

À l'intérieur se trouvaient des dizaines d'objets se rapprochant, de près ou de loin, au temps. Pendule, horloges, coucous et retourneurs de temps y étaient entreposés pour sans doute être objets d'expériences de la part des langues-de-plombs !

Après la bataille du Ministère, il est estimé que tous les retourneurs de temps furent détruit lorsqu'un sortilège fit exploser une armoire qui n'a de cesse depuis de se reconstruire, se détruire, et ainsi de suite.

 

Salle de l'espace

 

La salle la plus drôle de toutes ! Une large pièce sombre contenant des versions miniatures des planètes, qui flottent dans les airs. On en sais bien peu de choses, à l'exception qu'une planète manque à l'appel : pluton, qu ifut détruite par Luna Lovegood afin d'échapper à un mangemort.


 

Et voilà pour cette courte présentation des salles oubliées du Département des Mystères ! On a bien le droit de se poser la question "What the Fawkes ?" quand on découvre ces expériences sordides qui ont lieu juste en dessous de la capitale du Royaume-Uni !

 

Sorciers britanniques, isolationnistes ?

@WarnerBros

 

Quelque chose de positif disponible dans le MoMa et moins dans les livres HP, est l'ouverture du Monde Magique Britannique au monde. Bon, parfois un peu trop, comme quand on vois que les gens adorent se prétendre venir du Québec, de France ou de différents pays asiatiques sans passer par la case Particularité mais bon, ça, on a l'habitude à force.

Mais si je prends la plume ce soir (oui car j'écris ça le soir), c'est pour zoomer sur cette Grande-Bretagne sorcière qu'on vois dans les livres. Une Grande-Bretagne assez isolationniste !

 

1. Poudlard

 

D'accord, d'accord, Poudlard est incroyable, Poudlard est la meilleure... mais bon. Soyons sincères. Une école de Magie qui n'accepte que les enfants de Grande-Bretagne ? Bien que sur notre site, elle accueille les enfants d'à peu près tous les horizons sans réellement de raisons pour qu'ils n'aillent pas dans leur école par défaut, ça ne se passe pas comme ça dans les livres !

Déjà, c'est presque une école par continent : Ilvermorny gère l'Amérique du Nord, Castelobruxo prends en charge les jeunes sorciers et sorcières d'Amérique du Sud ; Beauxbâtons acceuille les jeunes Européens à l'exception des nations scandinaves et nordiques qui se rendent à Durmstrang. Pour les pays de l'Est : Koldovstoretz entre en scène ! Enfin, l'Afrique possède la grande école de Uagadou !

En somme, une seule école rivalise avec Poudlard : Mahoutokoro, qui n'accueille que les élèves japonais (du peu que l'on sache). Et, bien que l'on sois au courant de l'existe d'un programme d'échange avec des étudiants brésiliens, pas une seule fois dans la saga ça n'arrive ! Et on oubliera rapidement le Tournoi des Trois Sorciers qui est plus un "on a les meilleurs étudiants, voyons ça dans un match à mort" qu'on réel échange. N'oublions pas que celui de 1994 était le plus soft. Alors, imaginez ceux d'avant, et dites-moi qu'on peux appelez ça un programme d'échange... d'autant plus que la limite d'âge était une nouveauté de 1994. J'en ai la chair de poule.

 

2. Le Ministère de la Magie

 

ALORS LÀ. Si Poudlard avait quand même un fond de bonne volonté et de touchante innocence, là, le Ministère, je ne vois pas pourquoi ils sont tant... fermés sur eux même. Au début, je me suis dis "ils ont quand même organisés la finale de Quidditch du quatrième tome !" mais ça n'a pas suffit à les sauver de mon couperet.

Ah bah oui, parce que lorsqu'on a affaire au retour avéré du Seigneur des Ténèbres après qu'il soit mort, remort, et re-remort, on demande un minimum d'aide auprès de la Communauté Magique Internationale. Mais non. Visiblement, le Ministère a plus à faire à cloisonner les informations plutôt qu'à s'ouvrir aux autres nations ! Certes, ils ont participés à la lutte contre Grindelwald... lutte qui semblait plus orchestrée par la CMU, donc l'ordre venait du côté de l'ONU magique plutôt que du Ministère.

Et puis, en parlant des évènements des Animaux Fantastiques, on peux aussi montrer à quel point il est compliqué pour Norbert Dragonneau d'obtenir des autorisations de voyage ! Certes, ses recherches étaient alors controversées, mais même après s'être révélé le sauveur de New-York ayant révélé Grindelwald, ils semblaient bien décidés à l'obliger à rester sur le sol britannique. Au point même qu'il dû voyager illégalement...

Donc, nous ne pouvons pas nier que le monde magique de Grande-Bretagne semble avoir une politique tendant peu à l'échange entre les différentes autres nations magiques, ce qui se traduit également dans le fait de n'aucune discipline semblable à la Géographie dans leur cursus classique.

Mais est-ce là réellement la mentalité des sorciers et sorcières britanniques, ou plus simplement un aspect du Monde Magique qui n'a pas été développé par sa créatrice ?

 

Est-ce que nous muggle-isons la monde de la magie ?

`

@Droits réservés

Bien, accrochez-vous car je vais vous faire une révélation choc : nous ne sommes pas des sorciers et sorcières. En d'autres mots : nous sommes des moldus. Bien, maintenant que tout le monde est bien de retour dans le monde réel, commençons !

Si nous sommes sur Poudlard12, c'est, pour la plupart d'entre nous (car jamais je n'oserais parler au nom de tous) parce que nous aimons cet univers magique, ses détails, son histoire ! Et puis, pas besoin d'apprécier le célèbre sorcier à lunettes puisque P12 nous offre la possibilité de vivre notre propre aventure ! Et pour les moins RPGistes, le Monde Magique se développe aussi dorénavant dans de nouvelles époques et de nouveaux lieux avec ce si attachant Norbert Dragonneau !

Toutefois, il faut l'admettre, il y a une ombre grandissante au-dessus de ce havre de paix et de Magie. Une ombre sans cesse croissante. Et qui est probablement liée au vieillissement de ce "noyau dur" de fans de la première heure. Nous nous mettons à "muggliser" ce riche monde magique.

Eh oui ! Admettons-le ! J'ai surtout remarquez ça en deux temps : tout d'abord, une phrase, lue ou entendue à un quelconque moment de mon existence, m'a heurtée le front de plein fouet et cette phrase disait approximativement :

 

« [...] compliqué quand même vos fans connaissent plus votre création que vous ! »

 

Pas besoin de faire un dessin pour comprendre qu'il s'agissait là d'une remarque pour souligner le fait que les Potterhead étaient dorénavant des monstres d'exactitudes qui planaient au-dessus de l'épaule de l'auteure pour corriger ses moindres défauts. Et si moi-même suis de ce genre-là, je dois avouer que ce comportement, à si grande échelle, devient presque toxique puisque pour un message/tweet/commentaire ou que-sais-je d'autre de positif, nous trouverons une trentaine d'autres critiquant, raillant ou pire pour un problème !

Mais l'exemple le plus criant de "mugglisation" de l'univers du Wizarding World est quand nous tentons de transposer notre réalité, notre société, dans le Monde Magique. Quand nous nous posons des questions de moldus dans un monde magique, ou cette question n'a probablement jamais traversé l'esprit de quiconque ! Après, comment puis-je affirmé cela ? Eh bien, une autre phrase était un jour apparue à un détour entre deux secondes de ma vie.

Répondant à des questions sur Twitter, JK Rowling avait alors dit, concernant l'homosexualité de Dumbledore, que cela (l'homosexualité) n'avait jamais posé problème dans le monde magique (par opposition avec les nombreux harcèlements, et violences chez les moldus) puisque les sorciers avaient tout simplement mieux à faire, mieux à penser. Mais pourquoi donc, de base, avons-nous rajoutés cette question dans un univers qui n'en avais pas besoin pour tourner rond ?

Mais, entre incohérences devenant criantes pour les yeux experts des fans et la maturité et les questions existentielles d'une fanbase s'interrogeant, ne sonnons-nous pas le glas de l'innocence de ce monde magique, qui nous avais fais rêver en découvrant des lieux où les lois de la physique n'étaient plus ? Est-ce que l'heure de l'émerveillement se termine là où commence celle de la réflexion ?

 

Azkaban : Mythe ou Réalité ?

@WarnerBros

Azkaban. Jadis, ce nom suffisait à faire peur aux jeunes sorciers, pour éviter qu'ils n'empruntent une mauvaise voie d'avenir. Les plus féroces sorciers et sorcières y ont séjournés, cherchant alors à s'en échapper, mais n'y trouvant que la folie... voire un sort pire que la mort. Nous n'oublierons pas l'horrible description qu'en ont fais Rubeus Hagrid et Sirius Black, et nous n'oublierons pas non plus que la célèbre prison a retenue prisonniers des Mangemorts parmi les plus puissants.

Mais quid d'aujourd'hui ? Si Azkaban a, par le passé, fait preuve d'une puissance punitive et préventive, peut-on dire que cette île, la fameuse prison des sorciers continue à jouer ce rôle ? Eh bien, contre toute attente, rien n'est moins sûr.

Oh bien sûr, je ne parlerais pas là du célèbre Azkaban pour moldus, disponible dans l'onglet extérieur du site, non non, mais de celui pour sorcières et sorciers ; l'Azkaban qui pourrait retenir Tara Wilson, Professeure de Poudlard. Le vrai, le seul, l'unique... et le grand absent.

Ne nous mentons pas, la dernière utilisation et exploitation d'Azkaban dans le Monde Magique digne d'être retenue, et le RPG avorté de l'ancienne brigade des Aurors, réunissant à l'époque Lume de Dio, Hunter O'Downey et Onirie SaDiablo, le tout sous le commandement d'Opale Tal Moundine. Tout cela est partie bien loin dans les mémoires. Et pourtant, il s'agit d'un des sites du Monde Magique les plus importants, qui pourrait détenir un rôle primordial, d'autant plus que le Contexte lui permettrait de projeter son ombre menaçante sur un Monde Magique fracturé ! Organisation Criminelle manquante cruellement de finesse ; Partisans de la Révélation ; Corruption au sein du Ministère : les joueurs ont déjà tout mis en place pour permettre de pousser les mécaniques du Monde Magique à leur paroxysme. Mais c'est l'inverse qui semble se produire : le Monde Magique est aujourd'hui dans ses retranchements, soumis à une loi de liberté, tant absolue qu'elle en est burlesque.

Nous avons connu un Azkaban où l'on y jeté des demi-géants parce que le conseil d'administration d'une école avait des "soupçons de culpabilité" ; Azkaban a même failli recevoir Albus Dumbledore lui-même lorsque le Ministre, paranoïaque, s'était emparé de l'école et de l'ensemble de la Grande-Bretagne magique ! Mais aujourd'hui, il semblerait qu'il n'y ait guère plus les rats pour vivre l'endroit... Mais quoi de plus normal quand on apprend que l'équipe sensée enseigner la Défense contre les forces du mal se compose d'une enseignante qui feuillète un ouvrage de Magie Noire en présence d'une Auror, et d'une complice de parricide alliée à la cheffe d'une organisation mondiale regroupant tous les gros bonnets de la diplomatie sorcière ? Attendez, vous ne me croyez pas ? Ce n'est pas cohérent pour vous ? Eh bien, allez lire le Monde Magique, et vous m'en direz des nouvelles !

Toutefois, nous ne pouvons en vouloir aux Aurors de ne pas mettre en place de quoi rendre le tout plus cohérent, car après tout, Monde Magique est régit sur la sacrosainte loi : "Le RPGiste est roi". Son personnage est apte à faire tout ce que le RPGiste désire, sans plus de cérémonie. Seuls deux impératifs prévalent : la cohérence immédiate doit être respectée, et il est impossible de faire bouger le personnage d'autrui, même si certains sont passés maître dans l'art d'obliger l'autre à se soumettre à sa volonté.

Et les plus attentifs noteront que j'ai bien précisé "cohérence immédiate". Car, si un RPG à lui seul, dans son univers propre, peut paraître logique, les joueurs oublient bien souvent qu'ils évoluent dans un MoMa qu'ils doivent partager avec d'autres joueurs où, théoriquement, les actes ont des conséquences dont on ne peux pas se passer en prétendant diriger la pègre. Sauf que seule la cohérence immédiate semble être prise en compte dans le règlement.

Et donc, c'est pour cela que je me pose la question aujourd'hui : Azkaban, mythe ou réalité ?

 

Jeu du mois

Nouvelle année rime souvent avec nouvelles résolutions, donc pour cette édition je vous propose de déterminer à qui chacune des résolutions ci-dessous pourrait être attribuées. C'est à vous de choisir quels Poufsouffle assigner, et vous pouvez également décider de ne pas traiter l'intégralité de ce blabla, c'est à vous de voir.

 

Liste géniale de résolutions :


→ Apprendre à rire sans devenir un petit cochon
→ Arrêter d'embrasser des grenouilles en espérant voir un prince charmant se pointer
→ Arrêter d'essayer de bien chanter
→ Arriver à l'heure en salle de classe, ou arriver tout court
→ Comprendre que si personne ne rit, c'est que la blague n'était pas drôle
→ Devenir ami avec une dinde (une vraie hein pas Hope)
→ Faire preuve de charité et acheter des beaux slips à Toma
→ Ne plus manger tous les cookies de Tara (faut partager dans la vie namého)
→ Prôner le nudisme dans tout le château
→ Réussir à charmer Appa


Vous avez jusqu'au 29 janvier pour envoyer vos participations à Orane Lueswinn. Évidemment vous aurez droit à une petite récompense, et les participations les plus drôles pourront apparaître dans l'édition prochaine !

 

Gossip Hufflepuff

@CartonNetwork

Parce que Poufsouffle ça n'est pas seulement nourriture et niaiserie, mais qu'on est aussi très drôle, mon ptit doigt et moi-même nous sommes interrogés sur le fait que les blaireaux pourraient tout aussi bien figurer dans bon nombre de programmes télévisés moldus. Sisi j'vous assure !

 

Enquête exclusive
Plouf


On commence doucement, avec un focus sur la directrice de l'école qu'on ne présente plus, notre chère Bianca Gordon. Sous ses airs de queen, maladroitement cachés, nous avons pu découvrir sa véritable nature. C'est le scoop de l'année, découvrez par vous-même la véritable grincheuse qu'est miss Gordon dans ce reportage inédit, signé Ali Gator.

 

Les sorciers et sorcières de l'amour
Boïng


Parce que l'amour c'est beau, c'est frais, c'est ... non c'est trop niais. Et pourtant, dans ce nouvel épisode des sorciers et sorcières de l'amour, découvrez comment un homme naïf peut-il se faire avoir par deux fois par une femme. Et surtout par Hope, deux fois, quand on sait que c'est Hope. Un épisode qui s'annonce intéressant et instructif, puisque apparemment, il y a des interrogations qui resteront toujours sans réponse.

 

Poufsouffle a un incroyable talent
Splash


Eh oui ! Acclamons bien fort Flynn Sinclair qui entre sur la scène avec quelques pas de danse qui semble plaire à la totalité des jurys ! Cette semaine, vous pourrez non seulement découvrir la prestation de Flynn, mais en plus découvrir les coulisses, et savoir si les jurys votent en fonction de la beauté du candidat, ou réellement de leur talent. Spoiler : attention aux oreilles quand même, c'est bien beau d'être gentil mais faudrait pas finir sourd non plus.

 

Enquêtes criminelles
Bzzz


Ou comment Hope Moore s'est retrouvée agressée par tant de participations. Vous aurez droit à une interview inédite de la concernée, qui malgré son état mental se dégradant, a pu nous adresser quelques mots. Un reportage exclusif sur nos chaînes, signé Kelly Diote.

 

The powerpouf girl
Tsss


Bien connues de Poudlard pour leur autorité et crédibilité affolante, acclamons bien fort Mariechat, Bianca et Jade, trois blairelles prêtent à tout pour ravager Poudlard après avoir enfilé leurs fidèles tenues de super héroïnes. Leurs visages furent révélés au grand jour il y a peu de temps, découvrez cette interview exclusive des powerpouf girl sur nos chaînes le 32 janvier !

 

Les Poufsouffle versus le reste du monde
Pouet
Dring


Cette semaine dans Les Poufsouffle versus le reste du monde, les Pouf accueillent Drayryfore et lui souhaitent la bienvenue. Nous n'avons malheureusement pas pu obtenir une interview de sa part, cette dernière étant très occupée par ses réflexions profondes qui l'animent continuellement. Ne ratez pas cet épisode inédit qui vous diffusera le lien de la pétition à signer pour remplacer ses araignées par des licornes, bisounours, voire même mouches ! Vous aurez également droit à un aparté sur les conséquences d'une mini-crise cardiaque sur votre santé, afin de vous convaincre de signer cette pétition. AH ! On me dit dans l'oreillette que le programme sera étendu d'une heure pour évoquer une question effrayante, ne serait-elle pas une espionne venue de Serpentard justement pour tous nous terroriser ?



Après la présentation des programmes, il est important de rappeler que certains pédouziens ne pourront jamais finir à Poufsouffle. Parmi eux, Camille Dubois. Ce paragraphe a-t-il été écrit sous la contrainte ? Oui. Est-ce que je me fais un plaisir de râler à nouveau ? Oui. Je vous assure que j'aurais très bien pu écrire un article complet à son sujet, juste pour qu'on apprenne ensemble à empoisonner les gens, partie pratique assurée sur Miss Dubois en personne évidemment. Mais cela lui aurait fait plaisir. Ainsi, et pour terminer en beauté, Camille, ARRÊTES DE ME TUER AU PREMIER TOUR ! Je l'empoisonnerai un jour, et ça sera très drôle.

 

La Galette des Crocs

@Crokmou

La galette des rois : gâteau incontournable de la nouvelle année, mangée la plupart du temps en famille elle désigne le roi ou la reine de la journée. Mais celle que nous allons voir est très importante : elle va désigner le nouveau Chroniqueur en Chef. Et bien oui ! Car qui dit nouvelle année dit nouveau roi !

11:30 : Noah est déjà en cuisine, et l’odeur de la bonne galette des rois embaume les bureaux. On peut voir sortir sept petite têtes, le nez en l’air, se diriger vers les cuisines. Mais ils sont vite repoussés, et pour cause : la galette n’est pas prête. Ils retournent donc, tête baissé, au travail.

11:50 : Les articles et illustrations terminés la petite troupe commencent à préparer la table. Nappe, couverts, décorations : tout est prêt.

12:00 : Les deux préfètes ramènent leurs couronnes, prêtent (ou pas), à passer le flambeau.

12:05 : Les parts sont coupés et prêtes a être manger. C’est le début d’une longue battle de regard. Chacun observe les autres, pour voir chaque gestes, chaque bouchées prises.

12:07 : Flynn et Noah sont les premiers à finir leurs parts. Ils repartent donc en cuisine pour préparer quelques cookies.

12:08 : C’est au tour de Camila et Amber de quitter la compétition, les deux blairelles partent aider les garçons en cuisine.

12:10 : Il reste seulement Orla, Orane et Hope. La tension est palpable, on entendrais à peine un bison voler.

12:11 : Orla finis sa part sans se casser de dent, mais sans fève.

12:12 : En attendant la cuisson des cookies, les 5 blaireaux reviennent dans la salle pour observer la final.

12:13 : Hope se met à écarquiller les yeux, les blaireaux retiennent leurs souffle. Hope à finalement eu la fève ! (Et une année de torture en plus, une !)

12:14 : La cérémonie du couronnement commence : Hope est assise sur son trône, Tara est venu pour poser la couronne sur sa tête. Mais avant, elle prononce ces mots : « Si quelqu’un s’oppose à ce couronnement, qu’il le dise maintenant où attende l’année prochaine ! » C’est alors qu’Orane arrive en trombe, hurlant : Moiiiii !!! Tout les regards se tournent vers la préfète. Celle-ci tient entre ces doigts une autre fève !

12:20 : C’est alors un double couronnement qui eu lieu encore une fois cette année là.

Voilà ! Maintenant, vous savez tout ! Certains crieront au trafique de fèves et de galette, d’autres au fait que les blaireaux ont passé leurs fèves sous les menaces d’Hope, mais que voulez-vous. Ce qui est fait est fait !

Je vous souhaite une bonne année 2021 à tous !

 

Horoscope 2021

@Droits réservés

Oh que oui, c’est une nouvelle année qui s’annonce et de nouvelles prédictions. Peut-être que vos horoscopes risquent d’être un peu énigmatiques mais n’ayez crainte, vous les déchiffrerez bien assez rapidement ! Il s’agirait également d’une nouvelle prédiction pour l’année à venir ? Voyons voir ça tout de suite !

 

Vous un bélier ? Vous allez cette année retrouver votre liberté en manageant de nouveaux projets, qui seront de véritables succès. Votre vie sociale va prendre en grand coup d’air, en d’autres mots, elle va s’enrichir. Souvenez-vous juste de ne pas cacher vos émotions, tôt ou tard, tout le monde va savoir ce que vous avez sur le cœur.

 

Réputé pour être têtu, vous ferriez mieux d’apprendre à être patient cette année, mon petit doigt me souffle, que c’est surtout lors des quinze premiers jours d’avril que votre patience sera mise à rude épreuve. En therme de romantisme, ne vous en faites pas, vous êtes couvert, mais saisissez tout de même les opportunités, car être couvert ne suffira pas.

 

Vous avez de la chance de faire partie de ces signes qui vont avoir un bon présage pour 2021, donc ne le gâchez pas ! Il parait (d’après mon petit doigt) que c’est votre communication qui va être brillante, vous avez un message à faire passer ? Foncez car je vous garantis, qu’il va être bien reçu !

 

Plus de blocage ! En tant que Cancer vous devez me comprendre… Retour à la sérénité pour cette année 2021. L’amour vous réserve cette année de bonne surprises, pour cela, ne cachez pas vos émotions, lâchez votre télé moldu cachée au fond de votre dortoir et foncez ! Vous êtes fidèle et honnête et ce à perpétuité !

 

Une année 2021 chargée s’annonce à vous, mais ne baissez pas les bras maintenant ! Retroussez vos manches et hop hop hop, c’est partie ! Ne vous attendez pas à des premiers mois exceptionnel car il faut bien un début peu extraordinaire pour faire la différence. Mais waw ! votre mois de mai s’annonce wawement, (nouveau mot) mais pas plus que le mois d’octobre !

 

Allez cette année, c’est fini d’en avoir peur !  Osez ! Une année pas bien mouvementée s’annonce pour les vierges, mais tout de même agréable sera ,elle, jonché de petits plaisirs et bonheurs sur votre route. Maintenant pour les trouver, il va falloir aller à leur rencontre ! Vous n’êtes pas un plan de secours et certainement pas un second choix !

 

Une année légère au planning, il est l’heure de viser haut et loin, les opportunités vont se multiplier cette année pour vous, de nombreuse rencontre s’annoncent, et connaissant votre sociabilité, il ne s’agira pas d’échec. Pourquoi pas apprendre d'un instrument de musique ? Énigmatique n’est-ce pas ? Gardez un peu de temps pour vous, ne donnez pas tout aux autres.

 

L’année 2020 a été rude. Il est temps de mettre tout au clair mais prenez le temps de bien poser les choses ! Vos plans pourraient être contrecarrés. N’oubliez pas de vous confier car vous êtes des professionnels pour cela, vous pourrez avoir une âme détruite mais personne ne le saurait, votre sourire cache tout !

 

Cette année, d’un point de vue séduction, vous êtes au top du top !! Il est temps d’arrêter de donner des conseils aux couples et de vous occuper de votre situation personnelle ! Votre grand pas de l’année, serait d’avouer vos sentiments ne pensez-vous pas ? Soyez clairs et précis, cela vous réussira, croyez-moi ! Il peut parfois être difficile de vous comprendre, mais gardez tout de même le charme de vos mystères !

 

Comparé à l’année dernière, cette année, vous allez être capable de souffler ! Une belle année s’annonce pour vous, les bonnes nouvelles vont s’accumuler, oh que oui ! Même du côté relation et amour ! Lâchez votre côté trop sérieux par contre ! La confiance est le secret et la clef du jeu. Vous savez ce que vous voulez, maintenant, à vous de jouer ! Prenez de la hauteur.

 

Cela risque d’être votre fête cette année ! Débarrassez-vous de vos yeux froids et profitez ! Ne vous faites pas briser le cœur, assurez vous d’avoir le temps pour ce qui est réellement important, faites vous respecter. N’oubliez pas qui vous êtes ! Vos émotions finiront par surgir, mais ne me demandez pas d’où, à vous de trouver !

 

Une année test, c’est possible ? Dès le mois de janvier vous serez confronté à la réalité, mais pas de panique ! Dressez-vous sur vos deux pieds et vous allez l’affronter cette réalité ! Ciblez vos priorités, mais n’oubliez pas de vous lancer dans l’aventure, vous allez en avoir besoin pour vous vider l'esprit. Et arrêtez de faire n’importe quoi sans savoir pourquoi vous le faites….

 

La recette du mois

INGREDIENTS :

  • 250g de biscuits digestifs
  • 100g de beurre fondu
  • 1 gousse de vanille
  • 600g de fromage à pâte molle entière
  • 100g de sucre glace
  • Pot de 284 ml de crème double


POUR LA GARNITURE :

  • 400g de barquette de fraises, coupées en deux
  • 25g de sucre glace


Pour faire la base, beurrez et tapissez un moule de 23 cm de papier sulfurisé. Mettez les biscuits digestifs dans un sac alimentaire en plastique et écrasez-les en miettes à l'aide d'un rouleau à pâtisserie. Transférez les miettes dans un bol, puis versez-les sur le beurre fondu. Mélangez bien jusqu'à ce que les miettes soient complètement enrobées. Créez une base dans le fond du moule uniforme. Laissez refroidir au réfrigérateur pendant 1 heure.

Tranchez la gousse de vanille en deux dans le sens de la longueur, en laissant la pointe intacte, de sorte que les deux moitiés soient toujours jointes. En tenant le bout de la gousse, grattez les graines à l'aide du dos d'un couteau de cuisine.

Mettez le fromage, la crème, le sucre glace et les graines de vanille dans un bol, puis battez au batteur électrique jusqu'à que la consistance devienne lisse. Versez la crème double et continuez à battre jusqu'à ce que le mélange soit complètement homogène. Maintenant, versez le mélange de crème sur la base du biscuit, en commençant par les bords et en travaillant vers l'intérieur, en vous assurant qu'il n'y a pas de bulles d'air. Lissez le dessus du cheesecake avec le dos d'une cuillère à dessert ou d'une spatule. Laissez reposer au réfrigérateur pendant une nuit.

Laissez le cheesecake à température ambiante environ 30 minutes avant de servir. Pour le retirer du moule, tirez progressivement les côtés du moule vers le bas. Glissez le gâteau sur une assiette de service, en enlevant le papier de revêtement et la base. Réduire en purée la moitié des fraises au mixeur ou au robot culinaire avec le sucre glace et 1 cuillère à café d'eau, puis tamiser. Empilez les fraises restantes sur le gâteau et versez la purée sur le dessus.

CONSEILS DE RECETTE

LA BASE N'A PAS PRIS?

Pour s'assurer que la base prenne correctement, le beurre fondu doit être bien mélangé à travers les miettes de biscuit. Assurez-vous également de le laisser au réfrigérateur pour qu'il se raffermisse pendant au moins 1 heure avant d'ajouter la garniture afin que les miettes ne se mélangent pas au mélange de fromage à pâte molle.

LE REMPLISSAGE N'A PAS PRIS ?

Le cheesecake a peut-être eu besoin de plus de temps au réfrigérateur. Le mélange doit être assez ferme pour commencer, mais un long temps de refroidissement (de préférence toute la nuit) est essentiel pour que le remplissage durcisse bien.

VOUS N’ARRIVEZ PAS A DEMOULER LE CHEESE CAKE ?

Si vous trouvez le gâteau difficile à démouler, laissez-le reposer un peu plus longtemps ou essuyez l'extérieur du moule avec un chiffon chaud. Cela chauffe les bords et devrait vous permettre de retirer facilement l'étain.

 

Paris Sportifs

Cliquez sur l'image pour vous rendre sur le topic

 

samedi 5 décembre 2020

Édito

Salut les moches  !

On se retrouve ce soir pour une nouvelle édition Marion qui s'annonce plutôt génialissime Maxime ! La ptite surprise (ou pas) c'est l'arrivée de deux ptits chroniqueurs tip top moumoute Scout (askip c'est un prénom) : Flynn Augustine et Noah Lola ! On vous laisse maintenant Nathan avec cette édition, dans laquelle vous pourrez découvrir une ambiance festive Liv, avec Noël Joël qui approche !  Et surtout beaucoup beaucoup d'articles (les chroniqueurs, on vous aime. Ou pas. Non on vous aime). Un grand merci à Queen Orla pour son travail de dingue.

Bonne lecture et des bisous sur vos ptites fesses !

(N'oubliez pas de commenter Roger !)

 

Scandale à la Villa des Crocs

@ BigBangTheory

HOPE APPRENANT LA DÉMISSION DE MARC

14 Sheldon Cooper Gifs - Gif Abyss

PUIS S'HABITUANT À SON NOUVEAU GRADE

QUAND IL FAUT FAIRE COMPRENDRE À FLYNN QU'ON RIGOLE QUANT À SON BUG DISCORD

Big Bang Theory Sarcasm Sign GIF - BigBangTheory SarcasmSign DontGetJokes -  Descubre & Comparte GIFs

QUAND HOPE VOIT FLYNN ET NOAH MULTIPLIER LES ARTICLES EN 24 HEURES

Sheldon Cooper Throw Papers GIF - SheldonCooper ThrowPapers OverIt -  Discover & Share GIFs

QUAND ORLA TENTE SES PRISES DE KARATÉ CONTRE LE MUR

L'ÉQUIPE RASSURANT HOPE SUR SA GESTION DU JOURNAL

LA RASSURANT PEUT-ÊTRE UN PEU TROP...

L'ÉQUIPE FUYANT QUAND ORANE OU HOPE POSTENT

Its A Trap GIFs | Tenor

LES CROCS SUPPORTANT L'ÉQUIPE DE QUIDD DEPUIS LES GRADINS

QUAND DES ARTICLES DÉCIDENT DE DISPARAÎTRE

Big Bang Theory - 20 gifs qui prouvent que vous êtes accro aux séries - Elle

ORLA SE VENGEANT D'AVOIR DÛ FAIRE TANT D'ILLUSTRATIONS

Sheldon Penny GIF - Sheldon Penny And - Discover & Share GIFs

HOPE & ORANNE, VOYANT QUE TOUT LE MONDE A TERMINÉ SES ARTICLES À TEMPS...

Victory reaction GIF on GIFER - by Zalore

PUIS FÊTANT LA SORTIE DU JOURNAL EN SOIRÉE PRIVÉE

Un cookie pour ... Casmir

Il y a de ces gens, à la fois connus et peu présents, du moins en apparence, dont on sait qu'ils méritent tant de remerciements, sans pour autant leur en offrir. Et parmi eux j'ai nommé Casmir Elystote.

Arrivé sur le site fin 2007, soit deux ans après la création de Poudlard12, Casmir refuse une première fois de prendre part au développement du site, souhaitant se familiariser avec les lieux avant de revenir sur sa décision et de devenir le Grand architecte du site dès le premier janvier 2008, et le reste jusqu'en 2015, où il décide de léguer son grade, passant ainsi dans l'équipe des architectes. Le Poufsouffle a ainsi participé à de nombreux projets, dont la V5, qui s'est développée, et continue encore aujourd'hui, en grande partie grâce à lui. Depuis 2010, il travaille en lien avec l'association Twelve Grimmauld Place, notamment au poste de trésorier, ainsi qu'en tant qu'administrateur du système de l'association, au côté de Bdragon. Il travaille également en lien avec d'autres sites comme La Gazette du Sorcier, l'IRC, etc.

" Pour le résumer en quelques mots c'est quelqu'un de très modeste, qui a énormément fait pour le site sans que cela se sache toujours, des développements nocturnes, à la résolution des bugs ou des problèmes d'accessibilité au site, il est toujours là 13 ans après son arrivée pour aider la communauté. " - Bdragon.

Parmi les ptits gens qui ont trouvé le temps de me répondre, Casmir est dépeint à l'unanimité comme quelqu'un de très compétent, toujours présent pour aider, fidèle, et étant une oreille attentive.

" Poufsouffle est la maison qui lui correspond le mieux, j'en suis convaincue. " - Elea Loohest.

Également décrit comme droit, juste, perfectionniste, allant à l'essentiel, ou encore réfléchi, Casmir semble aussi avoir ses défauts qui lui sont propres, ce qui permet simplement de marquer sa personnalité un peu plus, étant aussi maniaque et têtue. Lors de sa période d'activité sur l'IRC, en tant qu'elfe, serveur, barman et tavernier (entre 2008 et 2012), il eut le temps de montrer que malgré ses intentions et son dévouement pour le site, il n'était pas exemplaire, et connut, lui aussi, quelques périodes moins agréables. Malgré tout, Casmir reste l'un des pères fondateurs de P12, à qui nous sommes tous redevables d'une certaine manière, compte tenu de son travail si juste, et tourné vers cette amélioration perpétuelle du site, afin d'en faire profiter au maximum tous les pédouziens.

Avant de terminer cet article, il est important de noter que certains auront peut-être eu la chance d'entendre cette si jolie voix dont il profite au quotidien, si bien décrite par ... je ne dévoile pas mes sources voyons (coucou Matoutou). Cependant, je pense que beaucoup auront remarqué l'égérie de Casmir, à savoir John Hurt (Ollivander), qu'il ne quitta jamais, à tel point que beaucoup semblent les confondre ... (coucou Bdragon).

Donc je pense que nous pouvons tous lui adresser, sans grande hésitation, un grand MERCI !

.

Poème aux Poufsouffle

Version texte ici

 

La RPGite

@ Droits réservés

 

On ne va pas se mentir, la plupart des sorciers et sorcières qui fréquentent P12, c'est soit l'un, soit l'autre... j'entends par là que soit ils adorent le RP, soit ils n'en font rien du tout ! Je me suis alors rendu au sein de Sainte-Mangouste où j'ai pu discuter avec la Magico-thérapeute Cath' Éther, qui m'a permis de découvrir un mal sur lequel il nous était jusque-là impossible de mettre de nom : la RPGite.

La RPGite, une épidémie qui semble bien moins contagieuse que le virus moldu mettant en ce moment le monde moldu à l'arrêt, a des symptômes particuliers. Nous pouvons notamment dire que les P12iens les plus gravement touché finissent par avoir une obsession des délais. La question "tu me réponds quand ?" devient alors leur nouveau cri de ralliement. On note aussi que ceux ayant les cœurs les plus doux, les plus tendres, finissent même par avoir un sentiment de culpabilité lorsqu'ils tardent à répondre... alors que généralement, ce ne sont pas les pires quant au temps d'attente !

Ayant eu une autorisation spéciale de me rendre dans l'aile de l'hôpital magique traitant ce mal, j'ai pu m'entretenir avec trois patients :
 
 
 
On voit donc ici que la RPGite semble s'attaquer aux P12iens et P12iennes ayant un sens de l'imagination ainsi qu'un goût de l'écriture prononcé, afin de créer des personnages et des histoires poussées, mais aussi que la RPGite semble agir en symbiose avec son hôte, utilisant ses qualités et traits de caractère pour offrir quelques instants de liberté et d'échappatoire dans un monde ampli de merveille et de magie.

Ainsi, je conclurais par la question suivante : la RPGite ne serait-elle pas plutôt un don de la nature permettant de prendre une bouffée d'oxygène ? Ne faudrait-il pas relâcher tous les patients atteints de cette dernière ?
 
 

Brèves de Gazette

@ Droits réservés

Olala mais c'est les Brèves. Olala mais c'est pas Marc. Olala mais c'est Hope. Oui. Après avoir pleurés le départ de celui qui fut leur daron pendant plusieurs éditions, nos chères Brèves font leur grand comeback. Merci à tout ceux qui ont pris de leur temps pour me répondre, dans les temps, sans que je crie trop, ou que je menace. Je vous en suis éternellement reconnaissante. Sans plus tarder, commençons !

Ce mois-ci c'est un article de notre cher nouveau Rédacteur en chef, Aidan Dynamite, qui a été choisis. Illustré par Dakota Gilberti, il se nomme PeC : Pôle Emploi pour Chômeur ou Pôle d'Excellence de la CohésionIl obtient la note de 16,25/20, ayant conquis le coeur de nos lecteurs !

Avis des Poufsouffle : 16/20.

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'éditions après éditions, Aidan arrive à conquérir le coeur des lecteurs de notre maison. Maniant toujours aussi bien sa plume, les lecteurs se mettent d'accord pour dire que cet articles est loin d'être ennuyeux mais au contraire très instructif. Aidan a su manier les mots et trouver le juste milieu entre l'objectivité et la bienveillance. On sait que ce n'est pas son fort, sache donc Aidan, que maman ours Hope est très fière de toi. Viens faire des coeurs dans mon PV, allez je t'attend. L'article met également en lumière, avec brio, le travail de nos deux Préfètes en Chef, travail dont on ne parle que très peu et très souvent oublié. Un grand bravo à elles pour tout ce qu'elles accomplissent. Petit point négatif, l'aspect pavé, un peu plus d'aération aurait été bénéfique. Au niveau du graphisme, c'est simple, mais très efficace et illustre parfaitement le sujet.

Avis des Pédouziens : 16,67/20.

Un peu plus de discordance au niveau du reste du chateau mais tous s'accordent à dire que le format de l'article est agréable et criant de vérité, le tout sublimé par les talents rédactionnels de son auteur. Prend pas trop la grosse tête Aidan stp. L'article permet de bien cerner le poste, pointant avec bienveillance les points négatifs, comme les positifs et amenant même quelques pistes de réflexion. Le côté pavé est ici aussi soulevé, stoppant quelque peu l'envie de lire. Quant à l'illustration, elle est également appréciée, bien qu'il ai été pointé du doigt que l'image représente les badges de préfets et non pas de préfets en chef, ce qui l'aurait accordé parfaitement.

Avis de Hopipou : De toute façon, à chaque fois que je vois un article d'Aidan, je ne suis pas sereine. Pourtant j'ai été agréablement surprise par la bienveillance dont il a su faire preuve à travers ses mots. Étant moi-même préfète, je communique avec nos chères PEC sur divers sujets et je dois avouer qu'elle font un travail remarquable. Cet article est un bel hommage, que je valide à 100%.

L'article choisis pour la VIPère s'institule Sortons les cadavres du placard, écrit par Matthias Potjed et illustré par Joy Bennett. Il obtient la note de 16,37/20. On note une petite augmentation, comparé à la dernière édition de ces brèves, où la VIPère avait obtenue la note de 13/20. Voyons donc celà de plus près !

Avis des Poufsouffle : 16,5/20

Un article interessant, incluant des descriptions légères qui présentent parfaitement les membres et permettent de décourvrir les petits secrets enfouis dans les cachots de Serpentard. Permettant "d'éduquer" les nouveaux sur les figures de Serpentard, il permet également de mettre en lumière des pédouzien oubliés, dont on ne parle presque plus mais qui méritent toute notre attention. Côté illustration, elle est approuvée par les lecteurs, même si un peu simple. Petit point négatif pointé par les lecteurs : les noms proposés sont ceux de membres dont on a eu déjà beaucoup parlé par le passé, mais les descriptions ajoutent toutefois une belle dose de fraîcheur.

Avis des Pédouziens : 16,33/20.

Commençons par l'illustration. D'un côté, certains lecteurs sont conquis, approuvant totalement le côté maléfique qui en ressort, tandis que d'autres la trouvent un peu beaucoup simpliste même si au fond, elle fais son job. COUP DE THÉATRE. Deux styles, deux ambiances. Toutefois, les lecteurs s'accordent pour dire que l'article est réussi, permettant aux nouveaux venus de se plonger dans l'histoire de Serpentard en mettant en lumière les membres qui ont marqués son histoire. Petit coup de coeur pour le côté humoristique donné par la description type maison de retraite.

Avis de Hopipou : Je n'ai pas grand chose à rajouter aux propos de mes camarades. Même si ce sont des membres dont j'ai déjà beaucoup entendu parler, j'ai appris quand même pas mal de choses et ce fut un plaisir de lire leurs diverses histoires. Sauf Junkie. Parce qu'il me tape quand j'arrive sur IRC. Donc lui j'ai pas lu.

Les Crocs du Blaireau ont eu la joie de vous présenter une édition spécial Halloween. L'article choisis fut donc Kestenpense ? écrit par mon génial demi-cerveau, aka Orane Lueswinn, et illustré par Orla Lagh. Il obtient la note de 13,62/20. Note tout à fait honorable. Allons voir ce que nos lecteurs en ont pensés !

Avis des Poufsouffle : 15,5/20.

L'article est intéressant, bien dans le thème de l'édition. Toutefois il semble manquer un peu de profondeur. Le sujet est sympa mais trop vite survolé. Les petites touches d'humour d'Orane rajoutent une note légère à l'article, qui obtient une joli note. Côté illustration, je ne pourrais que citer un de mes sources : " Coco c'est la base ". Gros big up à ce squelette dessiné par Orla elle-même. 

Avis des Pédouziens : 13/20.

Le reste du chateau reste bien moins convaincu par cet article. Le manque de profondeur est également pointé du doigt par les lecteurs qui s'accordent tout de même pour dire que celui-ci est plaisant à lire. Le fond est appréciable dans la mesure où il s'agit d'un sujet original qui varie de la pub pour une maison, un poste ou une personne. Même si cela est jugé comme gentils et mignon, cela correspond donc très bien à la maison et à ses membres. Il aurait pu pourtant être un peu optimisé en mettant en valeur les citations des membres et en aérant un peu plus le texte. Côté illustration : discordance. Très joli. Sympa mais pas assez travaillée. NOUVEAU COUP DE THÉÂTRE.

Avis de Hopipou : J'avoue ne pas avoir été très emballée par cet article, même si le fait de demander l'avis des membres de la maison est une initiative que j'apprécie beaucoup. Personnellement, je suis en amour devant cette illustration. Est-ce que c'est parce que moi je dessine encore des bonhommes en batons ? Vous ne le saurez jamais.

Pour cette édition, le Chicaneur s'impose dans le milieu de la comédie musicale, surpassant même les grands classiques du style Roméo et Juliette. Tellement dépassé pff. Avec une note globale de 16,5/20, l'article de Vanille Fraser, illustré par Alaska Gump, intitulé Serdaigle, la Comédie Musicale remporte le trophée, arrachant la victoire d'un poil de fesses de niffleur à la VIPère.

Avis des Poufsouffle : 16/20.

Gros coup de coeur de la part de nos lecteurs jaune et noir. Le moins que l'ont puisse dire c'est que le format de l'article est des plus original. La plume de Vanille permet de s'immerger totalement dans le récit. De plus, la merveilleuse illustration d'Alaska nous ferais presque croire que les scènes se déroulent sous nos yeux. L'article aurait été parfait si le côté comédie musicale avait été poussé jusqu'au bout. Pourquoi ne pas rajouter quelques liens chansons correspondant aux scènes ?

Avis des Pédouziens :  17/20.

Une nouvelle fois, un article des plus apprécié. Même si le côté niais de l'histoire, comparé à un vrai film de Noël (faites pas genre vous voyez pas de quoi on parle, on est en plein dedans), le format, ainsi que l'illustration d'Alaska, font l'unanimité. À quand la suite ?

Avis de Hopipou : J'aime beaucoup cet article, pas seulement parce que les comédie musicales célavie, mais aussi parce qu'on plonge très vite dans le bel univers de la maison Serdaigle. Sinon, Alaska, je t'aime, épouse-moi. Cette illustration est bien trop belle. 

Ce Gryff'Time qui m'auras fait suer. Dont j'ai stalké la sortie pendant des jours. Mais qui est enfin là. L'article qui a donc été présenté à mes petites critiques est Halloween avec Nick Quasi-sans-tête écrit ET illustré par Liam Goldstein. Il obtient la note de 16,16/20, terminant en beauté ce tour d'horizon des journaux.

Avis des Poufsouffle : 15,5/20.

L'article est globalement apprécié par les lecteurs. L'histoire est mignonne et colle bien à l'image des Gryffondor. L'auteur raconte bien son récit, en trouvant les mots juste pour attirer le lecteur à poursuivre la lecture. Côté illustration, le visuel est agréable et adhère parfaitement au thème.

Avis des Pédouziens : 16,5/20.

Un peu plus d'enthousiasme du côté du reste du château. L'histoire est originale et la morale apportée en fin de récit est intéressante. Dommage cependant que la thème abordé ne soit plus tellement de saison, ce qui ne gâche tout de même pas le plaisir de lecture. Niveau illustration, même si celle-ci est jugé assez simple, elle est tout de même fort sympathique et colle parfaitement au ton donné par l'auteur.

Avis de Hopipou : Le format est chouette et chante des gros pavés de blabla. J'aime beaucoup ce genre de petites histoires. Peut-être auront nous une suite, les aventures de Sir Nicolas pour Noël ?

 

J'espère que mes premières Brèves auront su vous convaincre. Si ce n'est pas le cas.. Et bien tant pis pour vous. Parce que je reviendrais le mois prochain !! [Insérer ici un rire diabolique] Encore une fois, je remercie mes petites critiques pour le temps qu'ils m'ont accordés et pour leurs avis bienveillants et objectifs. On se retrouve donc dans un mois, pour le prochain épisode ! Bisous sur vos fesses.

 

 

- page 1 de 54